Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • dugamaniac le 02/03/2024 à 15h06
    Ah oui vive les films courts de Quentin Dupieux! (et des autres qui le font)
    Qui a tourné Yannick en 6 jours.
    Effectivement c'est un huis clos mais le nombre de fois où je me demande ce qu'ils ont pu faire pendant des mois et à dépenser des millions pour faire certains films, Quentin Dupieux me répond un peu.

  • Tonton Danijel le 02/03/2024 à 15h25
    C'est un huis clos, et surtout, ils ont utilisé un vrai théâtre pour les décors et devaient donc le libérer rapidement.

    Mais oui, Dupieux montre qu'on n'est pas obligé de faire long pour faire bon (et contrairement à Marcelo, je pense que Daaaaaali! fait la durée idéale, j'aurais tiré sur le prêtre si son rêve durait encore plus longtemps).

  • Luis Caroll le 02/03/2024 à 15h34
    @Luis : je comprends ce que tu veux dire mais j'ai trouvé ça pas mal de s'épargner une N-ième scène de sexe hollywoodienne justement, le film cachant cette "concrétisation" dans ses ellipses. C'est aussi un moyen de présenter la relation comme une évidence, tellement évidente que l'on a pas besoin d'en avoir tous les détails.
    ----
    Non mais dans Reloaded il y a de la musique, de la danse, du "sexe" (ça reste soft hein) mais ça aurait pu être une scène de bouffe, de théatre, un banquet, ou n'importe quoi de spécifiquement et cinématographiquement humain. C'est pas la concrétisation qui m'intéresse mais la caractérisation des Fremen qui s'avèrent visuellement aussi froids que leurs adversaires (une mauvaise langue dirait que c'est parce que Villeneuve ne sait faire que du froid).

  • gimlifilsdegloin le 02/03/2024 à 17h39
    Nous sommes allés voir Dune cette semaine et en sommes sortis plutôt déçus, ce qui n'avait pas du tout été le cas après la première partie. Au-delà du fait que j'adore l'oeuvre de Frank Herbert, ce qui fait que j'ai du mal avec certains choix scénaristiques (mais je ne m'attarderai pas là-dessus pour ne pas gâcher le film) j'ai trouvé cette deuxième partie très fade. Le premier volet prenait son temps, de fort belle manière, pour nous introduire à Arrakis, à Paul et aux Fremen. Villeneuve a fait le choix de centrer largement le second sur l'influence du Bene Gesserit, diluant largement l'intrigue, tout en réussissant à la fois à précipiter les événements et à traînetr parfois en longueur, et en rendant les antagonistes à peu près inintéressants. En parallèle, il ne fait qu'un seul choix réellement audacieux dans sa réalisation, à savoir le traitement visuel de la longue scène chez les Harkonnen. Et encore, le même choix avait été fait, récemment, dans l'oubliable Thor : Love and Thunder de Taika Waititi. Bref, je lis énormément de bonnes critiques sur le film, mais j'ai l'impression que Villeneuve était déjà plus préoccupé par l'idée de se projeter vers l'adaptation du Messie de Dune que par celle qu'il était en train de faire.

  • Tonton Danijel le 02/03/2024 à 17h47
    Il faut voir que quand Frank Herbert écrit Dune en 1965, la religion n'y est finalement guère critiquée (à mon souvenir): Paul est le Messie, comme Jésus (ou le grand prophète, comme Mahomet). Les Bene Gesserit ne sont pas vu comme des fanatiques (du moins, dans le rôle des pharisiens du nouveau testament: la plupart défendent leurs acquis religieux, sans reconnaître le Messie, à l'exception évidente de Lady Jessica - dont l'influence sur le fils semble cependant moindre que dans le film).

    Le regard de Villeneuve en 2024 est bien plus critique, avec la religion présentée comme l'opium du peuple (surtout du peuple fremen, via Chani, dont je ne me souviens pas d'un tel scepticisme dans le roman). Ceci dit, quand Paul tient son discours modeste "I am not the Mahdi", je me suis imaginé qu'il allait conclure par un "Now, fuck off", ce à quoi Stilgar aurait répondu: "How shall we fuck off, Mahdi?".

  • Luis Caroll le 02/03/2024 à 20h39
    j'ai l'impression que Villeneuve était déjà plus préoccupé par l'idée de se projeter vers l'adaptation du Messie de Dune que par celle qu'il était en train de faire
    ----
    Il va s'en donner à coeur joie : il n'y aura plus de méchant du tout !
    Vraiment, plus j'y réfléchis, plus je me dis que c'est l'absence d'antagoniste sérieux qui rend le film si plat. Austin Butler fait ce qu'il peut mais tout ce qu'on lui donne à jouer (spoiler du livre) c'est d'égorger sans effort des servants ou des prisonniers anémiques. Au premier adversaire un peu sérieux il clamse comme une merde. Ca fait tellement peu qu'ils sont obligés de répéter toutes les 10 minutes "attention hein c'est un psychopathe". L'empereur n'est jamais impérial, et le Baron n'a rien à jouer.
    Même Lynch avait réussi à le rendre ultra flippant.

  • Eric Sikh Aura le 02/03/2024 à 22h19
    C'est vrai que les livres ne font pas une critique explicite des religions mais, à mon sens, c'est justement le fait de poser cette religion comme un état de fait qui pousse à la critique.
    Une manière de mettre à nu tout le mécanisme de la (des) religion(si) et de demander qu'est-ce qui rend "nos" prophètes plus légitimes que Paul.

  • Luis Caroll le 02/03/2024 à 23h05
    "C'est vrai que les livres ne font pas une critique explicite des religions"
    ---
    Euh, le 3 est écrit justement pour clarifier la critique de la religion qui est présente dans les 2 premiers mais que les lecteurs ont mal comprise, faisant de Paul un héros alors que le propos est justement de dire le contraire.

  • Eric Sikh Aura le 03/03/2024 à 02h36
    Mais la religion en tant que telle est vraiment critiquée ? Dans mes souvenirs, c'est justement plus une mise à nue des mécanismes de la mise en place d'une religion (et Paul qui la craint ainsi que les conséquences du djihad, certes), non?

  • Roger Cénisse le 03/03/2024 à 09h11
    Paul craint le Jihad et fait dans mon souvenir tout pour y échapper.

    Et en terme d'adaptation j'attends que quelqu'un s'attaque à l'empereur Dieu de Dune, le meilleur bouquin de la série (et pas loin d'être le meilleur bouquin de SF que j'aie lu aussi)