Le cable réseau du serveur étant presque saturé, merci de ne vous connecter qu'en cas d'absolue nécessité de vous amuser. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Achevez-la

Bloquée dans le couloir de la mort, la Coupe de la Ligue va de sursis en sursis cette saison. Le couperet pourrait tomber ce vendredi.
Auteur : Jérôme Latta le 22 Juin 2009

 

Le trophée Le Graët-Thiriez a du plomb dans le socle depuis qu'une majorité de clubs, confrontés à l'engorgement du calendrier, a enfin estimé qu'elle n'en valait pas la peine. Au point de prendre parti en faveur de la suppression du billet qualificatif pour la Ligue Europa dont s'emparait son vainqueur... De quoi ulcérer France Télévisions, qui ne saurait accepter pareille dévaluation de la dernière compétition dont elle détient les droits... et pour laquelle elle a été le seul diffuseur à faire une offre pour les trois prochaines saisons. Mais ces dix millions d'euros pour trois années, comparés aux douze du précédent contrat, ont justement été considérés insuffisants par la Ligue (lire "La coupe sombre"). Las, le groupe de télévision publique retirerait son offre si cette "modification substantielle des termes de l'appel à candidatures" était entérinée. Pour Patrick De Carolis et Daniel Bilialian, seul le statu quo est envisageable (1).

La LFP n'en finit pas de botter en touche, comme si elle avait quand même un peu de mal à tuer son enfant. Elle aurait même imaginé un barrage entre le vainqueur et le cinquième du championnat pour couper la poire en deux et les cheveux en quatre. La solution ne ferait qu'ajouter de l'absurdité à l'absurdité en allongeant le calendrier avec une "finale" créée de toutes pièces. Vendredi prochain, le Conseil d'administration de la LFP décidera toutefois s'il maintient ou pas la place qualificative.

cl_achevez.jpg


S'en battre la coupe

Si la dévaluation de la Coupe de France consécutive à la création de la Coupe de la Ligue (deux coupes médiocres ayant remplacé une Coupe historique) ne préoccupe que très peu nos dirigeants, ceux-ci ont peut-être fini par faire le constat que la représentation française en coupe d'Europe en pâtissait lourdement – et avec elle le compteur de points UEFA (lire "La coupe jusqu'à la lie"). La tendance en retour en grâce de la C3, que la nouvelle Ligue Europa confirmera peut-être, n'est certainement pas étrangère à ce souci (2)... tout comme la possibilité, pour certains, de disposer de cette semaine estivale supplémentaire pour participer à des tournées exotiques (lire "Trêve charogne" ). Les gros clubs pèsent sur la balance. "Peut-on être européen en seulement quatre matches?", s'interrogeait Michel Seydoux, président lillois mandaté pour discuter avec FT – comme s'il avait fallu quinze ans pour s'en rendre compte (3).

Quels que soient ses motifs, cette disparition nous réjouirait pleinement. Elle présenterait de surcroît un immense avantage rétrospectif, en reléguant à sa juste place le pseudo palmarès de la Coupe de la Ligue – ce raccourci trop bien payé vers l'Europe disputé jusqu'aux demi-finales devant des stades vides et culminant avec une kermesse au Stade de France. Justice en sera ainsi faite à la Coupe de France. Que les dix vainqueurs du trophée en plastique (pour seize éditions) nous pardonnent, mais ils ont gagné un truc qui n'existe presque plus et surtout, qui n'aura jamais existé.


(1) Ils pourraient cependant y réfléchir à deux fois: la Ligue Europa est désormais l'apanage de deux chaînes seulement (lire ci-dessous), tandis que Direct 8 s'est emparé des équipes de France Espoirs et féminine, ainsi que du championnat National. Déjà privé cette saison de son éphémère magazine dominical, France Télévisions disparaîtrait presque totalement du paysage audiovisuel footballistique. De son côté, la Ligue ne peut négliger une exposition sur une chaîne hertzienne gratuite qui contrebalance un peu la migration des clubs français sur les ondes payantes.
(2) Autre signe : l'UEFA a engrangé quelques millions d'euros supplémentaires (par rapport au contrat de la C3) en attribuant les droits français de sa "nouvelle" compétition à M6-W9 et Canal+.
(3) France Football. Jean-Michel Aulas avait pour sa part affirmé "bien vouloir la disputer par solidarité, mais sans place qualificative en Coupe d'Europe", tandis que Pape Diouf enfonçait le clou: "Même quand elle est télévisée, c'est une épreuve qui ne valorise pas le football" (L'Équipe).

Réactions

  • Cyril trolle... le 22/06/2009 à 10h02
    Qui me crame ce troll?
    lundi 22 juin 2009 - 09h39
    Et puis une compétition qui symbolise les années de lose de Marseille ne peut être une mauvaise compétition!
    ------------------------------------------------------------------------

    Vu qu'au bout de 15 ans, ni Marseille, ni Rennes n'ont réussi à la remporter, alors qu'on trouve Gueugnon au palmarès, on peut effectivement considérer que la CdL n'a pas apporté grand'chose...

    Sinon, je pense comme le_footix, que la vraie surcharge vient de l'explosion du nombre de match en coupe d'Europe. Avant, il fallait lien 4 matchs pour être en huitième de finale de la coupe UEFA. Cette saison, il fallait en lien 8... Vu le nombre de clubs français encore c.oncernés par la coupe d'Europe après la trêve hivernale, je pense qu'il faut voir la le déclin des deux coupes nationales.

    Après, des stades vides en CdF, c'est quand même plus rare qu'en CdL, ne serait-ce que parce que les supporters des clubs amateurs se mobilisent pour les chocs face au gros. En CdL, même quand une Ligue 2 reçoit une Ligue 1, c'est rare que la foule se mobilise.... Niveau exploit, on se souviendra plus de Guingamp que de Gueugnon (dont la perf fut totalement eclipsée par la finale de Calais la même année).

  • Cyril trolle... le 22/06/2009 à 10h04
    manuFoU
    lundi 22 juin 2009 - 09h42
    pas faux. alors que finalement un seul argument devrait suffir à emporter la décision : personne dans les stades, personne devant la télé, personne sur le terrain (enfin, des équipes B ou C), en un mot la coupe de la ligue, tout le monde s'en fout.
    ----------------------------------------------------------

    Pour moi, le principal problème n'est pas qu'une équipe puisse être européenne en 5 matchs. Le problème, c'est que ce soit le club qui ait la meilleure équipe réserve qui puisse devenir européen...

  • Jean-Patrick Sacdefiel le 22/06/2009 à 10h15
    Qui me crame ce troll? lundi 22 juin 2009 - 09h39 : "S'il fallait voir la fréquentation dans les stades comme la marque de l'intérêt d'une compétition, on virerait Monaco, Auxerre de la Ligue 1. Et la Coupe de France n'aurait pas beaucoup plus d'intérêt (oui je sais, compétition historique)".

    > Sauf que le taux de remplissage dégringole partout en Coupe de la Ligue, à Monaco comme à Marseille ou à Paris, ce qui constitue un indice valable du désintérêt pour cette compétition – sans parler des audiences, en nette baisse depuis deux saisons. On peut en outre raisonnablement espérer que la suppression de CL ravive l'intérêt (des clubs et des supporters) pour une Coupe de France victime collatérale.

    > Par ailleurs, si la coupe d'Europe (C1 et C3) prend effectivement plus de dates dans le calendrier, la libération de cinq précieux créneaux par la moins légitime de toutes les compétitions sera une bénédiction.

    > Enfin, sur les performances en UEFA, je trouve bien "fantaisistes" ceux qui pensent que les cinquièmes du championnat n'auraient pas fait mieux, sur quinze ans, que les faibles vainqueurs de la Coupe de la Ligue ET de la Coupe de France. Y compris faire mieux que sortir de la phase de poule, dans cette compétition accessible pour les clubs français (même s'il y a d'autres facteurs).

  • Cyril trolle... le 22/06/2009 à 10h25
    Gigodanho
    lundi 22 juin 2009 - 10h15
    > Enfin, sur les performances en UEFA, je trouve bien "fantaisistes" ceux qui pensent que les cinquièmes du championnat n'auraient pas fait mieux, sur quinze ans, que les faibles vainqueurs de la Coupe de la Ligue ET de la Coupe de France. Y compris faire mieux que sortir de la phase de poule, dans cette compétition accessible pour les clubs français (même s'il y a d'autres facteurs).
    ---------------------------------------------------

    Il ne s'agit pas de fantaisies, Gigodanho, il s'agit du fait que le 4e du championnat, qui aurait plus mérité sa place sur terrain, ne va pas forcément plus loin en UEFA que le vainqueur de la CdL.

    Paradoxe que j'explique par le fait qu'un club du ventre mou aurait a priori plus d'envie de jouer à fond l'UEFA qu'un club qui se bat pour la LdC ou le maintien. C'est pas une question de potentiel, mais aussi de motivation. Or il me semble en avoir un peu plus vu chez les qualifiés via la CdL que ceux via le championnat.

    Mais bon, une seule coupe suffirait pour aider ce genre de clubs à être européen.

  • arnaldo01 le 22/06/2009 à 10h47
    Cyril trolle...
    lundi 22 juin 2009 - 10h25
    Gigodanho
    lundi 22 juin 2009 - 10h15
    > Enfin, sur les performances en UEFA, je trouve bien "fantaisistes" ceux qui pensent que les cinquièmes du championnat n'auraient pas fait mieux, sur quinze ans, que les faibles vainqueurs de la Coupe de la Ligue ET de la Coupe de France. Y compris faire mieux que sortir de la phase de poule, dans cette compétition accessible pour les clubs français (même s'il y a d'autres facteurs).


    La coupe d'europe est une coupe pas un championnat (sauf au debut avec leur poule) donc c'est presque logique que le vainqueur d'une coupe aille plus loin que le 4/5ème du championnat (qui, comme dit juste au-dessus, n'espere que finir sur le podium l'année d'apres et pas d'aller loin en coupe d'europe).

  • Jean-Noël Perrin le 22/06/2009 à 11h16
    Et encore, ça dépend lesquels. Une équipe comme Lille n'a jamais déçu en C1/C3 depuis l'époque Vahid (je veux dire, sans faire d'exploits, elle n'a jamais été sortie au 1er tour par le Rapid Dinamo Petaouchnok) là où Rennes n'a jamais du passer la phase de poule de la C3 et est régulièrement éliminé par des clubs a priori à sa portée.
    Et pourtant, ce sont deux équipes boxant dans la même catégorie en Coupe(s) comme en L1 ces dernières saisons...

  • funkoverload le 22/06/2009 à 11h28
    Hmmm.
    Evidemment d'accord pour supprimer cette coupe, mais un peu dubitatif sur les arguments. Pour moi le seul valable est que sa suppression permettra je l'espère, de revaloriser la coupe de france.
    Maintenant, il y a des choses que je ne comprends pas très bien. Ainsi il y aurait des clubs qui ne joueraient pas cette coupe à fond alors qu'elle permet d'être européen après 5 matches et qu'elle rapporte pas mal de blé, ces mêmes clubs qui s'acharnent à gagner une place en coupe d'europe tout au long du championnat ?

  • José-Mickaël le 22/06/2009 à 14h34
    Cyril trolle...
    lundi 22 juin 2009 - 09h29
    > Je réagis juste sur un point, je trouve qu'on ne peut pas attribuer à la CdL la chute des poitns UEFA.

    On avait débutu de ça en long et en large il y a quelque temps, j'avais sorti un tas de statistiques (qu'on se rassure, je ne vais pas le refaire)... Pour ma part, ce n'est pas ça que je reproche à la coupe de la Ligue (je lui reproche la dévalorisation de la coupe de France).

    Qui me crame ce troll?
    lundi 22 juin 2009 - 09h39
    > De la même façon, il me semble que les clubs font tout autant tourner en Coupe de France qu'en Coupe de la Ligue. C'est juste une impression, je peux me tromper.

    C'est vrai, alors que du temps où il n'existait qu'une seule coupe, ça ne se faisait pas. On en revient donc à l'argument des Cahiers (que je trouve très juste) : on a remplacé une vraie bonne coupe par deux coupes médiocres.

  • Cyril trolle... le 22/06/2009 à 14h51
    funkoverload
    lundi 22 juin 2009 - 11h28

    Le problème, c'est que:

    1) les premiers tours de coupe arrivent trop tôt dans la saison
    2) le ventre mou n'existe quasiment plus (surtout aussi tôt dans la saison)

    Lors des premières éditions, il y avait des finales correctes en CdL:
    1994-1995: PSG-Bastia
    1995-1996: Metz-Lyon
    1996-1997: Strasbourg-Bordeaux
    1997-1998: PSG-Bordeaux
    1998-1999: Lens-Metz

    Souvent des clubs qui avait l'occasion de sauver leurs saisons (c'était le cas de Lyon, du PSG et de Lens et Metz en 1999) et qui à l'époque était régulièrement en haut du classement. Mais après la trêve, trop loin de la place unique qualificative en LdC.

    Ensuite, on est passé à 3 places en LdC. Donc même si Monaco se ballade en championnat lors de la saison 1999-2000, les autres clubs sont tellement proches de la LdC qu'ils n'osent pas trop jouer à fond la CdL. De plus, le championnat passant à 18 clubs, il y a moins de ventre mou, le combat pour le maintien est plus âpre. Ca donne la victoire de Gueugnon en 2000 et la finale de Lorient en 2002. Lyon-Monaco en 2001 et Monaco-Sochaux en 2003 sont deux notables exceptions, qu'on peut expliquer par une fin de titres (pour Lyon, qui gagna le premier titre de l'ère Aulas, et pour Sochaux) et pour Monaco, d'un côté l'envie de rattrapper une saison 'dans le ventre mou' (en 2001) et de l'autre, les hasards du tirage avaient plutôt épargné l'ASM jusqu'en demi en 2003 et là, Deschamps s'est dit pourquoi pas joué à fond? Même si ensuite, il a un peu regretter ce choix car la perte du titre en a découlé. Mais on pourrait aussi dire que le long parcours de l'ASM en ligue des Champions 2003-2004 leur a aussi coûté un titre de champion qui leur tendait les bras...

    De nos jours, Fredo a eu l'idée géniale d'avancer les dates des premiers tours de CdL. De mieux en mieux vu que la CdL débute alors qu'aucun club n'est assuré de son maintien ou d'une place en LdC. Alors forcément, la CdL, chacun la regarde de très loin, jusqu'aux demies, et encore.

    Pour l'histoire, les Gigis pourront toujours se dire qu'ils seront les seuls à avoir fait le doublé championnat-CdL. Mais ils ont eu une chance énorme au tirage vu qu'en 4 matchs (et oui, ils étaient en plus dispensés de 16e), ils ont affronté 3 clubs de Ligue 2 (dont 2 à domicile, + Vannes au SdF), et le PSG avec Pancrate et Kezman.

  • Cyril trolle... le 22/06/2009 à 14h58
    José-Mickaël
    lundi 22 juin 2009 - 14h34
    Cyril trolle...
    lundi 22 juin 2009 - 09h29
    C'est vrai, alors que du temps où il n'existait qu'une seule coupe, ça ne se faisait pas. On en revient donc à l'argument des Cahiers (que je trouve très juste) : on a remplacé une vraie bonne coupe par deux coupes médiocres.
    -----------------------------------------------------
    On vérifiera si la CdL disparaît, mais je suis très sceptique.
    Je pense que la CdF est dévaluée car elle n'est pas un objectif prioritaire des clubs, notamment après la trêve. Si la CdL disparaît, on pourra décaler les matchs de CdF et éviter les premiers tours en janvier sur des pelouses gelées à Raon l'Etape, ce sera un progrès. Et peut-être verra-t-on moins de surprises lors des deux premiers tours.

    Mais je pense que le désintérêt pour la CdF vient plus de l'abondance de matchs européens, notamment après la trêve (et ça marchait bien avec tes stats vu qu'à l'exception du PSG-Nantes de 1993, chaque fois qu'on avait trois clubs engagés en coupe d'Europe après la trêve, on avait une finale de CdF de moins bon niveau, dont la finale 1990-1991 Montpellier-Racing qui correspond pile poil à de bons parcours de Marseille, Monaco et Auxerre en coupe d'Europe. Bizarrement les affiches étaient meilleures quand les clubs français étaient moins performants en coupe d'Europe...).