Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Lizarazu torse poil : le décryptage

Bixente Lizarazu darde ses tétons dans un vestiaire au profit d'une marque de sous-vêtements : analysons cette image.

le 3 Oct 2011

 

Il faudrait mener des recherches expliquant pourquoi les marques de sous-vêtements masculins ont une prédilection pour les footballeurs de petite taille: après Valbuena, c'est en effet Bixente Lizarazu qui prête son nom (et surtout son physique) à une obscure marque spécialisée – obscure mais appartenant au puissant lobby qui a imposé la mode des pantalons taille basse et nous a infligé d'ignobles plongées involontaires dans de velus sillons fessiers quand les types se baissent, et surtout qui a permis aux fabricants de faire sortir leur nom de l'intimité de leurs clients – le consommateur étant suffisamment idiot pour payer au lieu de se faire payer afin de faire de la pub aux marques.

Lizarazu, qui serait chaque mois en couverture du magazine Nombrilisme et Exhibitionnisme s'il existait, était le mannequin tout indiqué pour une telle campagne – dont le visuel a répondu à toutes les attentes, mais qu'il est tout de même utile de décrypter soigneusement. Portons toutefois au crédit du consultant de TF1 et L'Équipe qu'il est parvenu pour l'occasion à défroncer le double sillon habituellement creusé entre ses sourcils (lire "Fronce 98"), sans que l'on sache s'il s'agit de l'effet du botox ou d'exercices de méditation transcendantale.
 

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]



Réactions

  • Pan Bagnat le 03/10/2011 à 09h43
    On ne compare pas Bixente à Valbuena.

  • Carlos Alberto Riera Pas le 03/10/2011 à 13h40
    Pas super hilarant à forcer de tirer sur l'ambulance et recycler les blagues à son sujet...

  • voilacétout le 03/10/2011 à 15h17
    En même temps, l'économie circulaire, c'est un peu obligé avec un mec qui recycle toujours les mêmes poses. Je te trouve sévère quand même: il n'y a même pas la vanne classique sur son passage à Marseille :)
    Et cette pub ridicule méritait tout de même ce bashing en règle.

  • Sens de la dérision le 03/10/2011 à 16h33
    La rédac, on sait très bien que vous êtes jaloux (jalouse ?) de ces muscles pectoraux saillants, de ce regard à la sombre lueur, de cette barbe mal taillée symbole de virilité.