Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Tout en haut du Nou Camp

Le fil du Barça, club centenaire. Rdv à tous ceux qui apprécient les Blaugrana, les socios et leur stade, Maradona, Cruyff, Ronaldinho et les autres.

  • carolizba le 13/04/2010 à 15h00
    Ouais, il y a ça, aussi, cette saison.

    Pfff.

    M'en fous, va tout éclater à la Coupe du Monde.

  • leo le 13/04/2010 à 15h08
    Insha'allah, caro, insha'allah...
    Enfin, un Iniesta en méforme permettrait peut-être à Cesc d'enfin prendre sa vraie dimension en équipe d'Espagne

  • rom's le 13/04/2010 à 15h09
    Oui, tout ceci est également soumis aux blessures et états de forme de chacun.

    Reste qu'à plusieurs occasions, Guardiola avait tout son monde, et il a placé Iniesta sur le poste dévolu à Henry ou Pedro. Même si l'Andres prend plus de libertés que ses concurrents pour ce qui est du positionnement, il a rarement officié parmi les trois milieux de terrains.

    Me semble-t-il, du moins.

  • carolizba le 13/04/2010 à 15h16
    Alors là, rom's, ce positionnement-là, attaquant gauche, très fréquent à ses débuts, je trouve qu'Iniesta l'a occupé de moins en moins, et cette année vraiment très peu. Je pense avoir vu tous les matches du Barça cette année (sauf Coupe d'Espagne peut-être), et s'il a occupé ce poste 2 ou 3 fois (je parle en composition de départ), c'est bien le maximum je pense. Mais je me trompe peut-être.

  • Mangeur Vasqué le 13/04/2010 à 15h20
    Mourinho et son « Gullit ».

    « Peut-être l'histoire la plus palpitante depuis la disparition du trophée Jules Rimet avant la CdM 1966 ». C'est ainsi que commence l'article de The Independent du 19 mai 2007.

    [vous vous souvenez que le trophée JR avait été volé en mars 1966 alors qu'il avait été prêté à une exposition à Londres, demande de rançon, etc. et que c'est le fameux chien Pickles qui le retrouva dans le sud de Londres, lors de sa balade quotidienne].

    Mi mai 2007, à la veille d'une finale de FA Cup Man U – Chelsea, une affaire éclate : la police soupçonne Mourinho d'avoir caché son chien, Gullit, au lieu de le placer en quarantaine.
    Les services vétérinaires sont en alerte rouge, ils ont reçu une info comme quoi son chien est revenu du Portugal sans tous les papiers et vaccinations nécessaires.

    [A vet had tipped off officials that Gullit may have come back from a trip to Mourinho's native Portugal without having all the correct documents and inoculations under anti-rabies laws because the dog is too young - les lois sont draconiennes ici, si on quitte le territoire avec un chien, il faut des papelards / examen du véto tamponnés dans le passeport du chien, si on le fait en douce et que la douane ou police s'en aperçoit c'est problèmes et quarantaine forcée pour le kleps, pendant 6 mois je crois).

    Grosse affaire. Les paparazzi et tabloïds campent devant sa belle maison de ville en plein Londres, pleins de voisins, etc. (tout le monde attend la police, les services vétérinaires, et tant le cirque médiatique qui vont inévitablement se pointer).

    [Police and animal experts swooped on the Mourinhos' mews home on Tuesday following claims by a vet that the terrier had been taken abroad and back without the necessary vaccinations. The manager, who was attending an end-of-year awards ceremony at Stamford Bridge, hurried home where he was confronted with his wailing children and eight police officers. Since then TV news crews, reporters and photographers have been camped outside the Mourinho home - prompting demands for the family to be left in peace. On one occasion he claimed his children were followed to school by 20 photographers].
    Tout ce beau monde (dont 8 policiers !) se pointe chez Mourinho du côté de Belgravia (pas loin de Stamford Bridge).

    Mourinho ce soir-là est dans une soirée de remise des prix très près de là, dans les salons du stade. Sa femme, Tami, l'appelle, paniquée. Ça fait 2 heures qu'elle parlemente avec les policiers (!) et ses 2 enfants ont peur, Mourinho rapplique en vitesse. Les voisins sont affolés. Les grosses Land Rover de la police bouclent la rue (Je raconte pas de conneries, lire les morceaux choisis en anglais !). Effervescence incroyable dans le quartier, pire que le plan Orsec.


    [Mourinho rushed home to Belgravia to find Tami involved in a two hour stand-off with police and an animal health inspector over the family pet. Neighbour Keiko Aboshosha said: "It was all very tense. They were marked police cars at each end of the road. There were also five men who looked like dog wardens in a black Land Rover."].

    Mourinho arrive, la police l'alpague, lui embrouille tout le monde, se fraye un chemin et prétextant je ne sais quoi (qu'il doit donner un coup de fil entre autres), s'infiltre chez lui en douce, grillant la politesse à la défense… Et claque la porte au nez des policiers qui lui ordonnent de l'ouvrir.

    Il l'ouvrira... mais que bien plus tard.

    Là-dessus, grosse dispute avec les autorités sur le pas de porte, il refuse de donner le chien, scènes d'horreur, ses enfants pleurent, etc.

    La police veut arrêter Mourinho, il se laisse pas faire (il sera poursuivi pour « obstruction sur la police », et écopera d'un avertissement). La police sait que le chien est dans l'appartement car ils l'ont entendu.

    [Mourinho refused to hand over Gullit - named after former Chelsea manager Ruud Gullit - and said he needed to make a phone call. He took the dog outside and returned without him. He was then arrested for obstructing police].

    La police soupçonne fortement que pendant ces longues minutes, Mourinho en a profité pour organiser l'évacuation express de son chien. Et hop, on passe le toutou au chauffeur par le mur du jardin, pour faire emmener la bête à St Tropez… (voir ci-dessous). Ce que des interviews de Mourinho dans la presse portugaise confirmeront…

    [It also prompted a guessing game over the dog's location after Mr Mourinho appeared to have admitted hiding the animal. In a series of interviews with the Portuguese media, he claimed he had packed off the pooch to St Tropez after passing the dog over his garden wall to a driver].

    Déclarations dramatiques de son avocate dans la presse, etc. Le foin médiatique est à son comble : où est passé le chien de Mourinho ? éclipse tous les autres évènements du moment.

    La semaine suivante, on apprend que le chien ne s'appelle pas Gullit (contrairement à ce qui a été raconté), mais Leya. La nouvelle du mois en Angleterre.

    Mourinho avance qu'il s'agit d'un « malentendu » sur les vaccinations, etc. et s'en tire avec une « caution » (avertissement de la police), pour obstruction, et n'avoir pas placé son chien en quarantaine après un retour de l'étranger.

    Y'en a plus sur cet article (tronche de Mourinho impayable).

    lien

  • carolizba le 13/04/2010 à 15h21
    Ouais, pas faux, leo. Cet embouteillage fatal à Fabregas, je le regrettais beaucoup quand je n'avais pas encore découvert vraiment Iniesta et que j'adorais le Gunner (2005-2006). Mais je trouve que pendant qu'Iniesta éclatait complètement, Fabregas a un peu stagné, ou en tout cas progressé moins vite. Bon, Arsenal a été plus en difficulté, il a perdu Hleb à ses côtés (tristesse infinie, surtout pour que Hleb aille se heurter au Barça sur justement l'émergence d'Iniesta), et peut-être que cet avenir bouché en équipe d'Espagne a pesé aussi. Mais enfin, je l'aime bien en position d'attente, Fabregas, aussi, maintenant.

    Pffff, quelle réserve, quand même, cette équipe. "Non, toi, Cesc, tu ne joues pas aujourd'hui. Non, toi non plus Jesus Navas. Toi, Torres, on va voir. On te dira.". Tssss.

  • zouhire le 13/04/2010 à 15h27
    Iniesta out pour un mois ?

    Zut alors, il pourra pas mettre le but de la qualif dans les arrêts de jeu contre l'Inter dans ce cas....

  • leo le 13/04/2010 à 15h30
    Du coup, c'est pas bon pour la natalité en Catalogne...

  • sansai le 13/04/2010 à 15h31
    Iniesta a pas mal évolué sur l'aile gauche cette saison, la méforme d'Henry aidant. Mais Pedro a fini par s'imposer à ce poste.

    En fait le grand changement au Barça cette saison, c'est l'émergence de nouvelles solutions. Voulues par Pep, indubitablement, comme l'indique l'article cité un peu plus haut.
    La saison passée, le seul caïd qui ne jouait pas régulièrement, c'était Keita.
    Le onze de départ était un peu gravé dans le marbre : Dani Alves à droite, Puyol et Piqué dans l'axe, Abidal à gauche ; Touré, Xavi, Iniesta au milieu, Henry, Eto'o et Messi devant. Le reste, c'était pour la rotation en championnat et en Coupe.
    Ce Barça-là devait finir par se heurter à une solution cohérente, et c'est arrivé en demi-finale face à Chelsea.

    Cette saison, l'arrivée de Zlatan, les confirmations Bojan, Pedrito et Sergio, la crédibilité de l'option Messi attaquant axial, font que Pep peut varier beaucoup plus niveau profils de joueurs alignés et configuration de l'équipe.
    Les options crédibles au milieu et en attaque sont multiples, et on s'aperçoit qu'il peut même se passer d'un Iniesta.
    Il n'y a plus vraiment d'équipe-type, en fait.

    On pourrait parler aussi de Puyol, qu'on découvrait la saison passée en finale comme une alternative véritablement crédible à Dani Alves, et qui a montré samedi que même à gauche, finalement, Puyol reste Puyol (Sergio Ramos vous en dira des nouvelles).
    Et puis Maxwell évidemment, qui permet à Abidal de se blesser avec une régularité inquiétante, et peut aussi jouer plus haut.
    Allez, je rajouterais même Valdès, qui montre cette saison qu'il est un gardien à la hauteur du Barça, et pourrait même prétendre à une place de titulaire en équipe nationale si Casillas n'était aussi indéboulonnable (à raison, je pense).
    Cette saison, on se sera aussi aperçus que le Barça bénéficie d'une réelle richesse dans le secteur défensif, quand il était moins bien.

    Sans doutes qu'il ne faut pas craindre l'Inter, même si Mourinho n'est pas le dernier des incompétents, et qu'en matière de déconstruction du jeu, il a quand même des armes assez énormes avec cet Inter.
    M'enfin, les armes, ce Barça semble toutes les avoir. Et à moins que Xavi et Messi se fassent descendre, on voit mal ce qui va pouvoir les arrêter.

  • sansai le 13/04/2010 à 15h34
    carolizba
    mardi 13 avril 2010 - 15:21

    ------

    Ouais, il faut aussi souligner que Cesc est de loin le plus jeune de toute cette bande de monstres. Beaucoup plus jeune que Torres, même. 22 ans seulement !
    Même si il semble être là depuis une éternité déjà.