Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

L'auto-flagellation, sport national

Les critiques précèdent toujours l’équipe de France. Tout le monde est prêt pour la contre-performance, la chute, l’échec. Comme pour les personnalités, sa rubrique nécrologique réactualisée est toujours écrite à l’avance, prête à sortir…

Auteur : Jamel Attal le 19 Fev 1998

 

 

Les critiques précèdent toujours l’équipe de France. Tout le monde est prêt pour la contre-performance, la chute, l’échec. Comme pour les personnalités, sa rubrique nécrologique réactualisée est toujours écrite à l’avance, prête à sortir. On charge le mulet avant même la course.


Concernant la Coupe du monde, on entend ainsi la vox populi menacer qu’un échec serait inacceptable. Certains réclament que les Bleus affirment haut et fort qu’ils veulent la victoire finale, et ne parlons pas de la vindicte des 60 millions de sélectionneurs contre Jacquet: les sirènes miaulent au moindre match terne, humoristes et éditorialistes lancent les pierres avec la foule, lamentations et ironies se multiplient. Râles, critiques, mauvais augures... Il faudrait pour les faire taire que les tricolores remportent tous leurs matches amicaux en jouant à la perfection, et écrasent la CM de toute leur supériorité. Quand ce n’est pas l’équipe de France c’est la pelouse du Stade de France qui agite les ricaneurs.


Drôle de grand écart entre des exigences radicales et un soutien quasiment nul. Etonnant aussi cette faculté qu’ont tout ceux qui n’aiment pas le foot de vous sauter quand même sur le col pour chambrer: “alors, qu’est-ce qui s’est passé hier, ils sont vraiment nuls?”. Malgré les résultats des clubs français en coupe d’Europe depuis quelques années, on se prépare encore au rôle du petit qui va encore perdre. Les mêmes Cassandre prédisent l’inéluctable baisse de niveau du foot français avec les départs à l’étranger (pas étonnant que Guy Roux soit le chef de file de ces prophètes de malheur, fieffé menteur). Dans les tribunes de France, on maugrée, on vocifère, on “je vous l’avais bien dit”, on “Dupont démission”, on affûte les sifflets et on fait chauffer la joie mauvaise.


On pourrait multiplier les exemples de ce goût masochiste, moins pour la défaite que pour la séance d’auto-flagellation qui lui succède. Cette complaisance si répandue trahit un orgueil trop grand pour accepter la loi du sport : dans un championnat ou un tournoi, il n’y a qu’un vainqueur, et beaucoup de vaincus, il n’est pas totalement honteux de ne pas être celui-là. Demandons la manière et l’honneur, ce qui ne nécessite pas de mettre la pression sur la sélection en l’accablant de doutes, de complexes et de menaces.


Rappelons que c’est en Juin que l’on jugera, inutile de se gâcher le plaisir d’attendre en tirant à vue sur un sélectionneur qui ne changera pas d’ici là. Et puis, il n’y aura pas que l’équipe de France dans la vie du Mondial, nous ne sommes pas obligés de nous regarder le nombril comme des Américains.

 

Réactions

  • Kel le 23/02/2001 à 00h00
    ON A GAGNE! ON A GAGNE!!! C'EST NOUS QU'ON ETAIT LES PLUS FORT! C'EST l'equipe LE JOURNAL BIESEUX QUI C'EST TROMPE (LES VILAINS JOURNALISTES QUI RENIENT LEUR PROPRE PAYS POUR FAIRE PLUS DE VENTES) BOUH!!

    BRAVO AUX CAHIERS DU FOOT, CONTINUEZ A BIEN NOUS INFORMER SUR LA PLANETES FOOT!


    ah oui, juste une petite chose, donnez nous plus de breves, c'est la premiere chose que je recherche sur votre lien

    Kel

  • Kel le 23/02/2001 à 00h00
    Comme y a plus de place pour l'article principal, je poste ma reaction ici:

    Si je puis me permettre, arretez de sublimer les hollandais, a part un euro en 88, ils ont gagne quoi ? c'est bien beau d'avoir une belle equipe, encore faut-il qu'elle gagne... alors voyez vous, meme si aucune equipe n'etait plus ennuyeuse a regarder que l'allemagne en 90, ils ont qd meme gagne... les pays-bas etait favori pour le mondial et l'euro, et ils ont fait quoi? reponse (je cite Serge Karamazov, aucun lien): rien!


    alors epargnez nous les "ils jouent un beau jeu", faut pas oublier que le but de tout jeu, apres celui de participer, c'est celui de gagner... le foot n'est qu'une representation de la nature humaine : faire mieux que les autres (et peu importe la maniere).

  • harvest le 28/05/2002 à 07h43
    Bon on va pas tirer sur une ambulance , parce que le Kel aussi vite disparu qu'il était apparu , ne reviendra pas. Alors , no comments sur : "a nature humaine : faire mieux que les autres (et peu importe la maniere)."