auteur
Le Board

Du même auteur

> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Lyon sur un fil

> article précédent

La dernière victoire (en) date

« Après en avoir fait des tartines...

... rendons confiteor aux cochons » - Lettre d’excuses du Board de la Ligue des Cahiers du football à l’adresse des Cédéfistes et du football français.
Partager
tournoi_affiche1.jpgChère Rédaction,
Chers Cédéfistes,
Mesdames et Messieurs les arbitres,
Joueurs, entraîneurs et dirigeants du football français,
Ô, toi, Football adoré.

Durant tout l’été, et un peu plus encore avec l’annonce officielle faite ici-même le 09-09-09 (lire "Rendez-vous sur le pré"), nous vous avions promis du rêve; un autre football; de démonter les idoles de nos médias; et de leur prouver que la fine corde sur laquelle semble être suspendu le football ne l’est pas au-dessus d’un abysse, mais au-dessus d’un champ fertile dans lequel il aurait tout à gagner à semer les graines de sa survie. Nous vous avions promis du Football. Du Football et de l’eau fraîche.

Tous beaux que nous nous sommes vus, à trop regarder nos nombrils en se satisfaisant de nos complaintes quotidiennes, nous avons créé un monde parallèle, bouillon de culture de nos reproches et de notre cynisme.
Mais voilà, le 12 septembre, nous sommes sortis de notre tonneau, et lors de la Ligue des Cahiers du football, nous avons vu.

Ô, vous tous que nous raillons, et toi Football que nous disons aimer, mea culpa, mea maxima culpa!

cr_ldc_1.jpg
Et la lumière fut.


"Tout homme a dans son cœur un cochon qui sommeille" (1)

Vous, entraîneurs de France et joueurs évoluant sous leurs consignes, recevez-nous rampants devant la mesure et la poésie dont vous faites preuve chaque week-end, alors que nous avons laissé se déchaîner notre passion sans contrôle et au-delà de toute raison, courant après des arbitres – y compris une fois le match fini – afin de contester une main non sifflée (Droit dans les tribunes, après leur match contre le Val de l’Arc Grampus Eight), se battant entre eux et trompant honteusement l’arbitre (la boucherie entre le H1N1 et les InGaronnous Basterds), râlant sans cesse et laissant libre cours au vice le plus odieux (Cent "raclures de bidet" que M. Francis Decourrière n’aurait pas reniées).

Toi, Didier Deschamps, dont les divagations tactiques nourrissent chaque jour les débats de comptoir du Café "Le Petit Marseillais", alors que nous avons tous, nous Cent, tacticiens du clavier autoproclamés, vu nos certitudes tactiques ébranlées au moindre aléa de forme ou d’alcoolémie de l’un des nos coéquipiers, ou dès que la présence et les forces de chaque adversaire nous ont imposé une solution d’urgence, mettant à mal toute prétendue logique qui aurait pu être couchée sur le papier.

Vous, Jean-Claude Darcheville et Cédric Carasso, dont les brioches ont alimenté les piques des plus gloutons d’entre nous, dressez-vous pour vous montrer sveltes à côté des bibendums que nous nous révélons être, la panse bien gonflée au milieu de nos poumons desséchés.

cr_ldc_2.jpg
Jeanroucas : « Ouais, en fait, il vous a juste manqué un peu de cul ».

Vous, Ibrahima Bakayoko, Christian Gimenez et autre Matt Moussilou, dont l’inefficacité pathologique face au but a si souvent été recadrée en ces pages, dont les lecteurs sont parfois allés jusqu’à vous infliger l’ignominie du Ballon de Plomb, acceptez la repentance des apprentis alchimistes pour lesquels un ballon de plomb aurait finalement été un bon moyen d’éviter de l’envoyer sur l’autoroute.

Toi, Fabrice Fiorèse, qui a été voué aux gémonies de nos feints indignés te reprochant de n’avoir pas su revêtir ta carrière du voile de la fidélité, laquelle est pourtant "l’entêtement et le supplice de l’honnête homme dans nos contrées" (2), ris devant la trahison de Troglodyt, cocufiant publiquement les Massilia Red Diamonds et le Val de l’Arc Grampus Eight pour céder aux sirènes – Omnale et Jeanroucas? – du H1N1.

Vous, Jean-Michel Aulas, Bernard Lacombe et Claude Puel, présentés chaque semaine comme des Calimeros auxquels il faudrait clouer le bec, pouvons-nous aujourd’hui faire autrement que de vous laisser chanter votre souffrance d’être mal-aimés, alors que les équipes Lyonnaises ont effectivement fait l’objet du traitement le plus dédaigneux, les Droit dans les tribunes ayant été moqués par tous durant la séance de tirs au but visant à désigner le meilleur quatrième, et l’Olympique Aliéné évolué sous les chants pro-Stéphanois du H1N1?

cr_ldc_3.jpg
Casimir, le monstre gentil. Sauf avec les Lyonnais.


"La patrie d'un cochon se trouve partout où il y a du gland"
(3)

Toi, encore, Jean-Michel Aulas, dont nous moquons l’inaptitude à faire construire ton "OL Land", tu as au moins réussi à trouver un terrain pour faire jouer tes Mickeys! Certes, s’il nous a été impossible d’en trouver à Lyon, c’est parce que tu les avais tous réservés pour faire jouer ton sponsor-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom…

Vous, Pablo Correa, Mehmed Baždarević et Raymundo Ricardo Gomes, dont le jeu développé a fait l’objet du plus âpre mépris, alors que le Val de l’Arc Grampus Eight se targue d’une quatrième place au classement général en n’ayant pourtant marqué que 4 buts en 6 matches.

cr_ldc_4.jpg
Ad OMinem : « Allez, viens, suis-moi ! »

Toi, Ligue 1, dont la spectacularité est toujours regrettée sur l’autel du nombre de buts que tu offres à voir, alors qu’avec 75 buts en 30 matches, il nous a été impossible de faire mieux. Une moyenne de 2,5 buts par match seulement, et ce malgré les discrets efforts de la défense des Massilia Red Diamonds pour sublimer les attaquants du tournoi.

Toi, Hexagoal, sur qui nous avons allègrement et aigrement déféqué, alors que nous n’avons pas été capables d’offrir le moindre trophée au beau vainqueur qu’a été Le Ouest du Monde.

Toi, Bernard Tapie, dont les pratiques financières et fiscales t’ont coûté la fortune et la Santé, comment peux-tu ne pas crier au scandale devant l’escroquerie monumentale organisée par l’En Vert et contre tout, spoliant ses invités en taxant le prix de l’eau et du pain sec.

Vous, L’Équipe et le numéro 44 du magazine des Cahiers du football, donc nous critiquons respectivement la qualité et les délais de publication, alors que nous sommes noyés dans à peine plus d’une quarantaine de pages de comptes-rendus que nous ne cessons de corriger et de relire afin d’espérer ne pas trop décevoir les lecteurs dont nous avons déjà épuisé leur patience.

cr_ldc_5.jpg
Le Cédéfiste ne nie pas la dimension politique du football.

"Pourvu que l’on ait une auge, on trouvera les cochons" (4)

Oui, mais tout n’est pas perdu.

D’abord parce que le Football sait encore réunir ceux qui l’aiment, faire venir des Cédéfistes de toute la France, et même de Budapest (SoUlY, du GR.E.A.T.). Surtout, tous ont pu repartir entiers, ou presque.

Ensuite grâce à ceux qui, parmi eux, se sont révélés faire honneur au Football: les performances de Grotone, roy keane, lucas toi et lapin lapin, parmi d’autres, auront marqué les Cédéfistes.

De plus, d’un point de vue philosophique (ne t’inquiète pas Hatem, tu peux te rendormir), il faut retenir que c’est Le Ouest du Monde, seule équipe qui a constamment joué avec deux joueurs derrière (et non trois), qui l’a emporté, privilégiant la construction, et s’appuyant sur le meilleur buteur du tournoi, roy keane (5 buts en 6 matches).

cr_ldc_6.jpg
Coach_mimi : «Sans les mains, et je peux même continuer en fermant les yeux!»
Et le Football sait toujours réserver ses surprises et déjouer les pronostics: le COTY-matique de la Ligue des Cahiers du football n’a pas su prédire le futur vainqueur (le H1N1 avait été vu trop dangereux), ni le meilleur buteur (Lucarelli ayant bénéficié de plusieurs années de comptes-rendus élogieux de la part d’un coach_mimi agréablement paisible durant le tournoi).

Enfin, l’instant de la pause du midi, et ses échanges de bons procédés gastronomiques, a été d’une convivialité mémorable.
Organiser un tournoi de football pour légitimer cette orgie était assez habile, quoique plutôt périlleux physiologiquement.

cr_ldc_7.jpgGone n’ Rosette : «Allo, Raymond? Ouais, j’ai un problème de numérologie. Qu’est-ce que ça veut dire "2.00"?»
Alors, certes, cette journée n’a pas toujours ressemblé à du football; plutôt que de l’eau fraîche, les lecteurs des Cahiers du football s’avèrent être des adeptes de la bière tiède; et leurs belles phrases sur les forums s’avèrent être pour eux l’exécutoire contenu de leurs palabres somme toute très communs; mais cette Ligue des Cahiers du football – première du nom? – n’en a pas moins été une journée exceptionnelle.

Merci à tous.

Le Board.

P.-S. : Cédéfistes, le compte-rendu intégral des 30 matches, des 75 buts, et de tout le reste, va suivre. Nous avons terminé leur rédaction ; et nous attendons désormais de réunir assez de vignettes pour en habiller la centaine de pages...


Les résultats
[Cliquez sur les images pour les agrandir]

cr_ldc_classement1_sml.jpg

cr_ldc_classement2_sml.jpg


cr_ldc_classement3_sml.jpg


Les buteurs
5 buts : roy keane.
4 buts : Lucarelli.
3 buts : Autant en emporte l’Owen; benabaraparis; busart; carolizba; Charterhouse; Fridibee Dehu; lucas toi.
2 buts : Alex; balashov22; bolkonsky; funkoverload; Jankulovic Hasek; Jeanroucas; Lancelot du HAC; lapin lapin; Lyon n’aime Messi; Marius T; Méchant Ghana.
1 but : ad OMinem; Attilio; Bruno Courgetti; Cana rien fait et Nasri; Francis Dolarhyde; Grotone; hai; jedaaii; Katana; Koller et Thil; Lasth; M@jor; Marko Tsubasa; Marquet Moon; Merci Vahid; Mykland; nidieunimaître; Packt like Zinedine in RM box; Raïaïeaïe; Rabinho; Save Our Sport; Tapas Stef y Graf; Troglodyt.

cr_ldc_8.jpg
C’est un trou de verdure où chante un rêveur.

(1) Auguste Préault, 1879.
(2) Denis Diderot, Supplément au voyage de Bougainville, 1772.
(3) Fénelon, Dialogues des Morts, 1712.
(4) Alexander Pouchkine, Lettres à Natalia Gontcharova, 1830.
Partager

> sur le même thème

Vortex

Les Cahiers du foot


La rédaction
2019-10-22

La revue des Cahiers du foot : saison 2 !

On ne s'arrête pas là ! Les trois premiers épisodes de la revue des Cahiers veulent leur suite. Pour trois nouveaux numéros et en profiter au meilleur prix, pour obtenir les meilleurs goodies, soucrivez


Le Board
2019-08-28

Villeneuve pour monuments en ruines

En 2009, tout était parti d'une mauvaise blague sur un fil aujourd'hui déserté. Dix ans plus tard, le Board est toujours là, et vous présente la Ligue des Cahiers #11 – ce week-end à Villeneuve-les-Avignon.


La rédaction
2019-07-08

La revue des Cahiers, numéro 3 !

172 pages, 800 grammes de foot et d'eau fraîche: le troisième opus de notre revue est sorti et il peut se pavaner parce qu'il est riche et beau.


>> tous les épisodes du thème "Les Cahiers du foot"


Le forum

Habitus baballe

aujourd'hui à 18h41 - Classico : Coucou Gilles, je comprends tout à fait pourquoi tu as pu lire mon message de cette façon, mais... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 18h22 - Hal 9000 : Sunday, oranje sunday. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 18h16 - Toni fils brillant : @Laudrup "je vais jouer le pessimiste de service, mais ce relai d'information comme "shoot... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h50 - El Mata Mord : Par voir de conséquence, Latour sera le leader d'AG2R sur le Tour.D'ici à ce qu'on se retrouve... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 17h42 - suppdebastille : Parcourant les résultats de la Can je découvre un nouveau pays l'Eswatini qui est en fait le... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 13h48 - DansonsLaBostella : Le fit est degueulasse pour Melo a Portland mais en meme temps ils donnent 40 minutes de temps de... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 12h59 - revlog : Lu sur twitter l'article sur Polo Breitner mentionné en page précédente (ex contributeur en ses... >>


Manette football club

aujourd'hui à 12h34 - Danishos Dynamitos : Je le note.Pour ma part, j'ai terminé "The Return of the Obra Dinn", mon extra-énorme coup de... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 12h28 - Si vis pacem, para Bellion : J'avais bien aimé les 3 premiers, moi. Le 4ème commence à "sauter le requin" comme on dit. Le... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 11h56 - Seven Giggs of Rhye : Myles Garrett et Mason Rudolph ont parfaitement illustré l'expression "avoir un pète au casque"... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)