Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

« Mi-homme, mi-planche de surf »

Crème du forum – Les forumistes des Cahiers commettent régulièrement des chefs-d'œuvre. La preuve avec ce recoiffage de Bixente Lizarazu.
Auteur : doumdoum le 4 Oct 2007

 


Sujet : Observatoire du journalisme sportif

=>> doumdoum – mercredi 3 octobre 2007 - 10:54

lizarazu_consul.jpgLizarazu [sur Canal+, NDLR], il a une chose pour lui. On le sent content d'être là, sans doute encore tout émerveillé qu'on puisse le payer pour ça. C'est à peu près tout.

À son sujet, il y a peu, je suis tombé sur une parodie de reportage et je me suis fait mal.
Le thème est un classique: après des années d'exil, il revient sur la terre qui l'a vu naître. Je vous décris le tableau: soleil couchant, Clayderman-like de circonstance, vagues qui fouettent, vent qui pue. Tout y est. La Charte graphique du journalisme de complaisance semble respectée à la lettre, me voilà rassuré (même si personnellement, j'aurais bien semé, ici et là, quelques morceaux de fromage basque pour faire couleur locale).

Mi-homme, mi-planche de surf, le Héros magnifique apparaît. Torse nu, brushing impeccable même quand il sort de l'eau, il toise l'horizon d'un regard énigmatique. "Qui est tu vraiment Bixente", semble lui demander son amie la mouette (je ne me souviens plus du nom du journaliste)? Il sourit et se détourne. Une envie pressante j'imagine.

Et ça enchaîne. Accrochez-vous, la descente va être raide. Alors qu'on ne lui a rien fait, notre chaman de supérette nous délivre son lot de poncifs éculés sur la nature qui est très jolie, sur sa famille qui est la chose la plus importante au monde après le foot et le surf, sur son retour aux racines avec Petrol Hahn. C'est beau comme une couverture de Gala. Pour un peu, on oublierait que tout ça n'est finalement qu'un énième documentaire sur la vie trépidante des rentiers de 98.

Après quinze minutes de supplices, le magazine se termine au bord d'une falaise (au bord du gouffre en ce qui me concerne). Sur un ultime plongeon impeccable, l'ex-ragondin disparaît dans l'océan.

Vous n'allez pas le croire, mais ça n'a même pas fait plouf.

Réactions

  • Tapas Tef y Graf le 05/10/2007 à 00h53
    Moi c'est la photo qui me frappe. N'habitant pas en France, c'est la premiere fois que je revois ce bon vieux Liza depuis des annees. Et je dois dire que ca fait peur! Il a 50 ans sur la photo la non?

  • sansai le 05/10/2007 à 01h35
    C'est la mer ça, la mer est dure avec la peau du marin. Elle la sale, l'évente, la trempe, c'est pas une vie de vivre à la mer, et encore moins quand on est surfer.

    Bravo doumdoum, j'ai le sourire aux lèvres. En plus tu fais vachement bien la mouette.

La revue des Cahiers du football