En vous connectant, vous certifiez n'avoir jamais trompé votre club favori. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

PSG 2009/2010 LA FICHE

Le PSG chassera-t-il ses démons, ou bien cela sera-t-il encore l'inverse? • Le scénario idéal • Le scénario catastrophe • L'action typique • Le listing • Les grandes questions
Auteur : Ilf-Eddine alias Raspou (avec T. L.) le 21 Sept 2009

 


fiche_psg_logo2.jpgLe scénario idéal (pour Colony Capital)

Pour rentabiliser un début de saison qui voit le PSG enchaîner les victoires, Sébastien Bazin procède le jour de l'ouverture du mercato d'hiver à la vente de cinq éléments du groupe professionnel: Stéphane Sessègnon (Real Madrid, 123 millions d'euros), Guillaume Hoarau (Blackburn Rovers, 45 millions), Mamadou Sakho (Arsenal, 18 millions), Clément Chantôme (Valenciennes, 3 millions), Mateja Kezman (Arles-Avignon, prêt sans option d'achat après son retour de Russie).

Colony Capital ayant consacré l'intégralité de l'argent de ces ventes à racheter des maisons de particuliers ruinés aux Etats-Unis, Antoine Kombouaré peine à aligner onze joueurs valides de plus de 18 ans. Son équipe réalise pourtant un parcours honorable, pointant à la sixième place, à deux points de la Ligue des champions. Prenant peur devant ces résultats qui pourraient conduire à une flambée des primes de match, Sébastien Bazin licencie l'entraîneur et le remplace par Laurent Fournier afin, dit-il, "de réparer l'injustice commise il y a quelques années".

Délesté également en fin de mercato hivernal de Peguy Luyindula (Saint-Étienne, 3 millions), Jérémy Clément (Marseille, échange contre Édouard Cissé), Sylvain Armand (Rangers, pour rejoindre Jérôme Rothen) et Marcos Ceara (Eglise évangélique du Brésil), privé d'un Makelele blessé et d'un Giuly sur les rotules, le PSG sombre en championnat et termine dernier non-relégable, mais remporte la Coupe de France en battant l'OM en finale sur une frappe de trente-cinq mètres d'Édouard Cissé.

À la fin de la saison, abusé par les maillots bleus et rouges qu'il confond avec ceux du Barça, un émir rachète le club 450 millions d'euros et nomme Charles Villeneuve à la présidence. Sébastien Bazin est nommé Manager of the Year par le Conseil d'Administration de Colony Capital.



Le scénario catastrophe (pour Colony Capital)

Bien que n'ayant pas remplacé Jérôme Rothen, ni un Ludovic Giuly gravement blessé suite à un choc avec Mevlüt Erding, le PSG flambe jusqu'à décembre, emmené par un Stéphane Sessègnon assumant pleinement son rôle de seul milieu offensif de l'effectif (12 buts et 14 passes décisives à la trêve).

À quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal, alors que Sébastien Bazin se frotte déjà les mains devant les offres s'accumulant sur son bureau pour le milieu béninois (Manchester City proposant même 250 millions d'euros + Robinho), un nouveau krach boursier replonge le monde dans les affres d'une crise qu'il pensait tout juste quitter. Acculé par ses créanciers, victimes d'une escroquerie qui ferait passer Bernard Madoff pour un philanthrope, Colony Capital est obligé de solder au plus vite ses actifs pour éviter la faillite: le PSG est revendu 500.000 euros aux Hoolicools, qui élisent Vikash Dhorasoo à sa présidence.

Maintenant le rythme acquis avant la trêve, le PSG décroche son troisième titre de champion de France, Stéphane Sessègnon finissant la saison à 19 buts et 35 passes décisives. Seule ombre au tableau: une défaite au Parc en demi-finale de la Coupe de France face à un OM par ailleurs moribond en championnat (0-1, but d'Edouard Cissé), et qui perdra la finale contre Guingamp.



L'action de jeu typique du Paris Saint-Germain

fiche_psg_action.jpg

À la 90e minute d'un 0-0 poussif, Paris a sa ligne défensive à hauteur du point de penalty et sa ligne de milieux à l'entrée de la surface... Pas attaqué, un joueur adverse prend sa chance de loin: immobile sur ses appuis, Coupet voit la balle s'écraser sur sa transversale, frapper le sol devant sa ligne et revenir en jeu – en tribune, Mickaël Landreau qui, plein d'espoir, s'était levé en serrant les poings, retombe lourdement sur son siège et se rompt à nouveau les ligaments croisés.

Le ballon revient sur Sammy Traoré qui fait un grand pont sur l'attaquant adverse et part à grandes enjambées vers l'aile gauche. Le temps qu'il lève la tête pour regarder les appels, Ludovic Giuly est déjà dans la surface opposée, hors-jeu de trente-cinq mètres – à bout de souffle, l'ancien Monégasque préfère sortir du terrain, où une équipe médicale l'attend avec du matériel de réanimation.
Embêté d'avoir le ballon, Traoré veut trouver son meneur de jeu, mais Stéphane Sessègnon est en train de se battre avec l'arrière droit adverse... Du coup le grand Malien balance un long ballon vers l'avant. Guillaume Hoarau se précipite pour dévier de la tête quand surgit Mevlüt Erding, qui prend appui sur une motte de terre, lui monte sur les épaules et dévie le ballon avant lui – en tribune, Sébastien Bazin demande à Alain Roche sur quels critères exactement il a estimé la complémentarité des deux attaquants.

La Commission d'éthique, s'auto-saisissant pour la première fois depuis un an et demi, annule le point du match nul gagné par Paris en estimant que ladite motte de terre était en fait un monticule de taupe et que, de fait, les Parisiens jouaient à douze contre onze.



Le listing

Le point fort
Personne n'attend le PSG en haut du classement.

Le point faible
Personne n'attendra le PSG si les autres ont pris de l'avance.

La stratégie secrète du coach
Profiter de l'exposition médiatique du PSG pour être l'entraîneur le plus souvent suspendu de Ligue 1 pourtant convoité par Frédéric Antonetti.

La devise du président
"Mais si, mais si, je vous assure que c'est moi le président du PSG!"

La stratégie secrète du président
Envoyer une lettre recommandée au conseil d'administration du club sommant Colony Capital de donner plus de moyens au club.

L'espoir inavouable
Que Coupet arrête les buts que Landreau laissait passer.

L'objectif sportif officieux
Gagner la Coupe Gambardella.

L'objectif économique
Revendre le club à Jean-Michel Aulas.

L'objectif marketing
Revendre les maillots bleus et rouges au SM Caen pour leur retour en D1.



Les grandes questions

• Après quelle journée Luis Fernandez déclarera-t-il "Si on a besoin de moi, je suis disponible"?
• La direction est-elle consciente que, des grands anciens, il ne reste plus que Djorkaeff et N'Gotty qui n'aient pas été approchés pour diriger le club?
• Sessegnon va-t-il apprendre à mettre de vrais coups de boule?
• Aura-t-on le droit de surnommer Claude Makelele "le Big 4"?
• Edel a-t-il réussi à convaincre Carrasso de lui refiler son contact chez Weight Watchers?
• À quel moment Alain Roche déclarera-t-il: "Si on a besoin de moi, je suis dans mon bureau"?


> OM 2009/2010, la fiche
fiche_om_logo3.jpg

Réactions

  • DidierF le 21/09/2009 à 03h29
    Je ne me lasse pas des fiches. Non, je ne m'en lasse pas.
    J'en veux bien encore. Je suis content.

  • lunatic XV le 21/09/2009 à 04h36
    Ils auraient pu nous laisser gagner la Coupe de France contre Guingamp quand meme....

    Bon sinon des parisiens pour commenter le but de Doudou samedi? Finalement on a trouve son poste... et c'est pas milieu defensif.

  • Le_footix le 21/09/2009 à 09h14
    Ah là là ça tue quand même.

  • DarkZem13 le 21/09/2009 à 09h45
    Très très bon, j'adore, j'espère qu'il y aura d'autres fiches comme celles-ci.

    Cependant, n'y aurait-il un petit anachronisme au début du scénario idéal? En effet, vous parlez des départs au début du mercato d'hiver qui posent des problèmes d'effectif, et vous dites "Colony Capital ayant consacré l'intégralité de l'argent de ces ventes à racheter des maisons de particuliers ruinés aux Etats-Unis, Antoine Kombouaré peine à aligner onze joueurs valides de plus de 18 ans. Son équipe réalise pourtant un parcours honorable, pointant à la sixième place en décembre, à deux points de la Ligue des Champions." Si les joueurs cités ne sont partis qu'en janvier 2010, le problème cité ci-dessus ne se pose pas en décembre 2009 puisqu'ils sont toujours dans l'équipe, non?

    A moins que je me trompe, à savoir que le mercato d'hiver commence bien le 1er décembre et non le 1er janvier (c'est fort probable, j'ai souvent confondu). Ou que je n'ai pas compris, c'est aussi fort possible! ;) Dans ce cas, oubliez ce post et acceptez toutes mes excuses!

  • rom's le 21/09/2009 à 09h47
    Il a été déclaré d'utilité publique Raspou, ou pas encore ?

  • Tonton Danijel le 21/09/2009 à 11h27
    Cet article + le sondage idiot, le PSG est toujours aussi bon client pour la déconne...

    Bravo raspou.

  • Raspou le 21/09/2009 à 12h34
    Merci darkzem, c'est corrigé.

  • DarkZem13 le 21/09/2009 à 12h35
    Merci à toi Raspou pour ce bel article!

  • Rhônealpinho le 21/09/2009 à 15h59
    Mais où va-t-il chercher tout ça?
    Et quand on pense qu'on va encore forcément trouver un moyen de faire pire (ou mieux, c'est selon) que ces scénarios là...

  • Jeanroucas le 21/09/2009 à 16h11
    Il faut renommer Raspou.
    Je vote pour "Raspoutre"