Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le bilan tactique du premier tour

Euro : les Cahiers sur lemonde.fr  Les deux semaines de la phase de groupes ont rendu leur verdict. Elles ont aussi dévoilé les grandes tendances tactiques du tournoi qui fait la prime au classicisme et au règne des passeurs.

Auteur : Les Dé-Managers le 25 Juin 2016

 


Le football semble être arrivé au bout de son processus d’innovations systémiques. Pour paraphraser le titre du livre du journaliste anglais Jonathan Wilson, la pyramide s’est inversée, du 2-3-5 initial aux 5-3-2 parfois aperçus aujourd’hui. "Nous sommes la génération d’entraîneurs qui utilise les vieilles formations ; nous n’en inventons pas de nouvelles", dit un jour Arsène Wenger, l’entraîneur français d’Arsenal. Cet Euro n’échappe pas à la règle, et son élargissement à vingt-quatre nations, qui aurait pu contribuer à plus de variété, conforte au contraire un certain classicisme.


Sans prendre en compte les ajustements en cours de match, qui sont avant tout conjoncturels, des milieux à trois ont été alignés au coup d’envoi d’au moins une rencontre chez dix-neuf des participants. La seule nuance concerne le sens du triangle : dix ont utilisé une pointe haute, en 4-2-3-1, et neuf une pointe basse, en 4-3-3. La France est la seule à avoir inversé son triangle entre deux rencontres (4-3-3 contre la Roumanie et la Suisse, 4-2-3-1 contre l’Albanie).

 

Les défenses à trois centraux, elles, se comptent sur les doigts d’une main. L’Italie a pris cette option pour profiter à plein de son point fort, le trident turinois (Barzagli-Bonucci-Chiellini devant Buffon) ; le Pays de Galles car le nombre défensif permet de libérer ses talents offensifs, Gareth Bale en premier lieu ; l’Irlande du Nord en début de tournoi puis l’Autriche dans un 3-4-3 coup de poker – en vain – contre l’Islande (1-2) sont les seuls autres exemples. Comme nous l’avions deviné, pas de surprise sur ce plan. L’Euro n’est pas un laboratoire tactique. (...)

 

 

 

Lire l'article :

Réactions

  • Luis Caroll le 26/06/2016 à 00h36
    S'il y a bien une surprise dans cet euro c'est qu'on a l'air revenus au début des années 90, quelques années avant Gala. C'est comme la mode, on n'invente rien mais on recycle.
    On verra plus tard si c'est le début d'un balancier mais cet euro me fait diablement penser à l'euro 92, fermé à double tour dans la lignée de la CdM 90 et où la seule équipe offensive, les Pays-Bas, se fait sortir sur un péno raté de Van Basten. Alors qu'on aurait dû lui offrir le trophée pour la seule raison qu'elle a aligné Bergkamp et Van Basten en même temps.

    Les souvenirs sont lointains mais plus que les systèmes il y a une stat qui doit être intéressante à récupérer: l'évolution du nombre de passes avant les buts. Ca aurait pas sérieusement baissé ?