En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Les enfants de la bulle

Tout le 9ème art, de Winsor Mc Kay à l'OuBaPo, des écoles franco-belges à l'émancipation de la BD des années 70, des comics et strips US aux mangas du soleil levant...

  • theviking le 03/09/2021 à 23h41
    José-Mickaël
    aujourd'hui à 22h04
    Depuis enfant, j'ai toujours compris cette fin comme signifiant que rien n'a changé et que le peuple sera autant opprimé par Alcazar qu'il l'était pas Tapioca
    ----------
    C'est pas l'idée de la phrase "Il faut que tout change pour que rien ne change"

  • Hannibal le 01/11/2021 à 15h57
    Je viens de lire "algues vertes l'histoire interdite", c'est assez édifiant.

    Est-ce qu'il y a des membres de la FNSEA en ces pages ? Ou un éleveur de porc breton?

  • Philinte le 01/11/2021 à 21h11
    Ah oui, je l'avais vu, c'est vraiment à recommander. On ajoutera aussi les coopératives agricoles.
    Et c'est été j'ai découvert (baie d'Yffinac) les plages interdites au public ou sur lesquelles il est déconseillé de se promener seul. pour cause de pollution aux algues vertes.

  • theviking le 01/11/2021 à 23h46
    J'ai pas eu l'occasion de le lire, mais mon père était entre autres éleveur de porcs (et membre de syndicat agricole donc FDSEA / FNSEA), même si on a moins de soucis d'algues vertes en Morbihan qu'en côtes d'Armor( plus d'élevages de volailles que dans le 22). Je me souviens de la première fois où je suis arrivé sur la très grande plage de Plestin les grèves, ça calme bien : une si grande étendue de plage quasi inutilisable.
    Je ne sais pas ce que dit le livre, mais la réglementation autour des épandages a beaucoup évolué en 30 ans, mais c'est arrivé trop tard (difficile de faire disparaître le problème une fois qu'il s'est installé)

  • lyes le 01/11/2021 à 23h48
    Lu le dernier Asterix offert à fillette de 10 ans qui les collectionne. Plutôt bien aimé, j'aime assez la reprise en main de la série, après un sympathique "la fille de Vercingetorix".
    J'ai trouvé ce "Asterix et le Griffon" très drôle, très agréable à lire avec une aventure plutôt agréable sans être transcendante.
    Fifille est ravie en tout cas.

    Sinon vous en avez surement parlé ici déjà mais j'ai réussi à choper le numéro retour de Metal Hurlant, un numéro spécial SF d'anticipation ou near-future. L'éventail d'histoire proposée est plutôt cohérent avec quelques perles très sympas. Pour la partie magazine il y a quelques portes ouvertes enfoncées avec des articles faciles mais aussi une interview de Damasio donc bon ça je prend toujours.
    Reste à voir comment ils vont réussir à continuer l'aventure après ce numéro comeback. Quand même cool de voir le retour de ce mag mythique en 2021, presque anachronique mais toujours plaisant.

  • ricardo quaresmoi le 02/11/2021 à 02h28
    Sur Astérix, je trouve les Conrad-Ferri sympa mais trop farcis de jeu de mots ou de références anachroniques.
    Ces albums me laissent la sensation que tout tourne autour de ça, et la lecture de l'histoire devient presque secondaire par rapport à la recherche de l'humour potentiellement caché dans chaque case.

    Mais ce dernier album me plait mieux, avec ces régions jamais évoquées jusque là et des références qui me semblent mieux intégrées à l'histoire (le scientifique qui arrondit ses fins de mois, le complotisme).
    En tout cas mon gamin adore.

  • Hannibal le 02/11/2021 à 10h01
    En gros le livre dit que les algues vertes sont un risque mortel, pour tout être vivant (dont les humains). Que plusieurs personnes alertent sur ce danger, mais que tout est étouffé au plus haut niveau pour que ça ne fasse pas de vagues et ne remette pas en cause le modèle industriel d'élevage en Bretagne. Plusieurs noms cités, allant du maire du coin qui minimise les risques à l'institut scientifique qui brouille les arguments, au politique local qui retourne sa veste, au riche industriel qui masque ses responsabilités, aux syndicats (FDSEA) qui agressent les lanceurs d'alerte, et cerise sur le gâteau au "lobby breton" (Pinault, Bolloré, Le Drian...) qui oeuvre dans l'ombre pour continuer ses petites affaires.

    Alors il y a des traits narratifs grossiers (le méchant lobbyiste la bave aux lèvres, le complot au plus haut niveau régional...), mais c'est étayé par des faits tangibles, du coup ça pose question.

  • Hannibal le 02/11/2021 à 10h04
    Et que le problème de fond est l'utilisation massive d'engrais à base de nitrates qui accélèrent le développement de ces fameuses algues (la position des lobbyistes étant que ce sont les phosphates urbains qui en sont la cause).

  • theviking le 02/11/2021 à 11h03
    Oui, le problème de fond, ce sont les élevages hors-sol de porc qui laissent les éleveurs avec de grandes quantités de lisier (pas mal chargé en nitrates) et peu de surfaces pour épandre ce lisier (les surfaces moyennes des exploitations étaient inférieurs à 100 ha il y a 30 ans, c'est plus maintenant car il y a de plus en plus de regroupements via des EARL ou GAEC). Il fallait donc épandre de grandes quantités sur de petites surfaces, qui ne peuvent être absorbées par la terre.
    Depuis, il y a pas mal de réglementation sur le nombre de porcs que tu peux avoir en fonction de ta surface, les distances d'épandage à une rivière , voire aussi l'interdiction d'avoir une terre dans couvert végétal dans des zones sensibles, car le problème des nitrates, ce sont aussi des nappes phréatiques trop chargées (au-dessus des 50mg /L).

  • Philinte le 02/11/2021 à 11h04
    Et si la réglementation a changé, il y a encore des extensions illégales d'élevages porcins qui sont régularisés a posteriori par les préfectures