Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Luxe sonore

Quand L'Équipe Mag mesure les hommes à leurs montres, les détenteurs de Rolex surclassent les porteurs de Casio.
Auteur : Jamel Attal (avec Julien Dray) le 3 Dec 2009

 

Dans le pays où la Rolex est instaurée en indicateur d'accomplissement individuel et où les footballeurs sont les égéries clinquantes de la richesse décomplexée, il n'y a rien eu d'étonnant à ce que L'Équipe Mag consacre, dans son numéro de samedi dernier, six pages de rédactionnel à un "Spécial montres", auxquelles il faut ajouter trois pages de publicité (tiens, pour des montres). En précisant que quatre ont été réalisées par une agence prestataire de contenus... qui a fourni le clou du spectacle: un classement des vingt entraîneurs de Ligue 1, au vu de leur montre.

lequipe_mag_montres.jpg

Le ventre mou à 1.000 euros
Avec un minimum de considérations esthétiques ou pratiques, l'expert convoqué a grosso modo disposé la sélection par ordre décroissant de prix. Et entre Francis Gillot (1er avec 17,5/20 pour sa Chanel à 4.900 euros) ou Laurent Blanc (2e grâce à une IWC à 11.400 euros) et Christian Gourcuff (dernier avec une Casio lui valant un cinglant 2,5/20), il y a plusieurs mondes. La marque japonaise truste d'ailleurs le podium à l'envers en s'affichant aussi aux poignets de Philippe Montanier et Alain Casanova. La tocante des tocards, en quelque sorte. Dans le ventre mou de ce championnat, on navigue tout de même autour de la barre des 1.000 euros, mais les Breitling de Correa et Girard commencent à sentir le pouilleux.

On cherche fébrilement Mecha Bazdarevic des yeux, avant de le trouver à une belle sixième place, avec une Rolex "incontournable pour tous les amateurs d'horlogerie sportive dont 'Bazda' fait manifestement partie". Entraîner une équipe sans timing ni automatismes doit être d'autant plus rageant. On note que Claude Puel porte une "Monaco" et Jean Fernandez une montre de plongée, que Rudi Gardia et Laurent Guyot ont adopté un modèle qui "dégage une virilité hors norme", "une montre d'homme quoi". On est presque triste pour Alain Perrin, qui avait réussi à abandonner ses costumes en velours côtelé marron, mais qui est encore aujourd'hui affligé d'une montre "plus trop dans le coup". Jean-Guy Wallemme et Paulo Duarte s'égarent avec Festina et Nike, à des places proches de leur équipes en Ligue 1.


Modèles de charité
Vient ensuite le "choix du Mag": avec cinq montres par "page conso", on en remplit trois. Cela s'appelle faire l'article. Les prix restent dans l'élan de ce qui précède. 70.000, 13.600 et 8.650 euros pour le trio de tête. Mais, charitable, le rédacteur a glissé deux modèles pour pauvres, à 285 et 345 euros. En bonne justice, les trois annonceurs qui s'intercalent dans la séquence ont des produits dans la sélection. Par pudeur probablement, ce ne sont pas tout à fait les mêmes que dans ces publicités.

Pas de quoi casser trois pattes à un canard, dira-t-on, tout cela est très ordinaire. Du moins si l'on considère que la fascination pour le luxe et le dialogue permanent de la presse avec ses lecteurs CSP++ sont devenu la règle. Cette dizaine de pages est presque humble en comparaison des divagations du supplément "Sport & Styles" dans les tranches d'imposition ultimes. Elle confirme aussi les affinités du football professionnel avec les industries du luxe (1), sur le versant "éternels nouveaux riches", promoteurs de la réussite ostentatoire érigée en mode de vie – d'une manière tout de même plus acceptable que les rappeurs.
Bruno Cheyrou avait bien résumé la notion du "respect" qui fonde ainsi la réussite sociale (2), non pas à propos des montres, mais d'un autre ornement essentiel du joueur de football: "On peut te manquer de respect si t'as une sale voiture. Bon, en général, tous les footballeurs ont une belle voiture. Bon par contre, c'est vrai que si t'en a une pas très jolie, ils peuvent plus te prendre pour un con".


NDLR : il y avait aussi, dans ce numéro de L'Équipe Mag, des articles intéressants sur l'AJ Auxerre, Robert Enke ou Silvio Berlusconi.
(1) Et encore les entraineurs ne forment-ils qu'une classe moyenne dans l'échelle des revenus.
(2) C'était dans le Replay, numéro 0.

Réactions

  • Tonton Danijel le 03/12/2009 à 08h21
    Bon sang, même Bazda a une Rolex... Remarquez, cette année, j'ai remarqué qu'il troque de plus en plus souvent le survêt du banc de touche pour le costard. A croire que c'est une tendance en Ligue 1, on ne retrouve plus le look Guy Roux survête-bonnet, place aux costards impeccables, même pour Guy Lacombe ou Bazdarevic qui était des "survêteurs" à l'origine.

    Ça rejoint la phrase 'cour de récré' de Cheyrou: il faut être autant à la mode que les copains, sinon on n'est plus crédible.

  • Qui me crame ce troll? le 03/12/2009 à 09h39
    Berk. Cet article doit être vraiment puant.

  • Rose & Borg le 03/12/2009 à 09h45
    Je trouve quand même moins choquant un footballeur, dont la fonction est par essentiel plus futile, avec une montre hors de prix qu'un Président de la République s'affichant avec une montre dont le prix est supérieur à 3 ans de SMIC.


  • On meinau score le 03/12/2009 à 09h58
    Rose & Borg
    jeudi 3 décembre 2009 - 09h45
    --
    Pourquoi ?

  • Rose & Borg le 03/12/2009 à 10h19
    @ On meine au score

    Parce qu'un élu, sensé représenter tous ses compatriotes, qui s'affiche avec un objet de luxe que seule une infime minorité desdits compatriotes pourra s'acheter, je trouve ça choquant. Sans aller réclamer que nos élus s'habillent chez tati ou ne se déplacent qu'en métro, un peu de discrétion sur les signes extérieurs de richesse n'est pas si mal.

    Quand ça concerne un sportif ou un artiste, qui ne représentent au final qu'eux même ou à la limite leur corporation, j'ai plus tendance à dire "tant mieux pour eux".

    J'irai même jusqu'à dire que je me fiche complètement de nos chers sportifs lorsqu'ils ne sont pas sur le terrain.

    Enfin, ce n'est que mon avis.

  • Jean-Patrick Sacdefiel le 03/12/2009 à 10h21
    @On Meinau
    Peut-être parce que la fonction de représentation de la France et des Français implique théoriquement un peu plus de modestie (au sens large) et de réserve que le métier du footballeur, qui a plus d'affinités avec l'esbroufe...

  • Brandado Prso le 03/12/2009 à 10h46
    Rien que l'idée de classer des hommes selon leur montre, je trouve ça pour le moins lamentable. Pour reprendre les posts du dessus, certains entraîneurs sont plutôt survêt et Casio, d'autres Rolex et costard. c'est un fuckin'choix. N'empêche que c'est pas ça qui fait gagner une équipe, et si tu mets une Rolex et que tu gagne pas un match en 13 journées, tu passes quand même pour un con. Moi je dis ça... En même temps, l'équipe mag... C'est pas (très) cher et on sait pourquoi.

  • Et ne ris que l'art sonne le 03/12/2009 à 11h35
    euh, je vais sans doute dire une bêtise, mais "avec Julien Dray", c'est le gars du PS ?
    Ou alors, j'ai pas un épisode de retard mais bien toute une saison.

    Sinon, un article sympa.. j'aurai quand même penser qu'il y aurai un entraîneur qui ne porte pas de montre (ça c'est la classe, la rebelle-attitude et son sais tous que Christian Gourcuff porte une casio-calculette pour faire les calculs des probabilités de la meilleur évolution de son schéma tactique en fonction d'une centaine de paramètres).. mais en fait non.

  • lemon le 03/12/2009 à 11h52
    et ne ris : lien

  • Troglodyt le 03/12/2009 à 12h46
    Jacques Séguéla does not approve this article.

La revue des Cahiers du football