Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le feuilleton de la L1, épisode sept

Que vous ayez raté Téléfoot et Jour de foot, ou que vous les ayez visionnés trois fois chacun, le feuilleton s'impose pour être sûr de n'avoir rien perdu de la 7e journée.
le 24 Sept 2003

 

La synthèse qui n'oublie personne Le Mans semble constituer l'équipe idéale pour se relancer et Lyon en a profité avec une composition d'équipe qu'on ne risque pas de revoir en Ligue des champions (Juninho-Dhorasoo, Malouda-Carrière-Govou, Elber). L'équipe de Le Guen a un peu flotté, sans toutefois offrir au MUC autre chose que de minces signes de progrès. Les progrès, on les trouve plutôt du côté d'Auxerrois ont ouvert le robinet à buts en disposant assez aisément de Bastia, voire auprès de Toulousains qui ont arraché leur première victoire de la saison, les Messins faisant les frais de leur réveil en seconde période. Autre baptême, celui des trois points acquis à domicile par Ajaccio et son nouveau buteur Dalibor Mitrovic contre des Rennais dont l'inconsistance est décidément une marque de fabrique.

Cette fois, ce n'est pas un nouveau style capillaire, c'est une maladie du cuir chevelu.
S'il y en a qui ne doutent pas, ce sont les Monégasques, qui sont allés parfaire l'intégration express de Morientes à Montpellier en lui faisant délivrer deux passes décisives à Adebayor et Giuly. Ils repassent devant les Marseillais, défaits à la Beaujoire sans complètement démériter mais en montrant quelques signes de faiblesse, notamment au sein d'une défense pas très vive. Van Buyten est assez loin de son niveau de l'an passé et ses coéquipiers ont eu un taux de pertes excessif face à une pépinière nantaise qui voit s'épanouir des joueurs comme Toulalan ou Pujol. Tandis que les Niçois expliquaient aux Lillois qui étaient les vrais outsiders de ce début de championnat, c'est à Bonal que l'on a assisté au retour d'un FC Sochaux qui a renoué avec sa verve de l'an passé. Infligeant au Racing sa première grosse claque, les hommes de Lacombe ont montré le niveau de jeu qu'ils pouvaient atteindre avec un effectif assez remarquable dans toutes ses lignes. Et puisque le jaune était plus tendance que le bleu lors de cette 7e journée, un but de Thomert a suffi à Lens pour battre des Girondins qui semblent avoir pris leur parti de ce départ laborieux. Baup avait presque le sourire en constatant que son équipe n'avait pas démérité.

Après Edmilson, Dutruel. Pourtant on sait bien qu'en football, Dieu ça ne marche pas.
Paris convalescent Le PSG n'a donc pas tardé à manifester les signes de l'amélioration qu'avait anticipée Pierre Martini (voir Paris pas si mal barré), même si la qualité incertaine de l'EAG oblige à pondérer cette victoire. Encore faut-il se rappeler que si Marseille et Bordeaux sont venus s'imposer au Roudourou, Lyon y a échoué à la 5e journée. En s'imaginant victime d'injustices arbitrales (alors que l'expulsion de Boskovic — un tacle dangereux, une main — était parfaitement justifiée), les Parisiens ont acquis un succès probant (à l'extérieur, à dix contre onze, avec un Pauleta décisif) et se sont donnés à eux-mêmes les gages de la confiance, de la solidarité et de la qualité de jeu nécessaires à leur progression. La joie d'Halilhodzic n'était peut-être pas disproportionnée...

À Guingamp, Jérôme Leroy a retrouvé la joie de vivre.
Les observations en vrac Dans quel état les Parisiens ont-ils laissé le vestiaire à Guingamp? But annulé pour le PSG en raison d'un hors-jeu de position de Fiorèse à terre. Pourtant tout le monde sait bien que quand Fiorèse est par terre, il fait rarement action de jeu. Cissé dédicace son premier but à l'équipe de France féminine. Philippe Mexès leur dédicace sa coupe de cheveux. Maoulida : aucun but, mais une barre par match. Il n'était pas mieux à Rennes? Choc des titans : Rool prend un carton rouge pour une faute sur Jurietti. La seconde manche aura lieu à Lescure. Dérèglements climatiques : Strasbourg a été balayé par l'ouragan Isabey. Tout fout le camp : les sympathiques supporters guingampais s'en sont pris aux joueurs sur le parking.

Un but refusé, un tacle dangereux, une main stupide et une exclusion: l'intégration de Boskovic au PSG est déjà totale.
La déclaration menaçante Thierry Goudet (France Info) : "Si le public continue comme ça, et bien l'an prochain il verra des équipes comme Gueugnon". La déclaration de l'autiste qui veut s'en sortir Pierre-Fanfan (Le Parisien) : "On a travaillé malgré les critiques, moi je me suis mis dans ma bulle". La déclaration de la starlette qui chipote Jérôme Rothen (L’Est Républicain) : "Morientes aime bien les centres au deuxième poteau. Moi, je suis plus adepte des centres au premier". La déclaration qui n'amène pas grand chose Gérard Gili (C+) : "L'équipe sait qu'il faut encore travailler, mais ça elle le savait".

L'objet porte-bonheur de Christophe Avezac, c'est une chaise de jardin.
La déclaration autocritique (1) Bertrand Marchand (AFP) : "Je ne suis pas content de mes joueurs. On a eu peur de gagner. On n'a pas le droit de se retirer comme ça d'un match et de faire autant de fautes défensives directes qui amènent des buts". La déclaration autocritique (2) Mamadou Niang (AFP) : "On a complètement loupé notre match. On est complètement passé à côté de notre sujet. Même une équipe de CFA aurait pu nous marquer des buts aussi facilement". La déclaration auto-persuasive Yannick Fisher, Le Mans (L'Équipe) : "On est sur la bonne voie".

Moreira s'est abonné aux Cahiers du football, et lui il a eu l'autorisation de son coéquipier pour le t-shirt.
La déclaration étonnée Fabrice Fiorèse (C+) : "C'est bizarre, mais la chance nous sourit". Le déclaration qui hésite entre deux interprétations William Prunier (L'Équipe) : "Nous étions étrangement mous. Peut-être trop tendus". La question qui pourrait être mal interprétée Le journaliste de Canal+, s'adressant à Antoine Kombouaré : "Vous avez dit qu'un jour vous prendriez une douche". Le commentaire qui découvre le football Philippe Genin (C+) : "Il y a avait beaucoup de supporters venus encourager Philippe Mexès derrière la ligne de touche". On appelle ça le public en fait.

Le dicton du jour : Bonnet sur Guy Roux, attention au redoux.

Réactions

  • Dero le 24/09/2003 à 09h00
    Bon, ça me fait de la peine d'etre le premier à réagir pour dire quelque chose d'aussi bête, mais :

    Pourquoi Moreira il peut avoir son Sex Drugs And Cyril Rool et pas nous !?!?!

  • CoinCoin le 24/09/2003 à 09h37
    Je t'en supplie, Dero, ajoute un smiley, j'ai peur que tu sois sérieux....

  • Caramba ... encore râté! le 24/09/2003 à 09h40
    Je crois que ça veut dire que la rédac a pas l'autorisation d'utiliser le nom de Cyril Rool pour les T-shirts. Mais qu'elle l'a pour Gravelaine...

  • le nihiliste le 24/09/2003 à 09h41
    pour moreira dans les tribunes c'est l'image qu'on voyait en regardant le match sur tps, et je n'avais pas remarqué cette maxime (qui a d'ailleurs pris toute sa valeur à la 89èm min...)
    c'est au point ou je me demande si c'est pas une photo truquée par la redac en manque d'image forte pour ce 7èm feuilleton... qu'à cela ne tienne, tout est dans les déclarations pour cet épisode.
    Ouna spézial hip hip hip pour prunier et le journaliste qui interroge kombouaré :-))) mdcmdr

  • smartin94 le 24/09/2003 à 09h47
    De retour de vacances pluvieuses dans la région de Bordeaux (même le temps se met au diapason du début de saison du club local...) la sortie en kiosque des Cahiers m'a échappé. Donc la private joke sur le t-shirt, je ne l'ai pas comprise. Si quelqu'un pouvait éclairer ma lanterne, je lui en serais minutalement reconnaissant!!!!

    Sinon, la lecture en rafale de tous les articles publiés depuis deux semaines m'a procuré un plaisir immense.... c'en deviendrait presque plaisant de reprendre le boulot....

  • CoinCoin le 24/09/2003 à 09h49
    Hééé, mais oui, ça serait pas une image truquée par la rédac ? Ça expliquerait tout ! Mais, mais,... Alors il leur arriverait de truquer des images à la rédac ? Non, c'est pas possible, ça tout mon monde s'écroulerait....
    ;-)

    (oui, ils truquent, et même des fois ils s'en vantent)

  • electron libre le 24/09/2003 à 10h01
    coincoin on ne se moque pas des gens naifs.

  • El mallorquin le 24/09/2003 à 10h02
    Lol Coincoin ! Moreira avec un t-shirt des Cahiers, ça voudrait surtout dire qu'il a réussi à s'abonner avant que ne soit lancée la campagne d'abonnements. Du coup moi aussi je me demande si cette image n'est pas truquée. ;-)))

  • Graham (Goudu) Rix le 24/09/2003 à 10h12
    le mayo est bien placé pour savoir que c'est techniquement impossible ;-))

    en plus, ya pas le logo des Cahiers au dessus de "Sex Drug And Cyrille Rool". c'est donc un faux grossier.
    ça voudrait dire que Moreira à des graves problèmes d'argent, paske franchement 30 euros pour se procurer l'original, c'est pas excessif...

  • ravio le 24/09/2003 à 10h15
    ça voudrait surtout dire que Moreira sait lire... (pardon)

La revue des Cahiers du football