Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Au tour du ballon ovale

Le retour en force des deux "Stade", le titre de Biarritz, l'EDF face à l'hémisphère Sud et la rivalité avec l'Angleterre.

  • Mevatlav Ekraspeck le 23/10/2021 à 10h11
    Je m'étais levé de bonne humeur.

    J'allais faire des crêpes pour le match du grand cet après-midi.

    Je m'étais dit qu'avec un peu de chance je pourrais trouver quelques cèpes pour ce soir.

    Et puis je t'ai lu.

    Je vais me recoucher.

  • Mevatlav Ekraspeck le 23/10/2021 à 22h27
    Les toulousains sont beaux…

    Là, ils sont en train de s'égayer la choupinette aux dépends d'un CO pourtant très fidèle à ses consubstantielles qualités : rugosité, acharnement à contester chaque ballon, pourrissement - certes légal - de chaque regroupement, politique d'usure systématique du premier rideau…

    Mais non. Ça ne suffit pas. Ils se font dérouiller 27-00, quatre banderilles déjà plantées. Toulouse est de la patience de ces grands fauves qui chasse le buffle.

    Du bel ouvrage.

    Et j'édite pour vous signaler que les stadistes sont les heureux papas d'un cinquième essai né d'un bel éclair de génie en plein cœur d'une défense tarnaise qui, en toute trivialité, en a objectivement plein le cul.

  • Gazier le 23/10/2021 à 22h40
    Les castrais vont ils rentrer broucouilles ?
    Ils en ont déjà ramassé 41, c'est indécent.

  • Mevatlav Ekraspeck le 23/10/2021 à 22h50
    Pas sûr qu'ils se dépucèlent. Toulouse a l'air de s'être fixé un challenge à ce sujet. Il faudrait que je vérifie ce qu'il s'est passé lors de leur dernière rencontre à ces deux là…

  • lunatic XV le 24/10/2021 à 01h11
    Vu du stade c'était plaisant, mais le score ne reflète pas la partie qui était plus serrée dans le jeu. Après, Castres aurait pu éviter le 0 en tentant des pénalités sur la fin mais leur « honneur» le leur a interdit j'imagine? Je mets les guillemets non pas car j'insinue qu'il n'en aient point, mais plutôt pour exprimer mes doutes sur la signification d'icelui alors qu'on cause de sport professionnel où tu dois marquer des points. Ton goal average en fin de saison peut jouer…
    Bref, belle soirée pour nous en tous cas!

  • Mevatlav Ekraspeck le 24/10/2021 à 21h43
    Allez, sans augurer du résultat entre maritimes ce soir,un petit point à un (petit) tiers du championnat.

    Déjà, saluons un championnat globalement de qualité, sans équipe qui puisse ressembler à une erreur de casting, et avec une assimilation rapide des nouvelles règles qui, honnêtement, bénéficie au jeu. On a globalement des équipes qui tentent des choses, parfois avec génie, parfois de façon totalement saugrenue (oui, le Stade Français, celle-ci est pour toi), mais je salue le fait que les coaches se soient majoritairement décidés à s'envoyer plutôt qu'à détruire. Donc merci messieurs.

    Pour la relégation, pas du surprise : il sera juste question de savoir comment le BO et l'USAP se répartiront les places. Avantage au BO pour moi, qui tiennent deux victoires références et qui de surcroît produisent de belles choses avec un effectif qui ne paye pas de mine (#expressiondevieux). Ils m'ont réjoui à chaque sortie ou presque, en tout cas à chaque match où ils sentent qu'ils tiennent un truc. Alors ils en ont bien balancé un ou deux, valise à la clef, mais en tout cas ce ne sont pas eux qui vont fausser le championnat.

    L'USAP non plus, d'ailleurs. Mieux équipés, mieux préparés, mais rattrapés par leurs vieilles habitudes de tendre le bâton pour se faire battre du fait d'un encéphalogramme parfois plat en terme de gestion et de décision, ils ont réussi à perdre des rencontres imperdables. Alors ils se sont recentrés sur les "valeurs" : ça tabasse, ça brasse, ça s'envoie, c'est rugueux au possible et c'est capable d'emmerder le gros Racing dans ces conditions, par exemple. Je pense que ça ne suffira pas, mais au moins Aimé Giral ne sera pas Armandie, et la moindre faiblesse dans le sérieux et la motivation empêchera d'en repartir avec le plein de points.

    Au dessus, on trouve Pau et Brive, ainsi que Toulon. J'espérais tellement mieux des varois et des pyrénéens, mais en revanche je salue l'évolution des corréziens, qui se détournent peu à peu du rugby de caniveau qui était leur signature, leur essence sur la dernière décennie. Ils ont remisé leurs saloperies au placard et mazette, ça pique les yeux. Trois victoires, et trois succès important face à des plus petits qu'eux, et ils filent du boulot à tous ceux qui les rencontrent ou presque.

    Pau, hormis face à Lyon, c'est poussif. L'USAP leur file le match, pantalon baissé et vaseline passée, et Montpellier, c'est un coup de bol. Il y a du matos, mais il manque un truc. Toulon, et bien... je me suis planté à leur sujet. C'est faible, pas inspiré, et ils se font bouffer devant. Leur victoire face au SF est en trompe l'oeil, Brive se fait enfler à Mayol et Montpellier peut aussi se les bouffer lors du nul. Mais c'est pas joli et je crois que ça pue pour le staff... C'est trop peu pour un club de ce standing.

    Bref, on tient la les cinq équipes dont on sait déjà que les phases finales sont loin. Car pour le reste, les neufs de devant (enfin huit plus Toulouse) vont se mettre une belle peignée pour voir les phases finales...

  • Mevatlav Ekraspeck le 26/10/2021 à 09h52
    Donc on attaque le peloton des prétendants.

    J'expédie de ce pas le cas des tenants du titre, qui sont à cet instant très au dessus du lot, en tout point, et ce n'est pas l'accroc lyonnais qui va changer quoi que ce soit au décor : ces gens-là ne sont pas encore redescendu des hautes-sphères dans lesquelles ils se sont installés au printemps dernier. Ne pas être en forme trop tôt, ne pas être déchiffrés de façon trop précoce dans la saison, voici certainement les seules angoisses du gars Mola en ce moment. Il y a de la sécurité à Toulouse...

    Le cas béglais est intéressant. Sans trop de bruit ni de tapage, ils sont tombés une seule fois, à Biarritz pour le match 1, ce qui a fait totalement dégoupiller Urios. Depuis? Invaincus. Alors ça ne gagne pas large loin de Bordeaux, c'est accroché, mais à Lescure c'est intouchable. J'attends de voir ce que ça va donner intra-muros face un gros, mais le sérieux appelé de ses voeux et de ses cordes vocales par le head-coach est revenu. Et en rugby, la rigueur, ça fait beaucoup.

    Et ça, étonnement, le Racing ne l'a pas encore bien assimilé. Pourtant cette équipe dégouline de talent, surtout derrière, et je l'avais signalée comme à suivre en ce début de saison. Je pense ne pas m'être trompé, mais ces petits ont une faculté à sombrer dans une forme d'apathie et de rugby foutraque devant qui les empêchera d'aller s'installer au côté des toulousains. Le match face à l'USAP est symptomatique : face à 15 clodos évadés de la casse qui se battent pour un bout de saucisson mort, on a une panne d'inspiration et de conviction assez singulière. Je les sens quelque peu embourgeoisés, et sans l'effort de se salir un peu, ils n'iront pas loin.

    Montpellier est venu le leur rappeler d'ailleurs. J'en profite pour saluer la fin de la pénitence de PSA, condamnés par les Dieux à faire n'importe quoi à la fin des années 2000, et ces derniers, magnanimes, semblent avoir décidé de lui rendre ses facultés à entraîner. Résultat : les héraultais gagnent, avec de la cohérence, avec un jeu précis et défini qui exploitent bien les qualités du groupe. Et que ça avance, et que ça punit la moindre faiblesse de la ligne, et que c'est pragmatique... Bon alors évidemment, on ne guérit pas comme ça d'une antédiluvienne lose, chaque revers du MHR cette saison relève du "pas de bol" ou presque, mais attention, attention à ces mecs là quand le vent va tourner. C'est du très pénible, c'est de la même veine que du Sale, du Gloucester version PSA, c'est en enfer à se les fader parce que vous mâchés et aspirés devant, et que derrière ils vous punissent par une vitesse de course tout à fait intéressante. Leur match face à leur alter-égo lyonnais vaudra qu'on s'y attarde.

    Le LOU, justement, seul club à avoir fait tomber le Stade Toulousain (c'est dire...), nous fait un début de saison particulier. Quand ça perd par là-bas, c'est pas n'importe comment. Je les ai trouvé nuls face à Pau et à Paris, avec le charisme d'un cageot de légumes passés oublié sur un quai de Rungis. Mais quand c'est un peu motivé, et que ça se décide à défendre, là, on est sur du très haut niveau. Ces mecs marchent au mental, et en cas d'absence et bien tout le monde leur marche dessus. C'est à régler fissa avant de dire adieu aux espoirs de qualifs.

    Rien ne sera facile pour l'ASM cette saison, mais de là à les sortir du pool des prétendants c'est aller un peu vite en besogne. Oui il y a du changement chez les coaches, oui ça n'a pas recruté du clinquant, mais il reste une signature collective intéressante et une grande tradition de pénibilité qui se perpétue. Ces gens ne font pas de bruit, bossent et attendent, dans la parfaite posture du sous-marin. Méfiance, méfiance...

  • Label Deschamps le 26/10/2021 à 10h18
    Si je te suis bien le Stade Français est le ventre mou de ce championnat ?

  • Mevatlav Ekraspeck le 26/10/2021 à 10h33
    Non, je cherche encore les bons mots pour ces braves gens…

  • petitpontdéboire le 26/10/2021 à 10h41
    Supporter de l'ASM et abonné depuis trèèès longtemps, j'ai lu avec intérêt ton état des lieux des prétendants. Pour autant et même si t'accorde que l'ASM sait (savait ?) être discret et laborieux, il me semble qu'on ne pourra pas jouer les premiers rôles cette année.
    C'est très poussif même contre des équipes faibles (cf le match à Paris). On est trop dépendant de Lopez qui ne peut pas souffler faute de remplacant (Bezy blessé et jamais aligné en 10, Hanrahan pas au mieux, Michet trop jeune encore, Parra indispensable en 9). Très pauvre en deuxième ligne. Conquête en touche catastrophique. Derrière c'est plus sécure avec les bonnes dernières performances de Raka, qui s'était un peu perdu, mais on n'a pas de banc.
    Contre Pau on fait une première mi-temps ridicule avant de mettre enfin le nez dedans.
    Perso je vois l'ASM finir 8eme au mieux mais j'espère me tromper. Le match contre Toulon dimanche prochain sera un bel indicateur (parce qu'on devrait prendre une valise ce we contre Bordeaux).