Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Revue de stress #28

C'est un passement de jambes, sur le beat on flambe. Les imagesLes vidéos • L'infographie • Le rébusLa devinetteLa lucarneLes immanquables • Le fichage • L'image du grenierLa vidéo de la caveLa bonne enseigne

le 1 Mai 2015

 

 

Le stress est pour nous, la revue est pour vous. On a laissé dériver nos filets pour ramener toutes sortes de choses à la surface, à voir, à regarder, à lire, à réfléchir et même à oublier.

 

 

Les images

 

Dans Daredevil, on retrouve un José Anigo nostalgique de sa période marseillaise.

 

 

 

 

Bienvenue sur le terrain allemand qui n'était pas rectangulaire (20minutes.fr) et à ses cousins brésiliens (multicipios.com).

 

Au fait, les étrangers, ils en disent quoi de Marcelo Bielsa? (via @Bielsa_NoSeVa)

 

 

 

 

Les vidéos

 

La carrière de Zinédine Zidane illustrée en quatre minutes (via @jeremysmith98).

 

 

 

 

À voir également, un souvenir d'un Rennes-Nancy de 2006 avec les parades de Gennaro, "le gardien du siècle", ainsi que le crochet de Fernando Torres (via @philousports)

 

 

 

 

L'infographie

 

Quel est le buteur le plus efficace sous les couleurs stéphanoises? (leprogres.fr). Et voici l'équivalence lyonnaise (via @Birdace).

 

 

 

 

 

 

Le rébus

 

 

La solution de la dernière fois : Marco Verratti (Marc Veyrat en italien).

 

 

 

 

 

La devinette

 

Parti de mon continent à quinze ans, je n'y ai plus jamais joué, hormis le temps de six sélections. Retraité depuis deux ans, j'ai évolué dans dix clubs mais seulement trois championnats. En France, il y a eu deux équipes voisines au milieu des années 2000 et une dizaine de buts en Ligue 1. Après avoir joué avec Gameiro et Schneiderlin, j'ai terminé deuxième meilleur buteur du championnat turc.

 

La réponse de la dernière fois : Diego Placente.

 

 

 

 

La lucarne de la semaine

 

"Vous savez, ce doigt, eh bien il y a statistiquement 50% de chances que je me le fourre dans l’œil."

 

 

 

 

Les immanquables

 

Le stade Bauer, lieu mythique du Red Star, devra être abandonné en cas de montée en L2 (bondyblog.liberation.fr).

 

Nouveau boycott du Parc des Princes, cette fois par les Guingampais du Kop Rouge après les Messins de la Horda Frenetik.

 

Thierry Henry est désormais consultant. Et il n'est pas très bon (guardian.com / en anglais).

 

Le PSG ne veut pas aider Serge Atlaoui car le club pense que ce n'est pas son rôle (lemonde.fr).

 

Cette saison restera comme un très mauvais passage pour Gervais Martel et son club (lemonde.fr).

 

Pour le derby Lille-Lens, de grandes mesures de sécurité ont été mises en place. Et ça gronde côté lensois (20minutes.fr).

 

Très bonne interview de Claude Puel, qui parle jeu et joueurs (liberation.fr).

 

"Blatter est responsable du discrédit de la FIFA". Interview du candidat Michael van Praag (lemonde.fr).

 

Et si le principal problème du football anglais, c'était son calendrier? (my-premierleague.com)

 

Sammy Traoré va bien: il a été condamné pour maltraitance sur son chien (leparisien.fr).

 

 

Le fichage des supporters

 

Et voilà, la liste noire du PSG est officiellement légalisée (sport24.lefigaro.fr). Une exception qui passe mal (bakchich.info) puisque la Ligue des Droits de l'Homme a réagi (ldh-france.org) et dépose un recours au Conseil d'État (rue89.nouvelobs.com). En résumé: les supporters de foot sont des cobayes de la surveillance généralisée (regards.fr).

 

 

 

 

L'image du grenier

 

Après le fiasco Guy Roux, vite reparti dans l’Yonne après avoir échoué à maîtriser les plaques de cuisson de l’appartement mis à sa disposition, Jean-Pierre Papin prend les rênes du RC Lens fin août 2007. Comme ça ne se passe pas très bien, en janvier Gervais Martel nomme Daniel Leclerq directeur sportif afin de l’épauler. L’entente entre les deux hommes sera désastreuse. Trois ans plus tard, l’un dira: "Leclercq était soi-disant là pour me guider. Premier constat: il ne m'a pas aidé du tout. Deuxième constat: il m'a mis des peaux de banane. Troisième constat: on est descendu." L’autre a attendu le début de cette année pour déclarer: "Je respecte le joueur, mais alors l’homme, je préfère me taire."

 

 

 

 

 

La vidéo de la cave

 

Devant le succès du Replay Vintage de la semaine dernière, on remet le couvert avec son second épisode. Bats chanteur, Cantona pisseur, Kachkar danseur, Trappatoni führer… Vous n’allez pas regretter une seule seconde de ces sept minutes.

 

 

 

 

 

 

 

La bonne enseigne

 

Notre grand manitou est un tel grand manitou qu'il a un quartier historique rien qu'à lieu en Caroline du Sud, aux États-Unis.

 

 

Crédits. Le rébus est de Xavier, la lucarne de Jean-Manuel Tétris(te) et la bonne enseigne d'Aurélien.

 

 

 

Réactions

  • El Mata Mord le 01/05/2015 à 09h31
    Pas mal l'article sur le calendrier anglais.

    Ce qui m'amène à promouvoir une refonte de la L1, la L2 et du National en France : passage à 16 clubs par championnat et statut professionnel pour tous les clubs de ces 3 championnats.

    8 matches de moins à caser dans le calendrier, "légitimation" de la coupe moustache (avec tirage au sort intégral dès les 32ème de finale avec les clubs de L2 et National), lissage des droits télés sur les 3 championnats.

    Au moins 3 joueurs de moins par clubs dans les effectifs (vous savez ceux qui coûtent cher parce qu'ils font "banquette" ou tribune la majeure partie du temps mais qu'il faut absolument avoir actuellement en cas de blessure, suspension ou méforme d'un titulaire : entrez ici Cabaye, Gourcuff, M.Martin, Alessandrini...) ce qui permettra de baisser la masse salariale globale proportionnellement à la baisse des revenus (ceux qui manqueront pour les matchs à domicile (4) supprimés).

  • Zorro et Zlatan fouillent aux fiches le 01/05/2015 à 09h59
    Tiens je venais justement pour dire que l'article sur le calendrier anglais je le trouvais assez mauvais. Partant du principe qu'unse saison plus longue d'une semaine c'est plus mauvais qu'une saison courte (alors que ca permet des matches moins fréquents) avant de dire que les matches trop fréquents c'est le pire en fait. Et puis la profondeur de l'analyse sur une année, franchement ?

    Et finalement de mentionner ce qui peut être un problème, le nombre de matches. Ah bah quand même, faudrait peut-être commencer par ca ?

    Encore une fois (je sais que je suis pénible avec ca), c'est une tentative d'étayage d'une théorie (valable) a posteriori avec des chiffres mal utilisés. Avec des tableaux avec des couleurs. On change les couleurs, et on peut écrire un article aux conclusions opposées pour 2008-2009.

    Ah, et au fait : gouverneur de Caroline du Sud, démission.

  • le Bleu le 01/05/2015 à 11h03
    C'est quoi ce délire d'avoir 16 clubs ? Même le Portugal en aligne 18.

  • Tonton Danijel le 01/05/2015 à 12h32
    Donc Sammy Traoré donnait des coups de pied à son chien parce qu'il "refusait d'avancer".

    C'est lequel de ses coachs qui lui avait appliqué la technique?

  • El Mata Mord le 01/05/2015 à 12h43
    @le bleu

    Je cherche des solutions pour améliorer la qualité et le niveau de jeu de la L1 (et
    nos résultats en coupes d'Europe par la même occasion).

    Passer à 16 dans les 3 divisions permettrait d'envoyer en CFA les 12 dernières équipes du National. Avec 2 montées et 2 descentes, ça stabiliserait aussi les clubs et inciterait à jouer un peu plus plutôt que planter le bus et placer des contres.

    Franchement, qui pense sérieusement que les équipes (je ne parle pas des clubs à proprement parler) de Metz, Lens, l'ETG ou Reims de cette saison manquerait à la L1 ?

  • Vieux légume le 01/05/2015 à 15h48
    16 clubs c'est pas assez.

    En droits TV, c'est un coup à se retrouver largués, sans compter les pertes en sponsoring qui tiendront de la même logique.
    20% des rencontres d'envolées tout de même, ça va se faire sentir. Les mécènes vont certainement pas payer autant pour une saison à 80%.
    Sans oublier toutes les externalités négatives, l'augmentation du prix du billet pour les spectateurs, la baisse du nombre de joueurs professionnels (qui ne manquera pas de provoquer quelques remous), la chute drastique du nombre de places disponibles en L1, aussi mauvaise pour l'Equipe de France, que pour les clubs, qui auront ainsi de fait moins d'acheteurs potentiels alors que leur fonctionnement se base essentiellement sur la vente de talents...

    Nos résultats européens sont normaux. 5e, on est à notre place.
    Pour gagner la C1, il faut des conditions que je ne peux souhaiter mettre en place.
    Pour la C3, c'est une question d'état d'esprit, et supprimer la Coupe de la Ligue puis mieux répartir l'argent des droits TV notamment, serait nettement plus simple et je pense, efficace.



  • El Mata Mord le 01/05/2015 à 17h43
    Sur les droits TV, le calcul me semble assez simple :
    - actuellement, les clubs se partagent à 20, une part fixe de 50% de 480 M€ environ une fois retranché la part de la L2 et diverses subsides (le reste étant attribué selon le classement et la notoriété des 5 dernières saisons) ; soit 12 M€ pour tout le monde ;
    - si on passe à 16, avec 8 journées de moins, le diffuseur peut espérer une baisse d'environ 20% du montant à verser aux clubs. Si la proportion L1/L2 reste la même, on arriverait à environ pour la part fixe à 385 M€ à diviser par 2 puis par 16 soit environ 12 M€ pour chaque club. La même chose qu'avant.

    Effectivement, pour les contrats de sponsoring, il y aurait également une baisse de 20%
    Difficile à quantifier précisément pour chaque club (on peut dire énorme pour le PSG, conséquente pour l'OL, l'OM, l'ASSE et les gigis ; globalement faibles pour les autres).

    A compenser avec une diminution du nombre de contrats de joueurs, du montant des primes de match (y compris buts, passes décisives, "clean sheets"...) et des coûts de déplacement.

    Et pour les recettes des jours de match (billetterie, merchandising, nourritures...), quand on voit que le LOSC avec un stade souvent plein a du mal à gagner de l'argent à cause de divers coûts, je me dis que la perte n'est pas forcément énorme.

    Vieux légume, tu évoques l'augmentation du prix du billet : je ne suis pas forcément d'accord, je ne pense pas que cela se produirait à partir du moment où les clubs pourraient augmenter leur taux de remplissage des stades (passage de 6 à 4 horaires différents maximum entre le vendredi et le dimanche soir puisque 8 matches au lieu de 10 ; pas de matches de championnat en semaine ; trêve du 20 décembre au 10 janvier sans matches de coupe au milieu...).

    Pour les joueurs pros, si tu bascules le National en pro (et change ce statut bâtard de "pas tout à fait pro - sauf pour 3 à 5 clubs - et plus tout à fait amateur"), tu conserves le nombre de clubs français où ils peuvent exercer leurs talents. A des conditions économiques équivalentes pour l'immense majorité (au moins 1000 joueurs sur les 1100 actuellement).

    De façon plus générale, à mon avis, le public ne vient pas au stade d'abord parce qu'il s'ennuie. Les supporters marseillais, malgré leur déficit ponctuel de résultats, ont pris cette saison 1000 fois plus de plaisir qu'il y a 2 ans lorsque Baup les menait à la 2ème place en L1 avec un jeu combinant les principes d'Herrera et de Mourinho - et une bonne dose de réussite.
    Que la L1 propose ce qu'elle doit en termes de jeu (et ce sera plus facile à 16 clubs qu'à 20), avec moins de calculs, et le public répondra présent.

    Et ce sera possible avec une situation économique assainie et moins de clubs à chaque étage. Demandons aux supporters grenoblois, istréens ou boulonnais (pour ne citer que des exemples récents) si ils ont appréciés leur passage en L1, avec des clubs à la réussite sportive soudaine et un manque de préparation (structurelle, administrative, sportive liée à la formation...). Aujourd'hui, ils espèrent pouvoir un jour remonter mais je doute qu'ils s'en satisfassent si ça se fait dans les mêmes conditions.

    Et on ne parle même pas de Luzenac...

  • La Metz Est Dite le 01/05/2015 à 17h47
    On peut tabler sur un passage à 18 clubs en L1 sans que cela n'affecte de manière trop importante les recettes des clubs : çà supprime grosso modo les deux journées placées en semaine + la journée du week-end de la finale de coupe de la ligue + une autre à déterminer (si possible celle juste avant Noël).

    Et puis tant qu'à faire, supprimer la coupe de la ligue ; çà libère quatre ou cinq dates dans le calendrier français. Ou alors on modifie son format et règlement en la faisant jouer par les réserves des clubs de L1.

    En comparant avec nos voisins européens, si il existe bcp de modèles différents qui connaissent tous de la réussite une saison ou l'autre, je trouve le calendrier allemand pas mal. 34 matches de chpt + 6 matches de coupe pour une saison nationale à 40 matches étalés sur une 40ne de semaines çà me semble un bon équilibre.

  • El Mata Mord le 01/05/2015 à 17h49
    Sur les droits TV, le calcul me semble assez simple :
    - actuellement, les clubs se partagent à 20, une part fixe de 50% de 480 M€ environ une fois retranché la part de la L2 et diverses subsides (le reste étant attribué selon le classement et la notoriété des 5 dernières saisons) ; soit 12 M€ pour tout le monde ;
    - si on passe à 16, avec 8 journées de moins, le diffuseur peut espérer une baisse d'environ 20% du montant à verser aux clubs. Si la proportion L1/L2 reste la même, on arriverait à environ pour la part fixe à 385 M€ à diviser par 2 puis par 16 soit environ 12 M€ pour chaque club. La même chose qu'avant.

    Effectivement, pour les contrats de sponsoring, il y aurait également une baisse de 20%
    Difficile à quantifier précisément pour chaque club (on peut dire énorme pour le PSG, conséquente pour l'OL, l'OM, l'ASSE et les gigis ; globalement faibles pour les autres).

    A compenser avec une diminution du nombre de contrats de joueurs, du montant des primes de match (y compris buts, passes décisives, "clean sheets"...) et des coûts de déplacement.

    Et pour les recettes des jours de match (billetterie, merchandising, nourritures...), quand on voit que le LOSC avec un stade souvent plein a du mal à gagner de l'argent à cause de divers coûts, je me dis que la perte n'est pas forcément énorme.

    Vieux légume, tu évoques l'augmentation du prix du billet : je ne suis pas forcément d'accord, je ne pense pas que cela se produirait à partir du moment où les clubs pourraient augmenter leur taux de remplissage des stades (passage de 6 à 4 horaires différents maximum entre le vendredi et le dimanche soir puisque 8 matches au lieu de 10 ; pas de matches de championnat en semaine ; trêve du 20 décembre au 10 janvier sans matches de coupe au milieu...).

    Pour les joueurs pros, si tu bascules le National en pro (et change ce statut bâtard de "pas tout à fait pro - sauf pour 3 à 5 clubs - et plus tout à fait amateur"), tu conserves le nombre de clubs français où ils peuvent exercer leurs talents. A des conditions économiques équivalentes pour l'immense majorité (au moins 1000 joueurs sur les 1100 actuellement).

    De façon plus générale, à mon avis, le public ne vient pas au stade d'abord parce qu'il s'ennuie. Les supporters marseillais, malgré leur déficit ponctuel de résultats, ont pris cette saison 1000 fois plus de plaisir qu'il y a 2 ans lorsque Baup les menait à la 2ème place en L1 avec un jeu combinant les principes d'Herrera et de Mourinho - et une bonne dose de réussite.
    Que la L1 propose ce qu'elle doit en termes de jeu (et ce sera plus facile à 16 clubs qu'à 20), avec moins de calculs, et le public répondra présent.

    Et ce sera possible avec une situation économique assainie et moins de clubs à chaque étage. Demandons aux supporters grenoblois, istréens ou boulonnais (pour ne citer que des exemples récents) si ils ont appréciés leur passage en L1, avec des clubs à la réussite sportive soudaine et un manque de préparation (structurelle, administrative, sportive liée à la formation...). Aujourd'hui, ils espèrent pouvoir un jour remonter mais je doute qu'ils s'en satisfassent si ça se fait dans les mêmes conditions.

    Et on ne parle même pas de Luzenac...

  • sansai le 01/05/2015 à 18h24
    On notera qu'aux Etats-Unis, Latta est la "prochaine droite". Je dis ça, je dis rien.

La revue des Cahiers du football