Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Football : création d'un secrétariat d'État à l'équipe de France

Agence Transe Presse – Création d'un secrétariat d'État à l'équipe de France, rétablissement d'un comité de sélection, imposition de critères de moralité… Le gouvernement place les Bleus sous son autorité.

Auteur : Agence Transe Presse le 21 Mars 2016

 

 

Paris, 21 mars 2016 (ATP) – Après avoir souvent constaté, au cours des dernières années, que l'équipe de France de football était devenue une affaire d'État, le gouvernement a décidé de franchir le pas en plaçant la sélection nationale sous l'autorité directe de l'exécutif avec la création d'un secrétariat d'État qui lui sera entièrement dévolu.

 

L'annonce, inattendue, a été faite par Manuel Valls lors d'une conférence de presse que l'on a initialement crue consacrée au débat sur la loi travail. "On ne peut plus se permettre un autre Knysna, une autre affaire Benzema", a notamment déclaré le premier ministre, qui a aussi évoqué une nécessaire "moralisation de la vie footballistique". Les déclarations récentes de M. Valls, estimant que les conditions d'une sélection de Karim Benzema n'étaient "pas réunies", se comprennent mieux à la lumière de cette annonce.

 

 

 

 

Le nouveau secrétariat d'État sera placé sous l'égide, non pas du ministère des Sports, mais de ceux de l'Intérieur et de la Défense nationale. "L'équipe de France, ce n'est pas que du sport, commente-t-on dans l'entourage du premier ministre. Il y va de l'identité nationale et de l'image de notre pays à l'étranger." Compte tenu des "enjeux", "On ne peut pas laisser le football aux footballeurs", estime-t-on encore.

 

Se défendant de prendre une mesure à portée essentiellement symbolique ou politique, Matignon a aussi présenté un ensemble de réformes de la gestion de l'équipe de France. Comme au début du siècle, ainsi que durant les années 50 et 60, un comité de sélection sera chargé de composer les listes d'internationaux. Sollicité, Guy Roux devrait donner son accord cette semaine pour en prendre la tête.

 

Les sages du comité devront choisir les joueurs en regard de critères sportifs aussi objectifs que possible, mais aussi s'assurer qu'ils se conforment à "un haut standard de moralité". Seront scrutés leurs déclarations, notamment sur les réseaux sociaux, leurs antécédents judiciaires, leurs implications dans d'éventuelles polémiques, leurs comportements avec les médias et les supporters.

 

Leurs choix vestimentaires et capillaires seront eux-mêmes soumis à une charte drastique, ainsi que les célébrations de but, tandis que les manières de se saluer entre joueurs (les "checks", gestes codifiés que pratiquent souvent les jeunes) et les selfies seront précisément réglementés. Enfin, une laïcité stricte sera exigée lors des rassemblements : il n'y aura pas de menu de substitution à la cantine, aucune prière ni geste rituel ne pourra être effectuée dans l'enceinte des stades, et les membres de la famille des joueurs ne pourront pas porter de signe religieux ostentatoire lors des sorties communes.

 

Manuel Valls a également annoncé que tous les internationaux appelés au cours des cinq dernières saisons (y compris dans les sélections de jeunes) seront considérés comme réservistes et intégrés à une unité militaire spéciale. Ils devront y effectuer des périodes de service et d'entraînement (maniement des armes, exercices de survie en milieu hostile, apprentissage de la Marseillaise, etc.). Une résurrection inattendue du fameux bataillon de Joinville, créé en 1852 et dissous en 2002. Selon certaines sources, Raphaël Varane serait élevé au grade de capitaine : il a en effet les faveurs du président de la République lui-même, qui a confié en privé qu'il admirait son charisme.

 

Les rumeurs vont déjà bon train quant au nom du futur secrétaire d'État. Ceux d'Éric Zemmour et Alain Finkielkraut ont été évoqués, par sarcasme, sur les réseaux sociaux, mais ce serait le journaliste Daniel Riolo qui tiendrait la corde : le premier ministre apprécie les chroniques et la droiture morale de l'auteur de Racaille Football Club.

 

Interrogé sur d'éventuel quotas de joueurs selon l'origine ethnique (comme la Fédération française de football l'avait envisagé au cours d'une réunion enregistrée en 2012), Manuel Valls a déclaré que ce n'était pas d'actualité. En revanche, on prête au gouvernement le projet d'une procédure de déchéance de nationalité footballistique : elle s'appliquerait aux joueurs binationaux qui se seraient montrés indignes de la sélection. "Manuel ne veut rien laisser à la droite", a glissé un proche conseiller, qui s'est aussi félicité de la perspective d'obtenir des places pour l'Euro 2016.
 

Réactions

  • Kireg le 21/03/2016 à 09h54
    Il était temps !

  • Sens de la dérision le 21/03/2016 à 11h08
    Tout ça pour ne pas avoir le droit de disputer la Coupe du Monde : la FIFA est assez intransigeante sur l'ingérence des gouvernements dans les affaires du foot.

  • Christ en Gourcuff le 21/03/2016 à 12h18
    Vraiment honteux, la preuve que notre Gouvernement refuse de s'attaquer aux vrais problèmes du peuple (sport en clair à la television, hausse du prix du paquets de chips et du pack de 12 Heineken, migration non régulee des Ibis du Nil qui viennent voler le pain de nos oiseaux de culture française)

    Je suis outré!

  • C. Moa le 21/03/2016 à 13h09
    "EXCLU le10sport : Guy Roux à la tête de l'équipe de France !!"

  • José-Mickaël le 21/03/2016 à 16h39
    Attention avec ces articles bidons : ils pourraient donner des idées...

  • OwenTheSaints le 21/03/2016 à 18h43
    Quel article bidon ?

    Franchement, ce genre de propos est scandaleux. Ils pourraient pas créer un secrétariat d'État à la débilité profonde de la classe politique avant de venir se mêler des affaires des footballeurs, ces héros de la jeunesse et parangon de la respectabilité..

  • mr.suaudeau le 21/03/2016 à 20h00
    Magnifique Papa. Régalade du début à la fin!

  • mr.suaudeau le 21/03/2016 à 20h52
    La version mobile bugge, j'ai basculé ici en cliquant sur "réagir" sous L'Abécédaire du MHSC.

    Mais la dépèche est bonnasse aussi.

  • Tonton Danijel le 21/03/2016 à 21h38
    Tiens, Daniel Riolo a annoncé sur twitter que la candidature l'intéressait. Il a plusieurs défauts mais pas celui de manquer d'autodérision.