En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le hors-jeu nouveau n'est pas arrivé

La rumeur d'une "nouvelle règle" du hors-jeu a fait frissonner. En réalité, si le Board a changé des formulations, il a juste instauré un malus pour les cagades défensives. Explication.

Auteur : Jérôme Latta le 29 Juil 2013

 


L'annonce d'une "nouvelle règle" du hors-jeu a semé quelque émoi dans la torpeur estivale, déchaînant interprétations plus ou moins fantaisistes et hauts cris quant à ses conséquences. À y regarder de plus près, aucune révolution n'est en marche: l'International Board a seulement précisé certains aspects du hors-jeu dit "passif", en introduisant une seule modification notable – mais qui ne devrait pas avoir de conséquence majeure.
 


À un mètre 50 d'une révolution

Tout est parti, semble-t-il, d'un article du site belge DH.be qui, s'appuyant sur une sorte de guide illustré publié par la Commission centrale des arbitres, a induit son monde en erreur en affirmant notamment: "Désormais, un joueur en position de hors-jeu à qui une passe en profondeur est adressée n'est plus signalé hors-jeu si il est situé à plus d'un mètre et 50 centimètres du défenseur." [1]

 

On imagine le choc: c'est tout le sens et la finalité de la loi XI qui se trouverait ainsi remis en cause, permettant de nouveau aux attaquants de "camper" derrière les défenseurs. L'information est reprise en partie par eurosport.fr vendredi soir: l'article est intitulé "Nouvelle règle du hors-jeu: le point de règlement qui change tout" et sera modifié à plusieurs reprises au cours du week-end (non sans maintenir certaines confusions).
 

Toujours est-il que le Board a bel et bien modifié la formulation de la loi XI, même si cela est effectif depuis plus d'un mois. Pas la loi en elle-même, mais le texte des "Interprétations et directives" livré avec les onze lois (voir le document PDF), dont deux notions centrales ont été redéfinies: "interférer avec un adversaire" et "tirer avantage d'une position de hors-jeu".

 

Ces éléments n'intéressent toutefois absolument pas le hors-jeu "classique", très largement le plus fréquent, celui d'une passe directe à un partenaire. Ce qui est en question, ce sont les cas de hors-jeu "passifs" ou, dit autrement, les cas plus complexes impliquant l'intervention d'un défenseur, du gardien ou des montants.


[cliquez sur l'image pour l'agrandir]

hors-jeu arbitrage règle loi 11 passif


 


"Disputer le ballon" et "Tirer avantage"

Le premier point stipule qu'interférer avec un adversaire "signifie empêcher un adversaire de jouer ou d’être en position de jouer le ballon en entravant clairement sa vision du jeu ou en lui disputant le ballon". Cette reformulation simplifie la règle (en éliminant la notion de "geste ou mouvement qui trompe ou distrait l'adversaire" [2]), mais elle explicite le cas de figure dans lequel le joueur en position de hors-jeu "dispute le ballon" à l'adversaire [3].

 

Une illustration typique est celle d'un centre vers la surface, avec un attaquant en position de hors-jeu qui vient disputer un duel aérien à un défenseur (c'est probablement à ce propos qu'a surgi cette estimation du mètre cinquante de distance entre un attaquant hors-jeu et un défenseur, afin de considérer si le premier dispute le ballon au second). Rien de nouveau, dans la mesure où ces éléments existaient déjà dans les illustrations jointes à la loi XI.

 

arbitrage hors-jeu FIFA regle influencer adversaire
[extrait des "Interprétations et directives" / Lois du jeu FIFA]


 

La seconde modification remet à plat la notion de "tirer avantage d'une position de hors-jeu". Le nouveau texte introduit la notion de déviation (comprendre: involontaire) par un adversaire, sans changer le fait qu'en pareil cas, un attaquant en position de hors-jeu est sanctionné s'il récupère le ballon, puisqu'il profite de cette position.

 

En d'autres termes, le texte stipule plus clairement qu'une passe déviée involontairement (une passe qui "rebondit" sur le défenseur), c'est comme un ballon renvoyé par le gardien ou par la barre: si l'attaquant était hors-jeu au départ, il est sanctionné. Là encore, il ne s'agit que d'expliciter dans le texte ce qui figurait déjà dans les illustrations fournies avec la précédente édition. En pratique, rien ne change non plus.
 


Intervention ratée, hors-jeu annulé

En fait, le changement essentiel réside dans l'ajout d'un paragraphe qui entend clarifier un cas de figure, dans lequel la position de hors-jeu n'est pas sanctionnée: "Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire (...) n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position".

 

Par "jouer délibérément", on comprend que lorsqu'un défenseur dispute (volontairement) une passe adverse et rate son intervention en servant (involontairement) un attaquant en position de hors-jeu au moment de la passe, ce dernier n'est plus sanctionné [4].

 

 


Extrait d'une vidéo de la CCA belge: trois exemples pour illustrer la règle.
Cas 1 : le ballon est "dévié" par le défenseur, l'attaquant bleu est signalé hors-jeu.
Cas 2 : le ballon est "joué" par le défenseur bleu, l'attaquant jaune n'est pas signalé hors-jeu.
Cas 3 : le ballon est "joué" par le défenseur bleu, l'attaquant blanc n'est pas signalé hors-jeu.

 

Curieusement, la FIFA n'a pas présenté, dans la nouvelle édition, de schéma-exemple illustrant cette disposition, mais elle est assez simple à résumer dans un cas-type: un défenseur qui rate son interception ou son contrôle sur une passe en profondeur.

 

La mesure a pour principe de considérer de la même façon un ballon donné par un défenseur et par inadvertance à un attaquant (sur une passe en retrait mal assurée par exemple) et un ballon non pas "dévié" involontairement mais "joué" délibérément: dans les deux cas, on ne sanctionne pas la position de hors-jeu de l'attaquant.

 

Cela revient aussi à considérer que l'attaquant tire moins avantage de sa position de hors-jeu que de la bourde du défenseur, ou encore que cette bourde est une passe et qu'elle "annule" donc la passe du partenaire en même temps que la possibilité du hors-jeu.
 


Malus pour les cagades

On peut voir cette nouvelle formulation comme une prime à l'attaque, sous la forme d'un malus pour les cagades: les actions concernées auront toutes chances de se produire au point de rencontre entre des défenseurs maladroits et des attaquants roublards.

 

La démarche a sa logique, mais elle détermine une difficulté pour l'arbitre, qui devra interpréter le caractère délibéré de l'intervention du défenseur (sachant que sa tragique passe décisive ne peut évidemment pas être considérée comme volontaire), et distinguer les déviations ou "rebonds" des interventions ratées.

 

Sur des passes tendues ou des tirs, la différence ne sera ainsi pas facile à établir. Il est à parier que cette mesure ne s'appliquera que sur les erreurs les plus manifestes des défenseurs, c'est-à-dire sur un nombre très limité d'action (il faut une cagade, plus un attaquant en position de hors-jeu et en mesure de récupérer le ballon).
 

Pas de quoi y voir une révolution, même pour cette règle cardinale qu'est le hors-jeu: toutes ces modifications ne changent les pratiques qu'à la marge, et elles constituent avant tout des reformulations de la règle pour la rendre plus facile d'interprétation. Que le but soit atteint ou non, ce type d'action a toujours été discuté, il continuera à l'être à la lumière de ces nouvelles dispositions.
 

L'épisode illustre en tout cas le manque de familiarité avec les règles des journalistes et des amateurs de foot, et les malentendus qui en résultent, mais aussi l'absence de communication et de sens pédagogique de la FIFA et des instances arbitrales.

 

Lire aussi : "6 idées fausses sur les règles"
 

[1] Selon toute vraisemblance, cette distance dont on ne trouve trace nulle part dans les textes officiels résulte d'une incompréhension, par exemple de l'interprétation erronée d'un responsable arbitral qui aurait donné cette unité de mesure à titre indicatif.
[2] On peut estimer que cette notion est encore comprise dans celle d'entrave à la vision du jeu.
[3] De même, l'idée d'entraver les mouvements de l'adversaire, dans la version précédente, incluait celle que le joueur hors-jeu dispute le ballon (ou fait mine de).
[4] En revanche, si ce défenseur est challengé par un attaquant en position de hors-jeu, ce dernier est sanctionné. On voit le lien avec la précision concernant "Interférer avec un adversaire en lui disputant la ballon": en pareil cas, il ne peut prétendre jouer le ballon éventuellement récupéré.

 

Réactions

  • Basile mais pas boli le 29/07/2013 à 08h47
    On remarquera que les cédéfistes-expert de "changer l'arbitrage" avaient déminé cet imbroglio une semaine avant Eurosport.

  • Ba Zenga le 29/07/2013 à 09h17
    Alors, allez faire entrer ça dans la tête de tout le monde maintenant. C'est pas gagné, quand on voit toutes les fausses idées que les gens ont sur les règles.

  • Basile mais pas boli le 29/07/2013 à 09h22
    Quelqu'un a une capture d'écran de l'article original d'Eurosport, parce que au vu des commentaires, ça avait l'air grand-guignolesque. C'est pratique internet pour éditer des articles compromettant, faudra en parler au Times un de ces jours.

  • syle le 29/07/2013 à 09h35
    Pas de nouvelle règle et juste une reformulation, OK. Mais l'interprétation de la règle sur le terrain reste toujours aussi compliquée.
    La notion de "hors-jeu passif" elle-même me semble d'ailleurs être un non-sens. Je ne vois pas comment un hors-jeu peut être passif et ne pas peser d'une façon ou d'une autre sur le jeu. Ca a forcément une influence, notamment sur le gardien et les défenseurs au marquage.
    Je trouve l'apparition de cette règle du hors-jeu passif vraiment regrettable.

  • magnus le 29/07/2013 à 10h05
    Le problème du hors-jeu passif est surtout dans l'interprétation trop permissive qui peut en être faite.
    Par exemple, il y eut il y a quelques saisons un OM-Nancy sur un score de 0-3, l'OM avait fait une prestation calamiteuse mais sur les 3 buts il y en avait 2 avec des hors-jeu passifs donc non signalés, mais pour le coup c'était pas si passif que ça.

  • Baka in the sky with ballons le 29/07/2013 à 10h16
    Toujours pas convaincu par cet ajustement.
    Un peu comme syle, le hors-jeu "passif" j'ai toujours trouvé ça moche.

    On est presque dans des considérations esthétiques, mais le but de Walcott dans la vidéo je le trouve vraiment tout pourri. Le mec est de toute façon hors-jeu au départ de l'action avant même l'intervention du milieu de terrain qui dévie le ballon, donc je trouve ça nase de pouvoir profiter de ce genre de situation.
    D'ailleurs c'est curieux car ce but n'est pas récent, il doit dater d'avant la reformulation, pourtant il est accordé...

  • funkoverload le 29/07/2013 à 10h37
    Je trouve personnellement que la règle établie depuis quelques années est globalement bénéfique dans le sens où elle entraîne un peu d'instabilité. Elle oblige de plus les DC à courir un peu plus, ça peut pas leur faire de mal.

    Mais plus sérieusement, contrairement à Jérôme, j'ai un gros doute sur l'interprétation d'une intervention "délibérée" d'un défenseur par rapport à une simple déviation involontaire.

  • Roger Cénisse le 29/07/2013 à 12h43
    Si tu suis la lettre de la règle, que siffler sur l'action suivante : un attaquant qui frappe au but, le défenseur qui vient volontairement s'interposer, et qui ce faisant dévie la balle vers un attaquant en position de hors jeu ?

    L'intervention du défenseur est clairement volontaire puisqu'il tente de contrer le tir. En théorie ça ne devrait donc pas donner hors jeu...

  • Marius T le 29/07/2013 à 13h27
    J'espère que notre Board a pris bonne note pour la nouvelle LDC.

    Un vieil attaquant vicieux.

  • funkoverload le 29/07/2013 à 13h53
    Certes Roger, certes, mais alors l'interprétation de la règle s'apparente à celle pour les fautes de main. D'où les problèmes à venir.