Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Etoiles et toiles

Non, ce n’est pas un forum sur le PSG, même si le titre aurait sans doute convenu, mais bien sur le cinéma, pour parler de tout ce qui touche de près ou de loin au septième art.

  • OLpeth le 18/10/2021 à 14h40
    Facile : non.
    Simplement parce que oui, on peut considérer que Rémy pilote Luinguini comme un mecha, mais dans un mecha anime, il y en a toujours plusieurs, et là il est bien seul.

  • Danishos Dynamitos le 18/10/2021 à 15h30
    Donc selon ta définition, le film Power Rangers ne serait pas un film de Mecha ?

  • forezjohn le 18/10/2021 à 15h31
    Cette conversation a réellement lieu?

  • OLpeth le 18/10/2021 à 16h23
    Power Rangers c'est du tokusatsu, plus précisement du Super Sentai.

    Sinon j'ai enfin vu Midsommar hier, et j'ai pris une bonne petite claque. Un style se dégage chez Ari Aster après Hérédité. Personnellement j'aime beaucoup, parce que c'est une proposition de film d'horreur chiadée et infiniment plus intelligente que les masses de remakes paresseux et de concepts foireux qui sortent dans le genre.
    Après un film sur l'héritage familial, un film sur le travail de deuil, enrobé avec classe dans une trame à la Wicker Man, habilement remise au goût du jour. Un couple en crise, dont la jeune fille a vécu une horrible tragédie familiale, se rend avec ses amis étudiants dans un village communautaire paumé de Suède pour assister à une fête païenne rare. Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ?
    Sur la forme, le film est splendide : travail de cadrage maniaque, des détails dans tous les coins pour le spectateur attentif, une photo magnifique, des acteurs tous impeccables, une musique au diapason, des FX minimalistes mais bien déstabilisants. Malgré un rythme indolent, et une durée conséquente (2h20), l'ambiance dérangeante happe le spectateur et le malaise ne fait que grandir. Le spectateur qui a vu Wicker Man devinera assez vite où tout cela va, mais ça reste suffisamment subtil pour ne pas gêner. Et surtout : aucun jumpscare ! Merci Ari !
    Sur le fond, le parallèle entre le travail de deuil de l'héroïne et les évènements qu'elle va traverser est bien vu (beaucoup de choses passant par l'image, c'est du cinéma quoi), et on se prend à essayer de se saisir de la cohérence de ce culte ancestral, surtout par rapport à notre société moderne bien mal représentée par cet échantillon d'étudiants pas bien reluisant.
    Au final une proposition d'horreur soignée, intelligente, qui laisse le spectateur comprendre sans tout lui surexpliquer, et qui préfère le malaise au jumpscare. J'en veux plus des comme ça.

  • Metzallica le 18/10/2021 à 17h32
    Quel est ce temps d'ailleurs ?
    On dirait que l'attaque a lieu 5 jours après que les atreides arrivent. Du coup ils n'ont pas vraiment le temps de s'enrichir de toute manière.
    Et du coup pour les mentats c'est pour cela qu'il a les yeux qui partent en arrière ? C'est lorsqu'il réfléchit?

  • Tonton Danijel le 18/10/2021 à 17h40
    Je pense que c'est l'effet que Villeneuve a utilisé pour restituer leurs "fonctions".

    Mon hypothèse, c'est que Villeneuve n'a pas voulu insister sur une idée qui pouvait faire sens en 1958 (l'informatique - qui venait seulement d'apparaître - ne dépassera jamais l'esprit humain), mais n'en a plus 60 ans après...

  • Tonton Danijel le 18/10/2021 à 17h52
    (précision: Dune a été finalement publié en 1965. Je ne sais pourquoi j'avais 1958 à l'esprit, probablement parce que c'est à cette période-là que Frank Herbert a commencé à travailler sur son futur roman).

    (Et en me replongeant sur la fiche wiki pour rafraîchir ma mémoire, c'est surtout suite au "Jihad butlérien" où les hommes se sont révoltés contre les machines qu'il a été décidé de s'affranchir des ordinateurs).

  • Maniche Nails le 18/10/2021 à 17h56
    C'est le ressenti que j'ai aussi, et encore 5 jours t'es large. Je ne saisis qu'en partie où veulent en venir tous les spectateur qui evoquent la lenteur ou la langueur du film, tant toutes les séquences liées à la cité Arrakeen sont rapidement expédiées, qu'il s'agisse de l'installation ou du siège (et surtout il n'y a aucune scène démilitarisée entre les deux, au point de se demander si ce n'est pas un #SaccageArrakeen volontaire : l'essentiel est hors la petite trame narrative). Il n'y a guère que le désert, aussi inamical soit-il, pour se prélasser un peu.

  • forezjohn le 18/10/2021 à 19h06
    Oui "Point ne fera de machine à l'esprit de l'humain semblable" c'est un tabou mis en place suite à l'asservissement des hommes par une IA et la révolte victorieuse des humains pour éviter que le problème se reproduise et donc la raison de l'existence des mentats qui sont entrainés à faire le travail d'un ordinateur. Mais ça faisait encore un truc de plus à expliquer.
    Je pense qu'avec 30 minutes de plus le film pouvait expliquer ce genre de choses mais un film de 3 heures c'est compliqué à vendre.

  • Classico le 18/10/2021 à 19h19
    Ha, ça fait plaisir. Les deux films d'Aster ont complètement renouvelé ma perception du genre. Ils s'y placent tout tout en haut pour moi, ne craignant pas de toiser les grands classiques.