En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

Stade malaise

Deux ans après "Papa Blog", le site "Passion Malherbe" a mis fin à ses activités, découragé par l'état d'esprit qui règne au sein de son club favori, le SM Caen. Drôle d'ambiance en Basse-Normandie.
Auteur : Richard N. le 6 Jan 2010

 

Le Stade Malherbe de Caen avait à peu près tout pour cultiver l'image d'un club sympa. Loin des turpitudes du "haut niveau", des clasicos et des crises automnales, il aurait pu être le club du professionnalisme à visage humain, ou quelque chose du même genre. Un club qui serait la fierté de sa région, et qui drainerait nombre de supporters fidèles et présents à tout instant, aussi bien lorsque l'équipe joue les premiers rôles (en Ligue 2) que lorsqu'elle se bat pour le maintien (en Ligue 1).


smcaen_logo.jpgQui ose faire de l'esprit?

Il semble pourtant que le club normand ait choisi une autre voie. Celle des chiens de garde. À Malherbe, on fait régner l'ordre et on exige le respect. Le club normand a en effet pris le parti de "maîtriser sa communication". Sur internet, il dispense les bonnes informations à travers un site officiel qui se veut être la voix du club, unique et indiscutable. Seulement, bien d'autres sites existent sur la toile qui traitent du Stade Malherbe. Comme partout ailleurs, ils sont l'œuvre de supporters dévoués, et proposent un contenu souvent plus intéressant. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si ces sites se contentaient de résumer les rencontres de l'équipe. Mais ces amateurs ont le toupet de donner leur avis, de critiquer les choix de l'entraîneur, d'égratigner les joueurs, voire de faire porter au club la responsabilité d'une défaite! Pire, certains font même de l'esprit.

Début 2007, déjà, le club normand avait défrayé la blogosphère avec l'affaire "Papa Blog" (lire "Scandale à la papa"). Quatre jeunes supporters caennais s'étaient inspirés du célèbre Petit José pour le cuisiner à la sauce normande et brocarder l'entraîneur de l'époque, Patrick Parison. Si, du côté de Marseille, José Anigo avait su la jouer fair-play en riant des mésaventures du personnage qu'il avait inspiré, on se montra nettement moins enclin à sourire sur la côte normande. L'entraineur caennais, ainsi que son mentor Franck Dumas, manifestèrent leur agacement... en déposant une plainte. Les blogueurs, surpris et effrayés, mirent aussitôt fin à la farce. Franck Dumas avait conclu sans la moindre honte: "S'ils ont peur, ils ont raison d'avoir peur" (lire "Fermez-là quand je l'ouvre").


Mon avocat sur ton site

Deux ans plus tard, c'est une nouvelle histoire de fermeture de site qui attire l'attention sur le club caennais. Passion-malherbe.com, un site indépendant très visité, affiche fin octobre un message d'adieu d'Aline Chattel (à retrouver dans le cache de google), la principale protagoniste du site. Celle-ci explique qu'elle part se consacrer à de nouveaux projets. Mais une interview édifiante sur le site de So Foot (1) montre qu'elle a également été vaincue par l'étrange mentalité qui règne au sein du club normand. Quelques extraits de l'interview laissent pantois:
À la fin de l’entraînement, Dumas vient me voir et il me demande "C’est bien vous, Aline ? – Oui, c’est moi. – Vous ne manquez pas de culot de venir photographier les joueurs aux entraînements alors que vous les incendiez sur votre site. Je vous interdis d’assister aux entraînements".

Un autre extrait, concernant cette fois la star de l'équipe reléguée en 2009, donne le même sentiment de gêne:
Je vais voir Savidan qui venait de sortir des vestiaires. "Ah non, pas d’interview" me dit-il (...) je lui explique ma démarche et il m’a juste répondu "Mon avocat surveille votre site et a relevé plusieurs messages, faites attention".

Si les propos de l'entraîneur caennais ne surprennent plus grand monde, ceux de l'international français (une demi-sélection, deux papinades ratées) ne manquent pas d'étonner. Faut-il croire que tous les joueurs professionnels se paient des avocats pour rechercher un mot de travers dans les forums de supporters? Ou n'est-ce, comme on l'espère, que l'expression d'une paranoïa aigüe née de relations difficiles avec la "vraie" presse?


Contre leur camp

Les pressions directes ou indirectes exercées par le SM Caen ont ainsi contribué à décourager et, in fine, faire disparaître deux sites de supporters... Cela n'a rien de glorieux. Cela confine même au ridicule tant on sait que ces webmasters indépendants n'ont pas vraiment la possibilité matérielle de se défendre. On reste surtout étonné par le fait que des protagonistes du foot professionnel, prospères et privilégiés, puissent prendre ombrage de propos contenus dans des pages web réalisées par des gens comme vous et moi. Voilà bien l'éléphant effrayé par une souris.

Les sites indépendants, les forums et les blogs sont animés avant tout par la passion de leurs auteurs. Ils sont bons ou mauvais, mais ils participent à la vie de leur club, transmettent son histoire et sa culture. On peut ajouter, cyniquement, qu'ils participent gracieusement à la promotion de l'équipe, du match à venir et des maillots disponibles en boutique. L'énergie dépensée à les faire disparaitre témoigne bien de la courte vue des professionnels du football. Le plus inquiétant est que ceux-ci n'hésitent pas à brandir la menace judiciaire pour parvenir à leur fin. C'est sans doute l'air du temps qui veut que les tenants du moindre pouvoir n'hésitent pas à s'en servir, au mépris de la plus élémentaire des libertés d'expression.


(1) Lire l'interview "RIP Passion Malherbe, entretien avec Aline Chattel".

Réactions

  • Vasy Mollo le 06/01/2010 à 08h15
    Balbir qui interjette appel contre les CDF, Le Stade Malherbe qui sulfatte les sites non officiels ... Nous vivons une époque formidable !!!

  • Save Our Sport le 06/01/2010 à 08h43
    Quel détestable personnage que ce Dumas. Décidément.

  • Tonton Danijel le 06/01/2010 à 08h45
    "J'ai compris pourquoi je ne serai jamais un homme d'affaire, un homme d'affaire t'aurait ignoré."

    Et c'est un autre Franck qui l'a dit... avant de se faire descendre.

  • karlsvensson le 06/01/2010 à 09h02
    Ouaiiiiiis on parle de nous dans les Cahiers ! On parle de nous dans les cahiers ! On parle de nous dans les ca...

    :(

    Le pire là-dedans, c'est que Dumas est en train de réussir (même si rien n'est gagné) la remontée, et qu'on l'aura donc encore pour longtemps.

    Corolaire de la loi de Murphy : "Vous espériez la stabilité depuis des années au poste d'entraineur ? On vous colle Dumas pendant 5 ans."


  • Et ne ris que l'art sonne le 06/01/2010 à 09h04
    Sympa cet Article.

    Après un survol rapide de l'interview d'Aline dans Sofoot (de Novembre) je reste assez étonné et attristé de la réaction de Savidan...

    Pour moi, il était l'image du joueur simple et juste, avec une grosse Grinta. Comme quoi ce n'était qu'une image apparement (*smiley bien blasé*)

  • Tonton Danijel le 06/01/2010 à 09h08
    Ben à la limite tant mieux pour vous... Je préfère en tant que supporter un un club en Ligue 1 avec le dernier des s.... qu'en National avec la première des crêmes.

    Par contre, c'est clair que le jour où Dumas perdra son mojo, il risque de connaître le même lynchage que RayDo avec son art encore plus maîtrisé pour se créer des ennemis...

  • Tonton Danijel le 06/01/2010 à 09h09
    (je répondais à karlsvensson)

  • LLBB1975 le 06/01/2010 à 09h12
    Tous ces gens vont finir par tuer leur poule aux oeufs d'or. Un jour, les quidams moyens (comme moi) en auront marre d'être pris pour des portefeuilles et iront voir ailleurs s'il ne fait pas meilleurs.

  • karlsvensson le 06/01/2010 à 09h19
    Tonton Danijel
    mercredi 6 janvier 2010 - 09h08

    On est bien d'accord ! D'autant que j'apprécie encore certains côté de Dumas (un peu dans la même veine que Savidan, en moins doué pour la communication). Et puis il faut avouer que le jeu de Malherbe a été vraiment bon ces dernières années (toutes proportions gardées), et j'en suis le premier ravi (Jacob).


  • Tonton Danijel le 06/01/2010 à 09h21
    Et je suis complètement d'accord avec le chapeau de l'auteur: c'est d'autant plus regrettable que Caen avait tout pour cultiver l'image d'un club sympa dans ce monde de requins.

    D'ailleurs, mon premier frisson de football à la télé, c'était le Caen-Saragosse, le seul match européen du stade Malherbe avec Stéphane Paille pour allumer le feu...