Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Zones blanches pour les Bleus

Infographies – Huit départements n'ont jamais fourni d'internationaux à l'équipe de France. Explorons ces déserts footballistiques et recensons leurs représentants chez les pros. 

Auteur : MinusGermain le 10 Sept 2020

 

 

Ils sont huit, parmi les 101 départements français, à n'avoir jamais vu de natifs sélectionnés en équipe de France A: la Haute-Marne, la Haute-Vienne, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Gers, la Lozère, les Hautes-Alpes et Mayotte.

 

Pour définir ces zones blanches des Bleus, les lieux de naissance des 908 joueurs de football capés ont été analysés (avant les rencontres de septembre). Certains lieux de naissance, pour les joueurs les plus anciens, ne sont pas connus. Les autres se répartissent entre des pays étrangers (selon les critères actuels), des territoires français d'outremer et 93 départements métropolitains.

 

Qu'est ce qui unit ces coins de France et explique leur particularité? Quels footballeurs natifs de ces départements sont, ou ont été, les plus proches de la sélection?

 

[cliquez sur l'image pour faire la France grande de nouveau]

 

 


Démographie et football

La première cause de cette pénurie de Bleus tient à la démographie de ces départements: peu peuplés, ils affichent généralement les taux de natalité les plus bas de France – la Lozère figurant par exemple en bas de ce classement pour la France métropolitaine (source Insee 2014).

 

[lire aussi : "Infographies : Le foot au berceau"]

 

Haute-Vienne mise à part, en milieu de classement, ces départements ruraux dépourvus de grandes agglomérations, à l'exception de Limoges, enregistrent peu de naissances. Le football de haut niveau se développe surtout dans les grandes villes: le Limoges FC est justement le seul club situé dans ces départements qui a (brièvement: de 1958 à 1961) connu la D1.

 

À des niveaux inférieurs, le bilan cumulé reste maigre: la Haute-Marne a connu la D2 avec l'ECAC Chaumont et le CO Saint-Dizier, les Hautes-Alpes le National avec le Gap Foot.

 

Ces territoires n'étant pas propices au développement du football pro, un footballeur qui y naît aura statistiquement moins d'opportunités d'atteindre le haut niveau et l'équipe de France.

 

D'autant que la pratique et la popularité de certains sports y sont égales ou supérieures: surtout le rugby dans les départements du grand Sud-Ouest, mais aussi le cyclisme, le basket en Haute-Vienne ou le ski dans les Hautes-Alpes.

 

Certains départements échappent de peu à cette liste grâce à une unique sélection. Par exemple, Jean-Luc Sassus (une cape) des Hautes-Pyrénées, Lionel Charbonnier (1) de la Vienne ou Jean-Claude Lemoult (2) des Vosges. Dernière inscrite: la Charente en 2012, grâce à Christophe Jallet.

 

Mayotte est un cas bien à part, cumulant tous les handicaps footballistiques et statistiques: peu peuplé, ultramarin et surtout au statut de département français très récent (2011).

 


Absents de la carte

Ils sont nés dans un de ces départements. Ils ont été footballeurs professionnels, parfois sélectionnés en jeunes ou pour une sélection étrangère. Cette liste n'est pas exhaustive, mais permet d'esquisser un panorama des potentiels Bleus pour chaque département.

 

Hautes-Alpes (05)
Pierre Bini (le père de Bruno) est né à Laragne. Champion et vainqueur de la Coupe de France avec le Stade de Reims, il a aussi joué pour l'ASSE et l'Arago Orléans, mais n'a obtenu aucune sélection.
Autre footballeur du 05: Gilles Grimandi (Gap).

 

Gers (32)
Benjamin Psaume est né à Auch. Formé à Toulouse FC, avant d'effectuer une carrière principalement en L2. Il n'a jamais pu rêver des A.

 

Lot (46)
Claude Lowitz est né à Figeac. Défenseur, il fait partie du FC Metz qui créé l'exploit au Camp Nou puis enchaîne le PSG et l'OM. Il a eu une sélection en équipe de France olympique en 1987.
Autre footballeur du 46: Jean-Marc Nobilo (Cahors).

 

Lot-et-Garonne (47)
Marouane Chamakh est né à Tonneins. Assez proche du niveau international, il a choisi la sélection du Maroc (65 sélection, 8 buts) après une apparition en France jeunes.
Aymeric Laporte est né à Agen où il a débuté le football. Déjà appelé par Deschamps, il est assurément le joueur le plus proche de briser la malédiction du Lot-et-Garonne.
Autres footballeurs du 47: André Gascard (Agen), Frédéric Zago (Marmande), Ludovic Sané (Villeneuve sur Lot).

 

Lozère (48)
Les footballeurs pro nés en Lozère restent actuellement introuvables.

 

Haute-Marne (52)
Laurent Agouazi est né à Langres. Formé au FC Metz, il fait la majorité de sa carrière en L2. Il obtient deux sélections, mais pour l'Algérie.
Autres footballeurs du 52: Sylvain Marchal (Langres), Stéphane Jobard (Langres), Stéphane Morisot (Langres), Dominique Cuperly (Chaumont).

 

Haute-Vienne (87)
Karim Ait-Fana est né à Limoges, il est sélectionné avec les jeunes (U16 à Espoirs), mais opte pour le Maroc (3 sélections).
Derniers Espoirs en date, Loïc, le gardien et surtout Benoît, le défenseur, Badiaschile sont nés à Limoges. Le défenseur monégasque de dix-neuf ans a débuté la saison en tant que titulaire et a peut-être été remarqué par le sélectionneur.
Autres footballeurs du 87: Laurent Peyrelade, David Ducourtioux et Sébastien Puygrenier (nés à Limoges).

 

Mayotte (976)
Toifilou Maoulida est né à Kani-Kéli. L'attaquant a connu 15 sélections avec les Espoirs, sans jamais être appelé en A.
Parmi les footballeurs en activité, El Fardou Mohamed Ben Nabouhane est né à Passamainty. Il brille avec l'Étoile rouge de Belgrade et l'équipe nationale... des Comores (17 sélections, 8 buts).


 

Réactions

  • Sens de la dérision le 11/09/2020 à 08h55
    Tonton Danijel
    10/09/2020 à 13h44

    Sauzée pour l'Ardèche, non?
    ---
    Et Clément Grenier a glané aussi 5 petites sélections.

  • MinusGermain le 11/09/2020 à 09h18
    Merci pour vos retours.
    Je pourrais vous partager ce week-end le fichier complet des bleus et de leur département de naissance.
    Pour l’Ardèche le compte est bon.
    Pour la Haute-Saone, Marcel Triboulet et Henri Pavilard ont précédé J. Mathieu.

  • MarcoVanPasteque le 11/09/2020 à 10h43
    Merci pour ton retour sur la Haute-Patate MinusGermain, joueurs trop anciens pour que j'en aie entendu parler mais bravo à eux.

  • la rédaction le 11/09/2020 à 11h43
    @MinusGermain
    SAV : on a aussi des questions quant aux représentants de la Dordogne.

  • dugamaniac le 11/09/2020 à 12h02
    Je l'ai pas non plus le(s) perigourdin(s).
    Je trepigne.

  • Zouma Zouma Zouma Yeah le 11/09/2020 à 13h30
    Merci pour cet article qui ravive mes souvenirs poitevins avec Charbonnier sur le banc pour faire remonter le club de CFA2 en CFA après son dépôt de bilan.
    Alala, Ferdinand Coly à la Pépinière, Frédéric Mémin qui signe à Auxerre pour devenir le futur avant-centre des Bleus, la réception de l'OM en D2, la descente à la dernière journée pour traîner comme un boulet les investissements faits, l'épopée de Coupe de la Ligue en 98 avec Nice, Nîmes, Le Havre pour finalement échouer en quart 4-3 contre le Bordeaux de Laslandes, Wiltord, Micoud et JPP... Les 5 buts en 5 matches de Jérôme Billac qui jouera ensuite quatre minutes en D1 à Toulouse et qui ne se remettra jamais des croisés.

    Bref, merci.

  • Tonton Danijel le 11/09/2020 à 15h26
    Ah, j'ai enfin trouvé un footballeur international né en Isère (sur ceux passés par le GF: Giroud est né à Chambéry, Thauvin à Orléans et Djorkaeff - Youri - à Lyon. Didier Christophe qui a finit sa carrière entre Grenoble et Roussillon est agalement né dans le 69).

  • CHR$ le 11/09/2020 à 16h19
    Comme ça m'a semblé rigolo, j'ai fait le même exercice avec les Bleues : lien

    J'ai gardé la même échelle qui n'est sans doute pas la meilleure pour les filles dont la sélection n'existe (officiellement) que depuis le début des années 70 (sans compter qu'il manque 86 sélections de joueuses dont le lieu de naissance est inconnu). Mais ça permet de comparer.
    Bien sûr dans un jeu de données où le maximum est à 408 sélections (pour le Nord) et où une seule joueuse permet d'arriver à 198 (Sandrine Soubeyrand qui fournit seule les 198 sélections de l'Ardèche...), les résultats sont certainements très contingents et on ne peut pas pousser trop loin les conclusions.

    Toutefois 7 des 8 départements sans aucun Bleu n'a pas de Bleue non plus (ils sont 27 au total). La Haute-Marne toutefois marque une différence entre filles et garçons puisqu'elle fournit 4 internationales pour 53 sélections (dont 26 pour Marie-Agnès Annequin-Plantagenêt). Là on est sans doute au-delà du phénomène conjoncturel et il y a sans doute un lien à chercher dans la proximité avec la Marne et Reims, précurseur de la discipline. Toutefois cela ne dit pas tout parce qu'aucune internationale n'est née dans la Meuse, que si les Ardennes ont contribué pour 6 joueuses et 254 sélections, elles le doivent surtout à Élise Bussaglia (192) et un peu à Isabelle Musset (41), et surtout que l'Aube pointe au 4e rang du nombre de sélections parce qu'elle a enfanté Marinette Pichon (112 sélections) et Gaëtane Thiney (163).
    De même les Alpes-Maritimes ont vu naître Eugénie Le Sommer (170) et Sarah Bouhaddi (149) qui font presque le total (Soraya Belkadi compte une sélection pour compléter).
    Les trois autres départements au-dessus des 201 sélections sont un peu plus répartis même si le franchissement du seuil doit toujours principalement à une joueuse (Laura Georges, 188 pour les Yvelines, Louisa Necib, 145 pour les Bouches-du-Rhône) voire à trois comme le Nord avec Corinne Diacre* (121), Amandine Henry (92), Candie Herbert (83). Seul le Rhône atteint un total élevé (203) par son nombre de sélectionnées (20, sept de plus que la Marne). La Rhodanienne la plus capée est Véronique Nowak avec 37 sélections entre 1985 et 1994 qui devance Marie-Angèle Blin, 30 sélections à la même période. Bizarrement (ou signe du recrutement désormais hors du département), 10 internationales sont nées à Lyon mais seules Aurélie Kaci (7) et Pauline Peyraud-Magnin (4 mais ça va monter) ont joué à l'OL et encore elles n'y ont pas fait leur carrière malgré une tentative de retour. Delphine Cascarino (24) est la seule internationale née dans le Rhône à faire carrière en Bleue tout en jouant à l'OL.

    Enfin la carte montre clairement des cas particuliers, mais elle permet quand même de voir les zones traditionnelles de la discipline, Champagne-Ardennes dans les années 70, Nord-Pas-de-Calais, Bretagne, Alsace, Rhône-Alpes et une Occitanie concentrée autour de Toulouse et Montpellier.


    * D'ailleurs je viens de me rendre compte que Kheira Hamraoui est née à Croix comme Corinne Diacre. D'ici à imaginer qu'elle veut rester la principale Bleue de Croix...

  • Etienne Mattler le 13/09/2020 à 19h58
    Hydresec
    10/09/2020 à 13h09

    Merci pour cet article "football et géographie", c'est un régal quand c'est traité avec autant de sérieux. Serait-il possible d'avoir accès à la liste des sélectionnés par département ? Je serais curieux de savoir notamment quels sont les joueurs originaires de l'Orne et de l'Ardèche...

    -------
    Pour l'Orne, Fabrice Poullain

  • MinusGermain le 13/09/2020 à 23h09
    Je vous partage le fichier:
    lien
    Tout le monde pourra découvrir les bleus originaires de son département (ou de son pays hors FR) de naissance.

    Merci CHR$ pour cette analyse.

La revue des Cahiers du football