Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La défaite de la Super Ligue n'est pas encore une victoire pour le football

Une Balle dans le pied – Le fiasco de la Super Ligue ayant mis en lumière la révolution libérale qui y a conduit, il faut faire de l'avenir du football une question politique.

Auteur : Jérôme Latta le 22 Avr 2021

 


Il y aura une histoire à écrire de ces quelques jours trépidants et finalement comiques qui auront vu la météorique Super Ligue passer du statut de plus grande révolution des compétitions européennes depuis l’invention des compétitions européennes à celui fiasco sans précédent. (…)

 

Aussi réjouissants soient ce dénouement et cette déroute, quel que soit le soulagement, il faut revenir sur les événements avec un peu de sérénité. Ils laissent perplexes à trop d’égards, les retournements de situation ayant été suivis de troubles hallucinatoires: l’UEFA, bastion de la pureté du football; la Ligue des champions, immaculée coupe d’Europe; Nasser Al-Khelaïfi, chevalier blanc du foot populaire. Quelques questions se posent donc:

 

Pourquoi est-ce l’aboutissement du processus qui a suscité une révolte et pas le processus?
Les élitistes sont-ils des branquignols?
Était-ce un coup de bluff plutôt qu'un coup d'État?
Une défaite pour les "12", mais une victoire pour qui?
Faut-il adopter une Constitution du football européen?

 

 

LIRE L'ARTICLE


 

Réactions

  • Kéruzorro le 22/04/2021 à 19h44
    Excellent article ! Comme je n'ai pas tout suivi, j'ai l'impression que les supporters espagnols n'ont pas beaucoup bougé ? Est-ce une fausse idéé ?

  • kimporte el flaco le 22/04/2021 à 22h16
    La référence aux films des frères Coen est vraiment pertinente, j'espère qu'ils dirigeront l'adaptation de the big super league...

  • Sens de la dérision le 23/04/2021 à 08h04
    rougénoir
    22/04/2021 à 19h44
    ----
    Ils ont déjà l'habitude d'une Superliga.

  • Mik Mortsllak le 23/04/2021 à 12h06
    "Ce n’est pas un reproche, c’est une question : où se cachaient ces réserves de résistance ? Par quelle magie des dérives évidentes depuis des années, et qui n’ont fait que s’accentuer durant ces années sans jamais être discutées, sont-elles tout à coup visibles et condamnées ? Pourquoi est-ce l’aboutissement du processus qui a suscité une révolte et pas le processus ?"

    On est passé de la grenouille placée dans de l'eau froide que l'on fait chauffer petit à petit à une méthode beaucoup plus violente avec cette tentative de sécession.
    Mais c'est vrai que contrairement à la grenouille on pouvait se rendre compte assez facilement que la température augmentait.

  • Delio Onnisoitquimalypense le 23/04/2021 à 12h30
    Le lien sur " dont on savait qu’ils n’auraient aucun scrupule à l’accomplir" est cassé, pas abonné au Monde, je fais la remarque ici.
    Bon article, le passage sur l'éventualité d'une intervention politique de l'UE appelle de nouvelles chroniques.

  • liquido le 23/04/2021 à 14h11
    Mik Mortsllak
    aujourd'hui à 12h06

    Mon hypothèse à ce sujet est que la tentative de sécession du foot des parvenus multi-milliardaires a touché une fibre essentielle de la culture nationale britannique. C'est en Grande-Bretagne que le fiasco s'est noué. On ne joue pas avec l'image de soi des Britanniques, on ne joue pas avec les masses laborieuses de la Revolution industrielle qui trouvent réconfort et solidarité de classe dans les tribunes le dimanche. Johnson a très bien vu le rendement politique qu'il y avait à tirer du mythe en sortant immédiatement l'artillerie lourde de l'exclusion de la FA. L'enterrement de la Super League est une affaire strictement britannico-britannique.

  • Jamel Attal le 23/04/2021 à 15h00
    @Delio
    Merci, c'est corrigé. Article en accès libre :)

    @liquido
    Tu as raison de souligner l'impact décisif de la réaction britannique, mais le désaveu a été plus large. On a moins parlé de l'Allemagne, tout simplement parce que c'était impensable là-bas aussi – au point que les clubs ne se sont même pas commis dans le projet.

    Il y a eu plus d'ambiguïté en Italie et en Espagne, notamment en raison du poids politique et populaire des clubs impliqués, mais les médias s'y sont très majoritairement opposés.

    Tout est allé tellement vite qu'on n'a même pas eu le temps de mesurer la réaction de tous les autres pays exclus de fait de la SL, et on peut gager qu'elle n'aurait pas été moins violente.

  • Super Admin le 27/04/2021 à 21h18
    @Delio
    Merci, c'est corrigé. Article en accès libre :)

    @liquido
    Tu as raison de souligner l'impact décisif de la réaction britannique, mais le désaveu a été plus large. On a moins parlé de l'Allemagne, tout simplement parce que c'était impensable là-bas aussi – au point que les clubs ne se sont même pas commis dans le projet.

    Il y a eu plus d'ambiguïté en Italie et en Espagne, notamment en raison du poids politique et populaire des clubs impliqués, mais les médias s'y sont très majoritairement opposés.

    Tout est allé tellement vite qu'on n'a même pas eu le temps de mesurer la réaction de tous les autres pays exclus de fait de la SL, et on peut gager qu'elle n'aurait pas été moins violente.

  • Rolfes Reus le 28/04/2021 à 05h46
    Super Admin c'est pour "Les Cahiers de la Super League" ?

    Merci pour l'article, qui revient bien sur ce passage surréaliste, ce qu'il a révélé et la suite qu'il faut espérer.
    Pour moi, si ça a tant fait réagir c'est parce que même si en pratique on est déjà sur une C1 presque fermée, la possibilité existe encore pour le club du village d'à côté de gagner la Coupe de France, puis la C3, puis la C1. Évidemment ça n'a aucune chance d'arriver mais c'est théoriquement possible, ça permet de rêver d'accéder à ce monde là.

    Par une analogie peut-être un peu boiteuse, c'est un peu comme si les personnes les plus riches de la planète allaient s'installer dans une cité volante avec tout le confort et la qualité de vie pendant que la plèbe serait laissée dans la misère (concept de plusieurs œuvres de science-fiction). Je pense que ça ferait un tollé, alors que de fait on a déjà une infime minorité de gens qui confisquent toute la richesse sans que ça ne réagisse tant que ça.