Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Mourinho Future

"On veut des hommes"... Mercredi soir, un fantasme de puissance s'est réalisé en prime time: l'Inter a douché la grotesque fragilité du Barça. Allelujah.,
Auteur : car'Olic'ba le 30 Avr 2010

 

Ce jeudi 29 avril au matin, les belliqueux jubilent. Mourinho a fait accepter à Eto'o de jouer arrière droit, donc c'est un génie. Evidemment. Espérons qu'il ait bientôt Iniesta sous ses ordres pour le faire jouer stoppeur. Et Hleb demi-défensif. Espérons qu'il arrivera à faire de tous les créatifs de la planète des tâcherons, des maillons, des rouages. Espérons que règne enfin sur le football cette grande homogénéité brutale qu'on a vue déployée à Chelsea puis à l'Inter. Ah oui, vivement que tout cela arrive. Marre de ces mecs qui jouent à la baballe, là, qui ont envie de faire les jolis. On veut des hommes, on veut des fighters. Ça suffit les poètes, les philosophes, les machins, là. "Liquidons l'héritage de mai 68", je veux dire. Entre autres vieilleries embarrassantes.

mourinho_samuel.jpg
Walter Samuel à l'échauffement.

Comme disait Gérard Houllier hier sur le plateau de Canal+: "Les puristes n'ont sans doute pas apprécié, mais quelle efficacité!". Ben attends, bien sûr. Adaptons cette phrase à la politique: Margaret Thatcher, "Les idéalistes n'ont peut-être pas apprécié, mais j'ai redressé le pays!". Ou à la littérature: Dan Brown, "Les intellos me conchient, mais moi je vends des livres". Ou au cinéma: James Cameron, "Je l'emmerde, moi, Godard, moi les gens comprennent mes films". Ben attends. Tranquille. Foot et eau fraîche, rien à foutre. Foot et grosse couche de goudron dans ta gueule, oui.
Et évidemment, remettons en cause le niveau de la Liga, quand on voit jouer le Barça hier. Ben oui, logique. Les matches verrouillés, solides, compacts, bien en place, ça c'est du haut niveau. Le plaisir des matches ouverts, animés, des ambitions offensives, c'est pour les gogos. Le haut niveau c'est le haut niveau de résultats, pas le haut niveau de jeu.

mourinho_banc.jpg
Sur le banc de l'Inter, les remplaçants se tiennent prêt à entrer à tout moment.

Tout se tient. D'ailleurs, il ne faudra pas oublier de décerner le Ballon d'Or à Walter Samuel si l'Argentine gagne la Coupe du monde. Il le mettra à côté des bouts de maillots d'Ibrahimovic et Drogba, comme un guerrier ses scalps. C'est ça, l'image du vrai foot qu'on aime.
Et le petit Napoléon Mourinho, avec ses mimiques et attitudes aigres et condescendantes de président français, pourra enfin être élu à l'UEFA à la place de cette endive de Platini. C'est pas du cynisme, c'est du réalisme. Nuance. Et là on aura peut-être enfin le vrai sport de robots coulissants, bien coulissants, qu'on attend tous, comme en politique, comme partout, ça défend bien, c'est bien planté devant sa maison, devant l'enclos, et ça gicle sous forme de torpille. En avant vers un monde meilleur.

mourinho_briefing.jpgExclusivité: la mise en place tactique de Mourinho avant le match.

Réactions

  • Papin Jour Pape toujours le 30/04/2010 à 13h46
    Gigodanho
    vendredi 30 avril 2010 - 13h43
    Charterhouse11
    vendredi 30 avril 2010 - 13h30
    Trop d'aigreur tue l'objectivité.
    ----
    Ouais.
    Trop d'humour aussi. Trop de talent également.
    Donnez de l'eau tiède à ceux qui ont soif de platitude.

    ---

    Ce qui ne transparait absolument pas de ma réaction en revanche, c'est que j'ai pris du plaisir à lire ce texte, que j'ai pour ma part, plus ressenti comme volontairement assumé extrême.

  • Nicaulas le 30/04/2010 à 13h46
    Avec ce bouillant débat, je me sens le cul entre deux chaises: j'adore la façon de jouer de Barcelone en général, j'adore ce qu'a fait l'Inter sur cette confrontation.

  • Troglodyt le 30/04/2010 à 13h49
    Donner une tribune aux idéologues, c'est un très bon moyen de juguler le terrorisme.

  • Tricky le 30/04/2010 à 13h50
    Moi, j'adore Caro.

    L'amour l'aveugle, mais qu'est ce que c'est un bon papier.

  • Marquet Moon le 30/04/2010 à 13h54
    Pourquoi faudrait-il de l'objectivité dans un texte comme celui là? Evidemment qu'il déborde de fiel, ce texte, c'est précisément ça qui est bon.
    Perso, j'aime beaucoup (vignettes jouissives, par ailleurs).

  • Papin Jour Pape toujours le 30/04/2010 à 14h00
    J'avais oublié en effet, les vignettes sont terribles.

    (Ps : j'attendais des Cahiers un Véritable article de fond sur le coup de l'arrosage automatique. Toufoulcan je dis)

  • Qui me crame ce troll? le 30/04/2010 à 14h01
    Clap, clap. Merci caro pour ce post salutaire.
    Quand je pense qu'ici même Correa ou Ricardo étaient constamment conspués alors qu'ils n'ont apparemment pas fait le dixième de ce qu'a fait Mourinho, et avec un effectif x fois moins talentueux...
    On sent aussi une espèce de jalousie chez ceux qui sont contents de ce match je trouve. Un peu de celle qu'on rencontre chez le tâcheron du milieu de la classe envers l'intello de devant.

  • Café-Crème le 30/04/2010 à 14h01
    J'avais plussuné le post.
    J'applaudis l'article.

    Un débat sans fin a suivi sur le fil "Ligue des champions", qui a même débouché sur des tactiques alternatives, sur le prolongement de la révolution de mercredi soir: lien

  • José-Mickaël le 30/04/2010 à 14h01
    Ah, revoilà le texte de Carolizba qui a fait tant couler d'encre sur le forum... En le relisant, je ne comprends toujours pas pourquoi nombre de CdFistes lui ont rétorqué qu'il n'était pas interdit d'aimer un autre football. Carolizba n'a fait que donner son point de vue. Et il l'a fait de façon humoristique, en forçant le trait, en caricaturant (pas étonnant sur un site comme celui des Cahiers !)

    Madar M'a Tuer
    vendredi 30 avril 2010 - 13h45
    > Juger Mourinho [...] sur un seul match [...] c'est un peu facile.

    Il n'a pas jugé Mourinho, il a donné son sentiment (par exemple il ne tire aucune conclusion générale). Et c'est juste de l'humour un peu féroce, pas de l'aigreur.


  • mollows le 30/04/2010 à 14h06
    / dernière icono, z'auriez pas la même photo avé des hélicos ?

La revue des Cahiers du football