Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

On ne change pas une Équipe qui vend

La preuve par l'image: notre quotidien sportif recycle toujours les mêmes titres de une. Prochaine révélation: c'est un robot qui écrit les articles?
Auteur : Matthieu Gerando (avec la rédaction) le 3 Juin 2008

 

Quel plus beau cadeau d’anniversaire que de recevoir la une de L'Équipe du jour de sa naissance? Moyennant 23 euros, c’est ce que propose le quotidien sur son site web, avec une prévisualisation gratuite de la une en question afin de vérifier que ce n’est pas un lendemain de médaille française en lancer de poids.
Cette rubrique permet aussi d’étudier les titres du quotidien. Ainsi, le lendemain de l’annonce des 23 joueurs retenus par Domenech pour l’Euro 2008, L'Équipe titrait "Les surprises du chef", faisant référence aux sélections de Gomis et Mandanda, plutôt inattendues. Le titre du journal l’était en revanche beaucoup moins, puisque la rédaction utilise le même depuis trois ans. Du classique, si l'on se rappelle l'utilisation de la même formule ("Une gifle monumentale") pour les deux éliminations de l'OL en Ligue des champions, à six mois d'intervalle en 2007 (lire "À double titre").


une_equipe1.jpg
24 février 2006; 15 juin 2007 ; 29 mai 2008

Mais au terme d'une recherche se limitant aux dix dernières années, on dresse un bilan de l'ampleur des répétitions: sur 3.800 unes, on dénombre 150 cas de récidive, soit plus d’une par mois en moyenne. Vous pouvez donc penser qu’une fois par mois, L'Équipe présente en première page un titre de seconde main. Et encore cette étude ne concerne-t-elle que les unes, pas les articles...
Certaines formules sont assez incontournables et se justifient par leur caractère informatif, mais l'éternel retour des mêmes jeux de mots et autres formulations faciles semble indiquer que la flemme est une règle de conduite et que les responsables éditoriaux puisent dans un catalogue invariable depuis des années. Est-ce l'effet d'une politique délibérée, d'une flemme sérieuse ou d'un simple manque d'imagination? L'Équipe est-il un journal jetable pour lecteurs amnésiques?

Voici quelques exemples, accompagnés de leurs dates de parution.

NDLR : pour faire bonne mesure, le titre de cet article reprend celui d'un autre paru dans le numéro 19 des Cahiers du foot, "Comment changer une Équipe qui gagne?".


une_equipe2.jpg
27 mars 2005 ; 19 juin 2006
L'Équipe, dont les nerfs sont fragiles, se "désespère" lors d'un parcours qualificatif finalement réussi, puis d'une Coupe du monde qui enverra les Bleus en finale.



 une_equipe4.jpg
7 mars 2001 ; 15 janvier 2005
À noter cette coïncidence supplémentaire qui place Anelka deux fois, à quatre ans de distance, au-dessus de ce titre.



une_equipe8.jpg
21 avril 2006 ; 15 novembre 2003 ; 11 novembre 2001
Comme on se retrouve.



une_equipe7.jpg 
23 mai 2002 ; 7 octobre 2004
Toujours pas percé, il risque de réapparaître dans les jours qui viennent.



une_equipe6.jpg
9 novembre 2000 ; 18 novembre 2003 ; 27 juin 2004 ; 14 juillet 2007
Un grand classique des lendemains de défaite, parce que si la compétition s'arrête, la publication continue.



une_equipe9.jpg
29 juillet 1997 ; 8 octobre 2002 ; 28 avril 2003 ; 28 septembre 2003 ; 22 juillet 2003 ; 8 avril 2004.
C'est le record.



une_equipe14.jpg
25 mai 2000 ; 1er juillet 2002 ; 26 mai 2005
Et L'Équipe est sempiternelle.


une_equipe11.jpg
27 mai 2002 ; 9 septembre 2005
Cette fois, va-t-elle tomber sur Vieira?



une_equipe10.jpg
2 juin 2002 ; 29 mars 2005
La Cour martiale est prête à se réunir.



une_equipe22.jpg
11 août 2002 ; 22 février 2006
Même titre, même joueur en photo.



une_equipe15.jpg
10 juin 2002 ; 26 juin 2000
Était-ce l'édition du jedi?



une_equipe21.jpg
12 mai 1999 ; 18 novembre 2000 ; 11 juin 2002 ; 11 octobre 2006
Non, l'OM n'a pas déposé sa devise.



une_equipe16.jpg
20 avril 2003 ; 18 octobre 2007
Mais on ne change rien.



une_equipe19.jpg 
28 août 1997 ; 1er novembre 1999
Ne pas oublier le point d'exclamation, ni le verre de Ricard.

Il y avait aussi : "L'alerte bleue", "En bleu de chauffe", "Bon pour le moral", "22, v'là les Bleus", "Il fait grand bleu"...

Réactions

  • Roberto Cabanastonvilla le 04/06/2008 à 01h43
    "dans la cour des grands" donne 4 pages, en revanche, "perd le nord" s'avère décevant.



    261 occurrences pour "brest en rade", et 74 pour toulon

  • Jean-Noël Perrin le 04/06/2008 à 08h32
    Quelqu'un sait si on peut faire en sorte que Google prenne en compte les accents ? Ça pourrait être intéressant pour la recherche suivante :

    lien

  • liquido le 04/06/2008 à 08h39
    Hard facts, paf dans la gueule des méchants. J'aime les CdF.

    J'ai googlé le titre qui pour ma part m'exaspère le plus: "Bidule / Machin va savoir". Pas très probant. Mais qu'il m'énerve, ce titre.

  • JihaiR le 04/06/2008 à 12h04
    Ouais, Liquido, va savoir. Ptêtre un cédéfiste te trouvera un blog qui compile ton titre honni

  • kolia le 04/06/2008 à 14h08
    De toute façon je le connais moi le titre le plus récurrent.
    "Paris (ou Marseille) la crise ?" (avec ou sans point d'interrogation ça dépend).

  • chapoto le 04/06/2008 à 14h27
    Quant au club de mon ventricule, il a droit plus souvent qu'a son tour a "un Bordeaux grand cru", ou derives, mais comme personne ne nous aime, notamment la gazette, on n'y a droit qu'en pages interieur.
    Soyons honnetes, l'equipe est loin d'etre le seul quotidien a nous le faire. Meme notre Sud Ouest local ne recule jamais devant le cliche.

  • Roberto Cabanastonvilla le 04/06/2008 à 15h35
    LYON rugit de plaisir
    MARSEILLE ô bonne mère
    BORDEAUX, un grand cru
    ST-ETIENNE verts de rage
    NICE les barons de la côte
    MONACO un match princier
    AUXERRE pas de titre péniblo-récurrent en tête
    LILLE perd le nord
    LENS perd le nord
    VALENCIENNES perd le nord

    (ad. : on risque de bouffer très longtemps du "bienvenue chez les dogues/sang et or")

    TOULOUSE rose de plaisir
    NANTES : les canaris sont cuits
    RENNES : cap à l'ouest
    CAEN : pas de titre péniblo-récurrent en tête
    STRASBOURG idem
    SOCHAUX le lionceau rugit encore
    NANCY : pas de titre péniblo-récurrent en tête
    METZ pas de titre péniblo-récurrent en tête
    PARIS : paris gagné





    dieu que c'est pénible, ces titres récurrents!

  • Papin Jour Pape toujours le 05/06/2008 à 15h46
    J'aurais dit " Paris perdu "mais bon...

    (c'est cadeau)

  • Roberto Cabanastonvilla le 05/06/2008 à 17h46
    en exclu, les titres pénibles de l'équipao, quotidien de brasilia :



    sao paulo : "vas-y paulo"

    rio : "rio en rade"

    belo horizonte : "ça s'éclaircit"

    porto alegre : "ça rigole pour porto"

    recife : "recife échoue"

    salvador ?

    belem ?

  • TheGlide le 05/06/2008 à 19h26
    Pour Metz, j'en ai un de facile. Après leur énième relégation en Ligue 2 : La Metz est dite