Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de nous y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un de ces quatre matins!

  • suppdebastille le 08/11/2021 à 23h36
    Montebourg vient de faire le rétropédalage le plus ridicule de l'histoire .
    Sur le même sujet le candidat LR et médecin Juvin propose de taxer les transferts.
    Il citait par exemple le Sénégal vers lequel les transferts de particuliers représenteraient 10% du PIB, je suis curieux de savoir si ce chiffre est exact.

    Vérifié par LCI , le chiffre est de 10.5% selon un rapport de la banque mondiale en 2020.

  • suppdebastille le 08/11/2021 à 23h46
    J'imagine que ce chiffre a progressé en 2020 à cause du covid.

  • Mangeur Vasqué le 09/11/2021 à 00h03
    Au sujet du coût des médocs aux USA, de la R&D états-unienne financée par le contribuable, etc. à lire ce récent article du Guardian (ma femme, qui est de la partie, m'en a recommandé la lecture à sa publication) lien

    Extrait :

    "The reason that reduction in new drugs would be so small gets to the other inconvenient fact being left out of the conversation in Congress right now: for all the pharmaceutical industry's self-congratulatory rhetoric about its own innovations, the federal government uses your tax dollars to fund a lot of that innovation, research and development.

    A study from the National Academy of Sciences tells that story: the federal government spent $100bn to subsidize the research on every single one of the 200-plus drugs approved for sale in the United States between 2010 and 2016."

    =====================================================

    Sur Montebourg et ce genre de chose.

    Les populistes de gauche ravis de se vautrer dans la fange en manufacturant sciemment de la rhétorique droitiste/extrême-droitiste/tabloïdique, comme ici avec les "mesures" du sieur Montebourg aussi dégueulasses qu'inefficaces et qu'inapplicables et toussa, ça se trouve quand même pas mal sur notre belle planète, surtout en période électorale. Faut bien que ces gens-là promeuvent leur brand. Vous êtes marrant vous, faut bien gagner sa dure vie de travailleur aussi, le miel c'est super pour faire l'happyculteur dans les kermesses écolos mais la vie de ruche c'est pas franchement glamour et je doute que ça assure un train de vie Montebourgeois.

    On en a pondu une belle brochette ici (Royaume-Uni) dans c'genre depuis le début du Brexit (campagne commencée en 2014-2015, on-going), issue de toutes les teintes gauchistes.

    Y'a eu par exemple un paquet de politiciens "Lexiters" (Travaillistes pro-Brexit tradition "Bennite"
    lien – environ un tiers de l'électorat travailliste a voté Leave au référendum de juin 2016) qui ont repris les grands tubes droitistes comme la petite chanson de "ces citoyens UE au Royaume-Uni qui font baisser les salaires et coûtent au contribuable" [recevant soi-disant plus de l'État-Providence qu'ils ne payent en impôts & NI, la sécu] en dépit de maintes études sérieuses prouvant le contraire, comme celle-ci (EU migrants pay £20bn more in taxes than they receive lien).

    La même mood music est aussi venue de certains Travaillistes "modérés", propres sur eux et officiellement pro-Remain style Andy Burnham lien (maire du Grand Manchester et souvent présenté comme un futur leader Travailliste) et Lisa Nandy lien (députée de Wigan et autre figure clé du parti travailliste).

    Deux "sensibles" (au sens anglais du terme : sage, raisonnable, sensé) qui ont gaiement entonné les couplets anti-immigration de la droite dure en se focalisant en l'espèce sur les immigrés UE qui selon eux par exemple auraient quand même pu faire plus d'efforts bordel pour s'intégrer car toutes ces communautés Est-européennes, italiennes, françaises, etc. ça crée divisions et ghettos tout cette caillera (c'est vrai ça merde, ces Roumains qui tiennent des magasins produits du pays dans "Little Romania" vers Wembley, peuvent pas bouffer british comme tout le monde ces suppôts du dumping social ? Et les Polaks de Southampton, z'ont absolument besoin de leur folklore et leur leberka générateurs de bruit et d'odeurs ? Et les mal intégrés du "quartier français" dans South Kensington à Londres, c'est quand qu'ils vont penser à s'assimiler ceux-là hein et arrêter d'envoyer leur gosses au lycée Charles de Gaulle ?).

    Lisa Nandy est l'une des politiciennes travaillistes les plus en vue, très sollicitée par les médias depuis 2015. Souriante, posée, zozotante, elle est sympa Lisa, c'est la bonne copine qu'a gardé sa bouille d'étudiante, on monterait sans problème dans sa 2 CV en partance pour les Journées Internationales du Vivre-Ensemble dans un Monde plus Équitable et Durable. Elle tranche avec les autres femmes leaders du Labour Party (ou dans le Shadow Cabinet), beaucoup plus mordantes (les Jess Philipps, Emily Thornberry, Diane Abbott, Angela Rayner, Rebecca Long-Bailey, Rachel Reeves…). Nandy, c'est un peu la Montebourg anglaise, elle présente bien, polie, avenante avec les médias, les journalistes en raffolent. Pour tous c'est "la voix de la raison", la dernière politicienne qu'on estampillerait "rabble-rouser" (manipulatrice démago et experte ès petites peurs). Pourtant, dans le championnat Travailliste des p'tites saloperies populistes balancées l'air de rien entre deux sourires potaches, elle jouerait le titre.

    Ces dernières années elle a dépensé pas mal de son énergie à reprocher à peu près tout au camp Remain et aux Remainers (partisans du maintien du R-U dans l'UE) y compris "de ne pas être assez ouvert sur le monde" (!!! C'est vrai que les Brexiters, eux, sont comparativement supers cosmopolites, tolérants) juste pour "pander to her electorate" comme on dit (satisfaire les plus bas instincts de son électorat).

    Elle fait comme Montebourg au fond, peu importe la cohérence du propos tout est dans la formule, tant qu' ça rapporte c'est tout bénef. S'agissait pour Nandy de surtout pas trop froisser son électorat pro-Brexit de sa circo de Wigan afin d'assurer sa réélection (elle visait aussi le leadership du party après Corbyn) vu que ça a pas mal chié pour leur matricule aux député.e.s travaillistes pendant les turbulences brexitiennes, dans leurs circos j' veux dire (aux élections de juin 2017 mais surtout à celles de décembre 2019 y compris pour beaucoup de député.e.s des circos "sûres". Labour s'est pris une grosse claque, à peine 200 députés sur 650 – vs 365 aux Conservateurs – mais ironiquement ils ont limité la casse grâce au Brexit Party de Farage, qu'ils peuvent donc remercier lien).

    Je dois avouer qu'Andy Burnham m'a déçu. Pas politiquement car j'ai jamais cru en lui mais parce que, sans rentrer dans les détails, quand il était député et secrétaire d'état dans le gvt du jamais-élu premier ministre Gordon Brown 2007-2010 (vive la démocratie), il avait fait relancer le dossier Hillsborough à l'occasion du 20è anniv' de la tragédie (2009). Et ce pour enfin faire éclater la vérité, car le dossier avait été officiellement quasi enterré en 1998 (sur un verdict innocentant les pontes locaux de la police, D. Duckenfield et son adjoint B. Murray, lesquels d'emblée avaient menti et fait falsifier les rapports et témoignages initiaux par leurs services de la South Yorkshire Police. Verdict rendu par le lamentable juge Murray Stuart-Smith lien)

    Burnham avait persuadé le très réticent Gordon Brown de rouvrir le dossier, une persévérance qui avait abouti à la création du Hillsborough Independent Panel lien

    Bref, donc évidemment j'avais beaucoup de sympathie pour lui, j'en ai toujours mais elle se borne à son rôle dans le dossier Hillsborough.

  • Cheikhou Boule à thé le 09/11/2021 à 00h12
    Les transferts ont diminué avec le covid (baisse de revenus des émigrés), mais je ne sais pas si c'est plus ou moins que le PIB (après, le calcul du PIB des pays africains...).

    Sinon, le truc qui a augmenté depuis le début de la pandémie, c'est le nombre de migrants qui se sont noyés au large des côtes sénégalaises. Migrants qui partent en raison de leurs pertes de revenus (dont la baisse des transferts).

  • Hyoga le 09/11/2021 à 01h09
    Deux questions/remarques sur les pages précédentes.

    1) melenchon qui dit qu'il faut régulariser tout le monde parce que ça coûterait trop cher de les renvoyer. J'imagine que c'est pas l'idée de fonds, mais plutôt un argument que ceux d'en face auraient dû mal à réfuter. N'est-ce pas envoyer le message que c'est bon si tu arrives en France tu y restes ? Ce qui pourrait avoir tendance à augmenter les flux, donc le nombre d'arrivants, donc l'argument "ça coûte toujours trop cher donc on garde tout le monde" ad vitam eternam ? Comment tu adresses le sujet auprès des français que ça inquiète ? Quelqu'un a mentionné je crois la spirale inverse : si tu es intraitable, tu envoies le message "tu vas retourner chez toi si tu viens", ce qui sur le moyen long terme devrait réduire l'attrait de la France pour une immigration illégale donc les flux. J'ai donc l'impression que l'argument de meluche pourrait être envoyé valdinguer un peu facilement ?

    2) un peu même idée long terme, si tu balances du crime contre l'humanité à Pfizer (ou même si tu les forces à lâcher leur brevet), à la prochaine pandémie qui aura envie de mettre les bouchées quadruple pour sortir un vaccin/ traitement très rapidement ? Le débat n'est pas sur Pfizer ou autre, on a voulu des boîtes privées on en a. La question a toujours été veut-on du public ou du privé, et une question sous jacente toujours été est-ce que le privé n'est pas par nature plus efficace (je ne me positionne pas sur la question qui est extrêmement complexe).

  • suppdebastille le 09/11/2021 à 07h39
    Les transferts n'auraient pas plutôt augmenté avec le covid?
    L'effondrement des revenus du tourisme a du entraîner le fait que les Sénégalais ont plus sollicité leurs amis et familles en France, de plus le PIB sénégalais a dû diminuer donc en pourcentage les transferts prendraient une part plus importante.

  • suppdebastille le 09/11/2021 à 07h41
    Sur ton point 1, dans ce cas il faut que la fi, les verts et une part du PS assument durant la campagne électorale qu'ils sont dans ce cas favorables à une immigration totalement libre .

  • Tonton Danijel le 09/11/2021 à 07h52
    Alors sur le point 1), ce que disent beaucoup de personnes à gauche, c'est qu'il faut attaquer en priorité les réseaux de passeurs pour justement limiter le nombre de personnes arrivant (hors réfugiés politiques, évidemment). C'est différent que de faire remarquer qu'expulser coûte plus cher qu'intégrer.

  • OLpeth le 09/11/2021 à 08h26
    Ils sont pas complètement cons à la LFI non plus (quoique, tu me diras...), le point 1) c'est pas on peut rien faire donc ouvrons les frontières. D'ailleurs en passant les intervieweurs (Lenglet en l'occurrence) ouvrent ce point par cette étrange question : "est-ce que vous êtes d'accord avec le fait qu'une communauté nationale décide de qui entre sur son sol selon ses besoins et ses capacités d'accueil ?". Ce à quoi il répond, c'est une évidence, sinon pourquoi avoir des frontières et des visas ? Mais cette évidence sert de point de départ à des raisonnements qui le sont moins.

    Mais concrètement ce point 1) sert à dire que la solution que LR et le RN vous proposent (on les chope tous et on les dégage, c'est aussi simple que de le dire) est irréaliste dès qu'on la déplie un peu. Nous on vous propose une solution plus réaliste : s'attaquer aux réseaux de passeurs, mieux participer au développement des pays de départ pour éviter que les gens partent pour commencer et surtout ne pas faillir à notre devoir d'humanité sur les conditions de détention, nous les prompts donneurs de leçon sur les droits de l'homme.

  • Aulas tique le 09/11/2021 à 08h30
    Il y a aussi la possibilité de ne plus donner de leçon et faire un peu comme on veut.
    A la cool. On n'est pas le peuple élu, on n'a pas à faire mieux que les autres. Et puis même le peuple élu déconne pas mal alors...
    A force de donner les leçons comme tu dit, on a laissé penser à une grande part des citoyens qu'on était entravé pour agir contre les problèmes qui les touchent au quotidien. Du coup, on aboutit à une tentation pour des extrêmes et des solutions de facilité (Frexit, FN, Zemmour).