Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Sport et santé

Parce que si on aime bien le regarder dans le canapé, ça nous arrive aussi de le pratiquer...

  • Red Tsar le 18/10/2021 à 12h30
    Je suis comme toi dans l'admiration. On ne serait même pas capable de courir un tour de stade à leur rythme et ils le font pendant 42 km...

  • Freddy le 18/10/2021 à 13h49
    1ère pour moi, c'est passé à rien, il aurait fallu que marathon soit à 7 ou 8 km de moins de l'Olympe et j'étais bien.
    Je finis en 4h20 mais vraiment dur sur la fin.
    J'ai bien aimé toute la première partie, Vincennes, l'organisation au top, les monuments, moi qui ne mets jamais un pied à Paris.
    J'ai pas trop aimé courrir dans les tunnels sur les quais, les 7 derniers kilomètres qui n'étaient que souffrance et la quantité de bouteilles jetées n'importe où malgré des poubelles partout. On me dit que c'était pire avant, et ben.
    Sinon plutôt surpris par le nombre de personnes que j'ai vu arrêté ou marchant des 20 25 km, moi qui ai mis un point d'honneur à ne pas m'arrêter jusqu'au bout, ça marche vraiment de s'arrêter 5 min et de repartir derrière ? Je suis sceptique.

  • Koller et Thil le 18/10/2021 à 13h52
    C'était déjà le cas en 2019, et à ce sujet je me permets de poster une vidéo très drôle :
    lien

    La chaîne est très chouette d'ailleurs, le mec fait un usage sympa de sa caméra qui fait des super ralentis.

  • Eric Sikh Aura le 18/10/2021 à 13h54
    Non, ça ne marche absolument pas, j'ai testé la "technique" pour mon premier (et seul, pour l'instant) marathon à Vannes...

    En général, c'est juste le mental qui lâche

  • JeanLoupGarou le 18/10/2021 à 14h19
    Je ne trouve pas que ça fonctionne très bien non plus, à partir du moment où tu es capable de gérer ton allure correctement.
    A mes débuts j'avais tendance à partir trop vite, et ça me faisait du bien de prendre 30 secondes à 1 minute en marche rapide pour redescendre un peu le cardio, et je repartais en me sentant mieux, même dans les jambes. L'idéal étant de le faire au ravito, car je m'y arrête de toute façon (boire en courant, quand on a mon adresse, c'est un coup à se tuer).


    En revanche, sur le trail que j'ai fait en juillet, marcher était non seulement utile, mais essentiel (mais bon c'est de la montagne, ça n'a rien à voir. Juste le type qui a gagné est allé plus vite que mon PB sur plat, et je me suis imaginé devoir courir sur ce profil (2h18 pour 29km avec 1500m de dénivelé positif (et le même en négatif)))

  • sul le 18/10/2021 à 15h38
    Grosse désillusion de mon côté, j'ai complétement explosé à partir du 30e.
    J'étais dans les temps de mon objectif 3h30 jusque-là, mais en difficulté quand même depuis plusieurs km (je hais les ponts/tunnels sur les quais !!!) : plus du tout de jus dans les jambes, déjà au bord des crampes.

    Je me suis arrêté au 32e km là où mes enfants étaient pour me voir. L'envie d'abandonner m'est fortement venu à l'esprit (faut dire que d'un côté j'étais à 2km de chez moi, de l'autre je repartais pour 10 km de souffrance à travers le Bois). J'ai finalement repris, puis gros arrêt à nouveau au 35e où là à nouveau j'ai cru arrêter pour de bon. Finalement j'ai continué jusqu'au bout en alternant marche/course plusieurs fois. J'ai retrouvé de l'énergie (et de l'orgueil !) au dernier km pour finir à bloc (en 4'40) et passer pile sous la barre des 4h (c'est ma seule satisfaction au final, avec le fait de ne pas avoir abandonné).

    Je pense que j'ai quand même un souci avec les efforts de plus de 30 bornes, car à chaque marathon c'est le même scénario (même si là j'étais beaucoup mieux entrainé). Et je n'arrive pas à m'alimenter correctement au bout d'un moment (plus d'envie d'absorber ni eau ni gels énergétiques), et donc c'est un cercle un peu vicieux car j'ai d'autant moins d'énergie. Bref je finis toujours par prendre le mur d'une façon ou d'une autre autour du 28-32e.

    Paradoxalement aujourd'hui je ne me sens pas vraiment fatigué. J'ai un peu mal aux jambes, mais sans plus.

    Vais me trouver des courses de 30 km max!!

  • Red Tsar le 18/10/2021 à 16h53
    Je serais un peu plus mesuré, en fonction des cas. Avec le temps, je me rends compte que sur plein d'aspects (nutrition...) il est difficile de donner une règle brute et uniforme. Si on part sur un objectif serré et qu'on se met à marcher, c'est sûr qu'on va lâcher parce que le chrono devient impossible. Mais si on vise 4h ou plus, ça me paraît pas trop con, notamment au niveau des ravitos, pour prendre le temps d'avaler en mâchant bien. Ça peut être pas mal aussi (toujours si on vise un temps modéré) de faire des petits étirements légers pour se décrisper et chercher une foulée fluide et économe, pas forcément à l'arrêt, mais même en trottinant.
    Sinon, plus largement, Paris c'est sympa pour la beauté du parcours, mais si l'objectif c'est de faire tomber un chrono, il vaut mieux aller sur des parcours plus roulants.
    Pour le fameux "mur", au-delà de la question physiologique, certains préparateurs y voient un effet secondaire du fractionné qui fait travailler sur des temps/distances trop courtes. Pour gagner en vitesse, c'est archi-efficace. Mais si on n'a presque jamais couru plus de 30km, comme on le voyait sur certains plans d'entraînement, c'est logique que le corps dise non. 42km, c'est un beau challenge, mais c'est une grosse agression pour l'organisme.

  • Eric Sikh Aura le 18/10/2021 à 18h14
    Clairement, je ne comptais pas les ravito dans mon commentaire. Sur des distances longues, à moins d'avoir un objectif très serré, ça me paraît essentiel de prendre quelques secondes pour redescendre un peu et bien prendre le temps d'assimiler ce qu'on a pris.

    J'aimerais bien refaire un marathon un jour, mon premier était, rétrospectivement, beaucoup trop tôt dans ma vie de courses à pied malgré qq demi dans l'année précédente, pas assez d'expérience pour dépasser la fatigue...

  • Freddy le 18/10/2021 à 20h17
    Des 2 3 programmes d'entraînement que j'ai regardé, j'en ai pas vu avec des sorties au delà de 2h30, moi je n'ai pas fait plus de 2h (2 semis), et toujours autant de mal avec cette fichue endurance fondamentale.

  • Markov Erratique le 18/10/2021 à 21h30
    Mon expérience ressemble assez à celle de sul adaptée à ma propre vitesse. Un premier semi assez plaisant en 2h, et un gros blocage aux km 32 puis 35, avec une grande envie d'abandonner. Le soutien de markovette, venue courir à côté de moi du km 35 à 39, la présence des neveux et nièces au km 40, et le fait de savoir que les copains me suivaient en direct sur l'appli ont sûrement été pour beaucoup dans le fait que j'ai tenu. 4h30 au chrono au final avec 10 bons kilomètres courus totalement "au mental". Peut être la seule satisfaction de la course, je ne pensais pas pouvoir tenir aussi longtemps sur les ressources mentales. Je ne sais pas si marcher est la bonne solution, mais à un moment ça m'a juste semblé être la seule option tant je n'arrivais plus à mettre un pied devant l'autre. Au total j'ai pas dû marcher beaucoup plus que 3-4 minutes, et je ne sais pas si ça m'a vraiment aidé -- au moment de recommencer à "courir" (je mets des guillemets tellement j'étais lent) c'était toujours aussi dur. J'ai passé les 10 derniers km à me dire "quelle idée de merde" et "plus jamais ça" mais au final aujourd'hui j'ai presque envie d'y retourner pour me prouver que je peux passer sous les 4 heures. J'ai beau savoir que c'est une idée à la con, j'ai du mal à m'en défaire.

    En tout cas, comme sul,je suis assez étonné de mon état aujourd'hui, j'ai un peu mal aux jambes mais j'ai réussi à trottiner quelques mètres pour attraper mon métro.

    Enfin, pour répondre sur les déchets, c'était infiniment mieux que tout ce que j'ai pu voir sur les autres courses que j'ai faites, j'ai vu très peu de bouteilles sur la chaussée et même sur les bords du parcours (sur mon premier semi, il y avait des peaux de banane par terre au niveau des ravitos, c'est sûr qu'on peut difficilement faire pire)