Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

All that Jazira

Al-Jazira évince TF1 et fragilise Canal+ en rendant payante toute la Ligue des champions, mais pour proposer quel produit?

Auteur : Jérôme Latta le 12 Dec 2011

 

La catastrophe du début d\'année au Japon n\'a pas très longtemps restreint l\'usage journalistique de l\'expression \"séisme\". Le fait est que les bouleversements sur le marché des droits télé français ont tenu ces derniers mois de la tectonique des plaques. Le fonds d\'investissement QSI ne s\'est en effet pas contenté d\'acquérir les droits de la Ligue 1 pour l\'étranger, innocent ballon d\'essai, ni le Paris Saint-Germain, choc culturel de plus grande ampleur, mais aussi pour son propre compte, en France, une large partie du championnat (lire \"Al-Jazira, ça ira, ça ira\")... et pour continuer l\'essentiel de la Ligue des champions à partir de la saison prochaine. En attendant d\'autres surprises qui pourraient concerner les Euros 2012 et 2016, le paiement à la séance de la Ligue 1 voire la Coupe de la Ligue et quelques autres championnats européens – à commencer par la Liga – afin d\'alimenter des deux chaînes (comprises dans le même abonnement) qui seront crées ex-nihilo l\'an prochain sous une appellation encore inconnue.

 

\"\"

 


Entrée payante

Avec Al-Jazira, Canal+ voit se dresser un concurrent dont il sera plus difficile d\'avoir raison que de TPS ou Orange. Il a déjà sérieusement rétréci l\'offre de football de la chaîne cryptée, contraignant celle-ci à se rabattre sur le lot des treize matches premium de la C1 auparavant détenus par TF1 – transformant au passage la Ligue des champions en spectacle exclusivement payant. Canal+ apparaît comme la principale victime de la diplomatie médiatico-sportive du Qatar (avec Antoine Kombouaré), mais le téléspectateur va aussi faire les frais, littéralement, de l\'extrême marchandisation du football. Ce dernier lui-même risque gros, à perdre ainsi de la visibilité en se réservant à des fractions d\'audiences et en compromettant sa popularité: cette évolution alarmante et les autres aspects de la redistribution des cartes sur le marché des droits télé sont abordés dans l\'article \"Coupe d\'Europe: la C1 passe au péage\" sur Une Balle dans le pied (lire aussi \"Vers une fracture cathodique du foot?\" chez Moustache FC).

 

Initialement prévu en début d\'année 2012, le lancement de la nouvelle (double) chaîne a été reporté à la fin du printemps et devrait la rendre disponible sur toutes les plates-formes (câble, satellite et ADSL, à l\'exclusion de la TNT), ce qui promet notamment des discussions délicates avec CanalSat. Au-delà du produit et de ses conditions commerciales, il reste à savoir ce qu\'elle proposera en termes de qualité pour se différencier – ou non.

 


Le film de Charles

En faisant appel à Charles Biétry, les Qataris ont décidé de faire confiance à la vieille école, celle qui avait jadis fait le succès de Canal+, sans que l\'on sache quel Biétry effectue un si fracassant retour: le journaliste qui avait révolutionné la retransmission des matches de football ou le pontife de la fin des années 90 qui s\'était lui-même infligé un terrible retour de bâton en prenant les rênes du PSG?

 

Théoriquement, il y aurait beaucoup à réinventer, en profitant de la régression de Canal+ – en panne d\'inventivité et qui a fait le choix d\'une certaine médiocrité éditoriale (en se ralliant à la devise \"Ménès partout, qualité nulle part\" et en manifestant un étonnant mépris pour le jeu). On aimerait notamment que la réalisation arrête la surenchère qui compromet la compréhension des matches et qu\'elle cherche de nouveau à innover au lieu d\'empiler les images (lire \"Le match réel existe-t-il?\"). Dans la réalité hélas, la tradition devrait encore favoriser un recrutement mêlant badernes usées jusqu\'à la corde (mais toujours recyclables dans les réseaux du microcosme télé-footballistique), jeunes premiers déjà aguerris à la niaiserie de rigueur dans le métier, et réalisateurs aussi technophiles qu\'arbitrophobes...

 

Alors que l\'inquiétude est vive dans les équipes de Canal+, Al-Jazira a annoncé cent cinquante embauches. Le principe des vases communicants pourrait s\'appliquer aussi aux personnels. La transhumance ne serait pas très compliquée: le nouvel opérateur a choisi de s\'installer à Boulogne-Billancourt, comme TF1 et Canal+.

 

Lire aussi \"Coupe d\'Europe: la C1 passe au péage\" :

\"\"

Réactions

  • Pascal Amateur le 12/12/2011 à 10h30
    Le Qatar est, pour faire simple, un pays arabe. Un sport où s'épanouit le racisme (la xénophobie du gouvernement n'incitant à aucune retenue), ne peut-il pas connaître un choc étonnant dès lors qu'il est la propriété du Qatar ? Un journaliste sportif peut-il aussi facilement céder au "délit de faciès (arbitral)" lorsqu'il est payé par une chaîne arabe ?
    Ces questions, en suspens, demeurent assez passionnantes.

  • Miklos Lendvai le 12/12/2011 à 10h33
    Franchement, les arguments de TF1 sont recevables. La ligue des champions a beaucoup perdu niveau évènementiel : la faute aux affiches qui se répètent, au nombre trop important de clubs par pays et à des commentateurs qui nous survendent un produit banal.

    Par contre, je ne suis pas sûr qu'à long terme les clubs français profitent de cette situation.A priori, TF1 ne reviendra pas dans la course la prochaine fois. Rien ne dit que les qataris vont réussir, malgré leur superbe catalogue, à s'installer dans le PAF. L'amateur de sport, abonné fidèle de canal, va devoir faire un choix : payer un deuxième abonnement ou résilier son abonnement canal.

    Et sinon, la finale sera visible sur quelle chaîne ?

  • Tonton Danijel le 12/12/2011 à 10h47
    Je me demande aussi si trop de foot n'a pas tué le foot. Et si, paradoxalement, le rendre moins accessible ne serait pas lui rendre service, comme dans les années 90 où on devait attendre fébrilement "le" match de coupe d'Europe ou les Bleus pour s'extasier devant du foot. Sinon cette dérive concerne aussi d'autres sports: plus aucun match de basket (hors JO et éventuelle finale des Bleus) en clair (alors qu'autrefois on pouvait voir des matchs de coupe d'Europe sur France Télévisions, en différé à 2h du mat, certes), quelques matchs de coupe d'Europe de rugby (le top 14 est entièrement sur Canal, hormis la finale). Le foot suit la tendance, et n'y échappe que grâce à une offre plus diversifiée (quoi que AJ pourrait tout rafler, même la coupe de la Ligue).

    Miklos Lendvai
    aujourd'hui à 10h33

    Et sinon, la finale sera visible sur quelle chaîne ?

    >> Direct 8, future membre du groupe Canal +.

  • Cantona pour un il y en a pour deux le 12/12/2011 à 11h13
    Comme dit Tonton, je pense que l'excès de foot survendu et la merchandisation à outrance (comme le dit l'article et les différents liens associés) a poussé le système à cette dérive.
    Le football est quand même omniprésent et pousse même les chaînes à modifier leur programme en fonction des diffusions des autres chaînes.

    Après est-ce que le fan va se lasser, je ne sais pas, l'ultra probablement pas, mais l'absence de foot à la télévision gratuite va entraîner une modification des comportements. Il n'y a qu'à faire une comparaison avec le récent lock-out de la NBA. Peu d'américains voyaient un manque de ne pas avoir leur dose de NBA. Certes le basket est une institution mais ils semblent que certaines batailles agacent les fans et les poussent à déserter leur sport favori, ou en faire une autre consommation (dans le cas présent NCAA). On peut alors imaginer que ce changement de diffusion va pousser le consommateur lambda vers d'autres matchs.

    Depuis 20 ans, le sport et donc le football a changé, et comme le dit l'article, le football est en train de perdre son image de sport universel. Tout le monde le pratique, mais tout le monde ne pourra plus le voir et imaginer une finale de coupe d'europe ou du monde, sur une chaîne payante va diminuer l'impact d'une éventuelle victoire...

  • Chaban del Match le 12/12/2011 à 12h32
    Une finale de coupe d'Europe, d'Euro ou de Coupe du Monde sera toujours en clair. La loi l'impose.
    Al Jazira semble bénéficier de fonds illimités et pourraît être capable d'imposer un monopole sur les droits télés. Un peu ce qu'a fait Canal à une époque.

    Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître mais, pour appuyer les propos de Tonton, au début des années 90, on avait droit à une dizaine de matches de foot à la télé en clair par an. En gros les matches de l'EDF, la finale de la Coupe de France (peut être aussi les demis finale) et quelques gros matches de coupe d'Europe. JE me souviens même d'une demie-finale de C2 Feyenoord-Monaco en 92 qui n'avait pas été diffusé du tout parce que Feyenoord s'était montré trop gourmand aux yeux de TF1. Et tous ceux qui aimaient le foot n'en sont pas mort. Au contraire je pense qu'à l'époque il y avait un côté "fantasmagorique" que le foot n'a plus. Le multiplex à la radio c'était le grand frisson et nous étions tous capables de savoir qui avait marqué un but juste au son de la clameur qui interrompait un commentateur.

    Les deals passés entre Al Jazira et les fédérations ou confédérations permet de financer le football et donc (soi-disant) de garder un niveau elevé en continuant de payer les joueurs une fortune.
    Le fait de rendre le football moins visible va, j'espère, mettre un peu fin à tout ce cirque médiatique, qui fait de n'importe quel joueur ayant marqué 3 buts en 3 matches un ballondorisable en puissance.

    Depuis 98, l'offre de foot est devenu de plus en plus importante. Jusqu'à aujourd'hui atteindre un niveau nauséeux. On n'en peut plus. Tu as raté un match de ton équipe favorite à la télé? Pas grave, y'en aura un autre la semaine prochaine, voire même dans trois jours. Il est où le plaisir de l'attente ? Bon bien sûr si on est supp de Valenciennes ou Nancy, on saute sur les occasions, mais franchement pour les grosses machines médiatiques...

    La rareté de la chose télévisuelle la rendait chère à nos yeux d'amateurs de foot. Une demie-finale de Coupe d'Europe était quelque chose de sacré et d'un peu mystérieux. Comme le saumon qu'on mangeait une fois dans l'annéeà Noel. Maintenant on mange du saumon tous les jours si on veut, et un Barça-Real ou un Milan-Manchester ça devient de l'ordinaire.

    Alors merci à Al-Jazira de redonner un peu de cachet au produit football. Sachant que de toutes façons quand on aura très faim on se fera un petit streaming.

  • magnus le 12/12/2011 à 12h38
    J'ai l'impression que les acteurs des chaînes acquérant les droits surestiment grandement la disponibilité financière des éventuels consommateurs. S'abonner à Canal était un geste presque naturel pour un fan de foot, avec les droits des championnats étrangers et des Coupes d'Europe. le morcellement a débuté avec TPS qui chope le foot allemand, puis Canal qui se met à faire un peu n'importe quoi avec sa grille de programmation (du genre un Naples-Lazio programmé sur C+ Sport balancé sur Sport+ parce qu'il y a un importantissime Wolverhampton-Wigan), pensant que tout le monde est abonné à la fois à C+ Canal Satellite. Le comble a été atteint par Orange qui crée une chaîne payante dispo uniquement sur son bouquet adsl, comme si c'était un produit d'appel suffisant pour larguer son FAI.
    Alors qu'il n'a jamais été aussi facile de voir un match en streaming sur le net, il faut payer 2 fois plus qu'avant pour voir du foot étranger de qualité, si on ne se contente pas du gavage forcé de Premier League.

  • le Bleu le 12/12/2011 à 13h21
    Voilà une comparaison intéressante: actuellement, combien de matchs sont visibles en clair ?

    Supposons une saison sans Euro/CDM. Nous avons:
    -12 matchs de l'Equipe de France
    -désormais disons 8 matchs de l'Equipe de France féminine
    -disons 6 matchs internationaux sur direct 8
    -quelques amicaux entre clubs également
    -13 matchs de LDC il me semble
    -une douzaine de matchs d'UEFA
    -une vingtaine de matchs de Coupe Machin
    -sans doute une quinzaine de matchs de Coupe de France
    -une poignée de matchs divers genre National, D1 féminine, Portugal...

    On arrive facilement à la centaine de matchs accessibles sur TF1, D8, FT, M6/W9. La moitié (CDL surtout) sans intérêt.

  • Espinas le 12/12/2011 à 13h40
    Sur les vertus de l'attente, il faut voir que l'époque a beaucoup changé aussi avec internet, des radios comme RMC qui parlent de sports quasiment H24 .

    Ce qui fait que presque personne (ou alors en le faisant exprès pour ne pas s'auto gacher le suspense) ne voit les résumés en ignorant complètement le résultat du match.
    Moi qui ne regarde quasiment que les matchs de mon club (OL) quand ils sont sur Canal ou TF1, je regarde plus de foot qu'à l'époque ou gamin, je regardais tout ce qui passait en clair, même le Bastia- Lorient de 32e de coupe de France.

    On ne reviendra à mon avis pas à la rareté.

    Par contre, le gros paradoxe, c'est que la L1 est presque plus facile à suivre avec un abonnement depuis l'étranger qu'en France. Les droits sont vendus de façon centralisée à l'étranger et pas bsoin de se poser la question Orange/Canal/ Al Jazeera.

  • Sens de la dérision le 12/12/2011 à 14h12
    Pascal Amateur
    aujourd'hui à 10h30
    Le Qatar est, pour faire simple, un pays arabe. Un sport où s'épanouit le racisme (la xénophobie du gouvernement n'incitant à aucune retenue), ne peut-il pas connaître un choc étonnant dès lors qu'il est la propriété du Qatar ? Un journaliste sportif peut-il aussi facilement céder au "délit de faciès (arbitral)" lorsqu'il est payé par une chaîne arabe ?
    Ces questions, en suspens, demeurent assez passionnantes.
    -----
    Quand il y a du pognon, les histoires de racisme etc deviennent rapidement marginales. Ne t'en fais pas !

    Miklos Lendvai
    aujourd'hui à 10h33
    Par contre, je ne suis pas sûr qu'à long terme les clubs français profitent de cette situation.
    ----
    C'était quand le dernier match de L1/D1 diffusé en clair ? Ça a porté préjudice au championnat de France ?

  • Chaban del Match le 12/12/2011 à 14h25
    Tiens je viens de penser à truc. Est ce si saugrenu d'imaginer un diffuseur qui imposerait un calendrier, un format ou une organisation à un organisateur de compétition ?
    Exemple : admettons qu'Al Jazira remporte les droits de la Coupe de la Ligue. Est ce qu'on peut imaginer une finale de la coupe de la Ligue ou même pourquoi pas un Final Four sur un mardi-mercredi + dimanche au Qatar ?