Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Mangeur Vasqué le 15/01/2022 à 15h24
    Cette dernière histoire de "drinks fridge/wine chiller" acheté par le staff de Downing Street en pleine pandémie en déc. 2020, donc avec règle hyper stricte d'interaction, etc. a été labélisée "a fridge too far"...

    C'est dans tous les médias et quotidiens aujourd'hui, et comme souvent le Daily Mail a le plus de détails lien. Ça sent encore la patte Cummings ça.

    Bon, après possible que leur frigo à vin précédent a kaputé, mais la personne qui renseigne la presse semble avoir fourni des renseignements troublants (avec preuves), des schedules de "wine time fridays" pendant toute la pandémie, donc des vendredis où on picole du vin (blanc j'imagine, quoique j'ai déjà vu vu du rouge conservé à quelques degrès dans section réfrigérée ! même à Tesco, avec les "meal deals", pas dans le rayon vin).

    Selon ces sources, Johnson encourageait le staff à "let off steam" lien (bien décompresser) et lui-même participa à pas mal de ces sessions.

    Y'avait clairement une culture de la picole au 10 Downing Street sous Johnson lien, visiblement encouragée par Johnson, et une culture de l'interaction, de la fête, etc. qui serait passée crème en temps normal bien sûr mais pas pendant la pandémie avec les règles draconniennes qu'on a eues, et les pubs fermés pendant des mois, interdiction de se réunir à + de deux personnes un moment/hors famille immédiate, etc.

    Et selon le Daily Telegraph, une culture qui aurait vite dérapé (guère étonnant avec l'alcool), avec des employés qui amenaient leur propre frigo à vin pendant ces "Wine-time Fridays" hebdomadaires. Ce qu'a confirmé Boris Johnson lien, y'avait bien des séances hebdos, de 3 heures quand même, 50 personnes selon le 10 (probablement le double donc), en pleine restrictions sur les rassemblements. Les mecs amenaient leur propre frigo à vin au boulot... (et fort à parier que certains le laissaient là toute la semaine, et que ça picolait peut-être aussi toute la semaine, en groupes).

    Downing Street parties: Number 10 doesn't deny staff held 'wine-time Fridays' throughout COVID restrictions. In fresh allegations in the "partygate" scandal engulfing the prime minister, it is alleged that a weekly "wine-time Fridays" event was scheduled into the electronic calendars of around 50 staff in Number 10 between 4pm and 7pm throughout the COVID pandemic.

    lien

    "Downing Street staff 'brought in their own wine fridge for weekly parties'. At the time of the so-called 'wine-time Fridays', rules banned two or more people from different households meeting indoors unless for work.

    Y'a encore une semaine Boris Johnson minimisait un max mais son excuse initiale ne tient plus du tout (c'était, en gros : "Je suis descendu dans le jardin par hasard et là j'ai vu quelques employés en réunion de travail qui partageaient une bouteille ou deux, en très petits groupes. [...] Nous traversions des moments difficiles, je n'ai pas jugé opportun de priver des gens qui travaillent si dur d'un court moment de détente etc. [...] et je presente mes excuses pour une erreur d'appréciation, etc."), y'a trop d'éléments prouvant que c'était pas 3 employés dans leur coin qui partageaient une bouteille en respectant les gestes barrières et autres, ce qui serait passé.

  • Mangeur Vasqué le 15/01/2022 à 15h40
    Bah, je sais, j'y suis allé :-) mais j'écris bcp, vite, et y'a des p'tites coquilles dans mes postes, soz.

    "Je sais que c'est un détail MV, mais ils ont fermé les Sure Start ?????????"

    Ouais, soit fermés soit ils [gvt] ont considérablement réduit leurs heures, budgets, staff, etc. mais bcp ont totalement fermé ouais.

    Ils ne donnent pas de données officielles précises là-dessus (avec liste, etc.) mais, selon le Guardian qui relayait une étude du Sutton Trust lien, en 2018 probablement 1 000 Sure Start centres avaient été fermés depuis 2010, le gvt dit 500
    lien ("1,000 Sure Start children's centres may have shut since 2010. Study by Sutton Trust charity finds official figures of 500 closures are an underestimate").

    J'avais écrit un truc là-dessus y'a quelques semaines, sous un article en Une, je dois y aller là mais j'essaierai de le retrouver.

  • Edji le 15/01/2022 à 18h30
    Excellente itw, un brin désenchantée mais lucide et sonnant juste, de Rony Brauman pour les 50 ans de MSF dans le Monde.

    C'est en accès payant, donc ça m'embête de copier-coller l'ensemble, mais ça vaut vraiment le coup.

    Je me permets juste de reproduire le passage le plus stimulant :

    « Que pensez-vous de l'émergence de cette justice pénale internationale ?

    Je suis sceptique vis-à-vis de la CPI. La justice internationale présente plusieurs inconvénients. Elle se fonde sur l'idée discutable qu'il n'y a pas de paix sans justice, ce qui n'est pas confirmé par l'histoire. Ma deuxième réserve, nettement plus importante, concerne le rythme, très variable selon les situations, auquel un pays se débrouille avec les aspects les plus sombres de son histoire. L'imposition d'un rythme mémoriel par une structure internationale n'est pas une bonne réponse.

    Je relève, d'ailleurs, que [l'archevêque et prix Nobel de la paix, décédé le 26 décembre 2021] Desmond Tutu, soutien actif de la CPI, n'en voulait pas pour son propre pays, l'Afrique du Sud, où il souhaitait une justice transitionnelle non pénale, les Commissions vérité et réconciliation. Outre la question de temporalité, la justice internationale est trop souvent une justice hors-sol, avec des procès qui se déroulent loin des lieux où les crimes ont été commis, ce qui la rend abstraite, insaisissable.

    Par ailleurs, la justice internationale ne sait juger que des individus, pas des systèmes, alors que les crimes qu'elle juge ont été commis par des collectifs. En réduisant des violences politiques à des actes individuels, on réduit des crimes de masse à quelque chose de l'ordre du fait divers. Si l'on juge des individus de chaque camp, on confond, le cas échéant, agresseurs et agressés. Et si on ne le fait pas, ce qui est plus courant, on se met dans une justice de vainqueurs. Enfin, cette justice est soumise à l'ordre des puissants, puisque ne sont jugés que ceux qui n'ont pas de protecteur au Conseil de sécurité de l'ONU.

    Ce que je sauverais de cette critique sévère, ce sont, d'une part, les tribunaux spéciaux, avec des composantes à la fois nationale et internationale, et qui siègent dans les pays où les crimes ont été commis, comme en Sierra Leone ou au Cambodge ; d'autre part, les Commissions vérité et réconciliation, comme en Afrique du Sud. Ces formes de justice transitionnelle me paraissent plus pertinentes. Je pense, par ailleurs, que la CPI serait vraiment utile à l'humanité en poursuivant et punissant les crimes environnementaux.

    Je ne me suis donc pas retrouvé dans le concert de louanges qui a salué la création de la CPI. J'ai regretté que des organisations de défense des droits humains deviennent des sortes de substituts de procureurs. Moi, je préfère les voir du côté des victimes, des prisonniers, plutôt que des policiers et des juges, dans une quête punitive.

    A MSF, il y a débat. Certains soutiennent la justice pénale internationale, d'autres non. Nous avons, cela étant, demandé une exonération de l'obligation de témoignage, comme c'est le cas pour la Croix-Rouge internationale, car il est risqué d'être à la fois sur un terrain de guerre et témoins potentiels devant un tribunal. La CPI a été très compréhensive.

    Comment avez-vous vécu l'évolution du débat sur l'interventionnisme humanitaire, du devoir et droit d'ingérence jusqu'à l'adoption de la Responsabilité de protéger, en 2005, par l'ONU ?

    Laissons la notion de devoir aux professeurs de morale ! Quant à l'ingérence, elle n'est pas un droit, mais une pratique réservée aux plus forts. Je ne condamne pas a priori l'usage de la force, mais je constate qu'on lui prête des vertus quasi magiques, comme le state ou le nation building, la modernisation sociale, l'épanouissement démocratique. Mais après l'Afghanistan, l'Irak et après avoir servi de justification pour la guerre en Libye, pour ne parler que du XXIe siècle, il est vraisemblable que l'on ne s'y remette pas de sitôt. Je crois que la Responsabilité de protéger est enterrée quelque part dans les sables libyens. Du moins, je l'espère. »

  • Red Tsar le 15/01/2022 à 19h43
    Très intéressant, en effet, merci. Un sacré personnage ce Brauman. J'aimerais bien assister à un débat Brauman/Kouchner, les ex de MSF.

    Parmi les expériences fascinantes, il y a les gacaca au Ruanda. Sur l'aspect justice mixte (national/international), je ne sais pas trop si les espoirs du Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban ont été concrétisés. Mais sur le principe, c'est effectivement une manière intéressante de sortir de l'impasse.

    Sur cette thématique justice/réparation/mémoire, et sans que je sache vraiment quoi en penser, le Canada a annoncé récemment la création d'un fonds de 30 milliards d'euros pour indemniser les ''Premières nations'', sachant que le terme de génocide ou génocide culturel a figuré dans les conclusions aussi bien dans les conclusions de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (2015) et qu'il figure aussi dans le rapport Femmes et filles autochtones disparues et assassinées au Canada (2017).

  • El Mata Mord le 15/01/2022 à 22h08
    « Il y a désormais plus de candidats de gauche que de variants du Covid » : M.Madenian
    Fermez le ban(c)…

  • I want my Mionnet back le 15/01/2022 à 22h54
    C'est cyclique, comme pour l'équipe de France. L'EDF gagne la Coupe du Monde tous les 20 ans, Taubira fait gagner la droite tous les 20 ans.

  • Tricky le 15/01/2022 à 23h01
    Oui enfin pas certain cette fois ci que la droite ait besoin de Taubira pour l'emporter.
    (en plus du fait que je n'aime vraiment pas cet argument)

  • beltramaxi le 15/01/2022 à 23h34
    La chipie qui arrive à la bourre au contrôle et rend une copie à la va-vite en zieutant sur celle de ses voisins. Rarement vu candidature aussi ridicule, le christ cosmique peut-être.

    "Contre les discours de haine"
    Wesh fais nous un slam cri-cri.

  • Easy Sider le 15/01/2022 à 23h58
    Ce qui m'a le plus surpris c'est qu'il semblerait qu'il n'y ait pas vraiment eu de plan com prévu en plus, une chaîne YouTube officielle avec le discours qui avait 850 vues à 20h...

  • Easy Sider le 15/01/2022 à 23h58
    Ni relais médiatiques, ni soutiens dans les médias...très bizarre.

    Après la campagne est encore longue mais ça montre pas un truc très construit et pensé! Dommage alors que sa pré-candidature date quand meme d'il y a presqu'un mois...