Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Diaby Anatomie

Infographie – La semaine dernière, Abou Diaby a effectué son énième retour après… sa 40e blessure en neuf ans. Un véritable martyre de footballeur en même temps qu'une énigme médicale. Nous avons mis à jour la carte de ses stigmates.

Auteur : Jérôme Latta le 2 Oct 2014

 

 

Mardi 23 septembre, Abou Diaby a disputé 66 minutes du match de Coupe de la Ligue perdu par Arsenal face à Southampton, sa première apparition en équipe première depuis la rupture d'un ligament du genou en mars 2013. À cette époque, nous avions publié l'infographie faisant l'invraisemblable inventaire de ses blessures. Mise à jour, elle porte leur nombre à 40, et ajoute la hanche à la longue liste des zones atteintes pour la dernière affection en date (une inflammation contractée fin juillet à la reprise).

 

On a déjà spéculé sur les causes d'une fragilité d'autant plus tragique que le joueur s'est régulièrement montré exceptionnel sur le terrain, entre l'hypothèse strictement physiologique et celle d'une causalité psychosomatique (qui n'est d'ailleurs pas sans évoquer le cas de Yoann Gourcuff: voir la frise chronologique et l'infographie réalisées par le Libéro Lyon). Une compilation statistique toute récente verse un nouvel élément à l'instruction: Arsenal détient le record du nombre de blessures enregistrées depuis la saison 2004/05, avec un total de 745 et une moyenne approchant donc les 75 par saison – 10 de plus que la deuxième équipe de ce classement (voilà qui redouble le rapprochement avec l'OL, lequel s'interroge pareillement sur la surfréquentation de son infirmerie). Un constat qui présente quelque ironie quand on se souvient des imprécations d'Arsène Wenger à l'encontre des équipes nationales, accusées de tous les maux de son effectif.

 

La singularité du dossier Diaby semble toutefois irréductible, et il recèle quelques paradoxes. L'ancien Auxerrois connaît sa saison la plus pleine en 2009/10, avec 28 matches de Premier League disputés, 40 avec son club toutes compétitions confondues auxquels s'ajoutent six sélections en équipe de France… alors qu'il subit sept blessures durant cet exercice. À en juger par la durée de ses indisponibilités, ces blessures apparaissent de plus en plus invalidantes, au point d'en faire un joueur virtuel qui a disputé à peine plus de sept rencontres par saison lors des trois derniers exercices.

 

Arsène Wenger a beau louer l'abnégation et la mentalité du joueur, à vingt-huit ans, sa carrière semble vouée à une extinction progressive. S'il existe des exemples de désenvoûtement médical, comme celui du Stéphanois Loïc Perrin, il faut désormais, pour croire en un tel scénario, faire preuve d'un optimisme lui aussi incurable.

 

[cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Réactions

  • osvaldo piazzolla le 02/10/2014 à 02h06
    Dans le cas de Loïc, la baisse de fréquence de ses blessures (musculaires, au moins) est clairement due à son repositionnement en défense centrale, où il court moins qu'à l'époque où il était milieu de terrain ou latéral. c'est d'ailleurs un gachis, parce qu'il était dix fois meilleur au milieu.

    Abou a t il de l'avenir en défense centrale?

  • Jamel Attal le 02/10/2014 à 09h28
    Wenger l'a repositionné en sentinelle contre Southampton, et a dit vouloir l'adapter à ce poste, dans le but qu'il joue face au jeu histoire de moins l'exposer aux contacts… Difficile de croire, a priori, que cela suffise à lui rendre une carrière.

  • magnus le 02/10/2014 à 09h33
    Si c'est comme les marionnettes des Sentinelles de l'Air, ça colle.

  • Zorro et Zlatan fouillent aux fiches le 02/10/2014 à 09h50
    Le joueur qui a le plus de propension à se blesser dans le club qui a le plus gros taux de blessures, ça porte à réfléchir.

    Le nombre de blessures à Arsenal est gonflé à cause de Diaby ou c'est Diaby qui est la victime de son club ?

  • Jamel Attal le 02/10/2014 à 10h45
    @Zorro
    Pour la première hypothèse, le nombre de blessures (considérable individuellement) de Diaby ne suffit pas à expliquer celui du club – 14% de plus que le second au classement : même sans Diaby Arsenal resterait premier. Je laisse un courageux effectuer les calculs avec les données complètes de lien.

  • Obiwan Kenobi le 02/10/2014 à 11h35
    Dans un autre sport, un vrai exemple de résurrection c'est Wilkinson.

    Entre 2003 et son arrivée à Toulon en 2009, il a enchaîné les blessures (genoux, épaules...).
    Pendant cette période il a très peu joué en club. En gros, il ne revenait en forme que pour le tournoi et la coupe du monde 2007, juste pour emmerder les français...

    Et à partir de 2009 à Toulon, sa régularité a été impressionnante : il n'a subi aucune blessure longue, et surtout aucune période de blessures à répétition.

    Comme quoi un changement d'environnement et de méthodes, accompagné sans doute d'un changement d'état psychologique, peut faire du bien.

    Diaby devrait peut-être essayer de changer d'air. Mais qui lui ferait signer un contrat intéressant aujourd'hui, vu son CV ? Ou alors payé au nombre de matchs joués. Ca c'est déjà vu, mais c'est risqué pour le joueur.