Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Le fil de l'eau

Du large a la plage. Et Kelly.

  • Run le 02/11/2021 à 19h10
    C'est un plateau assez exceptionnel qu'on nous offre quand même sur cette JV.

    Et je suis d'accord que la JV a supplanté la Route du Rhum qui, un peu comme un Monaco en F1, a certes encore le prestige mais il ne lui reste plus que ca tant la course est plutôt insipide depuis longtemps.

    Le plateau donc, est exceptionnel. En Ultim, ca va être une bataille de fou entres grands. Et, fait étonnant, il n'y a aucun ex-Mod70 (ou modifié) inscrit. Cette classe a été un flop monumental. Je vois bien Gabart et Cammas se battre comme des chiffonier. Le bateau de Gabart est tout sauf prêt mais il est sans conteste le plus rapide de la flotte. Cammas a lui, une machine éprouvé et fiable dont il saura faire usage pour aller vite.

    (Apparthé innovation, Cammas et son archi ont soufflé que la prochaine grosse innovation sur les Ultim serait d'éliminer la bôme. Aérodynamiquement, c'est un frein aux bateaux actuels)

    BP11 est bien trop frais pour rivaliser encore, ils cherchent plus la fiabilité que la performance mais le bateau reste a suivre. Et puis un duel Gabart-Le Cleac'h ne serait-il pas beau a voir encore une fois ?

    Seul absent notable, Joyon, en quête de record ailleurs sur la planète (record qu'ila ajourné la semaine dernière d'ailleurs).


    En Imoca, un seul nouveau bateau, drole de timing d'ailleurs, le 11th hour Malama sur lequel on n'a pas grande innovation. Pour le reste, tous les Imoca VG sont là et pas grand chose a dire, on les connait tous. A noter la présence de Marie Tabarly sur un des plus vieux bateaux du plateau, rien a attendre de cette course que d'apprendre pour elle.

    Mais là aussi, ca devrait être une superbe course entres les favoris. Je mets une pièce sur Dalin (qui vient de reconduire son partenariat avec Apivia jusqu'en 2026 et construira un nouvel Imoca), et quelques considérations pour Beyou et Ruyant.


    En Ocean Fifty, un essais de plus dans cette catégorie qui n'a jamais vraiment percé les coeurs populaires. Et Ocean Fifty se monte sur le même modèle, avec un circuit a eux, que la classe MOD70, un joli flop en son temps. Hâte de voir la suite. 7 bateaux font partis de cette classe, ils sont les 7 sur la course. Lalou Roucayrol et Armel Trippon font figures de favoris.


    En Classe 40, je laisserais le Tsar parler de sa serie préférée mais je suivrais particulièrement Kito de Pavard et Jean Galfione.

  • Run le 07/11/2021 à 15h54
    Très beau départ de course.

    Les 3 Ultims Cammas-Le Cleac'h-Gabart, ca envoie, on aurait dit que les Ocean Fifty étaient scotchés sur place. Cammas a vraiment la machine a battre.

    Les Imoca aussi, ca envoyait bien. Les favoris sont deja aux avant-postes.
    Dans cette catégorie, c'est bien Apivia le bateau le plus rapide.

    De bien belles images en tout cas.

  • theviking le 08/11/2021 à 00h21
    Oui, y avait du vent et avec les images des falaises en plus , c'était bien sympa.

  • Red Tsar le 08/11/2021 à 10h58
    De belles images, oui : c'est pas pour rien que les skippers insistent régulièrement sur le fait que la voile serait le sport le plus rentable pour un sponsor en termes d'investissement/retour sur image (outre le fait que ce sport a aussi ses scandales, mais moins médiatisé, donc image d'un sport "propre", de même que sur l'aspect environnemental alors qu'un bateau de course, ce sont des tonnes de carbone).
    Sur les Class 40, Kito de Pavant est plutôt bon, il n'a pas eu beaucoup de chances au début de sa carrière, qui a commencé sur le tard (je crois qu'il a fait beaucoup de charter et de convoyage avant de faire de la course au large). Quand il a eu groupe Bel, il a fait des beaux résultats avec un super bateau qu'il savait bien mené... notamment sur la transat Jacques Vabre avec un certain Francois Gabart qui découvrait alors l'Imoca !
    Galfione, je suis moins fan, même si j'admire son abnégation. Il a quand même réussi à se prendre une bouée au départ du Rhum il y a quelques années avec cette phrase magique "sur l'écran de l'ordi, ça passait. Ca passait juste, mais ça passait". Son nom et sa notoriété lui permettent d'avoir un sponsor fidèle, tant mieux pour lui.
    Toujours sur les Class 40, il y a trois grosses côtes, je pense : Crédit mutuel (bateau qui commence à dater mais qui est mené par un super équipage qui le connaît par cœur et tenant du titre), Redman (super bateau neuf et super équipage), Project rescue ocean (idem redman, ils ont dominé la saison en class40). La Boulangère c'est choisi un équipage 100% féminin. C'est bien genré comme il faut...
    En multi 50, tous les bateaux peuvent gagner, c'est dans un mouchoir de poche. Mais Leyton a tout gagné cette année. Après il y a Arkéma qui l'a souvent talonné et qui peut les battre au large. Koezio est à surveiller car bien que le bateau et le projet se soient montés sur le tard, l'équipage est costaud.

  • Run le 08/11/2021 à 16h21
    Apres 24h, Apivia survole les de ats en Imoca. Bureau Vallee a demate cette nuit, dommage, un hybride qui aurait pu donner des indications sur ses allures.

    En Ultim, c'est tres serre et dans le plus petit temps des dernieres heures, il n'est pas etonnant de voir Actual, le plus petit bateau, tirer son epingle du jeu. Mais les 5 bateaux sont en 10 mn,

    OceanFifty, meme constat, tout ce petit monde est dans un mouchoir de poche et au une option n'est encore differente. On attend le souffle du vent pour envoyer.

    Apres 24hrs, on peut dire que la course n'est pas encore lancee...

  • Red Tsar le 09/11/2021 à 19h31
    Quand on compare ça : lien
    Et ça : lien
    Miam...
    En gros, les Ultim et les Fifty sont passés. Mais les IMOCA et, surtout, les Class 40, sont dans la sauce comme diraient mes fils. On voit que les choix de cap sont très variés. Chacun cherche le meilleur moyen de s'en sortir (y a même un petit malin qui a pris une option nord).

    Tous les bateaux doivent filer plein sud pour l'orthodromie. Passer au large, c'est rallonger la route et en plus faire du près dans des conditions pas terribles (on voit une puis deux belles dépressions qui se forment d'ici jeudi), avec le risque d'abîmer le bateau. D'autant plus que, comme on en parlait les semaines passées, tous les bateaux sont typés pour du portant maintenant, avec leurs "culs" callipyges.
    Le souci, c'est qu'il faut donc traverser le cœur de l'anticyclone, centré sur le golfe de Gascogne. Là, il y a peu de gradient de pression (les lignes isobariques sont loin les unes des autres) donc pas ou peu de vent dans cette zone... et un vent très instable en force et en direction.
    En plus, cet anticyclone se prolonge le long des côtes portugaises, donc il y aura aussi peu de vents dans cette zone... donc il faut profiter du moindre petit air, du moindre phénomène local pour faire du gagne-petit vers le sud, car les premier.e.s à en sortir vont avoir un bel avantage. C'est presque de la régate !
    Autre point complexe pour les marins, c'est paradoxalement très fatiguant de naviguer dans ce genre de conditions (petit temps peu établi), car le vent tourne tout le temps, il faut donc être au taquet sur les réglages...

  • Run le 09/11/2021 à 19h53
    Joli debut de course de Sam Davies qui pointe a la 3eme place avec son "vieux" bateau (2010, Foncia, BP, Maitre Coq).

    Et en Ultim, BP en tete a la sortie de la Bretagne a pris tout droit et se retrouve dernier de la flotte.

    Et ca va pas vite quand on voit les OceanFifty coller aux culs des Ultim.

  • Red Tsar le 10/11/2021 à 18h55
    La météo de la Transat en double est vraiment super intéressante cette année.
    Si on regarde la trace de Cammas/Caudrelier (mais grosso modo c'est pareil pour les autres), ils ont dû empanner 9 fois en 24 h. Outre le stress de faire le bon choix ou pas sur le timing, il faut encaisser le stress du risque de casse, toujours redouté sur un empannage et le stress d'arriver dans le DST, pour aller chercher le plus possible l'alizé portugais (ce n'est pas une chanteuse).
    Bien évidemment au-delà du psychique, il y a le physique. Ce sont des manoeuvres éprouvantes sur ces machines. Sur les Ultimes, il faut mouliner énormément pour mettre de l'huile sous pression dans tous les circuits. Sur Imoca, c'est pire : plein de bouts à tirer et, surtout, des tonnes de voiles à matosser dans les soutes. Même si les constructeurs trouvent des astuces pour faciliter la vie, ça reste une épreuve.

    ps : pendant ce temps, la mini-transat approche de sa fin, avec un scénario météo pour le coup sans grand intérêt.

  • Run le 11/11/2021 à 16h18
    Je trouve ca pas mal pour les 3 catégories 60" et moins. Pour les Ultim, c'est pas genial...

    Sinon, démâtage pour le 2eme bateau IMOCA de l'équipe 11th Hour. Ils sont drôles ces démâtages dans le petit temps. Et avarie de safran pour Coville dont les chances viennent de s'envoler.

    En IMOCA, Dalin est toujours en tete et un duel se dessine avec Ruyant. On notera la bonne tenue du 1er hybride "crow bow", 11th Hour Malama, en 5eme position (Un bateau concu pour l'Ocean Race et un equipage...).

    Côté déception quand même, la 14ème place de Troussel et Josse sur Corum, un bateau 2020...

    En Ultim, Cammas fait tranquillement sa route et derrière, Le Cleac'h et Gabart s'interchangent les places.

    Enfin, en OceanFifty, c'est pas très clair...Ça vire des bords, ça avance pas très vite et c'est très serré.

  • Run le 12/11/2021 à 15h09
    Apivia qui passe sa nuit a faire des bords pour revenir a l'ouest et perd la tete...Etrange manoeuvre. Et les 6 premiers se retrouvent en 60MN.
    Et c'est le meme constat pour les OceanFifty, les plus a l'ouest ont repris du terrain et la tete pour Sebastien Rogues.

    En Ultim, deja plus bas, rien de nouveau a signaler. Cammas-Gabart en 30 MN, ca peut etre sympa quand ils vont accelerer. Et Coville est reparti de son escale.