Ne perdez pas de temps à lire ce texte, connectez-vous vite pour commenter les articles des CDF. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

DU SANG, DE LA SUEUR ET DES LARMES

Invité : les Cahiers du catch – Les Cahiers du foot sont heureux de saluer la naissance d'un petit frère. Il porte des slips bizarres et bave un peu, mais on va l'aimer.
Auteur : Axl Rothen le 11 Juin 2009

 

gg_cahiersducatch.jpg


Ce "George Guest" est un invité pas comme les autres. Si jusqu’ici cette rubrique a permis aux Cahiers du football d’accueillir et de présenter des sites dont le rapport au football est proche du leur, c’est cette fois un site qui a fait sienne la "méthode Cahiers" qui est à l’honneur. Et si son objet est bien éloigné du rectangle vert et du ballon rond, son style en fait un cousin proche, quoique pas vraiment sortable.

cdc_7.jpgEnfant bâtard
A leur apparition, à une époque lointaine où ni l’équipe de France ni Randy Orton n’étaient champions du monde, les Cahiers du foot ont représenté une bouffée d’air frais dans le paysage médiatico-sportif français. Les Cahiers souhaitaient traiter le football avec humour et dérision, sans négliger pour autant les sujets qui fâchent.

Cette méthode est aisément transposable à d’autres sports et, depuis le temps que les Cahiers existent, on aurait été ravis, mais pas surpris, de voir naître les Cahiers du rugby, du tennis, du basket, du hand, etc. Mais il faut croire que les fans de Kelleher, Federer, Bryant ou Karabatic sont de sacrés fainéants, à la différence de ceux de Chris Jericho. Car le premier site prenant directement pour référence les CdF ne se consacre pas à un sport en tant que tel, mais à cet enfant bâtard de la lutte et de la commedia dell’arte qu’est le catch.


Une passion honteuse qui s’assouvit en cachette
Le catch, nous le savons bien, a mauvaise presse. À en croire ses nombreux détracteurs, il s’agit d’un spectacle grotesque et vulgaire, faisant appel aux plus bas ressorts de l’âme humaine. Si s’y intéresser peut être toléré de la part d’enfants de moins de dix ans, il semble inimaginable qu’un adulte sain d’esprit puisse consacrer du temps de cerveau disponible à ces pitoyables simagrées. Certes, ces arguments sont en bonne partie justifiés. Mais à y regarder de plus près, les mêmes raisonnements n’étaient-ils pas opposés, il n’y a pas si longtemps, aux supporters de football? Jusqu’au triomphe orgiaque de 1998, le supporter de foot n’était-il pas considéré comme un débile, qui plus est potentiellement dangereux dès lors qu’il se retrouvait en meute?

Ne vous en faites pas, nous n’allons pas tresser une fastidieuse comparaison de ces deux passe-temps. Qu’on nous autorise toutefois à affirmer qu’un objet comme le catch, à condition d’être considéré sous le bon angle, peut tout comme le football amuser, enthousiasmer et même fasciner.


cdc_2.jpg
- Regardez! Les gentils, ils font comme les méchants!
- Ça veut dire que nous aussi, on doit faire ça!
- Oui! Semons la mort et la destruction sur la planète!
- Obscurcissons le ciel de la fumée des villes détruites!
- Gloire à Satan!


Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes
Evacuons immédiatement un faux débat récurrent: non, évidemment, le catch n’est pas un sport, et oui, évidemment, nous savons que les matchs sont arrangés à l’avance. Il n’empêche que les catcheurs sont (au moins pour la plupart d’entre eux) des athlètes accomplis capables d’accomplir des prouesses physiques sidérantes, et que l’issue des combats, si elle est pré-écrite, n’est pas forcément prévisible pour autant, comme en témoignent les concours de pronostics qui fleurissent sur le net, et notamment sur les Cahiers du catch: on a autant de chances de prédire avec exactitude les résultats de dix combats d’une réunion de catch que de faire une grille parfaite au Loto Foot.

De plus, le catch actuel, du moins tel que pratiqué dans la plus grande fédération mondiale, la WWE (World Wrestling Entertainment, qui est la seule fédération que nous suivons attentivement du fait de sa plus grande exposition et aussi par manque de temps pour les autres), donne la part belle aux talents d’acteurs des protagonistes. Semaine après semaine, show après show, le plus grand cirque du monde raconte des histoires dont les matchs ne sont que des éléments parmi d’autres. Le catch est un ensemble unique, constitué à la fois de combats souvent spectaculaires et de saynètes faisant avancer le récit. C’est ce qui en fait le charme et l’unicité. C’est aussi ce qui nous a d’abord intrigués puis aimantés. Et finalement donné envie d’écrire.


Un paysage médiatique uniforme
Aux Etats-Unis, ce spectacle total est entré dans les mœurs depuis plusieurs générations, si bien que bon nombre de papas de Seattle ou de Louisville racontent à leurs enfants les exploits des catcheurs d’antan avec la même émotion que nos propres pères nous narrent encore les performances des footeux des années 1970. Une presse diversifiée et d’innombrables sites Internet sérieux y sont consacrés. En France, on n’en est pas là (qui a dit "heureusement"?). Le catch, en pleine expansion depuis un an ou deux après de longues années d’éclipse (une émission hebdomadaire y avait été consacrée sur Canal+ au milieu des années 1990), est principalement l’affaire des enfants et des adolescents. L’offre médiatique est à l’avenant: une diffusion télé encore balbutiante, une presse axée sur le jeune public et une blogosphère vivante, constellée de quelques sites excellents, mais très inégale et globalement submergée de skyblogs dédiés au culte de tel ou tel catcheur en langage SMS.

C’est dans ce contexte que, forts de nos années de lecture assidue des Cahiers (auxquels nous avons même eu l’honneur de contribuer épisodiquement), nous avons immodestement lancé, au début de l’année 2009, les Cahiers du Catch. Un peu comme en 1997 les pères fondateurs des CdF postaient leurs premiers articles comme des bouteilles à la mer, espérant qu’il se trouverait quelque part des lecteurs partageant leur vision, nous avons voulu faire le site que nous aurions aimé lire. Fondamentalement, il s’agit de pester contre des histoires abracadabrantes ou des matchs foireux, ou au contraire de s’incliner devant la maestria des scripteurs et des acteurs, mais toujours en ricanant, sans hésiter de temps à autre à sombrer dans un mauvais goût régressif auquel le spectacle invite souvent, on ne le nie pas.


cdc_1.jpgDes types qui comprennent rien, d’autres qui viennent de se faire casser la gueule, et une gonzesse à poil: on est bien au Jugement dernier de la WWE.

Are you rrrrready to rumble?
Si vous vous aventurez jusqu’à nos pages, vous trouverez donc des analyses hebdomadaires des deux principaux shows de la WWE (Raw et Smackdown); des comptes-rendus des pay-per-view mensuels; des rubriques consacrées aux grands catcheurs du passé ou à des thèmes globaux (traitement du catch féminin, vision géopolitique propre à la WWE, attitude face au dopage, et ainsi de suite); et bien sûr plusieurs formats humoristiques qui pompent éhontément des concepts Cdfiques comme les faux reportages ("24 heures dans la vie de…"), les vignettes ou encore des sondages tout à fait idiots (faut-il être idiot pour se demander à quel catcheur ressemble le plus Nicolas Sarkozy, alors que l’un d’entre eux est un nain particulièrement ignoble?). Sans oublier de confortables modules vidéo. Tout pour être heureux, en somme (jusqu’à ce que les Cahiers du foot nous collent un procès pour plagiat sur le dos).

La saison de foot est terminée, et il n’y a pas de Coupe du monde ou d’Euro à se mettre sous la dent cet été. Alors plongez-vous dans le monde merveilleux du catch!

>> Lire aussi : 11 raisons de préférer le catch au football.

gg_cahiersducatch.jpg

Réactions

  • Dr_Evil_Hodzic le 15/06/2009 à 13h58
    José-Mickaël
    vendredi 12 juin 2009 - 13h09
    Mouais... Je ne me souviens plus exactement, mais il était tombé le dos sur un angle de quelque chose, et de deux mètres, et une fois tombé il était sans connaissance.

    >>> Ca ressemble à du Jeff Hardy.
    lien

  • Thierry en rit le 20/06/2009 à 11h07
    wiseman81
    jeudi 11 juin 2009 - 12h02
    Hulk Hogan! Le seul et l'unique. De souvenir, il doit être le premier sportif dont je me rappelle et la première image Panini de sportif que j'ai eue.
    Je me suis toujours demandé si cela valait le coup d'aller voir du catch en vrai ou si cela ressort mieux à la TV?
    ---------------------

    Justement, c'est vrai que le catch quand t'es gamin t'es à fond dedans parce que personne te dit qu'ils font semblant et t'adore la bagarre alors forcément. Pour moi c'est plus un spectacle qu'un sport, je suis désormais incapable d'en regarder à la télé mais je suis sur qu'une fois sur place avec l'ambiance, la bière et les cris de guerre tu pourrais passer un bon moment. Tu pourrais même te surprendre à lancer quelques encouragements de-ci de-là une fois pris dans le jeu..

  • José-Mickaël le 21/06/2009 à 23h38
    Dr_Evil_Hodzic
    lundi 15 juin 2009 - 13h58
    > >>> Ca ressemble à du Jeff Hardy.
    > lien

    Avec ma connexion bas débit, je ne peux pas dire...

    Sinon, j'ai encore essayé il y a quelques jours, sur Canal Plus : il y avait un ring avec plein d'échelles autour. Quel est le but des échelles ? C'est évident : donner plus d'occasions aux combattants de se faire encore plus mal. Et c'est ce qu'ils ont fait. Il y a clairement une volonté délibérée de jouer sur le sadisme. Car ce n'est pas pour améliorer, disons, la rapidité des combats, ou le suspense, ou la qualité de la retransmission. Non, c'est pour que les combattants se fassent encore plus mal. Bref, j'ai vu un combat que je trouve indigne. À un moment, un des deux catcheurs a posé une échelle à l'envers en V, puis a enfoncé son adversaire dedans. Un peu plus tard il y en a un qui est tombé sur le dos sur une échelle située par terre. Tout ça n'a qu'un intérêt : le sadisme. Il n'y a pas plus de suspense, les combats ne sont pas plus techniques... C'est juste que les combattants sont amenés à avoir encore plus mal que d'habitude. Et si on organise de tels combats, c'est pour faire plaisir au sadisme du public. On est bien dans le même principe que les combats de gladiateurs (sauf qu'il n'y a pas de morts).

    À la fin, l'un des deux a coincé l'autre entre les barreaux de l'échelle et a pu ainsi l'immobiliser, il est alors monté chercher sa ceinture (le prétexte des échelles, c'est que la ceinture était accrochée en l'air). Les deux combattants étaient au bout du rouleau, le vainqueur comme son adversaire, mais il s'est retrouvé champion du Monde. Eh bien une fois sa ceinture gagnée, voilà que déboule un catcheur venu d'on ne sait où, à moitié en tenue de combat (comme par hasard !). Il a juste eu à ôter son pantalon, je crois. Et qu'a-t-il fait ? Il a combattu le vainqueur, et gagné en deux minutes (trop facile, vu que l'autre était complètement lessivé après son combat avec les échelles) et - véridique - il a été sacré champion du Monde. Ben oui, vu qu'il a vaincu le champion du Monde, c'est à son tour de l'être. Ça, c'était le ponpon !

    Je n'ai pas vu le début de l'émission, et j'ai zappé après ça. Alors bon, on me dira : pourquoi tu regardes, si ça ne te plaît pas ? Hypocrite, va ! Non, je ne suis pas hypocrite. Autrefois je n'aimais pas le rugby, mais quand j'ai compris les règles et les enjeux, j'ai appris à aimer ce sport. Pareil avec le golf. Je me suis dit que, peut-être, j'aimerais le catch après avoir lu l'article des Cahiers. C'est pour ça que, lorsque je suis tombé dessus en zappant, j'ai décidé de regarder jusqu'au bout. Mais non. C'est indigne, grotesque, et c'est du sadisme gratuit. C'est pire que mes souvenirs d'il y a quelques années. Je plains les catcheurs, et je leur souhaite de se syndiquer pour ne pas accepter qu'on se serve d'eux de cette façon.

    Le pire, c'est qu'aujourd'hui je suis allé voir, par curiosité (malsaine) les Cahiers du catch, et ils parlent de ce combat, et ils en parlent comme si de rien n'était, comme si c'était juste un affrontement sportif... J'ai l'impression d'être un extra-terrestre. On me dira : il faut prendre ça au second degré. Mouais... les côtes félées après une chute sur l'échelle (je suis sûr que ça laisse des traces), est-ce qu'elles sont au second degré ? Et après les échelles, qu'est-ce qu'on va inventer ? J'ai une suggestion : qu'on entoure le ring de barbelés. Et j'ai bien peur que certains y aient vraiment pensé.

    Bref, je m'intéresserai au catch quand ce spectacle aura un minimum de dignité. Mon opinion est que Canal Plus se déshonore en diffusant ce genre de chose. Mais bon, c'est juste mon opinion.

    (Maintenant, je n'ai rien contre ceux qui aiment regarder le catch. Mais disons que je me sens comme un extra-terrestre à côté.)

  • José-Mickaël le 21/06/2009 à 23h53
    Dr_Evil_Hodzic
    lundi 15 juin 2009 - 13h58
    > >>> Ca ressemble à du Jeff Hardy.
    > lien

    Je suis en train de télécharger ça. Pour l'instant je n'ai vu que les 8 premières secondes, mais ça me dit quelque chose.

    Au cas où ce serait bien ce combat, est-ce que tu sais comment ça s'est terminé ? Est-ce que le combattant qui a chuté s'en est remis ?

    En tout cas, merci à toi pour avoir été chercher le combat en question !

  • José-Mickaël le 22/06/2009 à 00h31
    Ça y est, j'ai vu la vidéo. Au début ça ressemble pas mal à mes souvenirs, mais je ne crois pas que ça finissait par un saut de l'ange de 5m de haut. Cela dit, les deux allongés et KO, ça ressemble à la fin. Et que ce soit ça ou pas, je trouve cette séquence effrayante et j'ai peur qu'ils n'en soient pas restés indemnes.

  • Jose-Karl Bové-Marx le 22/06/2009 à 15h02
    José-Mikael > Oui, c'est Jeff Hardy et Randy Orton début 2008; la cascade était tout à fait prévue dès le début et a été parfaitement exécutée. A aucun moment on ne voit Hardy atterrir sur Orton, qui se trouvait sans doute sur une espèce de matelas (et Hardy a dû atterrir à un bon mètre de lui). Les deux gars étaient prétendument HS à l'issue du combat, mais ils sont revenus comme si de rien n'était au show suivant, et ont depuis multiplié les combats comme qui rigole. Bref, c'est le catch dans toute sa splendeur: des cascades si spectaculaires qu'on a beau savoir que c'est du chiqué, on a quand même le souffle coupé et on croit que "c'est vrai".

La revue des Cahiers du football