Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Feuilles de match et feuilles de maîtres

Qui a dit que football et littérature étaient incompatibles ? Voici le forum où vous pourrez parler de vos lectures récentes et anciennes, liées ou non avec le ballon rond.

Un conseil de lecture ? Une bonne librairie ? =>> "You'll never read alone", le Gogol Doc: http://bit.ly/11R7xEJ.

  • Kireg le 31/01/2023 à 22h00
    L''entropie c'est le désordre, pas sa perte. Un système va tendre vers le désordre.

    Cas de l'énergie osmotique : si le système atteint l'équilibre électrique/ionique, alors plus d'énergie. Dans ce cas, les forces s'annulent et disparaissent.

    L'idée de fond c'est que la notion de vivant est liée à celle d'ordre et de compartimentation, de lutte et de dépense d'énergie pour leur maintien, mais aussi que le vieillissement serait une fuite, et la mort un retour à l'équilibre, la neutralité, l'homogénéité, l'immobilité.

  • Kireg le 31/01/2023 à 22h02
    Une vache qui pisse dans un tonneau
    C'est rigolo mais c'est salaud
    Mais comme la reine et le roi ne le veulent pas
    Ça ne sera pas toi !

  • Sens de la dérision le 31/01/2023 à 22h10
    Moi j'avais : Une oie, deux oies, trois oies, quatre oies, cinq oies, six oies, c'est toi.

  • Pascal Amateur le 31/01/2023 à 22h21
    J'y vois un écho à ce que Freud écrivait dans "Le moi et le ça" en 1923, à propos des "pulsions de vie" et "de mort" : "Les deux pulsions se comportent en cela, au sens le plus strict, de manière conservatrice, en tendant à la restauration d'un état qui a été perturbé par l'apparition de la vie. L'apparition de la vie serait donc la cause de la continuation de la vie et en même temps aussi de la tendance à la mort, la vie elle-même un combat et un compromis entre ces deux tendances."

  • Julow le 31/01/2023 à 22h24
    Ah oui. J'ai toujours confondu. Au fond, ça me contrarie qu'on ait inventé un concept pour désigner le désordre, l'absence de quelque chose, plutôt que l'état d'organisation ou, bref, l'aspect "positif". Idem finalement pour le mot "équilibre", que j'ai du mal à associer à une pure absence (de mouvement, de force...), mais plutôt à une fragile construction, à une somme nulle. L'équilibre, c'est la mort, je comprends. Le "retour à l'équilibre" d'où proviendrait la mort, j'ai plus de mal. Mais je ne te parle que des mots du langage ordinaire, évidemment, si j'étais capable de comprendre l'article de Cell, on utiliserait peut-être d'autres mots, ou des mots de la science, qui sont toujours délicatement travestis par leur blouse blanche.

    Et puis la vache qui pisse dans un tonneau, c'est rigolo mais c'est PAS BEAU. On vous apprend n'importe quoi, dans les marges de la France.

  • Julow le 31/01/2023 à 22h25
    AH oui ! Je ne sais plus dans quel bouquin il parle du très profond "désir d'être une pierre" (ou de redevenir, je ne sais plus), pour Thanatos, je crois, j'avais trouvé ça très troublant, et très beau.

  • Julow le 31/01/2023 à 22h35
    Allez, une dernière histoire pour aller au lit. Vous connaissez peut-être Wolf Erlbruch, le dessinateur injustement connu pour la petite taupe qui s'est fait faire sur la tête, alors qu'il a fait d'autres trucs franchement sublimes, dont « La grande question » : à chaque double-page, un objet ou un personnage répond à la question jamais explicite mais évidente, « Pourquoi je suis là ? », par un « Tu es là pour… », en allemand : « Du bist da um… », par exemple le boxer dit «tu es là pour combattre », le ballon dit « pour t'amuser », etc. Et au beau milieu, une énorme pierre, un beau rocher gris et bleu, dit, je vous la fais en allemand :

    Du bist da, um da zu sein,
    sagt der Stein

    Tu es là, pour être là,
    dit la pierre.

    Ca n'a rien à voir avec nos discussions mais j'avais envie.

  • Kireg le 31/01/2023 à 22h45
    Pourquoi "injustement", cet album lui aussi est génial ! Un grand classique à la maison, en français et en breton : « Istor ar c'hoz vihan a felle dezhi gouzout piv a oa bet oc'h ober kakarc'h war he fenn.« 

    Chez nous, le chien s'appelait même Jean- Henri Sarkozy… et ça aussi, ça n'a rien à voir.

  • Pascal Amateur le 31/01/2023 à 23h02
    Je pense que c'est à la fin d'"Au-delà du principe de plaisir" (1920), où il écrit : "Nous dirons alors que le principe du plaisir est une tendance au service d'une fonction destinée à rendre l'appareil
    psychique, en général, inexcitable ou, tout au moins, à y maintenir l'excitation à un niveau constant et aussi bas que possible. Il nous est encore impossible de faire un choix définitif entre ces conceptions, mais nous noterons que cette fonction, ainsi définie, participerait de la tendance la plus générale de tout ce qui est vivant, de la tendance à se replonger dans le repos du monde inorganique."
    J'ai l'impression que ce "monde inorganique" a en effet été parfois traduit par "pierres". À moins que tu aies lu le commentaire qu'en fait Lacan en 1958 : "Le dernier ressort de l'évolution libidinale, c'est de retourner au repos des pierres. Voilà ce que Freud apporte pour le plus grand scandale de tous ceux qui avaient fait jusque-là de la notion de libido la loi de leur pensée" ?

  • theviking le 01/02/2023 à 00h14
    Et pour répondre à Julow, oui l'équilibre en physique c'est une somme de forces nulles. Il peut être stable (si on écarte de la position d'équilibre, le système a tendance à y revenir) ou instable (l'inverse)