En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Pastore : une question de point de vue

Pour ne pas provoquer les polémiques, Javier Pastore doit apprendre à éviter les pièges des interviewes. Les lecteurs le peuvent aussi.

Auteur : Ad Vitam le 18 Dec 2011

 

L\'interview de la jeune star parisienne accordée à une radio italienne a suscité la polémique. Pourtant, tout est une question de présentation. Reprenons l\'article qui a présenté l\'interview et changeons un peu les mots du journaliste, sans toucher ceux attribués à Pastore, et voyons un peu ce que ça donne.

 

\"\"

 

Arrivé très jeune à Palerme, en provenance directe de son Argentine natale, Javier Pastore qui vient de fêter ses cent premiers jours dans la Capitale, avoue garder encore une certaine nostalgie vis-à-vis de ses deux années passées à briller dans le Calcio \"J\'aimais vraiment le Calcio et les deux années où j\'y ai évolué. Est-ce que Palerme me manque? Oui, mes amis, le vestiaire, tous les gens que j\'ai connus... En France les gens sont plus froids, plus distants.\" Pas sûr d\'ailleurs que cette distance soit réellement pour lui déplaire. \"C\'est vrai que l\'Argentin est quelqu\'un de sanguin. Moi j\'ai toujours été calme. Je peux m\'énerver c\'est sûr, pour une défaite ou une mauvaise performance, mais je l\'exprime de manière différente, plus intériorisée.\"

 

Pastore semble aussi apprécier le calme et la sérénité dégagés par l\'équipe dirigeante, Léonardo et Kombouaré en tête, écorchant au passage une certaine presse et ses rumeurs. \"Il suffit que tu perdes un match ou deux ici pour que l\'on réclame un changement d\'entraîneur. Alors qu\'en réalité, les choses sont stables en France. Plus qu\'en Italie.\" Confirmant qu\'on ne peut pas tout avoir tout de suite, et qu\'il faut un peu de temps pour s\'adapter, Pastore apparaît impressionné par la qualité de l\'effectif Parisien et ne semble pas douter de son destin glorieux. \"L\'équipe est très forte, mais elle est composée de nombreux joueurs qui viennent d\'arriver. Nous devons encore apprendre à travailler ensemble.\"

 

Et pour le moment, Javier Pastore n\'envisage pas vraiment son avenir ailleurs qu\'à Paris. \"J\'ai 22 ans et je veux progresser.\" Conscient de ses qualités, l\'Argentin sait qu\'il peut compter sur le club pour lui donner les moyens de ses ambitions en recrutant d\'autres grands joueurs. \"Je sais que Beckham veut venir à Paris. Mais rien n\'est encore fait. C\'est un grand joueur qui a fait une grande carrière. S\'il vient, il nous donnera un coup de main.\" Concernant son compatriote Tevez, lui aussi annoncé, El Flaco est plus pessimiste. \"Je ne lui ai pas parlé, je ne sais pas. Mais je crois qu\'il veut retourner en Argentine, jouer la Libertadores avec les Boca Juniors.\"

 

Parti pour un long bail avec le PSG ou au moins, comme il le dit \"quelques années\", il est assuré, même s\'il ne parvient pas à hisser le PSG sur les sommets de l\'Europe, d\'attirer les regards des Clubs les plus prestigieux du moment. \"Peut-être que des clubs plus prestigieux que Paris m\'appelleront plus tard. Cela dépendra de moi, de ce que je réaliserai ici en quelques années. On ne sait jamais. Mais c\'est mon rêve de jouer dans un de ces grands clubs.\" Javier Pastore se régale en Ligue 1 et n\'a pas vraiment l\'air de vouloir la quitter de si tôt. \"En Italie tout est beaucoup plus tactique. En France, le jeu est plus rapide mais aussi plus désordonné, c\'est plus facile de trouver des espaces. Pour un joueur technique comme moi, c\'est agréable d\'évoluer en Ligue 1.\" Une bonne nouvelle pour les supporters parisiens.

 

[Texte intialement mis en ligne sur le forum des Cahiers]
 

Réactions

  • le Bleu le 18/12/2011 à 15h31
    Bravo ad vitam et la Rédac.

  • BigS le 18/12/2011 à 15h45
    C'est censé démontrer quelque chose ? Parce qu'en fait, je ne vois pas bien la différence entre le papier de départ, qui ne me semble pas bien méchant (erreur factuelle mise à part, je crois que Pastore parle à la rdio du match de Salzbourg) et cette réécriture façon médias officiels du club.

  • Raïeaïeïe le 18/12/2011 à 16h47
    Juste que tout est une question de point de vue et que la presse n'est pas spécialement bien intentionnée et cherche du sensationnel et du clic, donc préfère chercher de la décla choc, quitte à la fabriquer (cf Menez Ayew...)

  • BigS le 18/12/2011 à 17h06
    Mais oui, oui, ok, la presse tout ça, ok. Mais tu as vu le lien en question ? Qu'y a -t-il de mal intentionné, sensationnel ? Après, oui, le texte d'Ad Vitam ferait merveille dans Passion PSG ou je ne sais comment s'appelle le mag des abonnés, mais enfin la démonstration me parait bien faiblarde.

  • BigS le 18/12/2011 à 17h07
    Et encore une fois, L'Equipe a maintenu sa version de l'histoire Ménez/Ayew, après les dé lien ne dit que ça ait été inventé.

  • johnny gategueune le 18/12/2011 à 17h15
    Le truc c'est que l'interview en question a été unanimement été relayé comme des critiques de Pastore contre le PSG et mis en scène comme une grosse polémique.
    Alors qu'une autre présentation des mêmes propos (ni plus ni moins honnête) conduit à les interpréter d'une manière tout à fait différente - mais totalement absente des médias. Il devrait appartenir aux journalistes de présenter à leurs lecteurs et publics une vision plus objective et pondérée. Ce n'est pas inutile de le rappeler.

  • BigS le 18/12/2011 à 17h47
    Ben, unanimement moins chronofoot, alors. Parce que, encore une fois, l'article de départ me paraît plutôt bienveillant. J'ai dû rater les attaques unanimes contre le pauvre Pastore.

  • Raïeaïeïe le 18/12/2011 à 18h00
    Va sur le fil PEM tu as des exemples de forumistes venant s'indigner des propos tenus par Pastore (omettant de fait la traduction des dits propos et de l'utilisation qui peut en être fait en fonction des besoins éditoriaux), je suis d'accord avec toi, il n'y a rien de fondamentalement choquants dans les propos tenus par Pastore, mais les breves apparues dans les journaux le jour de la publication, où les bouts de son interview dans so foot étaient bien mises en avant dans une visée créant une polémique inutile. Niveau timing on est d'accord qu'il a mal choisi son moment et comme le disait Kombouaré en conférence de presse il doit apprendre son métier, il n' a que 22 ans, et ca commence par une meilleure maitrise de ses interviews.

  • Kireg le 18/12/2011 à 18h05
    Bravo. Très bonne idée. On peut leur faire dire ce que l'on veut à ces interviews.

  • Raïeaïeïe le 18/12/2011 à 18h36
    Va sur le fil PEM tu as des exemples de forumistes venant s'indigner des propos tenus par Pastore (omettant de fait la traduction des dits propos et de l'utilisation qui peut en être fait en fonction des besoins éditoriaux), je suis d'accord avec toi, il n'y a rien de fondamentalement choquants dans les propos tenus par Pastore, mais les breves apparues dans les journaux le jour de la publication, où les bouts de son interview dans so foot étaient bien mises en avant dans une visée créant une polémique inutile. Niveau timing on est d'accord qu'il a mal choisi son moment et comme le disait Kombouaré en conférence de presse il doit apprendre son métier, il n' a que 22 ans, et ca commence par une meilleure maitrise de ses interviews.

La revue des Cahiers du football