Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le foot étranger n'a pas d'avenir :<br>les Pays-Bas

PAYS-BAS [matchtriste] n.m.pl. Fruit incessant d’un malentendu géographique, les Pays-Bas sont souvent confondus avec la Hollande, qui n’est qu’une simple province néerlandaise ; plus rarement avec Pays-Haut, qui a inventé les Schtroumpfs.

Auteur : Sylvain Zorzin le 18 Juin 2014

 


PAYS-BAS [matchtriste] n.m.pl. Fruit incessant d’un malentendu géographique, les Pays-Bas sont souvent confondus avec la Hollande, qui n’est qu’une simple province néerlandaise ; plus rarement avec Pays-Haut, qui a inventé les Schtroumpfs.


Vainqueurs de l’Euro 1988 sous l’impulsion de Marco van Basten, Frank Rijkaard et Ruud Gullit, finalistes de la Coupe du monde en 1974, 1978 et 2010, les Pays-Bas ont connu quelques moments de gloire au cours de ces quarante dernières années. Comme Dave et Desireless, quoi. À noter que presque à chaque fois, l’équipe a échoué en finale du Mondial contre le pays organisateur, ce qui peut expliquer son ralliement à la campagne "Coupe du monde 2026, j’ai la Soudan du Sud attitude".


Parmi les autres grands joueurs de l’histoire du football néerlandais, on peut citer sans se tromper Johan Cruyff, Pierre van Hooijdonk, Roy Makaay ou encore Bennie Wijnstekers. Évidemment, quand on dit "sans se tromper", ce n’est pas pour montrer qu’on connaît personnellement Bertrand Renard. C’est surtout pour souligner la relative qualité de la sélection nationale depuis sa création.

L’équipe des Pays-Bas détient toutefois un triste record en Coupe du monde: en effet, le quart de finale l’opposant au Portugal en 2006 se solde par la distribution de seize cartons jaunes et quatre cartons rouges. La sélection oranje ("batave" en néerlandais) laissait dans les mémoires des traces aussi profondes que les crampons de Boulahrouz dans la cuisse de Cristiano Ronaldo. On se souvient d’ailleurs que ce dernier, blessé, avait dû céder sa place au bout de vingt minutes. En larmes, il s’effondrait sur le banc sans même rechercher un penalty.

Dernière grande compétition disputée par les Néerlandais, l’Euro 2012 se révèle désastreux, puisqu’ils encaissent trois défaites en autant de matchs. Pis, on a longtemps cru que la photographie "L’équipe des Pays-Bas vue du ciel", prise par Yann Arthus-Bertrand, était une diapo utilisée en dermatologie.

À la lumière de la plupart de ces réflexions, on peut donc raisonnablement penser que le foot néerlandais n’a aucun avenir, car on ne dit pas hollandais, sauf si c’est la province, bordel.

 

Réactions

  • Jean-Luc Skywalker le 18/06/2014 à 16h45
    Ouais mais "néerlandais", c'est moche.

  • guy le 18/06/2014 à 17h54
    Petite erreur : en 2010, le pays organisateur n'a pas gagné...

  • Coach Potato le 18/06/2014 à 21h01
    Ari Haan à Naxos

    Merci pour vos manques d'avenir chroniques.

    Les commentateurs qui ont de l'humour sur fiche ronéotypée placent toujours une référence aux hollandais volants lorsqu'ils estiment que le football néerlandais a un avenir qui les destine à perdre en finale de coupe du monde deux fois de suite. C'est toujours les van de Kerkhof qui essuient les plâtres contre l'Argentine du gentil général Videla qui avait bien une tête à écouter des mini-cassettes de Wagner dans son autoradio en revenant de la caserne.

    Je n'oublierai jamais le tir de Ari Haan dans la lucarne de Maïer au deuxième tour. On a plus facilement un avenir dans le football comme Ari Haan que comme Johan Cruijf ou Robby Resenbrink, aussi.

    Sinon, en matière de région, ce qui est Hollandais n'a pas d'avenir non plus...


  • Sens de la dérision le 19/06/2014 à 11h32
    J'ai étonnamment compris une phrase de Coach Potato (la dernière). J'ai aussi ri à la référence Pays-Haut mais je m'en veux un peu.