En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Le dérapage sexiste de Jean-Luc Vasseur

En fin de rencontre, face à Clermont, l'entraîneur du Paris FC a tenu des propos qui traduisent un état d'esprit encore rétrograde, dans le football français, envers les femmes.

le 2 Fev 2016

 


Le contexte: fin de rencontre entre Paris FC et Clermont, en ouverture de la 24e journée de Ligue 2. Les deux équipes se neutralisent (0-0) et, dans les dernières secondes, le ton monte sur les deux bancs en contestation de décisions arbitrales pourtant justes.

 

L'accusé: Jean-Louis Vasseur, l'ancien entraîneur rémois, nommé à la tête du Paris FC depuis le 30 novembre dernier. Très actif sur le banc tout au long du match, il s'emporte en cette fin de rencontre.

 

Les faits: Suite à un accrochage verbal avec un membre du staff clermontois, Jean-Luc Vasseur lance (à distinguer en fond des commentaires de nos confrères d'Eurosport 2): "Cache toi derrière une gonzesse (Corinne Diacre, entraîneur de Clermont), t'as raison !" Corinne Diacre, incrédule, interpelle le quatrième arbitre: "Et là vous ne dîtes rien?" Par la suite, Vasseur ira même chercher la confrontation devant le banc clermontois, avant que le calme ne revienne. De la misogynie ordinaire...

Réactions

  • Kara Bourré le 02/02/2016 à 08h52
    Il y a quelques jours, lors du match contre Nancy, j'étais justement en train de me dire que tout avait l'air de bien se passer pour Corinne Diacre: le sportif ne se passe pas trop mal, et elle a l'air respectée par ses pairs...

    Bon.

    Visiblement, y'a encore du boulot.

  • Tonton Danijel le 02/02/2016 à 09h26
    Ceci dit, quand on voit les classements respectifs de Clermont et du PFC... "Y a un bon Dieu", comme dirait l'autre.

  • mr.suaudeau le 02/02/2016 à 09h33
    Vasseur justifie enfin son surnom de Jean-Patrick Mouriniaud.

  • luckyluke le 02/02/2016 à 09h39
    Et en plus elle parle au passé simple!! (patapé, je taquine)

  • olerouge le 02/02/2016 à 11h21
    D'où elle se permet de vouvoyer l'arbitre, elle ?

    Pour le respect de ses pairs (ou paires, en l'occurrence), même si Vasseur montre qu'il y a du chemin à faire, j'ai plutôt l'impression que ça ne se passe pas trop mal, non ?

  • olerouge le 02/02/2016 à 11h30
    D'où elle se permet de vouvoyer l'arbitre, elle ?

    Pour le respect de ses pairs (ou paires, en l'occurrence), même si Vasseur montre qu'il y a du chemin à faire, j'ai plutôt l'impression que ça ne se passe pas trop mal, non ?

  • Pascal Amateur le 02/02/2016 à 13h20
    "Zyva, qu'est-ce t'as dit sur Vasseur ?", puis coup de tête dans la poitrine.

  • Spieir le 05/02/2016 à 12h51
    La vidéo ne marche pas/plus, néanmoins d'après la description qui en est faite, j'ai du mal à trouver "sexiste" le fait de qualifier une femme de gonzesse, c'est de la familiarité, éventuellement de la grossièreté. Ce monsieur est seulement un goujat ou un mufle.
    Je ne pense pas que l'on aurait dit de Diacre qu'elle était sexiste si elle avait répliqué "retourne t'assoir pauvre type".
    En tout cas, elle a raison d'interpeler le quatrième arbitre, l'individu en question cherchant explicitement à intimider son staff.

  • André Pierre Ci-Gît Gnac le 06/02/2016 à 17h59
    Lasth
    05/02/2016 à 12h51

    Ce n'est pas tant le fait d'appeler Diacre "gonzesse" que de dire "cache toi derrière une gonzesse" pour se moquer de la soi-disant lâcheté de quelqu'un qui est sexiste , puisque ça présuppose qu'un homme normal ne devrait pas le faire (sous entendu : un homme un vrai ne se fait pas protéger par une femme).


  • André Pierre Ci-Gît Gnac le 06/02/2016 à 18h25
    Lasth
    05/02/2016 à 12h51

    Ce n'est pas tant le fait d'appeler Diacre "gonzesse" que de dire "cache toi derrière une gonzesse" pour se moquer de la soi-disant lâcheté de quelqu'un qui est sexiste , puisque ça présuppose qu'un homme normal ne devrait pas le faire (sous entendu : un homme un vrai ne se fait pas protéger par une femme).