Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

France-Cameroun : Payet, franc tireur

Pour son premier match de préparation à l’Euro, l’équipe de France a battu le Cameroun (3-2), confirmant son potentiel offensif et sa perméabilité défensive.

Auteur : Julien Momont le 31 Mai 2016

 

 

On est à dix jours de l’Euro, mais on pourrait tout aussi bien être encore en mars, tant le constat, après cette première répétition, est similaire à celui dressé après les victoires aux Pays-Bas (3-2) et contre la Russie (4-2): quand ils accélèrent, les Bleus disposent d’un potentiel offensif redoutable et d’une belle variété de menaces; quand l’adversaire accélère (ou même pas), ils restent à la merci d’erreurs défensives individuelles qui ne manquent jusqu’ici jamais d’arriver. Le contexte de la rencontre, disputée à moitié en marchant et avec un engagement souvent retenu, tempèrera tout alarmisme, sans pour autant étouffer le sentiment que l’équipe de France entamera certainement la compétition sans avoir comblé toutes ses lacunes.

 

 

La nalyse

Julien Momont – En attendant l’arrivée d’Antoine Griezmann, Didier Deschamps a aligné ce qui ressemble fort à son équipe-type, avec une charnière Rami-Koscielny pour pousser jusqu’au bout sa logique de respecter les postes habituels de ses défenseurs centraux. Forts dans les duels (aériens notamment), le Sévillan et le Gunner ont été sujets à quelques flottements (surtout le premier, comme il l’a lui même reconnu), et le deuxième but camerounais ne rassurera personne quant au potentiel comique de l’arrière-garde tricolore.

 

  

 

Le premier, celui de Vincent Aboubakar, s’est terminé sur un retard conjugué de Patrice Evra, Blaise Matuidi et Dimitri Payet que l’on attribuera à l’engagement intermittent qu’implique un tel match, en croisant les doigts pour que la compétition gomme ce manque de cohésion collective. À l’origine, toutefois, un choix de relance incompréhensible d’un Lassana Diarra vraiment pas à son avantage et apparemment à court de forme – au contraire d’un N’Golo Kanté plus saignant et juste.

 

Plus globalement, les Bleus ont connu d’énormes difficultés à lancer leurs actions, face à un 4-4-2 camerounais certes bien en place mais pas secoué pour autant. Diarra ne décrochait pas vraiment entre Rami et Koscielny, qui ne s’écartaient pas vraiment non plus, Sagna et Evra ne se plaçaient pas vraiment haut: bref, la base d’une phase initiale placée n’était pas en place pour étirer le bloc adverse. Autre facteur: Blaise Matuidi et Paul Pogba eurent tendance à décrocher simultanément, limitant de facto les solutions de passes cassant les lignes adverses.

 

 

Incapable de progresser collectivement, l’équipe de France a été orientée vers les ailes, où Kingsley Coman, dès qu’il a pu évoluer face au but, a démontré qu’il pouvait être bien mieux qu’un simple joker. Lancé, il est inarrêtable en un contre un, comme sur l’ouverture du score d’un Matuidi jamais grâcieux mais qui s’en sort toujours. Le profil du Bavarois est d’autant plus intéressant qu’il compense la faiblesse offensive des latéraux tricolores, terriblement préjudiciable lorsque les attaquants devant eux délaissent leur couloir. Ce n’est pas le cas de Coman, donc, ce qui équilibre un peu mieux les offensives bleues.

 

Autre satisfaction: Dimitri Payet qui a su ouvrir des brèches par ses décrochages et ses déplacements entre les lignes, et soulager techniquement l’entrejeu après la sortie de Paul Pogba. Sans parler, évidemment, de sa qualité de tireur de coups de pied arrêtés, directs comme indirects, atout considérable qui faisait défaut à l’équipe de France il y a encore quelques mois. Superbe passeur décisif avant la pause pour un Giroud rarement trouvé par ailleurs, Paul Pogba a lui eu du mal avec son placement en seconde période, quand Didier Deschamps l’a testé au poste de meneur de jeu d’un 4-2-3-1, seule véritable expérimentation du match.

 

 

Tout n’a pas été parfait”, a concédé Didier Deschamps à l’issue du match, mais pour l’instant, le talent offensif individuel des Bleus suffit à compenser leurs failles défensives. La victoire arrachée par Payet entretient la dynamique qui doit porter les Bleus jusqu’à un Euro réussi comme le bel élan populaire qui les accompagne déjà. On a à la fois hâte que la compétition commence, et on voudrait laisser le temps au staff tricolore de régler ce qui doit l’être. Dix jours, c’est long. Mais c’est court aussi.

 

 

 

 

Les observations en vrac

• Selon Opta, Dimitri Payet est à six coups francs transformés sur vingt-quatre tentés. Soit une incroyable moyenne de 25%... Ses quatre derniers buts toutes compétitions confondues sont d’ailleurs des coups francs directs.

 

• Sachez que, juste avant que le Cameroun revienne à 2-2, Grégory Wimbée était dos tourné à l’écran, en train de gagner une partie de fléchettes endiablée.

 

• On a senti la complicité entre Matuidi et Coman, deux joueurs qui évoluent ensemble au PSG… Ah merde non.

 

• On a une pensée pour Christian Jeanpierre, avec qui nous avons souvent été dur et envers qui TF1 n’a pas été très délicat. Mais diantre, quel saut de qualité dans le commentaire, déjà… Même la question du jeu était mieux posée.

 

 

 

 

Vu du forum

=>> Tonton Danijel – 21h04
Margotton qui annonce d'entrée de jeu que les Camerounais joueront bien en 4-4-2, claquage neurnonal chez les habitués de CJP.

 

=>> Moravcik dans les prés – 21h06
La télé noir et blanc me manque ce soir, ces deux équipements en même temps sur le terrain on dirait une publicité pour Playskool.

 

=>> Moravcik dans les prés – 21h20
Margotton doit en être à 25 statistiques données depuis le début du match, alors qu'il n'a toujours pas parlé de Téléfoot. Qu'est-ce que c'est que ce travail.

 

=>> Freddy – 22h50
Pauvre Dèche, se retrouver à la tête d'une équipe qui doit en mettre 4 pour gagner, ça doit lui faire drôle.

 

=>> Back-T-Oblak – 22h52
Le public de la Beaujoire il doit être déboussolé, il savait pas qu'on avait le droit de tirer les coups-francs direct à cette distance.

 

 

 

Les titres auxquels vous avez échappé

Edgar Salli? Hugo Broos!

Juste Ondoa

Le passage du coup franc à l’Euro

La Zoua de vivre

Adil lapidé

Un Rami qui vous veut du bien

Tu seras bienvenu Chedjou

 

 

 

Réactions

  • sansai le 31/05/2016 à 02h13
    Un peu étonné par la description du match d'Evra, qui m'a semblé jouer très haut en première mi-temps, et proposer assez souvent dans son couloir. La symétrie avec le match de Sagna est un peu forcée ou c'est moi ?

  • Yohan Cowboy le 31/05/2016 à 09h04
    Oui, Evra est légèrement plus monté et a plus centré (5 et 1 "réussi" contre 1 seul, contré) que Sagna, mais la seule situation qu'il crée vraiment c'est sa bonne passe pour Pogba, pour une fois axe gauche, avant la frappe enroulée du Turinois en seconde période.

  • OLpeth le 31/05/2016 à 09h18
    Ca a déjà été moult fois constaté lors des analyses de match des CDF, mais nos latéraux sont vraiment pas un point fort, à peine médiocres. Ca fait de la peine d'aligner un Sagna que j'ai trouvé bien inutile hier en phase offensive et pas souverain défensivement.

  • Pascal Amateur le 31/05/2016 à 10h08
    Et Giroud qui crie "Chaussure rouge, chaussure rouge !" avant de marquer son but, ça ne gêne personne ?

  • Beubeu le 31/05/2016 à 11h02
    Une idée me vient, vu que nos latéraux sont absolument inutiles devant, pourquoi ne pas les laisser derrière histoire qu'ils sécurisent notre fragile défense ? Sinon on peut faire jouer Moussa Sissoko arrière droit, au moins en phase offensive il sera plus utile que Sagna.

    Sinon je suis quand même content que Giroud ait marqué, vu que ce sera lui notre avant- centre à l'Euro autant qu'il prenne confiance. En plus son but est joli et pas aussi facile à marquer que certains ne le pensent. Ensuite son face à face raté n'était vraiment pas facile et le gardien la sort bien. A part ça, il n'a pas eu beaucoup de ballons à exploiter, ça n'a pas été un match facile pour les n°9...

    Cabaye fait une bonne rentrée aussi et a offert une solution offensive supplémentaire, il aurait mérité de marquer mais est tombé sur un très bon gardien.

    Pour Lass Diarra j'espère que son histoire d'amende de 10M€ ne va pas trop le ronger pendant l'Euro. Hier il était un peu en dessous de son niveau habituel, j'espère que ça n'est pas à cause de ça.

    Et Matuidi, certes il marque encore un joli but, mais il a clairement le profil du récupérateur qui ne sait pas quoi faire du ballon et fait tache en milieu relayeur. Parfois il ralentie le jeu, ne se projette pas assez vite vers l'avant, ne prend aucun risque de dribble, n'essaye pas de faire la différence et se contente trop souvent de faire une passe au coéquipier le plus proche. Il a certes une grosse activité et sa place n'est pas remise en cause, mais je trouve qu'on doit attendre d'avantages offensivement d'un joueur à ce poste. Sinon autant jouer avec 2 récupérateurs et sécuriser la défense, mais ça pénaliserait trop les transmissions offensives.

    Voilà, j'avais envie de faire ma petite analyse individuelle ! J'ai envie d'y croire, mais le niveau défensif de cette équipe me rend un peu pessimiste. Ca va être un peu juste pour aller au bout...

  • Khalil Gibran le 31/05/2016 à 11h59
    Pas entièrement d'accord avec le fait que nos latéraux soient absolument inutiles devant. Evra crée tout de même des décalages, au moins via ses appels. Après, le truc, c'est qu'il ne joue pas du tout arrière gauche. Mais il apporte offensivement je trouve, via les centres ou via la présence. Du coup, tactiquement, c'est cohérent : un côté droit plus "défensif" avec Sagna et devant lui quelqu'un qui va faire des différences tout seul, un côté gauche où l'ailier repique (voir joue dans l'axe) pour laisser Pat ailier gauche. Et Matuidi qui compense.

    Sinon, il me semble que NGolo Kante est rentré à la place de Diarra et non de Matuidi (pour l'infographie).

    Cette équipe est tout de même rigolotte, je trouve, et intéressante à suivre. Capable de marquer à peu près n'importe quand, mais aussi de se trouer défensivement sur des actions complètement bénignes. Il faut serrer les fesses dès que les adversaires passent la ligne médiane. Avec la compétition, ils seront probablement plus sérieux et impliqués offensivement. En revanche, défensivement, ça restera toujours très folkloriques, je pense. Mais ça devrait donner des matchs passionnants, à rebondissements.

    On trouvait l'équipe de 1984 offensive avec son carré magique ? Maintenant, on joue en 3-1-2-4 et ça, c'est la classe. Oui, je compte Evra dans les attaquants. Il n'est pas loin de contrer une frappe de Giroud (Cabaye ?) qui passe au-dessus en deuxième mi-temps, je cherche toujours ce qu'Evra foutait par là à ce moment du match.

    En tous cas, cette équipe est agréable à voir, bien qu'absolument pas en place tactiquement. Du coup, ce n'est pas tant la défense qui m'inquiète, mais le milieu. La "bouillie", y compris en terme de positionnements, que proposent L. Diarra, Matuidi et Pogba m'échappe. Je ne comprends pas que les types se placent aussi mal et semblent avoir du mal à se positionner en fonction des uns et des autres.

    D'un côté, l'équipe peut aller au bout en mettant 4 buts par match facile. De l'autre, elle peut se faire sortir par n'importe qui. Un coup de moins bien offensivement, un mec en feu en face qui plante son triplé et on est dehors. Rarement vu une EdF avec une telle variance. Et amusé que ce soit avec DD, que j'aurais tendance à classer dans les entraîneurs les plus averses au risque (et donc le genre à minimiser la variance de résultats, donc).

  • Sergent Louis Garcia le 31/05/2016 à 12h04
    sur les latéraux, on va vraiment souffrir à se priver de solutions si importantes dans le foot moderne.
    Evra essaie certes d'apporter offensivement, mais il n'apporte rien concrètement: tous ses centres sont contrés ou approximatifs.
    ca fait une différence par rapport à Sagna qui dans le meilleur des cas se retrouve aux abords de la surface adverse à l'arrêt et qui revient en arrière ou tente un centre sans conviction.
    ca manque terriblement de vitesse et de percussion offensive, sans pour autant être une assurance tous risques défensivement.

  • Roy compte tout et Alain paie rien le 31/05/2016 à 12h12
    Dites, ce sélectionneur du Cameroun là : pas un seul blanc ni un seul arabe dans son équipe. Il s'rait pas un peu raciste des fois ?

  • Pascal Amateur le 31/05/2016 à 12h26
    Roy compte tout et Alain paie rien
    aujourd'hui à 12h12

    Dites, ce sélectionneur du Cameroun là : pas un seul blanc ni un seul arabe dans son équipe. Il s'rait pas un peu raciste des fois ?

    > Roy compte tout et Alain paie rien, et Patrick Collot nie ?

  • albeur battu le 31/05/2016 à 13h28
    Merci pour cet article. Ca me rend triste de lire que 25% de réussite sur coups francs directs soit une incroyable moyenne comme je suis triste aussi que les latéraux aient de l'importance dans le foot moderne. En effet, pour moi, le foot moderne se joue sans latéraux et quand je vois qu'Evra est encore là, je me demande s'il ne donne pas de l'argent à ces entraîneurs pour jouer car je ne vois pas d'autres raisons à sa présence. Il est pour moi l'incarnation du football à l'envers.
    Par contre, je suis content que des jeunes apportent un souffle nouveau offensivement mais sera-ce suffisant ?