Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Marinette et ses copines

Foot féminin, surtout chez les Bleues.

  • CHR$ le 20/12/2021 à 16h45
    On connaît désormais le tableau de la Ligue des Championnes jusqu'à la finale. Et c'est un peu bof pour les clubs français même si pas insurmontable.

    Je rappelle les règles : les premiers de groupes rencontrent des deuxièmes de groupe tant que ce n'est pas le leur. Et il n'y a pas de contrainte sur les pays.

    Le PSG qui avait eu le tirage le plus facile en poule (où ça ne servait pas à grand chose puisqu'il y avait pas tellement de tirage difficile possible) se retrouve cette fois avec le tirage le plus difficile : le Bayern, soit la seule tête de série initiale qui a fini à la seconde place.
    Difficile de dégager un favori entre les deux. Le Bayern est en tête de Bundesliga avec un point d'avance sur Hoffenheim et deux sur Wolfsbourg qui compte toutefois un match en retard. Après 12 journées, les Bavaroises comptent deux défaites (Wolfsbourg et Francfort) et un nul (Potsdam) là où le PSG ne compte qu'une défaite à Lyon (seul match où la défense a été prise à défaut).
    Il n'y a qu'un seul précédent entre les deux équipes, déjà en quart de finales lors de l'édition 2016-2017. Le Bayern l'avait emporté 1-0 à l'aller à domicile grâce à un but de Vivianne Miedema mais avait explosé au retour 4-0 au Parc des Princes (un but de Marie-Laure Delie, un doublé de Cristiane et un but de Shirley Cruz).
    Mais depuis les équipes ont bien changé, il ne reste qu'Ashley Lawrence et Grace Geyoro au PSG (et Aminata Diallo si elle rejoue sous ce maillot), alors que côté Allemand, seule Sara Däbritz devrait être à nouveau présente mais en ayant changé de camp.


    Lyon était plus tranquille puisque certain d'éviter le Bayern et affrontera la Juventus. C'est probablement un moins bon tirage qu'aurait été le Real et sans doute un meilleur que si ça avait été Arsenal. Mais Chelsea se disait certainement la même chose au moment des poules.
    Les deux équipes s'étaient déjà affrontées la saison dernière au premier tour (à élimination directe donc à l'époque). Et si l'OL avait emporté les deux matchs, ça n'avait pas été facile à l'aller à Turin, 3-2 après avoir été mené deux fois (et avoir pris l'avantage seulement à la 88e). Le retour avait été plus facile (3-0 avec deux buts dans le premier quart d'heure).
    Les deux équipes ont beaucoup progressé depuis, ce n'est plus l'OL de Jean-Luc Vasseur et la Juventus, désormais entraînée par Joe Montemurro, a montré dans le groupe A qu'elle pouvait désormais rivaliser (une seule courte défaite dans un groupe avec Chelsea et Wolfsbourg).


    Dans les deux autres confrontations, Wolfsbourg affrontera Arsenal dans un duel qui semble relativement incertain sur le papier entre un Wolfsbourg irrégulier (défaite à domicile contre la Juventus) et un Arsenal en tête de la FAWSL. Mais l'avantage devrait malgré tout rester aux Louves.
    Enfin le Barcelone va tranquillement éliminer le Real dans le duel entre la meilleure équipe du plateau et la moins bonne.


    L'affiche des demi-finales a également été tiré : en cas de qualification, les deux équipes françaises se rencontreront à ce stade. Vu de Lyon, c'est assez moyen puisque ça implique de rencontrer à nouveau soit le PSG, soit le Bayern qui était dans le même groupe au premier tour. Vu de Paris, c'est moyen pareil si c'est face à Lyon mais sinon ça évite déjà Barcelone. Et de toute façon, il faut déjà passer le Bayern.


    Théoriquement, on s'achemine donc vers des demi-finales Barcelone-Wolfsbourg et Lyon-PSG ou Bayern.

  • FPZ le 20/12/2021 à 19h28
    (Doit-on comprendre de ton début de post que l'OL n'était pas tête de série dans la phase de groupe ?)

  • balashov22 le 20/12/2021 à 19h42
    Oui, l'OL a fini deuxième en championnat donc n'était pas tête de série, c'était le PSG.

  • FPZ le 20/12/2021 à 19h46
    Ah oui, OK, sur le même principe que chez les gars où Lille était chapeau 1 quand Liverpool, Real, Barça, Juve (et Paris) étaient chapeau 2...

  • balashov22 le 20/12/2021 à 20h02
    Voila, sauf qu'ils n'y avait que quatre poules et seize équipes concernées (et non respectivement huit et trente-deux).

  • CHR$ le 09/01/2022 à 22h36
    Ce week-end, c'était les 16e de finales de la Coupe de France, le tour où entrent en lice les équipes de D1. Après une édition 2021 qui n'est pas allée jusqu'au bout (en dehors de la D1, les compétitions féminines n'ont pas repris après le confinement du mois de novembre 2020), la règle est cette saison d'aller au bout quoi qu'il en coûte. Donc aucun report n'est prévu (enfin presque, on va le voir), l'impossibilité de jouer pour cause de Covid se traduisant pas un forfait.

    Du coup, pas de forfait pour ce tour, les équipes ont fait avec les moyens du bord. Cette saison, les deux équipes de tête du championnat affrontaient un autre club de D1 (pas regardé de près mais je pense qu'auparavant, il y avait des groupes géographiques pour ce tour et que ça n'a pas été le cas cette année). Au final, il n'y a une qu'une seule qualification d'une équipe d'une division inférieure à son adversaire : à Marcel-Saupin, Nantes a battu une équipe de Guingamp privée d'Héloïse Mansuy, Sana Daoudi, Dialamba Diaby, Sarah Cambot et Aïssata Traoré (a priori pour cause de Covid). Et de toute façon, au-delà des absences, l'effectif de Nantes n'est probablement pas tellement inférieur à celui de Guingamp, avec pas mal d'anciennes rouges et noires comme Charlotte Lorgeré, Marine Pervier, Margaux Bueno ou Élodie Dinglor.

    On n'est pas passé très loin de la surprise non plus à Dijon où les coéquipières de Noémie Carage recevaient un PSG sans Kadidiatou Diani ni Kheira Hamraoui mais avec Aminata Diallo (sur le banc, Laurina Fazer était titulaire). Rien n'était marqué au bout de 90 minutes et on passait donc directement aux tirs aux buts où seule Ophélie Cuynet manquait le cadre. C'est un peu cruel pour une joueuse qui était la capitaine du DFCO jusqu'à la saison dernière mais sur laquelle le nouvel entraîneur Christophe Forest ne semble pas compter du tout puisqu'avant ce match, elle ne comptait que trois entrées en jeu cette saison (dont deux dans les arrêts de jeu).

    Dans les autres matchs opposant des équipes de D1, Lyon est facilement allé battre Bordeaux 4-0. Il faut dire qu'au moment du tirage, il y avait un peu d'inquiétude à Lyon avec la suspension d'Amandine Henry et les blessures de Damaris Egurrola et Daniëlle van de Donk qui dépeuplaient le milieu. Mais outre que l'effectif s'est un peu regarni avec les retours d'Eugénie Le Sommer et Dzsenifer Marozsan (au point que Sally Julini a joué, mais avec Guingamp où elle est désormais prêtée), c'est en face qu'il manquait vraiment du monde. De la défense à trois qui avait fini l'année 2021, Charlotte Bilbault était suspendue et Vanessa Gilles et Malia Berkely sont parties en NWSL. Et comme Julie Thibaud n'est pas encore tout à fait revenue de blessure et que l'Allemande Laura Stiben qui vient d'arriver n'était pas encore qualifiée, c'est Ève Périsset qui s'y collait avec Amandine Herbert, premières minutes en pro. Si l'on ajoute les absences pour diverses raisons de Claire Lavogez, Inès Jaurena, Delphine Chatelin, Melissa Herrera, Romane Bruneau, Sisca Folkertsma et Marion Haelewyn, Patrice Lair faisait une équipe avec les joueuses disponible, un milieu composé de Mélissa Gomes et Katja Snoeijs et un banc à trois joueuse (au lieu de cinq) dont Julie Roux et Ambre Basser Drunet, respectivement 17 et 16 ans et Mylène Chavas, l'habituelle gardienne titulaire entrée en fin de match sur l'aile gauche.
    Bref ça finit à 4-0, soit à peine moins bien que le match de championnat en début de saison (4-1) et c'est plutôt une belle performance.

    La dernière opposition entre équipe de D1 voyait s'affronter Saint-Étienne et Montpellier. En championnat en octobre, les coéquipières de Marion Torrent avaient dû s'employer pour l'emporter puisqu'elles avaient été menées tout le match (de la 6e à la 90e minute) avant de tout renverser dans les arrêts de jeu.
    Cette fois le match a été plus débridé. Montpellier menait 2-0 à la mi-temps puis 3-0 dès la reprise, Saint-Étienne est assez vite revenu à 3-2 avant de céder à nouveau, score final 7-2.

    Trois autres équipes de D1 l'ont emporté à l'extérieur chez des équipes de D2 : Reims 3-1 à Lens (enfin, à Arras puisque Lens est l'ancienne équipe d'Arras), Fleury 3-0 à Nice et le PFC 9-0 à Lorient (avec un doublé d'une autre revenante, Gaëtane Thiney, et un quadruplé de Mathilde Bourdieu). Soyaux qui avait au contraire l'avantage de recevoir n'est pas passé loin de la sortie de route, mené pendant une mi-temps par Orléans. Mais Laura Bourgouin et Shana Battouri en fin de match ont permis aux Charentaises de passer.

    Sept équipes de D1 sont donc qualifiées et quatre éliminées. Le match Issy-Lille se disputera mercredi. Il a été remis parce qu'aujourd'hui le LOSC jouait à nouveau son deuxième tour fédéral contre Beauvais. Il avait déjà été joué en décembre et remporté 7-0 par les joueuses de Rachel Saïdi. Mais le club oisien avait posé une réclamation concernant le terrain sur lequel s'était disputé le match qui a donc été donné à rejouer, avec une nouvelle victoire 7-0 des Nordistes.
    La dernière fois qu'Issy a commencé l'année par un match de Coupe de France décalé en semaine contre une équipe de D2, c'était à Rouen et les Chouettes avaient perdu 6-0 avec une équipe encore plus bricolée que celle de Bordeaux (ce n'est pas la gardienne qui était entrée en fin de match mais la présidente du club) puisque la plupart des joueuses n'étant pas professionnelles, elles n'avaient pas pu se liberer un mercredi.

    Les autres qualifiées pour le tour suivant sont les équipes de D2 du Havre, de Strasbourg, de Rodez, d'Albi-Marssac et d'Yzeure ainsi que les équipes de Régionale 1 de Calais et Monaco.

  • Gouffran direct le 09/01/2022 à 23h01
    L'entrée de Chavas dans le champs a été forcée par une des nombreuses semelles lyonnaises.
    Et celle-ci n'a même pas valu un jaune.
    Chez les gars comme les filles c'est très dur.

  • Tricky le 10/01/2022 à 13h39
    Tiens ça me fait penser, la D2, il est prévu que ça reprenne ou pas ?

  • CHR$ le 10/01/2022 à 23h36
    Le week-end de Coupe de France a été marqué par une certaine grogne contre Eurosport (ou contre la FFF, ce n'est pas très clair). Un peu parce que la chaîne détentrice des droits se limite comme d'habitude à un seul match mais surtout parce que sur plusieurs terrains, de projets de diffusion en streaming des matchs ont été empêchés "parce que c'est Eurosport qui a l'exclusivité". Par exemple Dijon a bien fait de ne pas éliminer le PSG parce qu'il n'y aurait de toute façon eu pour ainsi dire aucune image.

    Et complètement à rebours de ça, il semble que Canal+ cherche à valoriser la D1. Il est à peu près certain que le contrat qui lie la chaîne à la FFF pour cette compétition impose la diffusion d'au moins un match par journée et la captation de l'ensemble des matchs, mais la diffusion de l'ensemble en direct sur Foot+ (même avec une qualité médiocre) ne semble pas une obligation du contrat.
    Mais on note un changement pour la nouvelle année : non seulement Canal+ semble se rendre compte qu'il n'y a pas que l'OL et le PSG en D1 et diffusera par exemple Fleury-Montpellier plutôt que Guingamp-PSG sur Canal+ Sport, mais deux matchs (de l'OL, il ne faut pas non plus exagérer) vont être diffusés en clair sur C8 lors des trois prochaines journées : Montpellier-Lyon le 22 janvier et Lyon-Bordeaux le 6 février.

  • CHR$ le 10/01/2022 à 23h45
    A priori, cette fois compétitions amateurs ne sont pas arrêtées donc à part qu'il y a eu le deuxième tour fédéral, la trêve et les seizièmes de finales qui ont fait qu'il n'y a pas eu de match de D2 depuis le 5 décembre, ça joue.

    Bref, ça a pu te sembler long parce que Metz est sorti dès le premier tour fédéral face à Lille (pas de chance, les deux équipes en tête du groupe A...) et n'a donc plus joué depuis début décembre mais ça reprend ce week-end pour boucler la phase aller (Orléans-Metz par exemple).