auteur
Bruno Colombari

Du même auteur

> article précédent

Slow vaquie

Bleus : l'aloi des séries

Les Carnets de l'archiviste – Chaque match de l'équipe de France raconte plusieurs histoires à la fois...
> Quinte flush, la meilleure suite de Domenech
> Bakary Sagna, matricule 822
> Quand les Bleus jouaient contre les clubs
> Et le Parc siffla Platini...
Partager

Quinte flush
Cinquième victoire d'affilée pour Domenech : c'est la meilleure série depuis ses débuts en 2004. Les Bleus en avaient enchaîné quatre en 2005 contre la Hongrie, la Côte d'Ivoire, les Féroé et l'Eire,  puis encore quatre l'an dernier avec le Togo, l'Espagne, le Brésil et le Portugal en 2006. La série actuelle, moins prestigieuse (Lituanie, Autriche, Ukraine, Géorgie et Slovaquie) se double d'une invincibilité en défense, loin toutefois du record établi en juin 2004 (11). À noter, enfin, que Landreau n'a toujours pas encaissé de but en six sélections.


Bakary Sagna, matricule 822
Comme il est improbable de voir des nouveaux Bleus dans les prochains matches, saluons l'arrivée de Bakary Sagna dans la longue liste des internationaux A, qui compte désormais 822 membres. Le Gunner est aussi le 22e joueur lancé par Domenech depuis août 2004. On lui souhaite plus de réussite que Faubert, Zebina, Jurietti, Chimbonda et Piquionne, qui attendent toujours une deuxième sélection pour quitter enfin le statut d'éphémère (lire le Carnet du 7 juin).


Quand les Bleus jouaient contre les clubs
Entre 1973 et 1984, la rentrée des Bleus se faisait contre une équipe de club, à domicile. Elle ne comptait pas pour une sélection et n'apparaît donc pas dans les statistiques (hormis le 0-4 contre la Pologne en 1982). C'est ainsi que la France a battu, avec la manière, des cadors de l'époque comme le Real Madrid de Netzer, Breitner, Santillana et Camacho (3-1), le Borussia Mönchengladbach de Bonhof, Simonsen et Vogts (5-0), le Hambourg de Kaltz, Keegan et Magath (4-2) ou le Bayern de Hoeness et Rummenigge (4-1). La recette du match était reversée à l'UNFP (syndicat des joueurs), sans retransmission télévisée – ce qui n'empêchait pas le spectacle.


Et le Parc siffla Platini...
Si ces rencontres ne sont pas entrées dans l'histoire, l'une d'elles mérite qu'on s'y arrête. Le 18 août 1981, les Bleus reçoivent au Parc le VfB Stuttgart que Didier Six allait bientôt rejoindre. Au bout d'une heure de jeu, Michel Platini sort sous la bronca du public parisien et cède sa place à Genghini. Après le match (perdu 1-3), Michel Hidalgo, pourtant surnommé "robinet d'eau tiède" par les médias, sort le kärcher et déclare: "Michel Platini a raté son match. Il est certain que s'il ne retrouve pas rapidement les énormes moyens qui sont les siens, l'équipe de France devra se passer de lui". Ça ne l'empêchera pas de qualifier les Bleus pour la Coupe du monde espagnole, trois mois plus tard, sur un coup franc d'école.

À noter en passant que sur les cinq matches contre des clubs qu'il a disputés sous le maillot bleu, le futur triple Ballon d'Or a marqué cinq buts, dont un triplé tête-gauche-droit contre Hambourg en 1977 (prémonitoire de ceux réussis contre la Belgique et la Yougoslavie en 1984). Si ces matches avaient été officiels (comme le sera le bizarre France-FIFA All Stars d'août 2000), Platini compterait aujourd'hui 77 sélections et 46 buts.
Partager

Les Bleus


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : les années noires des Bleus

[Épisode 1/3] Quand l'ère Platini s'achève, l'équipe de France plonge dans un tunnel de quatre années ratées. De nombreux joueurs y laisseront leur peau d'internationaux. 


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : années noires, losers bleus

[Épisode 2/3] Trop tendres, éphémères ou poissards, ils ont eu leur(mal)chance en équipe de France au mauvais moment. Et ils ne sont pas ressortis de la lessiveuse. 


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : années noires, génération perdue

[Épisode 3/3] Ils devaient prendre la relève de la génération Platini. Certains ne s'en relèveront pas, d'autres connaîtront de beaux jours, et deux seront champions du monde… 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 19h20 - Pascal Amateur : Caleta-Car, ton correcteur orthographique n'est vraiment pas au point. >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 18h50 - John Six-Voeux-Berk : leoaujourd'hui à 18h19Il a une maîtrise et un DEA de philosophie, obtenus à Nanterre.------Oui,... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 18h35 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : C'est pas totalement totalement foutu d'après la nouvelle république, mais les chances de monter... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 18h00 - Di Meco : Roberto abandonne Vieri >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h40 - le petit prince : Pascal ne mentait donc pas : ça ne vole pas bien haut tout ça. >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 17h39 - serge le disait : Coach qui succède à Jean Guy dans un club présidé par Gérard soler. Ouais le c'chartres c'est... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 17h14 - L'amour Durix : En musique, l'important c'est le batteur.Il faut que le gars rythme. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 17h04 - Run : Bottas chez Merc en 2021. Un accord aurait ete trouve et officialise bientot. Logique. Mais ils... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 16h41 - Balthazar : Deux textes stimulants, journée faste : d'abord le message de Classico sur l'autre fil, et puis... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h19 - L'amour Durix : Manx Martinaujourd'hui à 15h40----Ah bon ? Faudra que j'en parle à mon chef. Il a pas l'air au... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)