Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le Qatar lance la Dream Football League

Agence Transe Presse – Les 24 plus grands clubs du monde, une ligue fermée, des moyens colossaux: dès 2015, ce championnat va réunir dans le Golfe l'élite du football mondial.

Auteur : Agence Transe Presse le 12 Mars 2013

 


Paris, 10 mars (ATP).
Ce n'est pas une révolution, c'est un nouveau monde du football que le Qatar, allié avec des émirats voisins au sein du consortium DFL, veut créer en lançant la Dream Football League, dont la présentation officielle était prévue au début du mois d'avril. L'investissement dans les droits sportifs et dans certains clubs comme le Paris Saint-Germain n'était que le ballon d'essai d'une opération de bien plus grande ampleur: l'ATP a eu accès à des documents établissant la création imminente d'un championnat mondial réunissant, dans une ligue semi-fermée, vingt-quatre clubs parmi les plus prestigieux au monde.
 

Manchester United, Manchester City, Arsenal, Chelsea, le Bayern de Munich, le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus de Turin, l'AC et l'inter Milan, le Paris Saint-Germain figurent parmi les clubs européens ayant d'ores et déjà donné leur accord. Ils font partie des seize membres permanents, auxquels s'ajouteront huit clubs "invités" selon des modalités encore inconnues. La compétition commencera en 2015 et se déroulera durant cinq mois dans dix stades au Qatar (parmi les douze de la Coupe du monde 2022) et six autres sites répartis entre Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Arabie Saoudite.
 

Il est question de budgets de départ de deux milliards d'euros annuels par club, agrémentés de bonus en fonction des performances. Chaque équipe "permanente" disposera de son stade et d'un complexe regroupant centre d'entraînement, installations médicales, centre de formation, musée du club et centre de formation. Les joueurs toucheront des salaires nets d'impôts trois à quatre fois supérieurs à leurs montants actuels. Il est prévu qu'ils résident dans des complexes de luxe bâtis sur des presqu'îles artificielles qui auront un statut extraterritorial les exemptant des lois sur les mœurs en vigueur sur le continent.

 


 

Interrogé par l'ATP, un responsable qatari qui a souhaité rester anonyme a résumé le projet: "L'Europe en crise n'est plus en mesure de supporter le coût des clubs de football. Nous, nous proposons un autre fair-play financier: tous les clubs seront aussi riches les uns que les autres. Ainsi nous préservons le grand spectacle, celui des plus belles équipes et des plus beaux joueurs. C'est le paradis des footballeurs que nous allons construire, le football du futur." Certains volets du projet illustrent ces propos: sur le modèle du Ferrari World d'Abou Dhabi, un parc d'attraction géant consacré au football est ainsi en cours de construction à Doha.
 

Afin de compenser auprès des supporters la délocalisation de leur équipe, des déplacements ultra-low cost leur seront proposés: le consortium compte sur l'expertise de l'Arabie Saoudite dans l'organisation de pèlerinages de masse. Par ailleurs, les matches seront retransmis en direct holographique dans les stades "locaux": le Qatar Technologies Institute assure que le procédé sera opérationnel dès 2016, et associé à diverses technologies participatives pour proposer "une expérience de football augmenté". Old Trafford pourra s'emplir de supporters, dont les clameurs seront répercutées en temps réel dans les stades du Golfe.
 

Pour l'UEFA et la FIFA, l'image de la déflagration ne sera pas usurpée, puisque la création de ce championnat se passe de leur aval, et impliquera la défection des clubs concernés. "La FIFA pourra bien les exclure, ça n'y changera rien, confie Luc Dayan, qui aurait participé au projet. Peut-être que la Dream 'Football' League devra changer de nom, mais par ailleurs, elle changera ce qu'elle voudra: les règles, le nombre de joueurs, la durée des matches, la couleur de la pelouse ou la forme du terrain si ça lui chante."
 

Directrice de l'IBIS (Institut bruxellois d'intelligence stratégique), Bonnie Pascal-Fasse tente de prendre la mesure de cette révolution: "On pensait que le football était simplement un outil de la diplomatie du Qatar, en réalité il s'agit presque d'une fin en soi. Il s'agit de s'emparer du football tout entier, du moins de sa partie la plus médiatique, son hyper-élite, qui prend son autonomie." Un Disneyland du football: un rêve de dirigeants que seul le Qatar pouvait leur offrir. C'est chose faite.
 

Réactions

  • Gouffran direct le 12/03/2013 à 01h55
    Ha ha ha!!! J'ai bien ri. Bravo les gars.

  • José-Mickaël le 12/03/2013 à 02h24
    Ce projet me plaît bien ! En particulier le concept de fair-play financier : si effectivement toutes les équipes sont à égalité de budget, ça m'intéresse. L'idée de la projection holograhique dans les stades d'origine des clubs, ça aussi c'est bien vu. En effet, la seule vraie objection, c'était qu'un tel projet risquait d'éloigner les supporteurs de leurs équipes, mais là non.

    D'ailleurs la projection holographique permettrait une amélioration très intéressante : le ballon virtuel. Taper dans un ballon virtuel permettrait des effets ou une force de frappe impossible à obtenir avec un ballon normal.

    (On pourrait même imaginer des joueurs virtuels, mais je pense qu'il ne faut pas exagérer : il faut des célébrités, donc de vrais Messi, Ronaldo, etc. Disons qu'un double virtuel pourrait être créé pour pallier à une blessure.)

    Seule inquiétude concernant ce projet :
    > Il est prévu qu'ils résident dans des complexes de luxe bâtis sur des presqu'îles artificielles qui auront un statut extraterritorial les exemptant des lois sur les mœurs en vigueur sur le continent.

    Sera-ce suffisant ? Il va falloir que ces presqu'îles disposent des nombreux services auxquels sont habitués les footballeurs : boîtes de nuit, concerts de rap, drogue, prostituées...

    En tout cas vivement 2015 !

  • le Bleu le 12/03/2013 à 07h44
    C'est totalement crédible.

    C'est terrifiant.


    (l'ATP vient d'inventer le football cyberpunk, en fait)

  • Mandandamadeus le 12/03/2013 à 07h53
    Un championnat où tu ne rencontres que des grosses équipes, des matchs projetés virtuellement, des durées de période de jeu éventuellement modifiables.

    Tout ça, c'est très bien.
    Mais vont-ils corriger le bug de jauge ?

    (comme le Bleu, je trouve ça terrifiant de crédibilité)

  • blafafoire le 12/03/2013 à 07h57
    @José Mi

    L'idéal serait de "skinner" les joueurs pas connus avec des corps et visages connus. Tu fais jouer Pelé, Giresse et Gigi Buffon dans la même équipe !

  • Pascal Amateur le 12/03/2013 à 08h06
    Souci : il est interdit d'enculer les arbitres au Qatar. Comment va-t-on gérer les fautes d'arbitrage ?

  • José-Mickaël le 12/03/2013 à 08h22
    Je ne pense pas que ce soit crédible car ça ne s'est jamais fait. Pour l'instant, le pire, ce sont les matchs délocalisés. En NFL (football américain), par exemple, deux matchs de championnat sont joués en Europe (à Wembley). On pourrait donc imaginer que des matchs de championnats prestigieux, comme la D1 anglaise, voire la Champion's League, se jouent au Qatar - mais pas tous les matchs.

    Disons qu'un scénario cauchemar serait celui où une équipe serait délocalisée au Qatar, un peu comme les équipes de sports US qui sont délocalisées d'une ville à l'autre (les Lakers de Los Angeles s'appellent ainsi parce qu'ils viennent d'un état où il y a plein de lacs, peut-être le Wisconsin). Imaginez si les Qataris rachetaient le PSG pour le faire jouer à Doha... tout en participant au championnat de France (au lieu que PSG-Nancy se joue au Parc, il se jouera à 5000 km de là, voilà tout). Pour peu que les Émirats rachètent Marseille, on aurait de beaux derbys (les désertico !)

  • CatJ le 12/03/2013 à 08h50
    (Le Minnesota pour les Lakers.)

    La Premier League avait bien lancé l'idée de la 39e journée jouée à travers le monde ... Elle reviendra bientôt légèrement édulcorée et ça passera ...

  • Tonton Danijel le 12/03/2013 à 09h25
    Comme le Bleu et Mandandamadeus, je trouve cet article plus effrayant que drôle tant je me dis que cela pourrait arriver.

    Certes, pas à une telle extrémité, mais comme CatJ le pointe, les matchs "délocalisés" pourraient bien avoir lieu (on a bien déjà un trophée des champions qui se dispute n'importe où).

  • LLBB1975 le 12/03/2013 à 09h38
    A part les projections holographiques, je trouve cette dépêche malheureusement très crédibles...