Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Tonton Danijel le 04/07/2022 à 09h59
    Le problème n'est d'ailleurs pas tant d'avoir Olivia Grégoire comme porte-parole que d'avoir Olivier Véran responsable des relations avec un parlement sans majorité absolue...

  • Rudi Full Hair le 04/07/2022 à 10h00
    Je n'ai pas posté depuis des années mais c'est l'occasion d'y revenir: dire qu'avec la définition des violences sexistes, "on entre plus que largement dans le domaine du ressenti et du subjectif", ou comme Easy Sider "si on va fouiller dans les mecs qui ont dragué lourd en soirée quand une nana leur plaisait, va plus y avoir beaucoup d'hommes qui vont pouvoir se présenter aux élections", c'est quand même une ignorance de la définition et des textes qui régissent ces sujets, et c'est surtout pérenniser les argumentaires qui minimisent les violences. J'ai suivi récemment une formation de l'association #NousToutes qui était super claire et très peu militante, et après ça on ne peut pas vraiment dire que c'est zone grise ou qu'on ne peut plus draguer.
    La pyramide du continuum des violences faites aux femmes est un bon outil quand on a l'explication qui va avec (et il y a des textes de loi pour chaque étage). Et on est d'accord que Abad et Coquerel ne sont pas au même étage de la pyramide.
    Pour résumer tout, que ce soit l'étage Abad ou l'étage Coquerel, je crois qu'on n'a pas mieux fait que lien

  • Red Tsar le 04/07/2022 à 10h09
    Tu dirais aussi que la lutte contre les violences racistes est « problématique » car on entre « dans le domaine du ressenti et du subjectif » ?
    Et sinon, tu t'es un peu renseigné sur le sujet ou tu dis juste ça comme ça ?
    Parce que oui, une femme peut subir des violences sexuelles sans avoir subi des violences sexistes de la part d'une personne (ex. : violée par un inconnue). Oui, une femme peut subir des violences sexistes sans subir de violences sexuelles.
    Mais :
    1. dans leur très grande majorité, les violences sexuelles sont réalisées par des proches de la victime et sont liées à des violences sexistes (avant, après...). Il n'y a pas rien et puis tout à coup la violence sexuelle, mais un ensemble dans lequel les éléments sont liés ;
    2. les violences sexuelles comme sexistes procèdent d'un même type de rapport à l'autre (domination genrée).
    C'est justement pour articuler ces aspects et permettre de comprendre et de lutter contre ces violences qu'on utilise l'expression de violences sexistes et sexuelles, histoire de pas attendre le viol pour se dire, « bon allez, ça suffit, maintenant ». Il se trouve, d'ailleurs, que l'expression est maintenant prise en compte par la loi.

    Un petit outil réalisé à destination des jeunes : Le Violentomètre du centre Hubertine Auclert : lien

  • Easy Sider le 04/07/2022 à 10h15
    Mon but n'est pas de minimiser ou dire que ça ne peut pas être problématique, je pense juste qu'il va falloir qu'on arrive à mettre en place des échelles de valeur y compris éventuellement juridiques sur ce "continuum", parce qu'on se trouve typiquement dans un cas où il n'y a rien de répréhensible selon la victime, qui ne demande d'ailleurs rien a priori à Coquerel (elle n'envisage pas de porter plainte), mais certain.e.s pensent que ça l'empêche d'assumer des responsabilités. C'est ce paradoxe là qu'il va falloir régler.

    J'ai aussi un peu de mal avec le fait que ça se joue sur les réseaux sociaux aussi.

  • Rudi Full Hair le 04/07/2022 à 10h26
    ça existe: lien

    Quant à S.Tissier, elle envisage de porter plainte au vu de la réaction de Coquerel. Ce qu'elle décrit peut entrer dans les cases Outrage sexiste, Harcèlement sexuel (2), voire agression sexuelle (s'il y a eu main aux fesses, tu constateras la précision de la définition avec 5 parties du corps mentionnées pour entrer dans cette qualification). Et je suis bien sûr d'accord pour dire que c'est à la justice de trancher, pas aux réseaux sociaux.

    Pour finir sur le continuum, c'est un outil destiné à ce que des Abad s'arrêtent quand ils ne sont encore que des Coquerel, parce que les personnes autour sont formés pour reconnaitre où commencent les violences et pour bien réagir (au lieu de dire "quel lourd ce Damien" en pouffant). ça ne fait pas de Coquerel un violeur en puissance, mais un Abad a toujours été un Coquerel avant de passer aux étages supérieurs.

  • Sens de la dérision le 04/07/2022 à 10h28
    Ce violentomètre est quand même difficilement applicable dans une situation comme celle-ci, on est plus dans une relation de couple.

    Concernant la victime, elle a déposé une pré-plainte de ce que j'ai lu contre "des mains baladeuses et des assauts déplacés" en 2014. En tant qu'homme quarantenaire (et dans pas si longtemps cinquantenaire), j'ai du mal à évaluer la gravité de ces faits tant c'était une pratique courante. Pour un mec de 63 ans, il faut faire un sacré chemin à mon avis pour passer outre ce qui était "une normalité".

    EDIT : ah et merci pour le lien Rudi Full Hair !

  • Josip R.O.G. le 04/07/2022 à 10h33
    Les mecs de 63 ans te remercient mais...non

  • Aulas tique le 04/07/2022 à 10h33
    Bon, en gros, on voit qu'une fois encore les States étaient en avance sur nous et qu'on ne fait que rejoindre des positions qu'ils ont déjà adopté bien avant.
    Il est à craindre que les VSS adjoints aux réseaux sociaux vont finir par faire muter la vision de la société mais pas forcément dans un sens plus moral mais plutôt plus puritain.
    Du coup, comme aux USA, on va, ensuite, aller vers des moments artistiques ou des hommes ayant des postes de direction vont devoir démissionner même s'ils n'ont pas commis d'acte répréhensible et entretiennent des relations "normales" avec leur nouvelle copine.
    lien
    lien
    lien

  • blafafoire le 04/07/2022 à 10h45
    C'est bizarre, j'ai toujours eu l'impression qu'en France les relations entre collègues étaient hyper mal vues et notamment pour des histoires de potentiels conflits d'intérêts.
    Par ailleurs, la tendance depuis très longtemps c'est de n'avoir plus aucun lieu clos au regard, d'avoir des bureaux transparents pour éviter tout isolement.
    Ce qui a bien sûr ses inconvénients pour la sieste façon Don Draper.

  • jeronimo le 04/07/2022 à 10h49
    Sens de la dérision aujourd'hui à 10h28

    Concernant la victime, elle a déposé une pré-plainte de ce que j'ai lu contre "des mains baladeuses et des assauts déplacés" en 2014. En tant qu'homme quarantenaire (et dans pas si longtemps cinquantenaire), j'ai du mal à évaluer la gravité de ces faits tant c'était une pratique courante.

    ---------

    Je ne suis pas sûr de bien comprendre ce que tu écris.
    Tu dis qu'en 2014 c'était quelque chose de courant de voir un homme au travail, dans une administration, en soirée, etc... d'avoir "les mains baladeuses", autrement dit par exemple de mettre (de façon appuyée) une main sur la taille voire les fesses d'une femme passant à sa portée ?