Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.

Auteur : Jérôme Latta le 13 Sept 2019

 

 

Le label est entré dans le lexique courant, non sans susciter des irritations récurrentes: le "big five" désigne le haut du panier des championnats européens de football en incluant – c’est le motif des froncements de sourcils – la Ligue 1.

 

D’où sort ce cinq majeur? Essentiellement des propos et des travaux des économistes du sport qui, pour la plupart, valident cette catégorisation controversée sans vraiment l’expliquer. Elle tend en effet à contredire l’idée que l’on peut se faire, plus ou moins spontanément, de la hiérarchie des nations dans le football européen de clubs.

 

 

De fait, au palmarès des coupes européennes, le nanisme sportif de la France est flagrant, avec ses deux pauvres coupes d’Europe. Et encore, l’éclatement de l’URSS et de la Yougoslavie lui permet d’occuper un dixième rang flatteur, tout en se voyant (largement) devancée par les Pays-Bas, le Portugal, la Belgique ou l’Écosse. (…) 

 

LIRE L'ARTICLE


Réactions

  • Blaise m'a tout dit le 15/09/2019 à 10h05
    Il aurait été intéressant de positionner le Championship anglais notamment sur le secteur économique, car c'est un vrai rival pour les clubs français moyens.

  • Mama, Rama & Papa Yade le 15/09/2019 à 12h08
    Bon, Jérôme trouve ma comparaison avec Benoît Hamon, 5e des dernières présidentielles assez abusive (abusive pour la L1 Confo j’imagine:-).
    Je persiste à la trouver raccord, si ce n’est dans l’écart avec le 4e au moins dans la volonté de caresser son cœur de clientèle dans le sens du poil et lui présenter une situation concurrentielle plus acceptable.

La revue des Cahiers du football