Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Et PAF, dans la lucarne !

Nous sommes des enfants de Tele Santana.

  • lyes le 04/10/2021 à 20h59
    Classico le 27/09/2021 à 16h10


    Marre de la série B américaine, vive la mondialisation de la série B.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    C'est une des rares satisfactions de l'offre streaming mondialisé, des séries hors US peuvent être vues par une quantité de téléspectateurs impensable il y a quelques années. Et pourtant je n'ai jamais regardé la Casa de Papel, mais l'idée qu'une série espagnole ait eu un si large public ça me plait. Puis comme tu le dis avec Into the lake et Squid Game, même les codes archi-rebattus des genres concernés n'annihilent pas complètement les spécificités locales.
    Je me souviens de 3% la série dystopique brésilienne qui avait pourtant empilé un paquet de clichés et d'influences lourdes mais qui gardait un charme tout à fait brésilien, par la langue, le jeu, les situations de départ des personnages.

    D'ailleurs je me faisais la réflexion que la France n'a pas encore sorti de série télé très large public mondial en français non ?

  • Metzallica le 04/10/2021 à 21h03
    Sur Netflix il y a une série bretonne pas male du tout sur une histoire de sorcière.
    Et Lupin, Marseille.

  • Tonton Danijel le 05/10/2021 à 00h03
    Test de "La vengeance au triple galop" ce soir.

    C'est assez inégal, avec des passages désopilants (Cotillard est très drôle en version vamp de Karl Lagerfeld, idem pour Gaspard Ulliel et sa choucroute bien garnie), d'autres un peu moins réussis (le passage au motel avec François Civil, notamment). C'est aussi le problème de jouer avec les codes du soap des années 80, cela est délicat de tenir sur la longueur (heureusement que Lutz a opté pour le format téléfilm, il n'y avait pas matière à en faire une série).

  • vertigo le 05/10/2021 à 09h00
    Je suis tombé dessus, ça m'a amusé cinq minutes mais ça m'a surtout donné envie de re-regarder Le cœur a ses raisons.

  • Tonton Danijel le 05/10/2021 à 11h40
    J'ai eu aussi envie de revoir "La vengeance aux deux visages", je ne me souvenais pas que c'était à ce point nul et mal joué.

    (De mémoire, les premiers épisodes où Stéphanie Harper se venge de son goujat de mari sont plutôt regardables, les suivants qui parlent de la revanche de sa rivale à multiples rebondissements ont davantage les travers du soap).

  • vertigo le 05/10/2021 à 12h11
    Ah oui ce serait courageux de ta part de revoir ça.
    Mais juste pour préciser au cas où, Le cœur a ses raisons est aussi une parodie de soap, québécoise celle-ci et merveilleusement débile. Anne Dorval et son "N'oubliez pas de donner des dins pour les abindins d'infints" me rendra toujours heureux.

  • Tonton Danijel le 05/10/2021 à 13h16
    J'avais lu la fiche wikipedia trop rapidement (en ratant le mot "parodie"), le synopsis avait l'air d'un soap crédible.

    Je suis né la même année qu'Alex Lutz, il a eu un trauma encore plus important devant Stéphanie Harper. Amusant aussi de voir les clins d'oeil à d'autres séries/films d'époque (le procès évoque diverses séries comme "Tribunal" ou des films comme "Présumé innocent" ou "Le bûcher des vanités", Izia Higelin qui joue un personnage bien plus jeune qu'elle comme Michael J. Fox dans "Retour vers le futur", les émotions du public - lors du procès - avec incrustation d'images extérieures comme dans les séries télévisées. Sans oublier le gag du début où pour illustrer une épreuve de march olympique le réalisateur incruste des images de course à pied).

  • Jean-Huileux de Gluten le 08/10/2021 à 01h49
    Je regarde en ce moment la série Midnight Mass de Mike Flanagan, le réalisateur de The Haunting of plusieurs trucs. Sans crier au chef d'oeuvre ni au génie, je dois dire que je suis encore une fois happé par la manière dont ce mec me raconte des histoires. C'est beaucoup moins orienté horreur cette fois, beaucoup plus thriller biblico-rural, avec tout de même quelque jumpscares pas très pertinents (peuvent-ils vraiment l'être) mais franchement rares. Sinon, coté réal, pas mal de plans séquence bien fichus, beaucoup de scènes centrées sur les dialogues avec des acteurs en totale maîtrise et des personnages réussis et intéressants, un scénario dont je ne sais pas encore ou il va m'amener au final, mais qui m'intéresse. J'en suis à 4 épisodes sur 7 et je le conseille. Je vous conseille aussi de ne pas regarder Fondation, vu qu'on en a parlé sur le mauvais fil.

  • Eric Sikh Aura le 08/10/2021 à 04h00
    Au fait, je n'arrête pas d'entendre parler de Squid Game... Ça vaut le coup ou c'est un Battle Royale au rabais ?

  • Classico le 08/10/2021 à 05h00
    J'ai trouvé que c'était très exactement à la série de genre (ici, donc, le battle royale) ce que Bong Joo-ho est au cinéma b : un renouvellement sans génie, puisque tous les codes du genre sont respectés docilement (tu retrouves ici tous les lieux communs du battle royale), mais néanmoins extrêmement intéressant pour au moins deux raisons.

    La plastique d'abord, un expressionnisme généreux, électrique et raffiné. On retrouve notamment ici de nombreuses citations à l'univers de Lynch, ainsi qu'à des éléments très choisis de la pop culture (la référence au jeu vidéo culte Hotline Miami donne lieu à une scène assez dingue par exemple).

    Ensuite, une dramatisation très appuyée de la lutte des classes, dans une spontanéité et une colère qui me semblent avoir déserté les productions occidentales destinées au grand public (une exception récente avec Jocker), et cette sorte d'innocence fait du bien.

    La série a des défauts, un arc narratif complètement raté par exemple, une vraisemblance globale discutable aussi, une conclusion légèrement paresseuse peut-être. Mais elle offre quelques séquences qui valent franchement le visionnage. Je n'oublierai pas de sitôt un épisode entier qui est un petit chef d'œuvre de construction narrative et de montée en intensité. Je recommande chaudement donc. En somme s'il y avait un seul battle royale à conserver sur la fameuse ile déserte, et j'en ai vus pas mal, je prendrais Squid Game sans hésiter.