Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Et PAF, dans la lucarne !

Nous sommes des enfants de Tele Santana.

  • Pascal Amateur le 08/09/2021 à 19h58
    Tu sous-entends qu'elle a désormais bon goût ?

  • Si vis pacem, para Bellion le 09/09/2021 à 00h37
    Brand New Cherry Flavor c'est très distrayant oui. Notamment pour Rosa Salazar (que j'aimais déjà beaucoup dans Man Seeking Woman et Undone), et Catherine Keener. On a tout regardé en deux soirs avec ma copine, qui a adoré aussi. La fin est juste un peu bof bof.

  • Si vis pacem, para Bellion le 09/09/2021 à 00h38
    Et Tales from the Loop très bien aussi oui. Un poil lent par moments mais formellement superbe donc ça ne m'a pas dérangé.

  • Lescure le 09/09/2021 à 08h16
    A la base Tales from the Loop est un jeu de rôle sorti en 2017 et fortement inspiré de Stranger Things. J'y ai joué il y deux ans avec quelques potes, une bonne régression dans les 80's, il nous manquait juste les coupes au bol ( et les cheveux tout simplement pour certains) les jeans pattes d'eph avec pièces, les Kickers et les sous-pull marron .

  • khwezi le 09/09/2021 à 15h35
    OLpeth
    08/09/2021 à 10h53

    Alors j'ai pas Netflix, je laisse ceux qui ont s'exprimer, mais sur Prime j'ai été étonné de l'offre abondante en anime (des trucs connus comme l'Attaque des Titans ou Boruto mais aussi des machins obscurs comme Onihei, Bahamut, Dorohedoro, Vinland Saga...).
    ——————

    Tous les animes dispo sur prime le sont aussi sur Netflix en fait. La course au catalogue fait qu'ils sont loin d'avoir des « exclusivités » sur ces produits.

    Pour ceux qui ont Prime, je signale les derniers jours de l'excellent film « Stupid Things » d'Amman Abbasi, le portrait de Drayveon, jeune africain-américain d'Arkansas, évoquant beaucoup des problèmes auxquels font face ses alter ego à travers 50 états. J'ai beaucoup aimé.

  • Jankulowski Desailly Galasek le 12/09/2021 à 13h48
    Pour ceux que ça intéresserait, en ce moment je termine de regarder(sur Netflix et Prime) :

    - Brand New Cherry Flavor : Un Los Angeles un peu pourri des années 90. Une réalisatrice de films aux yeux tellement grands que vous pouvez lire la façon dont vous aller mourir, qui vomit régulièrement des chatons. A la suite d'une déconvenue professionnelle, elle se trouve aux prises avec un ancien Dieu jaguar transformé en canapé et d'un ancien roi inca. Ou Aztèque. Dit comme ça, ça pourrait être comique, mais c'est plus dans le genre "Posession" Avec Adjani. Références assumées à Lynch et Cronenberg.

    - Great News : si vous cherchez quelque chose de léger qui ressemble à Parcs and Rec (minus les pénibles TROIS SAISONS d'ADIEU qui m'ont dégoûté de cette dernière série). Sympathique en général. De vrais moments d'absurdité qui 'mont arraché un rire pur et surpris (et qui passeraient presque inaperçus).

    - Star Trek : Lower Decks. Je ne pensais jamais pouvoir apprécier une série adulte en dessin animé, puis j'ai vu 8 saisons de Archer et j'ai compris que j'avais tort. Du coup, je n'avais pas cet a priori pour Lower Decks. Un spin off attachant qui ne se prend pas du tout au sérieux (les personnages construisent des maquettes de Deep Space Nine pour se détendre). Moins pompeux que le Picard disponible sur la même plateforme.


  • JauneLierre le 12/09/2021 à 15h58
    Je vous rappelle que le streaming, c'est mal:
    lien
    lien

  • magnus le 12/09/2021 à 16h26
    ça tombe bien, j'ai pas la clim.

  • partouche au grisbi le 13/09/2021 à 09h01
    un rapide inventaire des épidémies dans les séries, en attendant le prochain variant et la sortie de l'adaptation de l'excellent Y le dernier homme dans lequel un mystérieux fléau dégomme tous les chromosomes Y de la planète (22 septembre).
    Vu ce week end sur arte : Anna, série italienne totalement barrée ou La Rouge dégomme tous les humains pubères. Très très bien.
    Vu le week end dernier : Into the Night (s2) série belge où les rayons gamma du soleil dégomment tous les humains, on suiit une poignée de survivants qui font la course au soleil en 747. Truffé d'incohérences, mais ça se binge tranquille.
    Vu pendant le confinement : To the lake, série russe en mode zombie survival, la série s'attache surtout à l'aspect survival.
    Vu avant le confinement : une série scandinave dont j'ai oublié le nom, mais qui était plutôt bien foutue et bien glauque dans mes souvenirs, de même que Fortitude, qui se passe au Pôle Nord : la fonte des glaces décongèle un parasite préhstorique qui rend les humains cinglés.
    Vu bien avant le confinement : Cordon, série belge dans laquelle un virus mortel est lâché par mégarde dans une ville de Flandres, s'ensuit un confinement plutôt musclé...

  • Benoit Fleck le 14/09/2021 à 07h26
    Je plussoye sur Anna, disponible sur le site d'Arte. Sorte d'Alice au pays des merveilles/sa majesté des mouches arty/chic ( dans le bon sens ). On y suite le parcours initiatique d'Anna, jeune survivante d'une pandémie qui s'attaque mortellement au plus de 14 ans. Ce qui fait beaucoup de monde en moins sur la planète bleu et dans la Sicile où se passe l'action.

    La société est reconstruite par des kids. Derrière les visages poupons, le diable. Enfin pas toujours, c'est ça le combat. Bref Anna à un truc à faire, on la suit dans ce périble. Cela raconte rien de grandement nouveau, mais cela le raconte particulièrement bien. Images à l'appui.