Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

La Gazette, numéro 21

Une p'tite Gazette, qui salue la belle victoire lyonnaise et rebondit sur les polémiques qui ont agité notre début de semaine...
le 6 Dec 2000

 

L'OL commence sa saison?
Les plus perspicaces avaient compris que notre mutisme à la suite de la précédente journée de Ligue des champions tenait plus à un chauvinisme torturé par deux défaites qu'à la volonté de boycotter cette compétition diabolique. Alors on ne va pas rater l'occasion du 3-0 de Gerland pour saluer un très joli match, avec un public qui a dû un peu rassurer Edmilson sur ses capacités acoustiques.
L'OL 2000/01 reste un mystère. On a envie de dire à Santini d'aligner une équipe aussi ambitieuse que son effectif, mais il multiplie les milieux défensifs et rate des victoires par manque d'audace, comme à Munich. Son dispositif, assez variable, ne l'empêche cependant pas d'aligner régulièrement trois attaquants, et malgré un parcours totalement irrégulier en championnat, rien n'exclut que la formule ne finisse par marcher. Appuyée sur une très grosse défense (contre Moscou, Deflandre, Müller, Bréchet), techniquement intéressante, et sur des milieux de grande expérience, l'attaque lyonnaise peut faire à elle seule la différence. Le rendement de l'équipe à plus long terme dépend de l'impact de ses deux créateurs, Malbranque et Dhorasoo (le second ayant du mal à revenir au nouveau qu'on lui a connu) si l'entraîneur leur accorde sa confiance.
Le déclic et l'indispensable surcroît d'assurance peuvent venir de ce match où la réussite (ou l'efficacité) a été lyonnaise, à défaut de la domination. Les Russes n'ont jamais fermé le jeu ni renoncé à faire partir leurs rapides offensives, donnant un rythme élevé à la partie. Pourtant, la paradoxale maîtrise des gris ne s'est jamais démentie, avec en bonus des périodes remarquables en fin de partie pour conserver le ballon. Les trois buts ont tous un air de parenté: ils concluaient des pénétrations rageuses dans l'axe (et un joli nombre de contres favorables pour le dernier). Ils consacraient surtout le talent des deux attaquants. Mis sur des rails par Marlet (dont on voit qu'il parvient à hausser encore son niveau de jeu dans les grandes occasions) dès la seconde minute, le scénario du match est donc resté idéal, en dépit d'une absence de but après la pause.
Dans la quête du fameux "match de référence", l'OL a peut-être touché le gros lot mardi soir, tout en préservant ses chances en Ligue des champions. Alors, avec son style faussement hésitant et son gros cul (pardon), l'équipe de Santini pourrait bien se stabiliser et devenir une redoutable machine à gagner. Mais attention, le dernier club français qui a réalisé un "match de référence" en Ligue des champions est le PSG. Qui en espère un autre ce soir.

Le vent de la polémique
Il a une casquette bleue, ses interviews depuis trois jours sont filmés sous quatre ou cinq angles différents et il fait beaucoup parler de lui... C'est bien entendu Luis Fernandez qui, la polémique à peine passée, se trouve à pied d'œuvre et se multiplie, devant les caméras ou sur les terrains d'entraînement du Camp des Loges.
Certaines réactions à nos articles récents (Le serment d'hypocrite et Gazette 20) sur le sujet nous ont fait le reproche de voir des complots partout, d'attaquer excessivement Perpère ou Fernandez, de trop parler du PSG...
Concernant l'arrivée de Fernandez à Paris, nous n'avons pas tant voulu dénoncer un complot machiavélique que souligner ce que l'affaire révèle des pratiques du milieu, et profiter de l'occasion pour mettre en évidence le réseau d'influence de Canal+ au sein du football français. Fernandez n'est pas un personnage détestable, nous sommes sûrs de ses qualités d'entraîneur, mais il a montré un visage moins plaisant que celui qu'on lui prête actuellement. Quant à Perpère, il n'est peut-être même pas totalement responsable de l'éviction de Bergeroo (parmi les hypothèses que nous n'avons pas faites, il y a celle de l'intervention directe de Lescure ou indirecte du trio Cayzac-Talar-Brochand), mais quoi qu'il en soit, lui aussi nous est apparu moins sympathique. En tout cas nettement moins décontracté.
Pour ce qui est de trop parler du PSG, c'est marrant, parce qu'à d'autres moments, c'était de Marseille ou de Lyon dont nous parlions trop, et pas assez du PSG, et c'était avec Perpère que nous n'étions pas assez critiques... Parfois, nous suivons l'actualité (on nous le reproche), parfois non (on nous le reproche aussi). D'autre part, nous notons avec amusement que la susceptibilité des supporters se réveille un peu quand leurs clubs sont exposés. Les chambreurs d'hier sont les chambrés d'aujourd'hui, qui chambreront à nouveau demain. Sauf les supporters strasbourgeois qui ne peuvent jamais chambrer.
Pour mémoire, la rédaction s'est exprimée récemment sur nos limites, nos défauts et nos partis pris (Reprise), exprimant tous nos regrets d'être aussi imparfaits.
Par ailleurs, à ceux qui nous demandent d'arrêter de diaboliser le foot business et de changer un peu de têtes de Turc, nous sommes désolés de répondre que c'est impossible. Nous n'allons pas trouver tout d'un coup Aulas ou Darmon super sympas, alors que leurs discours font constamment la promotion de tout ce que nous détestons dans le football actuel, et qu'ils sont tout de même incontournables (voire omniprésents, comme nos autres cibles favorites). Pour Djorkaeff, c'est vrai, c'est une obsession inexcusable.
Au passage, salutations à JC et Hapege (2è message), on est d'accord avec vous! (Gazette 20). Et merci à tous pour le débat.

Réactions

  • hapege le 06/12/2000 à 00h00
    Je profite de cette gazette pour lancer un appel. Désolé.


    Réagir aux articles des CDF c'est bien. Malheureusemnt , cela se termine souvent par le même
    débat et j'ai l' impression que quel que soit l' article de départ au bout de 2 ou 3 réactions on relit
    à nouveau ce que l'on a déjà relu maintes fois. Alors au lieu de critiquer les CDFs et de dire que
    ce site est de moins en moins intéressant, je vous propose de nous retrouver sur leur forum pour
    discuter d'autres sujets que leurs articles. Ce qui ne nous empêcherait pas de continuer à réagir à leurs
    articles. Ces discussions dans le forum peuvent aller au delà des sujets à polémique. Ce qui n'empêche
    pas d'envoyer quelques piques. Je suis Montpelliérain (si, si il y a une équipe de foot), et je ne
    serai pas géné de subir quelques railleries pour autant que cela ne tombe pas systématiquement
    dans les insultes et le lien
    J' aimerais donc pour commencer m'entretenir avec d'autres, pour savoir ce qu'ils pensent de l' attitude permanente
    des joueurs de foot à systématiquement discuter des décisions arbitrales. Combien de fois voit-on deux joueurs
    lever le bras pour obtenir une touche, un corner sachant très bien qui est le dernier à avoir touché le ballon,
    sans parler des coups francs. Une règle comme celle du rugby qui fait reculer de 10m l équipe qui rale un peu
    trop ne serait elle pas une lien
    Alors pour ceux qui sont intéressés par les vrais problèmes de société rdz dans le forum des CDF

  • SLY le 06/12/2000 à 00h00
    Yep ! Je voulais défendre les Cahiers en réaction à la dernière gazette qui avaint amené justement des réactions un peu bizarres. Et vous avez tout résumé en ce qui concerne ma pensée donc ça m'épargnera un long développement ;-)


    Sérieusement je suis d'accord pour dire qu'Aulas et Darmon sont des cons, et qu'on va pas arrêter d'en parler sous prétexte qu'ils sont toujours cons. Ils font l'actualité, alors on en parle. Idem pour le PSG, l'OM, l'OL, c'est bien le problème que je soulevais devant les supporters marseillais (mais c'est en l'occurence valable pour tous): quand on parle pas assez de votre club c'est un complot de la presse parisienne, patatatipatata, si on en parle trop c'est un diabolisation, on tente de vous enfoncer, etc, etc...

    Pour le PSG c'est pareil je le redis (mais peut-être un peu moins je crois, non ?). Pensez à devenir Girondins, y'a moins de problèmes (pour le moment, héhé !) !!! ;-)


    A+


    SLY.

  • ZZ le 06/12/2000 à 00h00
    Hapège, concernant le comportement des joueurs, je déplore aussi leur manque de civisme sur les terrain même si cela fait un peu partie du jeu. Tu proposes des solutions (cf. le rugby), moi j'suis pas d'accord, les solutions existent déjà: il suffit juste que les arbitres appliquent le règlement: les contestations, les simulations sont sanctionnables mais nos hommes en noir sont trop frileux. Regarde, les tirages de maillots dans les phases de corners qui ne sont jamais sifflés. Il faut dire qu'ils ne sont pas appuyés par les instances fédérales puisque, comme il est justement indiqué dans la gazette suivante, la commission d'appel et surtout d'éthique déjugent souvent les référés.

    Je crois aussi que l'arrêt Bosmann a aggravé la chose. Avant, les joueurs (même s'il ne faut pas tomber dans "hier, c'était beaucoup mieux") avaient, à mon avis, un peu plus de respect de leur métier et les clubs avaient aussi des moyens de pressions plus forts: aujourd'hui, un club qui tenterait de sanctionner l'un de ses joueurs, se heurterait (pas tout le temps heureusement) à la possibilité du joueur de changer d'air quand il le veut.

  • JPDarky from Vatef le 06/12/2000 à 00h00
    J'ai mis 'pas d'accord' juste pour
    que mon message soit en rouge, c'est
    pratique pour se faire lien

    En fait, je suis d'accord, et malgre la
    bassesse de votre ironie au sujet de
    Strasbourg [mais ca m'a bien fait rire],
    je dois dire que je souscris lien

    C'est vrai que c'est amusant de remarquer
    que ceux qui sont rouges, sont en general
    ceux dont un representant du club [et pas
    le club] vient de se faire lien

    Je trouve ce genre de reactions pas
    forcement 'subtiles', personnellement s'il
    venait a l'idee a quelqu'un de chez vous
    a s'interesser au RCS [ce qui ne risque
    guere d'arriver] et que par une coincidence
    extraordinaire il en venait a fustiger la
    'methode' proisy-le roy, IMG-McGromak je sais
    pas quoi, je ne me sentirai pas atteint dans
    ma chair de supporter choucroutier devant
    l' lien

    Bref, un peu de recul ne pourrait pas faire
    de mal a certains, et en cette fin de siecle
    au rabais ou le foot n'est plus [pour la
    majorite] qu'un monopoly geant, ou le moindre
    grand distributeur, fut-t-il mondial,
    rachete un club pour en faire sa chose, a grand
    coup de pied dans le passe, le vecu et tout
    ce qui fait que suivre un club de foot c'est rigolo,
    il me parait incongru d'associer forcement
    l'amour d'un club a la defense de ses dirigeants
    et/ou lien

    La phrase precedente etait tres longue et confuse,
    pour les mal-comprenant et les non-entravant
    [merci P.D.] je resume: vu que les equipes sont
    dirigees par des gens qui la plupart du temps n'ont guere
    de rapport avec le football, et se jettent dessus
    comme le dernier des traders de zinc sur une action
    de start-up juste pour se faire du pognon en depit
    de toute autre consideration; je vois pas pourquoi on
    devrait se sentir offusque quand on supporte un club
    dirige par des arrivistes nouveaux-riches vulgaires
    issus de grandes ecoles normatives et "pensees-uniquiennes"
    devant l'eternel, de voir ces pique-assiettes
    qui ne respectent meme pas ce qui leur fait faire un max
    de pognon se faire brocarder ici ou lien

    Houla, c'etait pas beaucoup plus clair non lien

    Pas grave, je terminerai par dire a Sly que ca
    m'etonnerait que l'article resume ta pensee, l'article
    fait plus de 10 lien

    C"etait facile, je sais, mais ca fait plaisir de te voir
    lien

    Blourg


    JPD

  • Yves ANDY le 06/12/2000 à 00h00
    Aaargh! Pourquoi faites-vous amende honorable? Pourquoi écrivez-vous que "Perpère vous paraît simplement moins sympathique"? Les paris-saint-germanolâtres qui vous lisent lèvent les boucliers et zip, des quasi-excuses publiques. Moi je rejoins parfaitement un supporter du PSG qui a écrit qu'il trouve que Perpère ne peut être sympathique puisqu'il parle d'Anelka comme d'un pur-sang (ce type me fait d'ailleurs penser aux grands bourgeois hautains, inhumains et malsains que Piccoli incarnait avec délectation dans les années 70-80) et du coup je suis complètement d'accord avec JPDarky pour dire que critiquer le comportement des monstres financiers qui accaparent certains clubs ne relève pas de la haine envers ces clubs et leurs supporters. En fait, tout amateur de foot est forcément un peu paranoïaque et schizophrène, ce qui n'est pas grave à condition d'AS-SU-MER comme on dirait dans les gentilles comédies psychanalitiques.

  • le nihiliste le 06/12/2000 à 00h00
    Mais ils font pas amende honorable, les cdf, ils essayent de s'améliorer. Un premier paragraphe rien que sur le terrain...Bravo aux Lyonnais (impressionnante puissance de feu devant). Pour la polémique, j'espère que les parisiens se sont reconnus. Il y a une semaine ou deux c'est les marseillais qui étaient titiller avec Tapie. Même si ce type est pas clair il a fait le plus de résultats et à cette époque ils devaient vivre un rêve. De même les parisiens peuvent pas être contre l'eviction de Bergeroo et l'arrivée de Luis : c'est ce qui faut pour les réveiller.( en plus souvenez-vous de la coupe des coupes). Donc on relativise à ce moment les critiques du footbiz et tout ça, c'est pour la bonne cause : son club...

  • marco le 06/12/2000 à 00h00
    Avant tout, oui je suis parisien, j'aime le PSG, je suis partisan, et donc parfois de mauvaise foi. Mais c'est une bien faible raison
    pour ignorer mes arguments. Je ne me plains pas d'une caballe de la part des CDF, Marseille avait eu droit au meme traitement. Je dis juste que leurs arguments sont faiblards, lien
    - La thèse du complot ?? une mascarade... ca ne repose sur rien... mais je ne blame pas les CDF, qui ont juste evoque ca sans le prendre comme fait...

    Et qu'entend on d'autre? Perpere sale enarque, penseur unique!!! super comme argument, non ? A priori, ici, les penseurs uniques, ce sont plutot ceux trop betes pour resister aux sirenes des cliches de tous lien
    Je crois franchement etre de bonne foi en expliquant que je ne vois pas en quoi blamer perpere et paris. Vous avez le droit de ne pas le penser mais bon...

    Le foot n'est pas un monde ou la solidarité, le jeu entre potes, sont rois, meme à sedan, club symbole, d'ou patrick Remy avait été ejecté de manière plus qu'étonnante. Cette faute n'incombe pas qu'aux gros clubs, mais à tout le lien
    Dire perpere semble moins à son aise, c'est pas beaucoup mieux, evidemment qu'il est moins à son aise, s'il l'était autant on dirait "quelle enflure! il vire bergeroo et il s'en fout!!!". A mon sens, vous ne faites que tomber dans la critique facile avec ces remarques,
    et vous vous trompez de combat. Tout ce que vous critiquez n'a rien à voir avec fernandez ou Perpère, et ce serait bien plus interessant de se pencher sur les obscures instances du football lien

    Bref, oui, je suis partisan, mais demandez vous aussi, vous lecteurs reacteurs, si vous ne tomberiez pas dans la critique facile et gratuite... Je ne dis en rien que le PSG est un monde parfait, qu'il n'y a pas de gros cons là dedans, mais tout ce qui a été écrit ici ne me semble reellement pas convaincant....


  • skonto le 06/12/2000 à 00h00
    Bien,
    enfin, un contenu où le sport, le jeu est à l'honneur dans la première partie. Vous avez regardé le match? Bon, je vous taquine un lien
    Pour la seconde partie, ce qui m'embête, c'est que l'on parle à tout bout de champs de crise, de polémiques. Rien ne va plus, ils sont au fond du trou, on attend un match référence. J'ai l'impression que le journalisme sportif n'avance, ne progresse jamais et reste sur de la réflexion très court terme. On parlait déjà de crise pour le PSG quand ils étaient quatrième. Puis on a parlé de match référence après la match en champion's league puis on reparle de crise, de coups bas...

    Mais faut ouvrir les yeux, il n'y a pas de crise, simplement la vie normale d'un groupe qui doit obtenir des résultats avec des hauts et des bas. Comme pour une société. Perpère était mal à l'aise parce que c'est jamais marrant de se séparer d'un collaborateur. Bergeroo avait la voix chevrotante parce que c'est jamais marrant de partir sur un constat d'échec. Son but était d'installer Paris dans le haut du classement français et européen, il n'a pas réussi, c'est tout mais cela ne remet pas en cause ce qu'il a fait précédemment tout comme on ne doit pas garder quelqu'un à une responsabilité aux seuls arguments du passé.

    Paris a encore toutes les chances de terminer premier du championnat comme le montre Bordeaux qui était réléguable il y a encore peu de temps. Marseille peut aussi terminer 6ème, Strasbourg et Toulouse sauver leur place en D1. Mais de toute façon, il n' y aura q'un champion, avec 3 en champion's league, 3 européens et 3 reléguables, c'est la loi du sport et notre championnat très intéressant nous permet de voir qu'actuellement toutes les équipes ou presque peuvent se retrouver dans une de ces lien
    Quant à Aulas et Darmon, je ne les comparerais pas. Aulas investit des tunes dans un club (pour en obtenir encore plus au final d'accord) mais Darmon, lui, ne profite que du système. Il est nettement plus dangereux pour le foot que lien
    Enfin, concernant les querelles de clocher, j'aime bien Paris mais cela m'embêterait que Marseille se retrouve en D2. Quand on aime le sport, on ne veut pas que l'ennemi perde, on veut que son équipe gagne et c'est tout.

  • Pluloinqueleboudunez le 06/12/2000 à 00h00
    Marco, tu l'as dit toi-même, tu es partisan, et moi aussi je suis de mauvaise foi lien
    Au délà de notre habituelle polémique, pas méchante d'ailleurs, ce qui prouve bien que de nos discussions peut naitre autre chose que l'antagonisme, Vous ne trouvez pas que l'on nous prend pour des pigeons?

    Je m'explique: je lis et relis avec effarement l'anecdote de Xé lien
    Nous sommes tous des amateurs de foot et des supporters de nos clubs respectifs. Nous aimons ce sport avec beaucoup de passion. Et quand on le suit attentivement, on s'aperçoit que les dirigeants sont de gros magouilleurs qui n'ont rien à envier aux politiques, que les joueurs que nous supportons se comportent comme des petites frappes, que tout se fait derrière notre dos et que nous ne sommes bons qu'à payer notre fauteuil au stade et notre abonnement au Pay Per View.
    Sans tomber dans un "tous pourris" dangereusement poujadiste, parfois le supporter en a gros sur la patate.

  • xerox le 06/12/2000 à 00h00
    voilà une bonne histoire parisienne qui a de grandes chances d'être vraie... c'est trop drôle !!


    je vais vous raconter une histoire qui m'a tellement laisser sur le cul que je ne peux m'empécher de vous la raconter.
    Samedi soir, très tard, j'étais dans un bar et j'ai eu la surprise de voir entrer Distin. Il venait sans doute féter la défaite (c'est ce que je me suis dit).

    Un ami à moi qui le connaissait l'a invité à notre table (il joue au PSG Basket).
    Il s'est laché et nous a raconté les coulisses des 2 dernières semaines.
    Les joueurs de la nouvelle génération ont décidé d'avoir la peau de l'entraineur et auraient simulé des blessures ou des pseudo douleurs (Anelka par exemple).
    Il aurait affirmé à Bergeroo qu'il ne rejouerait pas tant qu'il serait entraineur. Il a été rejoint dans cette rebellion par Luccin et Dalmat et certains autres type Mendy ou Cisse Alliou.
    Ils auraient parait-il laissé filer la deuxième mi-temps à partir de 3-1 pour essayer de précipiter le départ de lien
    Au retour dans les vestiaires l'ambiance a été détestable. certains joueurs en sont venus aux mains (Rabe reprochait aux nouveaux cette passivité de fin de match). L'engueulade a été générale y compris devant Perpère.
    Les joueurs ont demandé au staff de sortir pour avoir une explication entre lien
    Ils ont fini par se mettre d'accord qu'il fallait mettre Bergeroo dehors pour resouder l'équipe. Leur porte parole, Rabe (qui était plutôt contre) l'a annoncé à Perpère. C'est après cette discussion que Perpère a fait cette annonce à la lien
    Bref ce n'est pas une décision de Perpere mais des joueurs qui se sont rebellés contre Bergeroo à l'initiative des jeunes et aussi de Benarbia qui les incitait à le faire.
    Quant à Anelka, il aurait très bien pu jouer à Sedan, Bergeroo et le docteur le lui ont dit et se sont fait insulter de tous les noms. Bergeroo aurait demandé à Perpere de le suspendre, refus présidentiel devant les résultats et les retombées d'un tel acte. De plus en cas de sanction, Luccin et Dalmat avaient menacé de ne plus jouer en solidarité de leur lien
    Si vous regardez en cassette la 2éme mi-temps de Sedan, vous pouurez constater qu'ils ont laissé filer à l'exception des anciens qui ont lutté à 5 ou 6 contre 11.

    Distin ne pense pas que l'ambiance pourra redevenir comme avant, avec ces altercations entre joueurs.
    Certains auraient manifesté le désir de partir si le climat persiste. Le seul moyen de les sauver était peut être de faire venir Fernandez qui réconcilie les 2 clans.
    Samedi soir ce n'était pas fait !



    D'ailleurs Anelka est annoncé titulaire ce soir !! Il n'est plus blessé, comme c'est bizarre....

La revue des Cahiers du football