En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La discrète fronde de David

Au mystère insondable de l'animation offensive des Bleus, David Trezeguet suggère une solution intéressante (...)
Auteur : Pierre Martini le 29 Fev 2000

 

La stérilité des attaquants est presque un système de jeu dans cette équipe qui est parvenue au titre suprême avec ce handicap. Les solutions les plus simples sont parfois les meilleures, si évidentes qu'elles en deviennent invisibles, alors suggérons de faire la seule chose qui n'a jamais été essayée: mettre Youri Djorkaeff sur la touche, ce qui permettrait de jouer avec deux milieux offensifs et deux attaquants, et non 1,5 de chaque. Le joueur vit sur son mythe statistique de buteur et sur un sens de la manipulation médiatique sans égal (il se tire par exemple d'un match très médiocre contre la Pologne avec un 5 dans L'Equipe). David Trézéguet a commencé à déboulonner la statue, d'abord avec des déclarations ironiques (faisant remarquer que certains qui sont toujours là pour les caméras disparaissent au moment de tirer les penalties d'un quart de finale de Coupe du monde), puis avec une stratégie plus discrète. En relevant qu'avec un milieu offensif Zidane-Djorkaeff, les attaquants ne pouvaient être approvisionnés autant qu'à Monaco, en insistant même sur le poids de ce dispositif, on voit bien qu'il ne remet pas en cause le meneur de la Juventus… Bon courage David, les héros ont la vie dure,et ils sont très adroits avec leur image.

Réactions

Aucune réaction