En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Football Manager : vous êtes le coach pour Sankt Pauli-HSV

Ma vie sous Football Manager – La deuxième saison en Bundesliga se déroule idéalement. Le derby sur le terrain du HSV est l'occasion de prendre une option supplémentaire pour une qualification en Ligue des champions. À vous de jouer.

Auteur : Julien Momont le 6 Sept 2015

 

 

Depuis huit mois IRL (dans la vraie vie, dirons nous) maintenant, notre aventure à la tête du FC Sankt Pauli a été une belle ascension vers les sommets. Pas vraiment fulgurante, si l'on considère la montée acquise au forceps avec une troisième place arrachée à la dernière journée, puis une huitième place pour notre grand retour en Bundesliga. Mais d'une linéarité prometteuse et terriblement rassurante.

 

Pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents, le défi était donc de romancer une partie de Football Manager (édition 2015, pour la précision), comme des dizaines de joueurs le font sur des forums – jusque sur le fil "Championship manager, des origines à nos jours" – depuis des années. Avec l'objectif de faire découvrir le "phénomène FM" au grand public, tout en ayant une quête définie au préalable et choisie par les lecteurs eux-mêmes: devancer le Bayern Munich, antithèse du FC Sankt Pauli, en Bundesliga.

 

Cette histoire, narrée en partenariat sur Rue89 et parfois relayée en ces pages, nous a permis d'explorer les différentes facettes du jeu et de le faire découvrir à un public non averti: recherche frénétique de la perle rare, difficulté à y voir clair dans la multitude des possibilités et nuances tactiques du jeu, fidélité ou non à la réalité... En somme, l'endroit idéal pour clamer notre amour un peu malsain et socialement compromettant pour la saga de management, épopée virtuelle seulement sur le papier tant est elle bien réelle pour nous et tant nous la vivons intensément.

 

 

 

Appropriation de Sankt Pauli et sentiment communautaire

Après ce paragraphe aux forts relents promotionnels, venons-en au sujet qui nous intéresse. Cette partie à la tête du FC Sankt Pauli est certes individuelle, mais elle est à visée collective, tant en termes de partage que d'implication du lecteur dans son avancée. Le vote initial massif en faveur du club hambourgeois – malgré une belle résistance strasbourgeoise – illustre sa puissance symbolique dans les sphères à tendance gauchisante de l'Internet (si tant est que cela veuille dire quelque chose). Une appropriation de posture ou bien réelle d'un club différent dans l'esprit, qui bien avant tous les autres avait discrètement apporté son soutien aux réfugiés en organisant une collecte de fonds en avril dernier. La perpétuation d'une essence à peine entamée par les contraintes économiques, qui ont notamment conduit au développement des secteurs VIP dans le mythique Millerntor-Stadion. Aujourd'hui, alors que le dégoût pour les dérives du foot-business parvient enfin jusqu'à la bouche des plus indifférents, le FC Sankt Pauli est une valeur refuge.

 

Les commentaires laissés par les lecteurs-joueurs au fil du temps et des articles illustrent par ailleurs le fort sentiment de communauté qui lie tous les joueurs de Football Manager. Comment, d'ailleurs, expliquer l'intérêt porté au récit d'une partie jouée par quelqu'un d'autre – phénomène observé jusqu'en ces pages avec l'incroyable épopée centenaire de Vieux légume avec son FC Südtirol – sinon par l'identification à tout ce que le jeu implique de passions, de joies, de frustrations, d'amour pour ses joueurs – au point de faire 2.500 kilomètres pour obtenir leur autographe "en vrai" –, de longues nuits passées sans pouvoir décoller de l'écran? On est tous accros, on est tous ensemble dans cette belle galère, et peu de jeux suscitent un partage aussi poussé (joueurs favoris, tactiques, stratégies, exploits...).

 

Cette participation collective est évidemment un trésor pour tout rédacteur. Pour ne pas le laisser inexploité, le deuxième derby de la saison 2016-2017 de Bundesliga donnera lieu à une expérimentation. Une sorte d'étude de la prise de décision collective sur Internet. Car pour cette rencontre, c'est vous, le public, qui allez prendre les décisions les plus importantes: tactique adoptée, composition d'équipe, consignes aux joueurs et causerie d'avant-match. Le principe est simple – et loin d'être rigoureusement scientifique –: chaque jour jusque jeudi, jour de match, un vote vous sera soumis. À vous de prendre les meilleures décisions dans l'intérêt du FC Sankt Pauli. Pourquoi poster ça ici? Parce que derrière beaucoup de Cédéfistes se cachent des joueurs avertis, ou au moins des entraîneurs en puissance qui auront là l'occasion, même sans connaître tous les rouages du jeu, de tenter de contribuer au bien collectif. Ou de complètement troller, et ça fait partie du jeu. Rien que ça.

 

 

Un vote par jour jusqu'au match, jeudi soir

Pour vous résumer la situation, le FCSP est actuellement deuxième de Bundesliga, seize points derrière un Bayern Munich intouchable, mais quatre devant le Borussia Dortmund. Le prochain match, pour la 28e journée, est un déplacement sur la pelouse du grand rival, le HSV, médiocre treizième. On reste sur huit matches sans défaite, notre attaque marche du tonnerre, portée notamment par l'ailier roumain Alexandru Maxim (onze buts, quatorze passes décisives), prêté par Tottenham. Votre mission – et vous êtes obligés de l'accepter – est de remporter ce derby en prenant les bonnes décisions avant le match.

 

Vous pouvez lire ici la présentation complète de la rencontre, pour vous faire une meilleure idée (des précisions seront ajoutées chaque jour pour voter en ayant le maximum d'informations à disposition). Le match sera diffusé jeudi soir, à 19h30, en direct sur Twitch. Vous pourrez admirer le résultat des décisions prises par la communauté. En attendant, le premier vote, celui du schéma tactique, est ouvert jusque lundi soir. À vous de jouer!

 

 

Vote 1 : la tactique

 

 

Vous avez été une majorité à faire le choix conservateur de reconduire la tactique qui a fait le succès du FC Sankt Pauli cette saison, notre 4-4-2 avec un milieu défensif, deux ailiers qui repiquent à l'intérieur sur leur bon pied, et un duo d'attaque composé d'un pivot et d'un attaquant avancé.

 

Quatre-vingt-cinq d'entre vous ont été tentés par l'idée de jouer ce derby en 3-3-3-1, en hommage à Marcelo Bielsa, qui aurait approuvé l'idée d'une défense à trois face aux deux attaquants adverses. Ce sera pour une autre fois...

 

 

Vote 2 : la composition d'équipe

 

Place maintenant au choix des joueurs pour animer ce 4-4-2. Voici l'effectif (cliquez sur les noms pour voir les caractéristiques des joueurs) disponible pour ce match. Seul le milieu Tom Trybull est absent sur blessure.

 

Gardiens
Asmir Begovic: le titulaire habituel, recrue phare de l'intersaison. Une valeur sûre.
Philipp Tschauner: grand artisan de la montée en Bundesliga, désormais doublure.
Défenseurs
Rubén Duarte (D GC): jeune Ibère prêté par l'Espanyol, encore un peu tendre.
Nino Galovic (DC): taulier de la charnière centrale depuis deux saisons.
Theodor Gebre Selassie (D/M D): arrière latéral droit offensif très en vue cette saison.
Marcel Halstenberg (D/M G): latéral gauche remplaçant depuis cette saison.
Bernd Nehrig (D/M DG): latéral polyvalent, ancien titulaire passé sur le banc.
Kostas Stafylidis (D G): prêté par le Bayer Leverkusen, grosse satisfaction de la saison.
Wallace (D C): prometteur défenseur central, promu titulaire cette saison avec réussite.
Milieux
Isaac Cofie (M DC): taulier de l'entrejeu, peut-être notre meilleur élément.
Emmanuel Culio (M GC): milieu décevant depuis son arrivée la saison dernière.
Didier Digard (MDC): milieu défensif titulaire mais trop souvent expulsé (quatre fois).
Ricardo Horta (M DG): ailier prometteur arrivé à l'intersaison, pas encore titulaire.
Sebastian Maier (M DGC): milieu polyvalent, au club depuis le début de la partie.
Alexandru Maxim (M DGC): prêté par Tottenham, arme offensive (11 buts, 14 passes).
Ivelin Popov (M DGC): recrue bulgare polyvalente et très en vue (neuf buts, huit passes).
Hocine Ragued (MDC): milieu défensif, remplaçant efficace (dix-sept entrées).
Marc Rzatkowski (M DGC): chouchou de la maison, veut partir, titulaire devenu joker.
Attaquants
Ante Budimir (B C): pilier de l'attaque, solide pivot (douze buts, douze passes).
Alexandro Marcos (B C): grand espoir, attaquant brésilien, s'est imposé cette saison.
Denis Stracqualursi (B C): bulldozer argentin, un peu moins en vue cette saison.
Moise Vlad-Paul (B C): autre grand espoir, en phase d'apprentissage.

 

 

Vote 3 : les consignes de jeu (mercredi)

 

Voici le onze de départ que vous avez choisi pour le derby contre le HSV, dans notre 4-4-2 habituel: Begovic; Gebre Selassie, Galovic, Wallace, Stafylidis; Popov, Cofie, Digard, Maxim; Budimir, Alexandro Marcos.

 

Il est désormais temps de décider de l'approche à adopter pour ce match d'une grande importance: Dortmund est à quatre unités, à l'affût du moindre faux pas pour se rapprocher.

 

 

Voici les consignes que vous avez choisies:

 

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir) 

 

Lorsque deux options étaient incompatibles ensemble (jeu court/jeu direct), j'ai sélectionné celle qui avait reçu le plus de votes. Pour les autres, plus indépendantes, je n'ai gardé que les propositions ayant reçu au moins 30% des suffrages. Reste à savoir, maintenant, si ces consignes nous mèneront vers la victoire...

 

Vote 4 : la causerie d'avant-match (jeudi)

 

Le match approche à grands pas. Les joueurs sont assis dans le vestiaire, certains tranquilles, d'autres rongent nerveusement leurs ongles. Tous ont le regard braqué sur vous et attendent que vous les transcendiez avant ce derby. Choisissez le bon ton et les bons mots pour obtenir une réaction positive de leur part. Le sort du match en dépend!

 

 

FC Sankt Pauli - HSV, en direct sur Twitch jeudi à 19h30

 

 

Réactions

  • osvaldo piazzolla le 07/09/2015 à 03h35
    Ah bah content d'en revoir parler ici parce que pour une obscure raison, mon vieux pseudo sur rue89 ne me permet plus de commenter.

    Pour le vote: pas d'hésitation : ça me paraît suicidaire de prendre autrechose que l'habituel (à moins que parmi les autres tactiques prétendantes, il y ait deux des trois tactiques connues des joueurs)

  • osvaldo piazzolla le 07/09/2015 à 15h32
    par ailleurs sait on dans quelle tactique a l'habitude de jouer H$V dans cette partie ?

    et peut on en savoir plus sur le 442 habituel ? en particulier, quels rôles pour les deux atatquants ?

  • Yohan Cowboy le 07/09/2015 à 20h05
    Hambourg joue en 4-4-2 avec 2 milieux défensifs.

    Du côté de mes attaquants, un pivot et un "avancé".

    Tout est présenté un peu plus en détails ici : lien (le lien était dans l'article)

  • osvaldo piazzolla le 08/09/2015 à 02h11
    c'est "Target man" et "Advanced forward" en anglais, c'est ça ?

    est ce que ça implique qu'ils ne font pas beaucoup de travail défensif ou si ?

    (Ironique que Budimir soit le seul vrai joueur qui reste...il vient d'être prêté à Crotone dans la vraie vie :) )

  • Yohan Cowboy le 08/09/2015 à 02h50
    Oui, ça doit être ça les traductions. J'ai vu qu'il avait pas mal galéré la saison dernière oui. Il me reste d'autres joueurs initiaux sur le banc (Tschauner, Rzatkowski, Nehrig et Halstenberg) mais oui, le nettoyage a été un peu drastique, j'ai un gros penchant pour les transferts.

  • osvaldo piazzolla le 09/09/2015 à 02h20
    une question à propos du match sur twitch : tu le feras en 90 min ou en "comprehensive highlights" ou "key highlights" ?

  • Yohan Cowboy le 09/09/2015 à 12h03
    Je le diffuserai en intégralité, même si le match complet ne durera pas une heure et demie, le moteur du jeu à vitesse "réelle" est hyper lent.

  • osvaldo piazzolla le 09/09/2015 à 22h34
    si ça t'intéresse, le match IRL de ce soir contre Dortmund est sur youtube: lien

    l'occasion de voir Rzatkowski dans son nouveau poste reculé...

  • Roy compte tout et Alain paie rien le 11/09/2015 à 17h13
    Julien si tu me lis : j'hésite toujours entre deux solution pour une attaque à deux.

    1--L'attaquant pivot est en pointe de la pointe pour jouer en remise sur un attaquant plus libre et plus complet qui lui "tourne autour". Ainsi, le pivot est plus à même de mettre des coups de boules en cas de centre (sans oublier que qui dit "pivot" dis grand mec costaud qui aura plus de mal à éliminer balle au pied et à prendre les espaces face au jeu).

    2-- L'attaquant pivot joue en retrait, comme tu le fais dans ton schéma, pour prolonger/dévier les centres et ballons en profondeurs pour un attaquant rapide et à l'aise dans la profondeur. Ca reste un attaquant qui sera capable de peser en cas de centres, notamment si son équipe joue haut et domine le match. Mais dés qu'il commencera à y avoir des espaces, il risque de manquer de vitesse et de précision pour être efficace.

    Evidemment ça dépend de tes joueurs : dans ma partie actuelle avec Rostock, mes attaquants sont pas trop physiques et mon meilleur élément n'est bon que tout seul devant. Tout ceci est donc purement théorique (pour moi) !