Si vous saisissez votre mot de passe PUIS votre e-mail, vous aurez la confirmation que ça n'a aucun effet particulier. Attention à ne pas confondre vos minuscules et vos majuscules.
Vous avez oublié votre mot de passe ?
Inscription
Vous avez oublié votre mot de passe ? Il reste un espoir ! Saisissez votre adresse e-mail ; nous vous enverrons un nouveau mot de passe. Cette procédure est quasiment gratuite : elle ne vous coûtera qu'un clic humiliant.
Nous vous avons envoyé un email sur votre adresse, merci d'y jeter un oeil !

CONDITIONS D'INSCRIPTION :

1. Vous devez nous adresser, via le formulaire ci-dessous, un texte (format .txt inférieur à 100 ko) en rapport avec le football, dont la forme est libre : explication de votre passion, anecdote, aventure, souvenir, essai, commentaire composé, portrait, autobiographie, apologie, réquisitoire, etc. Vous serez ensuite informés de la validation de votre inscription par mail. Les meilleurs textes seront mis en ligne sur le Forum.

2. Nous ne disposons pas d'assez de temps pour justifier les retards d'inscription ou les non-inscriptions, et ne pouvons pas nous engager à suivre une éventuelle correspondance à ce sujet. Merci de votre compréhension.

Nous avons bien reçu votre candidature, on y jette un oeil dès que possible. Merci !

Partager :

L'affaire Sacdefiel

Cela pourrait être un canular de notre Agence Transe Presse, mais Denir Balbir assigne vraiment les Cahiers du foot devant le tribunal correctionnel pour "injures publiques" et leur réclame 50.000 euros... En raison d'une chronique de Jean-Patrick Sacdefiel!
Auteur : La rédaction le 29 Jan 2008

 

Dans notre numéro anniversaire (actuellement en kiosque), nous n'avons pas manqué de rendre hommage à Jean-Patrick Sacdefiel, seul "membre" des Cahiers à être un tant soit peu starifié – peu importe son statut virtuel – au sein d'une rédaction qui fonctionne de manière très collégiale. Rien d'étonnant à cela: cette créature née de notre imagination au soir de la victoire des Bleus à l'Euro 2000, inspirée de journalistes aigris bien réels, est devenue un personnage familier, du genre de ceux que l'on aime détester, ou que l'on aime voir détester.

On peut alors s'étonner que Denis Balbir ait considéré comme réellement injurieuse une énième chronique parodique (celle du #38) – ni plus ni moins qu'un sketch – de cet énergumène inspiré du Desproges des Réquisitoires du tribunal des flagrants délires, ou du Gérard Languedepute interprété par Antoine de Caunes sur Canal+, il y a quelques années.
Car dans notre logique, être l'objet d'une chronique de JPS, sorte de repoussoir ou de contre-modèle à notre ligne éditoriale (qui ne va partager nos opinions qu'accidentellement), est un honneur... auquel les Cahiers ont eu eux-mêmes droit dès leur premier numéro, avec un texte nous qualifiant de "journalistes sportifs frustrés", de "guignols" dotés d'une "éthique de pacotille" qui se "mettent à quatre pattes" pour réaliser un "torchon", un "journal de tartuffes habité du seul esprit des beaufs à catogan". Au fil du temps, plusieurs "victimes" de notre pamphlétaire nous ont même confié leur amusement et la chronique est devenue un rendez-vous pour les lecteurs des CdF.

Et en effet, dans un journal satirique, au milieu d'une double page consacrée à la parodie (la rubrique "Comme elle vient"), précédé d'un avertissement, formulé dans des termes tellement outranciers qu'ils en perdent toute crédibilité, le billet de mauvaise humeur de Jean-Patrick ne peut décemment pas être pris au pied de la lettre. Pourtant, Denis Balbir a estimé, par la voix de son avocat, que la diatribe de JPS employait des expressions "grossières et de nature à porter atteinte à l'honneur et à la dignité" du journaliste de France Télévisions et qu'elle lui "occasionnent un préjudice moral"... Au point de justifier la demande de 50.000 euros au titre de dommages et intérêts.

Le débat ne porte même pas sur l'énormité de cette somme, mais bien sur le fond du problème: Jean-Patrick Sacdefiel a-t-il le droit "d'exister", et avec lui une façon de faire la satire d'un milieu comme celui du football professionnel et de ses médias? Nous ne plaiderons toutefois pas sur ces pages avant le procès devant le tribunal correctionnel de Metz (1) – dont ce dernier fixera la date lors d'une première audience le 6 février –, nous contentant d'en informer nos lecteurs et de faire part de notre étonnement, et même de notre consternation devant une telle démarche.

Compte tenu des circonstances, nous vous demandons évidemment d'observer de la retenue dans les réactions à cet article. Il sera surtout très utile de recevoir des lettres de soutien, par email ou par courrier, démontrant  que rien – pas même une perte de lucidité passagère – ne doit faire prendre une chronique de Jean-Patrick Sacdefiel pour argent comptant.


(1) Lieu de résidence du plaignant.

Réactions

  • visant le 29/01/2008 à 17h39
    C'est exact.
    Ca peut juste donner du grain à moudre pour ses détracteurs en interne à France Télévisions. Un petit retour de bâton quoi...

    (Rhooo okééé comme dirait Raphaël: "de la justice, pas la vengeance, de la justice, pas la vengeance etc...)

  • Gobi le 29/01/2008 à 17h40
    Comment ça… Gérard Languedepute c'était quelqu'un de déguisé ????? Le tribunal de Flagrants Délires ne fonctionnait pas sous l'autorité du Garde des Sceaux ? Jean-Patrick Sacdefiel est virtuel ?? Vous allez aussi nous dire que Casimir existe pas et que le Père Noël c'est les parents bientôt !
    On nage en plein délire, les Cahiers c'est plus ce que c'était… Franchement Moi j'avais confiance en vous… Et là, ben vous me brisez mes rèves, mes croyances les plus intimes… pff plus rien n'a de sens… Je crois que je vais vous faire un procès tiens !

  • Roberto Cabanastonvilla le 29/01/2008 à 17h58
    quel géraroltz, ce balbir





    (oups, sorry!)

  • Hyoga le 29/01/2008 à 18h02
    Envoyer un message à France2, peut-être que ça ne contribuera pas à aider pour le retrait de la plainte (et peut-être que si). Mais c'est toujours utile, à l'occasion, de leur dire ce qu'on pense de cette émission. Je viens de le faire. J'ai pas pu rester sobre comme Phil, mais j'ai été calme tout de même.

    Et puis il y a un rapport avec l'action en justice. C'est le fait que Balbir attaque pour injure publique, alors même que son émission est bien pire sur ce plan. Peut-être s'en rendra t-il compte si comme pour apprendre aux chats à être propre (attention méthode de grand-mère) on lui met le nez dans son propre caca? (je sais je rêve). Son attitude me fait croire qu'il n'est absolument pas conscient de la bouillie infâme qu'il sert tous les weekends. Nous sommes donc en présence du seau d'eau qui fait déborder la piscine. Signalons donc la piscine à France2, en profitant du seau d'eau. Même si ce n'est qu'un coup dans l'eau (et sur ce trait d'esprit digne d'un enfant de deux ans, je me retire en mes appartements).

  • Gobi le 29/01/2008 à 18h13
    heu pardon c'est encore moi…
    Du coup je viens de passer sur la nouvelle interface web 2.0 du diaporama et j'ai utilisé le petit moteur de recherche de lucarnes en tapant "balbir" dans le champ à Proprié (à qui ?… ouais bon … !)

    Bref, tout ça pour dire : j'ai beaucoup ri !

    Désolé…

  • José-Mickaël le 29/01/2008 à 18h25
    Voici ce que je pense :

    - Je ne sais pas si c'est une bonne idée d'écrire à France 2 pour se plaindre de ce que Balbir ait attaqué les Cahiers. Déjà, avez-vous la preuve que Balbir attaque les Cahiers ? Ca se trouve, depuis 5 minutes il vient de retirer sa plainte. Ou pas. Surtout : est-ce que ça ne risque pas de nuire à la défense des Cahiers ? ("Voyez monsieur le juge, ils ont incité leurs lecteurs à envoyer des messages de plainte à FR2. Certes, ils ont demandé aux lecteurs d'y aller molo, mais c'est pour la forme, car ils se doutaient bien de ce qui allait se passer...")

    - Je ne vois pas l'intérêt que nous aurions à mettre Balbir en difficulté auprès de FR2. L'émission-débat de 13h30 est du niveau de la télé-poubelle, mais l'émission de 11h est une bonne émission de foot. Elle ne fait pas de people comme Téléfoot, elle ne fait pas de racolage comme Jour de Foot, elle se contente de nous montrer ce qui s'est passé en Ligue 1 et 2 et le fait très bien. Si jamais, à cause des mauvaises audiences (dues à mon avis à l'heure de diffusion), FR2 devait enlever Balbir pour mettre un autre animateur, je crains des dérives à la Téléfoot ou à la Jour de Foot.

  • Francis Dolarhyde le 29/01/2008 à 18h32
    Je rejoins Antigone, avec Maitre Collard libre de tout marquage, c'est dans la poche.
    "J'ai dans la main, une enveloppe à l'intérieur de laquelle se trouve l'acte de naissance de Monsieur Sacdefiel. Cet acte est un faux, monsieur Sacdefiel n'existe pas, c'est un Pokemon de feu, atteint du Syndrome de la Tourette."
    Bon si Collard est trop occupé par l'Arche de Zoé, il restera l'homme de toutes les causes, Jacques 'Mysterious' Vergès. Sinon, le dernier t-shirt de la collèc' est tout trouvé "Denis Balbir m'a tuer".

    Encore quelques nuits blanches pour les membres de la redac', avant que Mr Balbir soit renvoyé dans ses 16 m. Impossible de perdre un procès pareil, reste à se faire rembourser les frais de justice. En tous cas, avec cette action, le sieur Denis a fini de se griller aux yeux de ceux qui aiment le foot, l'humour, Bernard Mendy, Philippe Fargeon et l'eau fraîche.


    bon courage... hasta siempre la victoria.

  • ouais.super le 29/01/2008 à 18h33
    Pas de danger, ça devrait rester sobre et de bon goût si c'est Olivier Rey qui prend les commandes.

  • ouais.super le 29/01/2008 à 18h34
    (je répondais à José)

  • ravio le 29/01/2008 à 18h39
    Francis Dolarhyde
    mardi 29 janvier 2008 - 18h32
    Je rejoins Antigone, avec Maitre Collard libre de tout marquage, c'est dans la poche.
    ---
    Souviens toi, l'été 2002.
    La victoire n'est jamais écrite à l'avance...