Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • Josip R.O.G. le 14/01/2022 à 17h36
    Les premiers ministres de cohabitation candidats se sont présentés en janvier 1988 pour Chirac et en février 2002 pour Jospin, avec le succès que l'on sait.

  • John Six-Voeux-Berk le 14/01/2022 à 17h37
    Oui, et dans ce cas la nullité de l'offre des opposants actuels n'aurait rien à voir avec la manoeuvre standard du président sortant. Je le conçois... et cela m'attriste encore plus puisque je tenais un bouc-émissaire unique et que me voilà à devoir multiplier mon acrimonie.

  • Edji le 14/01/2022 à 17h38
    Et je ne vois pas bien en quoi la satisfaction de la majorité poserait problème sur le plan "démocratique"...ou alors j'ai un problème avec la définition de ce dernier terme, et ce d'autant plus que cette satisfaction du plus grand nombre n'est pas nécessairement écrasante ou dictatoriale (au contraire).

  • blafafoire le 14/01/2022 à 17h42
    ... si toi-même admets que le droit est un déterminant faible de nos sociétés, où va-t-on, je te le demande.

  • Red Tsar le 14/01/2022 à 17h43
    Que oui...
    Acte I : organiser un "coup d'État" : lien,
    Acte II : faire adopter le régime présidentiel, mais avec élection au suffrage indirect pour faire passer la pilule dans un pays qui était anti-présidentiel,
    Acte III : la guerre d'Algérie et les lois d'exception + les conférences télévisées du général et tout de suite la figure d'un président guide/sauveur/ultime détenteur de la légitimité/pratique d'un parlement aux ordres,
    Acte IV : référendum pour adopter l'élection du Président au suffrage universel,
    Acte V : quinquennat pour éviter les périodes de pouvoir parlementaire,
    Acte VI : inversion du calendrier électoral pour que ce soit la présidentielle qui donne le ton de la séquence et non les législatives,
    Acte VII : révision constitutionnelle de 2008, qui permet au président de la République de s'exprimer devant le Parlement réuni en Congrès (impensable pour les constitutionnalistes auparavant au nom de la séparation des pouvoirs). Auparavant, le président était le seul Français qui n'avait pas le droit d'entrer dans l'hémicycle.

    Par contre entièrement d'accord avec Edji sur le fait que la fin du régime présidentiel ne serait pas l'aube d'un monde meilleur. Mais ça ferait quand même un petit rayon de soleil...

  • inamoto le 14/01/2022 à 17h43
    Eh bien, et là c'est peut être une différence majeure entre nous et avec d'autres, mais personnellement, dans le cadre du mandat qu'ils briguent qui n'est pas un truc anodin, je préfère largement un mec comme Roussel qui va soutenir les orgas qui sont d'accord avec lui, l'affirme publiquement à la fin de la manif tout en dénonçant les propos des mecs d'Alliance, en disant que si lui est Président il ne tolèrera pas ce genre de propos dans la fonction syndicale policière, plutôt que les reculades ridicules et instantanées de Jadot et Hidalgo, qui n'ont même pas été foutu de maintenir leur soutien aux orgas syndicales qui revendiquaient une meilleure collaboration entre justice et police.

    ---

    Je ne sais pas pour Hidalgo, mais pour Jadot c'est faux. Je me souviens de son texte envoyé dans la foulée, que j'avais trouvé plutôt honnête étant donnée la violence de la polémique qu'il y avait eu chez les écolos, que l'historique anarcho-libertaire place rarement aux côté des forces de l'ordre. Ca ressemble pas franchement à une reculade, mais bon si ça permet de construire un récit autopersuasif sur Roussel comme seul rempart républicain, alors je ne veux pas déranger.

    « J'ai décidé de participer à cette manifestation. Elle est à l'appel de l'ensemble des syndicats de policiers, y compris CFDT, UNSA, et je vous appelle à lire l'appel de la CGT. Cet appel se place après la mort de deux policiers, Madame Monfermé et Mr Masson. Pourquoi j'ai décidé d'y aller ? Parce que quand l'ensemble des syndicats de police lancent un appel, on a la responsabilité d'écouter ce qu'ils ont à dire. La police Républicaine est un élément essentiel de notre République et de la sécurité des françaises et des Français. Quand tous les syndicats appellent, notre responsabilité est de les écouter, d'entendre leur souffrance et dire ce qu'on en pense. Sur la plateforme www.2022lecologie.fr j'ai proposé que le Ministère de l'intérieur soit transformé en Ministère de la protection républicaine, où les questions de culte seront renvoyées au ministère de la justice, où les questions de réfugiés seront intégrés dans un grand ministère de la solidarité et de l'intégration pour que le Ministère de l'intérieur se concentre sur cette mission de protection républicaine. J'ai proposé aussi qu'il y ait une conférence du respect et de la confiance entre la police et les citoyens, avec les policiers, les magistrats, les acteurs sociaux, les citoyens et citoyennes, les élu.e.s, pour redonner une mission qui ait du sens à nos policiers. Vous savez combien ils sont malheureux parfois des missions idiotes qu'on peut leur donner dans la politique du chiffre contre le cannabis ou encore les contrôles au faciès. J'ai proposé que l'IGPN soit une structure indépendante rattachée au Défendeur des droits et j'ai défendu la légalisation du cannabis dans notre pays. Ce qui est certains c'est que nous avons des propositions. Ce qui est certains c'est que les policiers et les policières vont mal. Je veux aller sur place pour leur dire de ne pas taper sur la justice qui va encore plus mal. On ne peut pas s'attaquer aux magistrats. On a la moitié du budget de la justice allemande. Les peines planchers on est contre. J'y vais aussi car on ne peut pas laisser la police livrée aux manipulations de l'extrême droite et aux instrumentalisations de ce gouvernement. L'extrême droite va être là demain et une partie des copains et des copines ne veulent pas aller à la manifestation parce qu'il y a des demandes de l'intersyndicale qu'on accepte pas et je le dirai. Et aussi parce qu'il y aura le RN. Mais est-ce qu'on prend le risque de laisser la police Républicaine entre les mains du RN ? C'est une option que je refuse. J'irai pour écouter, pour dire ce que je pense, dire qu'on ne peut pas s'attaquer aux magistrats, à la justice, qu'on a de vraies propositions pour les politiques de tranquillité publique, de sécurité, et que la société a aussi de fortes exigences vis-à-vis des policiers. On sait que certains policiers dérogent de manière dramatique aux principes d'une protection républicaine et il faut y aller pour leur dire. Moi je ne vais pas déserter un rassemblement où tous les syndicats de police appellent à pleurer des policiers assassinés. J'ai hésité à y aller, mais lisez l'appel de la CGT. J'entends la difficulté de cette manifestation, mais on aspire à diriger ce pays, et on ne peut pas ne pas parler aux policiers quand tous les syndicats sont là et appellent la société de les soutenir. Ça aurait été plus simple de ne pas y aller en vrai, mais je crois que notre responsabilité est d'affirmer que les écologistes on une vraie stratégie, une vraie pensée, des propositions sérieuses, beaucoup plus sérieuses que celles de du gouvernement ou de la droite en matière de sécurité publique »

  • Edji le 14/01/2022 à 17h47
    ?

  • Easy Sider le 14/01/2022 à 17h54
    Mea culpa, j'ai le souvenir d'un itw de lui une petite semaine après disant que c'était pas forcément une bonne idée d'aller avec Alliance etc. Ne reste plus qu'à régler les problèmes culinaires de Sandrine Rousseau et de son Conseil Politique (c'est à moitié une blague, patapé). Pour autnat la position de Jadot avant la manif avait été impeccable, c'était d'après que je parlais

    (Et, pour rappel, je ne sais pas encore pour qui ou si je voterai pour un des candidats actuels)

  • Josip R.O.G. le 14/01/2022 à 17h59
    "une partie des copains et des copines ne veulent pas aller à la manifestation"
    Buddy is the new comrade of ecology?
    Tu sens tellement le frein à main et l'hésitation à y aller dans les circonvolutions et les brassées d'excuses que ça en est pathétique

  • inamoto le 14/01/2022 à 18h24
    Bon, dont acte, mais c'est juste un peu bizarre de voir un message aussi fouillé qui dénonce au moins trois fois de façon bien lourde et bien insistante la position d'un candidat ... sans aller vérifier la réalité des affirmations. Je suis allé regarder du coup tu m'as mis le doute, et dans la presse ça n'est pas différent : lien.

    Mon agacement te tombe dessus et j'en suis désolé, mais ça vient dans un contexte où par ailleurs Roussel consacre son énergie à attaquer les écolos sur des pécadilles, en reprenant ouvertement le vocabulaire de la droite. Je n'attends plus qu'une sortie sur le wokisme qui gangrène l'université et il aura coché toutes les cases.

    Je n'attends plus grand chose depuis longtemps d'un parti qui ose encore s'appeler communiste en 2022, mais pour ma part j'attends impatiemment de savoir qui sera le plus sérieux... au hasard sur l'écologie et la question sociale. J'ai mon idée sur la question.