Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Typologie du Branling sur Twitter

Infographie définitive – Les réseaux sociaux ont dramatiquement encouragé le nombrilisme et l'auto-érotisme. Mais combien y a-t-il de façons de s'y donner du plaisir?

le 8 Juil 2013

 


On sait déjà que Twitter est un territoire privilégié pour les épanchements égocentriques, mais il importe, afin de produire une connaissance plus fine des pratiques onanistes contemporaines, de distinguer leurs différentes modalités. Le Tumblr Personal Branling (hélas à l'arrêt) avait commencé un intéressant travail documentaire. Nous poursuivons les recherches en essayant de définir les différents types de branling.
 

Pour y parvenir, nous avons sélectionné un panel (méthode Labonne-Franquette) d'une communauté renommée pour sa propre proportion de branleurs: les journalistes sportifs issus de grands médias (quotidien sportif, télévision, radio), dont une étude superficielle de la production sur Twitter nous a permis d'établir avec une rigueur scientifique contestable la répartition des messages émis en mode "branling".
 

Cinq catégories se sont dégagées, dont les proportions peuvent varier selon les individus: il faudrait aussi prendre en compte le pourcentage (et l'intérêt) des tweets ne relevant pas du branling. Libre à chacun de relier ces résultats à la tendance de la profession à rester sourde aux critiques.
 


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]


 

Réactions

  • Jean-Luc Skywalker le 08/07/2013 à 08h13
    Et maintenant des exemples !

  • Pascal Amateur le 08/07/2013 à 09h52
    J'adore cet article qui, s'il n'est pas à la hauteur de ceux que je signe moi-même (inspirés toutefois par ma hiérarchie), m'évoque les meilleurs papiers du Web.

  • Gone n Rosette le 08/07/2013 à 10h59
    Le post remarquable, ça rentre dans quelle catégorie ?

  • Luis Caroll le 08/07/2013 à 12h09
    Cet exercice de catégorisation des branleurs n'est-il pas en lui-même du branling ?

    Proposons de le faire rentrer dans la catégorie du méta-branling.

  • Christ en Gourcuff le 08/07/2013 à 12h52
    Je me permet un commentaire très premier degré en disant que je pense que cet article est du second degré très prononcé, enfin j'espère non?

  • la rédaction le 08/07/2013 à 13h26
    @Christ
    Au premier degré aussi, on n'a pas compris ton interrogation.

  • Jean-Luc Skywalker le 08/07/2013 à 13h45
    Mais en fait, ça ne s'applique pas spécialement au foot.

  • Christ en Gourcuff le 08/07/2013 à 14h25
    Simplement,il y a deux façons de voir la chose :

    au premier degré : c'est une analyse sérieuse de différents comptes twitter d'un panel de journalistes/commentateurs/blablateurs sportif,on enlève les infos et on garde le branling, on analyse le branling itself.

    ou au second degré : Il y a beaucoup de branling sur twitter, analysons le pifometriquement.

    Ma question viens du fait que le texte annonce un peu la couleur (le coté pifométrique de la chose), mais l'infographie en elle même est très représentative de la majorité des branl'tweets, du coup je ne sais pas trop!

    Voila! Mes excuses si je n'ai pas été clair!

  • la rédaction le 08/07/2013 à 14h28
    (@Christ) Eh bien il y a des deux: une analyse pifométrique et ironique, mais assez réaliste quand même... (@Jean-Luc) et qui effectivement s'applique bien au-delà du foot (lequel détient quand même des spécimens remarquables).

  • Parkduprince le 10/07/2013 à 14h49
    J'arrive un peu tard mais ; qu'est ce que cette article vient foutre sur les cahiers du Foot ?