Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

In barry we trust

Un petit forum pour le sport américain...

  • Gouffran direct le 23/10/2021 à 12h56
    Baseball.
    Les tricheurs en chef de Houston sont de retour en Séries mondiales.
    Mais que vont-ils bien pouvoir inventer cette année pour enfumer leurs adversaires?
    Et aussi, quand est-ce que cette possible nouvelle arnaque sera découverte?

  • José-Mickaël le 23/10/2021 à 22h56
    Aujourd'hui est un anniversaire spécial.

    Que faisiez-vous il y a dix ans, ce dimanche 23 octobre 2011 ? Tim Tebow, lui, était titularisé pour la première fois de sa carrière. Après un bilan de 1-4, le coach de Denver estimait qu'il fallait l'essayer (à la place de Kyle Orton).

    Denver, dernier de sa division, affrontait Miami, dernier de sa conférence. Field goal après field goal, les Dolphins se sont détachés 15-0 et se dirigent vers leur première victoire de la saison. Plus que quelques minutes. Tebow est mauvais : il ne sait pas lancer. Mais pour une fois il parvient à orchestrer un drive correct. À 2:44, il lance une passe de 5 yards pour D. Thomas : Miami ne mène plus que 15-7. Et comme les Dolphins sont vraiment mauvais, il ne parviennent pas à conclure et doivent rendre le ballon. Tebow avance encore et lance une passe de TD (3 yards pour D. Fells) à 17 secondes de la fin. C'est lui même qui court dans la end zone pour assurer l'extra point. 15-15 et les prolongations arrachées.

    C'est là que commence la légende. Maimi n'a pas marqué, au tour des Broncos. Tebow rentre sur le terrain et s'agenouille pour prier. Désormais, il le fera systématiquement, et ce geste s'appelle désormais le tebowing. Le remplaçant de K. Orton orchestre un drive qui se termine à 35 yards. Et Matt Prater balance le FG de la gagne. Tebow a donc gagné, bien qu'il ait été mauvais 90 % du match.

    Après une défaite "normale" contre Detroit, qui fait alors une belle saison et se qualifiera en play-offs (10-45 et match catastrophique de Tebow - rating=56.8), Denver va remporter ses sept matchs suivants. Sept victoires obtenues à l'arrachée, la plupart du temps en étant menés tout du long, avec un Tebow qui rate presque tout le match mais parvient à marquer au dernier moment. La légende Tebow, c'est aussi ça.

    38-24 contre Oakland, après avoir été menés durant trois QT. Les Broncos égalisent à la toute fin du 3è QT (à 0:00), puis marquent deux TD à 5 et 1 minute de la fin. Comme lors de ces deux précédents matchs, Tebow est à moins de 50 % de passes complétées : 10/21. Dont deux TD.

    17-10 contre Kansas City. À 6 minutes du terme, Denver mène 10-7 lorsque Tebow trouve E. Decker sur une passe de 56 yards. Dans ce match, il ne complète que 2 passes (sur 8), dont 1 passe de TD, et c'est lui qui marque l'autre TD à la course.

    17-13 contre les Jets, qui ont mené presque tout le match. À 58 secondes de la fin du match, Tebow marque le TD qui fait passer Denver devant sur une course de 20 yds. 9 passes complétées sur 20, il n'a toujours pas réussi à dépasser les 50 %. Ce soir là, son rating est inférieur à celui de Mark Sanchez qui a pourtant été intercepté (61,2 contre 67,9). Tebow, le plus mauvais QB de la ligue, a fait gagner une nouvelle fois son équipe.

    16-13 contre les Chargers, qui ont mené jusqu'à 1:34 de la fin. Prater égalise sur un FG et envoie les deux équipes en prolongations, et c'est lui qui marquera le FG de la gagne un peu plus tard, grâce au seul drive correct orchestré par Tebow. C'est le premier match où Tebow n'est pas sous les 50 % de passes complétées : 9 sur 18.

    35-32 contre les Vikings (quignon : qui était le QB des Vikings ?) lors d'une orgie offensive : Tebow réussit 10 passes sur 15, dont 2 TD. Les Vikings menaient depuis le début du 2ème QT lorsque, à l'avant-dernière minute du match, Tebow amène le ballon à portée de FG. Prater égalise : 32-32 (1:33), on va droit en prolongations... sauf que Denver récupère la balle dans les dernières secondes et Prater marque un dernier FG à 0:00.

    13-10 contre les Bears qui menaient 10-0 jusqu'à 2:06 de la fin du match. C'est à ce moment que Tebow envoie une passe de 10 yards pour D. Thomas (2:06). Et à 3 secondes de la fin, Prater marque le FG qui envoie Denver en prolongation pour la 3ème fois de la saison. Tebow étant l'élu des dieux du football, Denver l'emporte forcément (nouveau FG de Prater). Tebow, avec 1 TD et 1 INT, n'a pas été bon, sauf dans les deux dernières minutes.

    Les Broncos sont donc passés de 1-4 à 8-5 et sont certains d'aller en playoffs. Ils terminent la saison par trois défaites qui ne les empêchent pas de gagner leur division (faible). Si la défaite contre les Patriots n'est pas honteuse, la suivante contre les Bills a montré que Tebow était bien le plus mauvais QB de la NFL (3 INT, rating de 37.9). Et la dernière est vraiment humiliante, car le QB adverses, chez les Chiefs, n'est autre que Kyle Orton. Tebow réussit 6 passes sur 22, 1 INT, rating de 20.6, ce n'est pas de bon augure avant les wild-cars contre l'un des favoris, Pittsburgh (finaliste l'an passé).

    Le wildcard Denver-Pittsburgh se joue à Denver qui est 4è de la conférence (en tant que premier de sa division) malgré un moins bon bilan (8-8 pour Denver, 12-4 pour Pittsburgh). L'écart de niveau est tel que personne ne voit Denver gagner. Le QB des Broncos n'est-il pas qu'un phénomène de foire qui fait rire tout le monde mais que les derniers matchs ont remis à sa place ?

    Le premier QT est un calvaire pour l'attaque des Broncos, mais sa défense tient bon et Pittsburgh ne marque que deux FG (6-0). Le deuxième QT est une faille spatio-temporelle : on entre dans la cinquième dimension ! Tebow lance un passe de 30 yards pour Royal, puis court lui même marquer un deuxième TD. Le drive suivant avance jusqu'au FG, et le dernier avant la mi-temps aussi. 20-0 sur un seul quart-temps et les Broncos mènent 20-6. On croit rêver, on se pince. Tebow, l'homme qui fait des passes à la mords-moi-le-noeud, a joué comme un dieu.

    Troisième et quatrième QT : Tebow est retombé sur terre, et nous sommes revenus à la réalité. Mais la défense des Broncos se surpasse et n'encaisse qu'un TD au 3è QT. Mieux : Prater ajoute un FG et les Broncos mènent 23-13 à l'entrée du dernier QT. Après un nouveau FG des Steelers, Roethlisberger trouve Cotchery pour le TD de l'égalisation : 23-23 (à 3:48). Cette fois c'est fini, l'histoire était trop belle, ou plutôt trop bizarre. Mais la défense de Denver tient et ce sont les prolongations. Encore.

    L'arbitre mets 2 minutes à expliquer les nouvelles règles. La suite ne dure que 10 secondes : le snap, Tebow voit D. Thomas bien démarqué, longue passe précise en pleine course, Thomas accélère et traverse tout le terrain. Son TD clôt le match avec la victoire impossible des Broncos !

    Tebow, l'homme qui ne sait pas faire de passes, le plus mauvais QB de la ligue, a gagné 8 matchs dont 4 après prolongation, la plupart du temps en étant mené presque jusqu'à la fin. Il ne sait pas jouer, mais il sait gagner. Il réussit rarement ses passes, mais celles qu'il réussit sont décisives. Contre Pittsburgh : 10 passes complétées sur 21, 316 yards.

    J'ai suivi ce match en streaming tout en discutant sur un "chat" avec d'autres fans de foot US. Avant le match, tout le monde rigolait d'avance de ce QB de bric et de broc à la technique douteuse. Après le match, nous inventions des Tebow facts (à la Chuck Norris) : "Même quand Tebow fait une passe incomplète il peut faire TD", "Rodgers est le meilleur QB de la ligue, mais Tebow est celui qui gagne"... Je n'oublierai jamais cette soirée de folie.

    Au tour suivant les Patriots pulvérisent les Broncos. On n'a plus jamais revu Tebow mener une attaque de NFL.

    C'est donc aujourd'hui qu'on fête les dix ans des débuts de Tim Tebow. Bon anniversaire Monsieur Tebow et merci pour votre magie !

    ---
    Christian Ponder (je l'avais complètement oublié...)

  • Metzallica le 24/10/2021 à 22h24
    Le premier drive des Lions finit sur un TD de 63 yards. Ils sont tellement contents qu'ils font un on-side kick et le récupèrent.
    Un on-side kick au bout de 3 minutes, je pense ne jamais avoir vu cela.

    Et un fake punt qui fonctionne dans le drive suivant.
    J'ai l'impression de voir un match de Madden contre mes potes il y a 15 ans où on faisait n'importe quoi.

  • Run le 24/10/2021 à 23h20
    Tom Brady a lance sa 600eme passe de TD.
    Et 21-0 apres 12 minutes.

  • impoli gone le 25/10/2021 à 00h00
    602, plutôt, si je compte bien
    35-3

  • Run le 25/10/2021 à 14h53
    Week 7

    49ers SF - KC Chiefs, 2 février 2020, Super Bowl 54.
    18 mois et une pandémie plus tard, les Chiefs qui explosent en vol et ne sont qye l'ombre d'eux mêmes, son magnifique QB en tête. Les 49ers qui font pire chaque semaine, ont perdu leur identité, retrouver leur bus de blessés et un coach qui ne semble plus quoi faire...Les 2 meilleures équipes il y a 18 mois, des équipes 3ème tier aujourd'hui...


    Top 5 de la League, avec moins de 2 défaites:
    Cards (7-0), Buccs (6-1), Packers (6-1), Rams (6-1), Cowboys (5-1). All NFCs. Toutes avec un QB dominant.


    On pensant que la NFC West serait la division a ne pas lâcher. Erreur, la AFC North nous en met plein la vue depuis le début de saison. Aucune des 4 équipes n'a un bilan négatif.

    Et hier, les Bengals ont écrabouillé des Ravens qui ne savaient plus ou donner de la tête. Les Ravens ont des problèmes récurrents dès lors qu'une défense d'équipe du haut de tableau se présente face à eux. Et c'est le cauchemar de Lamar Jackson qui a repris forme avec une défense plus homogène qui contre ses courses et le force a lancer...c'était pas très beau. De l'autre côté, Burrow est superbe et avec un Chase absolument bluffant, le binôme envoie du football.

    Mais surtout, les Bengals ont procédé a un grand ménage, seulement 22 joueurs de la saison dernière sont encore là et 27 nouveaux joueurs se sont joints a l'équipe (dont 17 rookies). Il y avait de quoi faire tellement presque rien ne marchait. Premier gros chantier, la OL, une stratégie définit et "low cost", des changements de position, des vétérans signés et 2 rookies drafté en conséquence. Résultat immédiat, Joe Burrow a maintenant de quoi être protéger pour lancer.

    La défense, horrible, a elle, été remanié avec des FA et la draft. Hendrickson et Ogunjobi d'abord, signés rapidement, puis les premiers picks de Cincy l'ont été pour la ligne défensive. Et ils ont signé de sFA a quasi chaque post du backfield.

    Et le bilan est joli. Malgré une inexplicable défaite contre les Bears et le concours de field gaol raté contre les Packers, cette saison est excellente poiur les Bengals qui apparaissent dorénavant dans la catégorie des contenders, surtout avec une AFC complètement ouverte ou aucun réel favori ne semble se démarquer.


    Derrière la belle surprise Bengals, on retrouve 2 équipes dont on semble entrevoir un simple copier/coller de la saison précédente. Les Ravens ont une bonne équipe mais qui trop souvent se prend une petite claque dès lors que l'équipe en face à une certaine cohérence. Comme depuis 2 ans, si la course de Lamar est inoffensive (elle ne pourra jamais être totalement arrétée amha) et qu'ilest forcé de lancer contre une équipe de bons CB/S, ca coince vite. Et il me semble voir les mêmes Browns aussi. Il y a un potentiel, des bons joueurs mais toujours ce petit truc en plus qui leur fait défaut. En plus cette saison, c'est l'équipe la plus blessé de la League, difficile de tenir le rythme dès lors. Par contre, s'ils tiennent quelques games et avec le retour des joueurs en janvier, ce n'est pas une équipe qu'on aimera rencontrer en PO. S'ils y vont. (Ca rappelle les Niners version 2019).

    Malgré ces petits défauts, on a quand même là 2 équipes tout à fait capable de se rendre au SB...c'est dire si la Conference est ouverte a tous. Enfin, après 7 semaines.

    Les Steelers ferment le classement de cette division. On a déjà tout dit sur ces Steelers en fin de course mais un Big Ben qui peut encore sortir un match de son chapeau et un coach (tellement sous-évalué a mon avis) qui tient la route, ils sont malgré tout encore dans le mix même si croire en autre chose qu'un petit WE de PO me semble trop audacieux.

  • Westham le 25/10/2021 à 15h55
    Merci Josémi et Run pour vos posts !

  • Gouffran direct le 27/10/2021 à 01h35
    Match universitaire à rebondissements et 9 prolongations:
    lien

    J'ai pu voir quelques matchs ces dernières semaines et j'avoue ne pas trop comprendre ce qui passe chez les Chiefs.
    Les Bucs sont très impressionnants, très.

  • Run le 29/10/2021 à 14h25
    Suite au TNF d'hier entre LaFleur et Kingsburry, on notera que Sean McVay et Sean McDermott en janvier 2017, embauchés le même jour, auront été les premiers d'une vague de jeunisme chez les coachs :

    1. Green Bay Packers, Matt LaFleur, 41 ans
    2. Arizona Cardinals, Kliff Kingsburry, 42 ans
    3. LA Rams, Sean McVay, 35 ans
    6. Cincinnati Bengals, Zach Taylor, 38 ans
    8. Tennessee Titans, Mike Vrabel, 46 ans
    10. Buffalo Bills, Sean McDermott, 46 ans
    12. LA Chargers, Brandon Staley, 38 ans
    13. Cleveland Browns, Kevin Stefanski, 39 ans
    15. Atlanta Flacons, Arthur Smith, 39 ans
    17. Chicago Bears, Mike Nagy, 43 ans
    20 Panthers, Matt Rhule, 46 ans
    23. SF 49ers, Kyle Shannahan, 41 ans
    24. Philadelphia Eagles, Nick Siriani, 41 ans
    25. NY Giants, Joe Judge 41 ans
    28. NY Jets, Robert Saleh, 42 ans
    31. Miami Dolphins, Brian Flores, 40 ans
    32. Detroit Lions, Dan Campbell, 45 ans

  • Run le 29/10/2021 à 17h41
    Les rumeurs étant persistantes, de déprimantes des fois, il semblerait que Brian Flores ait définitivement enterré la rumeur Deshaun Watson a Miami en nommant fermement Tua comme QB1 pour le reste de la saison.

    Une bonne nouvelle en soit pour Tua, Flores, les Dolphins, la NFL elle-même et un petit peu, la morale.

    Avec ce qui se passe dans le sport US en ce moment, s'éviter ce genre d'histoire ne peut être que positif.