Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le foot étranger n'a pas d'avenir :<br>la Côte d'Ivoire

CÔTE D’IVOIRE [ivorylowcoast] n.f. Parmi les différents pays africains présents à la Coupe du monde, la Côte d’Ivoire est sans doute celui qui a eu le tirage au sort le plus difficile: quand Zinédine Zidane a voulu sortir la boule du saladier, il a dû s’y reprendre à deux fois.

Auteur : Sylvain Zorzin le 19 Juin 2014

 

 

CÔTE D’IVOIRE [ivorylowcoast] n.f. Parmi les différents pays africains présents à la Coupe du monde, la Côte d’Ivoire est sans doute celui qui a eu le tirage au sort le plus difficile: quand Zinédine Zidane a voulu sortir la boule du saladier, il a dû s’y reprendre à deux fois. Par chance, et pour la première fois depuis 2006, la Côte d’Ivoire évitait le "groupe de la mort". Ce terme, évidemment grotesque, a quand même comme intérêt de faire pousser des soupirs à des femmes ivres.

Suivant la mode des surnoms animaliers, l’équipe de Côte d’Ivoire est connue sous le nom des "Éléphants". Ce n’est pas spécialement malin quand on sait que son point faible se situe au niveau de la défense. Emmenée par Siaka Tiéné et Emmanuel Eboué, elle rappelle qu’un pays pillé pour ses diamants ne possède pas que des perles.

De fait, la Côte d’Ivoire possède un sous-sol relativement pauvre: fer, cuivre, bauxite. Elle se présente donc comme le paradis fiscal idéal pour tous les Ballons de plomb et les membres du boys band Alliage. Cet attrait pour des matériaux sans valeur pourrait être une simple coïncidence si les habitants de ce pays ne prenaient un vif plaisir à exploiter également du zirconium, métal dont nous donnons ici étrangement la définition:

ZIRCON [merciconnard] n.m. Le zircon est le diamant du pauvre. C’est ce qu’il ressort d’un sondage effectué auprès de mille mineurs de la ville de Yamoussoukro reconnaissables à leurs corps ronds [1]. Selon les résultats de ce sondage, 91% des "gueules noires" (ainsi appelées à cause de la couleur que les pauvres étalent sur leur visage pour épater la galerie) interrogées admettent avoir un jour pensé offrir un zircon à leur femme, 5% ne paient pas de zircon, et 3% ne paient pas de mine.

Le dernier pourcent a refusé de répondre car c’était Philippe Mexès qui avait abusé de la lampe de bronzage.

[1] Au nord de la ville, essentiellement.

Entre 2004 et 2007, l’équipe est dirigée par Henri Michel, dont nous signalerons simplement qu’il possède deux prénoms, à l’image de Thierry Roland et Christian Jeanpierre. Elle est désormais coachée par Sabri Lamouchi, ancien joueur d’Al Kharitiyath, dont l’hôpital se moque régulièrement.

Dans l’espoir de moins noircir le tableau, certains évoquent le nom de Didier Drogba, attaquant vedette et talentueux de l’équipe ivoirienne. Ce serait oublier que le premier club pro de Drogba fut Le Mans, dont les supportrices, surnommées "les Muqueuses", s’enflamment généralement pour un rien.

À la lumière de la plupart de ces réflexions, on peut donc raisonnablement penser que le foot ivoirien n’a aucun avenir.

 

Réactions

  • Raspou le 19/06/2014 à 18h52
    Très bon, comme toujours. Un petit recyclage de vanne, néanmoins (ou plus probablement une rencontre de grands esprits):

    lien

  • Pascal Amateur le 19/06/2014 à 18h56
    "Et il était temps en effet que Franck Ribéry quitte Galatasaray, où le maillot jaune et rouge rappelle étrangement celui du MUC, dont les supportrices sont appelées les muqueuses, et je sais qu’elles s’enflamment pour un rien, sacré David Berger, encore à écrire mes fiches, mais j’ai bien vu l’erreur David, enflammer s’écrit avec deux "m"."

    Taratata, c'est un autorecyclage de 2007 :
    lien

  • Raspou le 19/06/2014 à 20h40
    Damned, l'infâme Tatie n'était pas à une abjection près.