Seuls 36% des internautes parviennent à saisir leur e-mail / password du premier coup. En feras-tu partie ? Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Christian Jeanpierre, l'air de rien

L'éviction annoncée de "CJP" par son employeur de toujours, TF1, lui vaut enfin un peu d'indulgence. Offrons-lui un bout de rétrospective. 

Auteur : Jérôme Latta le 7 Mars 2020

 

 

Le processus est inévitable s'agissant des commentateurs qui ont durablement accompagné une époque, sur telle ou telle chaîne: quelle que soit l'exaspération qu'ils ont pu nous faire ressentir, on finit avec une sorte d'attachement pour eux, parce qu'ils incarnent une époque.

 

La nostalgie n'a pas bonne mémoire, mais elle a le mérite de nous faire retenir les bons moments. C'est ce que l'on ressent au moment où TF1, selon L'Équipe, s'apprête à annoncer la fin de sa collaboration avec Christian Jeanpierre, déjà débarqué de Téléfoot et des commentaires de l'équipe de France par Grégoire Margotton.

 

 

 

 


À charge et à décharge

Le paradoxe est que ce second voire troisième couteau, qui jouait – avec Vincent Hardy, Frédéric Jaillant et Pascal Praud – les auxiliaires dans le Téléfoot de Thierry Roland, a finalement eu un destin inattendu.

 

Voué, au mieux, à rester comme le présentateur de la séquence "Les z'insolites" ou la voix off de maintes et périssables cassettes VHS, le décès de Thierry Gilardi lui valut de monter en première ligne et de devenir la "voix des Bleus". Mais il n'en aura jamais acquis la légitimité.

 

 

 

 

Au micro des matches de l'équipe de France (football et rugby confondus), son invraisemblable candeur est passée pour de l'incompétence. Ici, on l'a qualifiée de niaiserie (ce qui nous a valu les imprécations de Denis Brogniart) tout en rappelant la difficulté du métier de commentateur. Plus tard, on a même plaidé en la défense de CJP.

 

Face à l'école de la malveillance, dans laquelle quantité de commentateurs contractent la larquéïte, l'enthousiasme jeanpierrien, est, à tout prendre, infiniment moins néfaste. Même s'il fallait subir ses doudous (Léomessi, Titihenry ou Saméto), il était "le serviteur d'un sport heureux où l'on ne se fâche avec personne", avions-nous écrit.

 


Années de plomb

Christian Jeanpierre s'était déjà acquis une postérité avec son "corner intéressant". Mais, pour l'histoire, il a atteint son sommet lors d'une Coupe du monde 2010 décidément inoubliable. Son invraisemblable collection d'aphorismes, livrées directement du producteur au consommateur, lui valut de remporter aisément le Micro de Plomb.

 

La concurrence était pourtant rude, avec Xavier "solution finale" Gravelaine, Jean-Michel "Carton! Carton! Carton! Carton! Carton! Carton!" Larqué, Franck "vitesse ultrasonique" Lebœuf et Emmanuel "suppositoire dans le cul" Petit. Ce pays est maudit avec ses commentateurs-consultants (ses comcons).

 

 

 

 

Beaucoup en témoignent, CJP est sympathique et intègre, et on doit lui en faire crédit. L'indulgence de mise dans les hommages (attention, il n'est pas mort), le souvenir de l'impeccable duo comique formé avec Arsène Wenger ne nous feront tout de même pas oublier nos souffrances, ni regretter nos sarcasmes.

 

Ne le plaignons pas. Selon l'expression contemporaine, "il a vécu sa meilleure vie", de manière assez inespérée, et il y a certainement trouvé un bonheur que les railleries n'auront pas beaucoup altéré. Et nous, on est pour le bonheur dans le football, fût-ce celui des autres.
 

Réactions

  • AKK, rends tes sets le 07/03/2020 à 19h55
    Portrait particulièrement juste. Il ne restera probablement pas dans les mémoires, à l’inverse de Dugarry, Ménes ou Larqué, ce qui est finalement un compliment.

    N’est-ce pas une forme d’accomplissement ? Un commentateur ne doit pas dépasser le sport qu’il commente (contrairement aux trois précédemment cités, qui se pensent plus importants que le sport qu’ils suivent...).

  • Moravcik dans les prés le 07/03/2020 à 20h21
    J'ai revu la fameuse vidéo de la fin de match Pays de Galles-Afrique du sud, où il parle longuement de la victoire à venir d'une équipe galloise pourtant menée d'un point, et tout y est :

    -l'incommensurable bêtise et incompétence du gars payé pour commenter un match dont il est incapable de suivre le score.
    -l'enthousiasme enfantin
    -et puis aussi, à travers ce moment extraordinaire où, ayant manifestement entendu son consultant lui révéler hors-micro qu'il se gourrait, une probité désarmante :

    "-Ah ouais...
    -Ah bah dites-le, dites-le.
    (le consultant explique que les Gallois sont menés)
    -Eh oui en effet, ça change tout."

    Je ne nierai pas l'avoir maudit souvent, mais il avait effectivement un côté attachant.

  • José-Mickaël le 07/03/2020 à 21h24
    Pour moi, un commentateur doit d'abord aimer le sport qu'il commente et, si possible, transmettre cet amour. Donc j'aimais bien Ch. Jeanpierre.

    Pour la même raison, j'ai bien aimé Jézabel Lemonnier (sur Direct 8, du temps où J. Latta participait à des débats télévisés sur le foot), même si elle avait un côté amateur.

    En fait, ces commentateurs "sympas mais qui n'apportent pas tellement de valeur ajouté", c'est un peu comme quelqu'un qui parle pendant le match mais ne m'empêche pas de le regarder (le match).

    (Mais ça ne vaut pas le duo de commentateurs de NRJ12 il y a environ dix ans voire plus qui, lors d'un match de C3 entre deux équipes étrangères peu connues, déliraient pendant tout le match et laissaient leur invité F. Lalanne improviser à la guitare des commentaires chantés. C'était nul ? OK, mais quelle bonne soirée j'ai passé ! Et c'est ça l'essentiel : le foot, c'est pour se détendre. Certains commentateurs semblent l'avoir oublié.)

  • Milan de solitude le 08/03/2020 à 12h54
    Les quatre qualités que j'attends d'un commentateur, par ordre décroissant d'importance :
    - parler un bon français,
    - faire vivre la rencontre sportive qu'ils commentent,
    - être spécialiste de ce sport,
    - être sympathique, drôle, spirituel, etc.
    Jeanpierre n'en a qu'un sur quatre (le deuxième).

  • Josip R.O.G. le 08/03/2020 à 23h09
    Je vous trouve (article compris) extrêmement méprisants avec un gars sympathique et capable de faire passer pour le grand public qui n'y pipe rien le contenu d'un match avec une certaine candeur.
    Franchement je ne crois pas que l'on regrettera Stephane Guy (qui peut-être être assez méchant pour une compétence loin d'être supérieure à notre licencié du jour)
    Et c'est pas tant "Corner! balle de but", qui devrait figurer sur le visuel, parce que c'est pas déconnant en soit, mais le "corner intéressant" qu'il devrait faire breveter tant ça relève de la pataphysique.

  • Milan de solitude le 08/03/2020 à 23h31
    "Corner ! Balle de but !" symbolise bien la propension de Jeanpierre à faire de l'évènement le plus anodin un potentiel retournement. C'est épuisant.

  • Espinas le 09/03/2020 à 06h03
    Bon débarras.

  • L'amour Durix le 09/03/2020 à 08h45
    Milan,
    Il y a d'ailleurs en ce moment une pub pour un site de pari ou un commentateur s'enflamme pour des gestes totalement anodins. Mandanda qui se décalé légèrement la balle de l'extérieur du pied devient "OH LA LA, CROCHET DE MANDANDAAAA !".
    Outre le fait qu'elle me fait bien rire, cette pub donne en fait à voir ce qu'on aurait eu à subir si Rességuier et CJP avait pu avoir un enfant. (Rességuier qui vaut bien un Balbir et demi question niveau sonore).

  • Jamel Attal le 09/03/2020 à 09h46
    @Josip R.O.G.
    Je crois qu'une lecture plus attentive pourrait te conduire à amender cette impression, à constater que le "corner intéressant" (qui n'a pas vocation à figurer dans le visuel, qui est celui de ses aphorismes lors de la CM 2010) est bien cité dans le texte, voire à lire le plaidoyer en sa faveur indiqué en lien…

  • Citron Merengue le 09/03/2020 à 11h48
    Honnêtement, je me sens dans cette histoire plein de sentiments controversés.

    CJP, pour moi, c'est un peu l'histoire du gars sympa et honnête qui arrive à un poste trop exposé pour lui et qui finit par se faire déchirer pour incompétence. Et à l'heure des décisions, tu sais qu'il faut faire quelque chose et te séparer de lui, mais qu'humainement le gars il le mérite pas et que tu culpabilises.

    Concernant les débats ci-dessus et les principales qualités d'un commentateur, moi j'en ai 2 complémentaires :
    - Eviter le chauvinisme à tout crin
    - Ne pas passer sa vie à critiquer les arbitres

    Force est de constater qu'il y a aujourd'hui pas mal de commentateurs bien plus défaillants que CJP sur ces deux sujets.

    En résumé, je ressens un peu ce qui est exprimé par l'article. "Rationnellement" je me réjouis de ne plus l'avoir comme commentateur. Mais humainement je me sens un peu merdeux de ressentir ça.

    D'ailleurs, si CJP venait à rebondir sur M6 pour commenter les matchs de l'Euro, et ben finalement je sais pas si on y perdrait au change.